AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 une nuit blanche pour des idées noires @ivy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 204
- since : 27/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: off.

MessageSujet: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Dim 27 Mai - 23:06




- ivy rhodes -
J'envoie valser les preuves
d'amour en or plaqué


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance:  vingt-huit hivers qui se sont écoulés depuis le premier cri poussé dans un hôpital de Liverpool. Ville ayant bercé son enfance et une partie de son adolescence avant que la vie paisible se stoppe d'un couperet final. A présent, chaque année devient un cadeau béni des dieux depuis que sa vie a failli s'arrêter. Un trou béant dans le ventre qui a formé un coma de plusieurs jours. Un avenir maintenant incertain lorsqu'elle effleure de ses pieds nus la corde détenue par son bourreau à l'identité bafouée. - origines et nationalité: La main droite sur le coeur quand god save the queen débute. Les yeux qui brillent à chaque apparition de la reine, des couples princiers et de tout le gratin anglais. Native de ce pays qu'elle qualifie d'à part, adoratrice des trésors qu'il dévoile dans des villes où elle a écumé les rues. Trop attachée à sa source pour la quitter. Ce ne sont pas les origines américo-canadiennes des Rhodes qui l'éloignerait de la terre sainte. - statut familial: C'est une histoire banale d'un couple qui croit s'aimer. Ils construisent une famille de cet amour bancal. Ivy comme premier gage de ces bribes de sentiments puis Wes, le frère cadet. Ils forment à quatre une famille soit disant exemplaire. Les années passent, elles effritent ce bonheur baisé d'avance par les illusions. Puis les signatures sur la procédure de divorce marquent la fin de tout. Ils reconnaissent l'erreur fatale d'avoir cru tenir bon. Les enfants abandonnent Liverpool, sur la banquette arrière de cette voiture où chacun croise le regard de leur mère. Ils choisissent cette dernière au détriment de ce père qui devient un fantôme.- statut civil: Le coeur en balance depuis l’adolescence entre les courbes des sirènes dont les lèvres sont ensorceleuses. Elles sont balayées par les corps virils qui créent l’émoi et attachent le sien à des envies féroces. Tombée pour la maladie d’amour en croisant son regard. Petite poupée dont la douceur sucrée a fait chavirer son myocarde. Les lèvres pincées, le teint rosi et la tension palpable dans chaque parcelle de son corps gracile. Elle est tombée amoureuse avec une facilité folle, devenant accro à son parfum et sa présence. La collision de leurs caractères, les voix qui se sont haussées, les désaccords en témoin du baiser qui a scellé l’évidence. Dans les souvenirs, subsiste ce goût symptomatique de l’amour. L’histoire sur papier paraissait pure, à l’abri du pire. Un diamant a orné son annulaire durant deux années. Contre l’idée même du mariage, Ivy a pourtant soufflé un oui à la question fatidique. Cet amour n’a pas survécu à l’épreuve des balles. Fiancée blessée soutenue par l’être aimée. Des heures passées à son chevet dans cette chambre morbide. Sa main scellée à la sienne avec des promesses chuchotées de ne pas l’abandonner. Tout s’est écroulé face au poids de la distance qui est devenue glaciale. Elle a foncé tête baissée dans cette course aux réponses et à la soif de vengeance. Ivy, elle a pas réalisé que sur le carreau, demeurait sa fiancée. Blessée d’un désespoir infini, c’est une lettre qu’elle a choisi de laisser en guise d’adieu. Dans sa valise, il y avait ses affaires et le coeur de la reporter.  - occupation: reporter d'investigation au caractère bien trempé. Sa curiosité trop souvent piquée à vif est devenue son gagne pain. Elle s'est ainsi infiltrée telle une tarentule dans le monde de la drogue et de la nuit. Le dos courbé dans les ruelles malfamées de Manchester, à faire son bout de chemin sur demande de la hiérarchie. Chaque mot posé sur ces feuilles blanches. Les avancées de son enquête sonnant comme la plus belle des réussites. Ses billes brillantes et le myocarde en alerte face aux risques pris. De Manchester, Ivy a tiré son exil à Brighton, chez elle. Le pire a frappé dans les chaires de son ventre. Une balle perdue qui a semé le chaos. Ivy, inerte à terre dans une marre de sang. Le souffle si court qu'il est apparu comme un supplice face à ce bourreau dont les souvenirs n'existent plus que dans des cauchemars de l'infini. Depuis, forcée à l'éloignement du terrain par son boss, elle s'engrange dans une volonté sanguinaire de retrouver ce monstre qui rythme ses nuits et fait perler les sueurs sur son front à chaque réveil brutal. - cinq choses favorites: Le goût sucré des cerises au contact de sa langue et qui marque ses pulpes de cette couleur rouge. Ce fruit favori dont elle ne peut se passer, ressentant à chaque fois les réminiscences de son enfance où perchée sur les épaules de son père, ses phalanges venaient les attraper à même l'arbre où elles fleurissaient. Le féminisme. Ce n'est pas un effet de mode qui déteint sur elle. C'est un combat mené depuis des années et aiguillé par sa mère. Elle fait ainsi partie d'une association luttant pour les droits des femmes et mène activement de front des campagnes pour abattre les discriminations et les esprits pourris par des idées radicales. Les soirées cheese and wine d'avec sa meilleure amie chaque mardi. Vestiges récupérés d'un voyage en France qui a marqué son amour pour le tout Paris avec ses traditions culinaires qui ravissent ses papilles. Le clair de lune sous lequel elle aime s'allonger, à même l'herbe froide qui glace sa peau. Ses yeux qui se perdent vers les astres dans une mélancolie qui lui rappelle des souvenirs où seule son ex-fiancée est reine. Ses phalanges graciles qui effleurent les touches du piano. Talent découvert à l'âge de cinq ans. Petite enfant pleine de grâce qui a bercé l'ouïe de ses parents et de Wes au travers de ces mélodies enchanteresses. Seule occupation qui suffit à calmer la rage qui grogne et les larmes qui coulent.  Le bracelet offert par son frère, il ne la quitte pas. Après le drame, c'est dans un sac en plastique tâché de sang qu'elle a pu le retrouver. Elle a frotté si fort pour effacer les souvenirs macabres. Incapable de se résoudre à le mettre à la poubelle, comme le reste. - saison préférée: Ses yeux s'attardent sur le par-terre coloré. Les feuilles dont les teintes orangées ravivent le paysage monotone. Elle prend une inspiration profonde et des odeurs particulières narguent son odorat. L'automne est sans doute possible sa saison favorite. Le soleil qui disparaît derrière un ciel capricieux et le froid de l'hiver en suspend avant de venir bafouer les alentours de sa couverture maculée. - traits de caractères: déterminée, électrique, cynique, emphatique, douce, curieuse, possessive, franche, réaliste, émotive, loyale, indépendante, perfectionniste, bornée, séductrice, manipulatrice (pour son boulot), peu démonstrative. - groupe: hellebore. - avatar: sophie cookson.

ii. swing wide your crane, run me
Bang, bang.
Il fait froid dans ce hangar, refuge du crime.
Le regard est braqué dans le vide.
Ses lèvres tremblent, comme son corps qui devient une secousse.
Ivy, livide qui baigne dans son sang.
Bang, bang.
L’agonie est lente.
La vue se barricade dans un flou total.
La voix de son bourreau se mêle à une autre.
Ils sont deux.
Elle est seule.
Bang, Bang.
Son corps est étendu sur ce canapé. Dans un coin de la pièce, le psychiatre qui a instauré l’hypnose. Le corps dans un état de léthargie et les souvenirs qui agressent la surface musculaire. Elle est victime de tremblements. Ses mains sont crispées à hauteur du mal qui ronge les contours invisibles du myocarde. La vision est flou. Son bourreau est loin. Il s’efface à mesure du défilement des secondes. Le sang ronge le sol terreux. Elle supplie mais sa voix n’est qu’un fantôme. Ça gesticule au loin mais sa main n’a plus l’énergie pour se hisser en l’air. Les sirènes de l’ambulance accaparent les ruelles de Brighton. Son corps git à même un brancard. La main d’un médecin sur son ventre déchiré et sa respiration qui ne tient qu’à un fil.
Le trou noir. Comme celui, béant, qui lui arrache une douleur abominable.
Les yeux entrouverts.
Sa fiancée, son frère, ses proches.
La pièce aseptisée refuge d'un amour vrai.
Le trou noir.
L'horreur des images qui reviennent.
Elle est bien vivante. Mais morte de l'intérieur.
Son bourreau a gagné.
Son souffle bouscule le précipice. Elle se redresse, le tissu de sa robe trempé par l’effort induit par la séance. Ivy peine à respirer. La main sur son cou pour gagner de l’air, une autre sur son ventre là où une cicatrice trône à la verticale. Les couches de peau démontées par une balle perdue. Elle se lève, offre les cents pas au regard placide du psychiatre. Il griffonne quelques mots regardant la silhouette par dessus ses lunettes.
— Les souvenirs ne reviennent pas. J’ai beau essayer, lutter de toutes mes forces pour revivre cet instant précis où ma vie a basculé, rien n’y fait. Ils sont deux. Mais leurs silhouettes n’est qu’une ombre néfaste. Je suis au sol, mes appels à l’aide sont des supplices. J’étouffe. J’étouffe de cette voix lointaine dont l’écho est inconnu. C’est une morte lente que de devoir se rappeler, docteur.
Le médecin tapote son crayon à même le calepin. La mine grave, il se lève pour se rapprocher de la patiente. Il vient poser un regard compatissant mais pas moins ferme sur son corps fragilisé.
— Il faut laisser du temps au temps, miss rhodes.
Quand on frôle la mort, le temps devient une denrée rare. Son visage est marqué par la fatigue et la soif de vengeance qui se fait aveuglante. L'enquête, elle est pas terminée. Cette dernière a pris tout sous sens à la seconde même où Ivy a quitté le service de rééducation. L'air frais a tapé le bout de son nez et ses poumons ont vécu une renaissance. Sa fiancée tenait sa main. Wes suivait de près comme pour l'envelopper d'un cocon protecteur. Asher l'attendait à son appartement avec des fleurs quasiment fanées. L'intention qui compte as-t-il, la mine amusée face au visage de sa meilleure amie. Tout devait rentrer dans l'ordre. Tout allait bien. Elle était vivante.
Mais Ivy, elle sombre au quotidien.
Elle a perdu sa moitié.
Elle a perdu ce diamant qui a terminé sa course dans une boîte aux souvenirs.
Elle a laissé filer sa fiancée pour cette seule envie.
La soif de sang qui dégouline sur son visage à la poésie inégalée.
Bang, bang.
Le bruit du coup de feu résonne encore.
— Je n'ai pas le temps. Vous êtes soumis au secret professionnel, n'est ce pas ? Je vais vous avouer un secret. Je me suis fais une place au soleil dans la famille Burgess. Ce nom glorifié par les trafics et le sang. Je suis certaine grâce à mes recherches que le coupable figure parmi les membres de ce clan. Je ne sais pas pourquoi, ni comment, mais la vérité va éclater. Vous allez rire docteur, mais devant eux, mon rôle est tout tracé. Poppy Fawkes, vingt-neuf ans, éprise d'un homme fabuleux, fleuriste. La couverture parfaite, admettez-le. Wainwright, mon médecin n'a d'yeux que pour moi. Il a bêtement accepté cette mascarade face à mon regard dévasté par le désarroi. Besoin de changer d'air, besoin d'être une autre pour échapper à la crainte d'être retrouvée tôt ou tard. Je lui ai vomis mes excuses en battant des cils. Le plan a fonctionné.
Elle évoque chaque détail, chaque propos qui lui a permis de goûter au grand monde. Celui où la richesse n'est qu'étalage et où les monstres semblent sortir gagnants. Elle mordille sa pulpe d'une nervosité accrue. Le psychiatre est effaré, réalisant la détresse déguisée de sa patiente. Mourir une fois ne lui a pas suffit. Elle risque de se brûler ailes, de les briser et de crever.
— Ne me regardez pas ainsi. Je ne suis pas folle. Tout est minutieusement réfléchi. Je n'ai rien dis à mon frère. Il ne supporterait pas mes combines. Ses yeux purs viendraient me foudroyer sur place. Asher, lui, il sait. Mon meilleur ami. Nous en avons parlé lors d'une précédente séance. C'est mon alibi.
Le fameux fiancé. Celui avec lequel elle se pavane une fois sur dix pour donner le change. Les mots sortent à toute allure et suffisent à lever le voile. Ivy ment. Ivy fait semblant. Le plan n'est pas rodé. Elle n'est pas si sûre de réussir. Et chaque réveil le matin lui rappelle que le lendemain n'existera peut-être pas.
Parce que Ivy, c'est un coeur brisé.
Elle a mal. Les cicatrices dégomment tout.
Elle sourit. Elle rigole. Elle pourrit de l'intérieur.
Rien n'est gai dans son quotidien.
Elle stoppe la déferlante des mots et n'évoquera pas plus les Burgess. Elle ne parlera pas du charisme magnétique du patriarche qui gère le clan d'une main de fer. Ni-même du frère aîné qui attise la convoitise de beaucoup. Encore moins du cadet dont elle garde encore l'empreinte à même le dos nu offert grâce à cette robe échancrée à la couleur du sang. Ils ont dansé dans un corps un corps irréel. Le bourreau et sa victime. Pauvre petite qui ignore tout alors que les souvenirs courent lui rappeler la sensation de sa main experte sur sa peau, des regards qui se sont cherchés, des souffles abandonnés au détour de mots à peine balbutiés. Pour Ivy, ce fût une rencontre avec un goût de déjà-vu. Une sensation qu'elle peine à expliquer mais qui est devenue inachevée au moment où leurs corps se sont séparés au milieu des convives.
Si elle avait sur que la danse avait un arrière goût de sang.
Si elle savait que le bourreau rôdait telle une mygale contre sa peau.
Bang, bang.

iii. when eyes are all painted sinatra blue
- pseudo/prénom: jenn. - âge et pays: same. - type de personnage: pré-lien de @charles Burgess.   - votre avis sur le forum: à la base, il s'agissait d'un compte, maintenant de trois, vous voyez le rapport ?  - où avez-vous connu le forum: bazzart. - autre: pluie d'amour sur vos fesses.


Dernière édition par Ivy Rhodes le Lun 28 Mai - 13:26, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Dim 27 Mai - 23:06

T'ES BELLE T'ES BELLE.
MERCI MERCI
Tu peux pas savoir comment j'suis heureuse de te voir prendre ce lien et que j'ai trop hâte et que
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Dim 27 Mai - 23:08

ptn cookson
j'suis tellement amoureuse de cette fille

rebienvenue à la maison
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6836
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side.
contact book:
availability: [close] nash, tim, yasin, isaac.

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Dim 27 Mai - 23:09

Cette beauté, cette famille, ce lien. Damn girl.
Je te dis plus bienvenue maintenant Jenn, tu connais la maison.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Dim 27 Mai - 23:09

sophie!
re-bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 1402
- since : 24/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: open (alex, alex/lisa, charles, clara, cole, layton, logan)

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Dim 27 Mai - 23:22

La fameuse ivy, puis sophie, ce pré-lien, ok je suis morte.
Hâte de vous stalker.
Puis rebienvenue à la maison.

_________________

- Is there a pill we can take To lift us to a higher place? So that our love don't fade, And make our touch feel the same.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Jem Lyons

i put a spell on you

- paper notes : 820
- since : 18/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Dim 27 Mai - 23:47

j'ai tellement hâte de vous stalker
mon coeur peut pas le supporter
t'es trop belle avec bb Sophie et puis pffff ce début de fiche. DEAD.
rebienvenue bb

_________________

- the starring role -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Dim 27 Mai - 23:54

ok tant de belles choses, ça me pique les yeux
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Lun 28 Mai - 1:16

Iolanda Austen a écrit:
tant de belles choses, ça me pique les yeux    

excellente définition de cette fiche rebienvenue, bon courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Lun 28 Mai - 2:18

Rebienvenue avec Ivy
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Lun 28 Mai - 2:19

Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 204
- since : 27/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: off.

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Lun 28 Mai - 12:48

@charles burgess et moi trop heureuse de le prendre et d'exploiter ce lien de malade.
@miles Rhett Sophie c'est un bonbon. et merci, je viendrais pour un lien.
@lula goldstein merci ma belle pour tout. I love you I love you
@Claudie marsh merci joli coeur.
@teddy Walsh que de compliments. je réponds à ton mp très vite. et merci.
@roman kane merci mon bb. you know everything.
@iolanda austen merci ma douce, ça me touche. I love you
@Farah seif merci la belle. I love you il nous faut décidément un lien.
@Mariel pauls merci. I love you
@wes rhodes l'âme-soeur de ma vie, le seul, le babe. I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Lun 28 Mai - 12:56

pk tous tes personnages puent la perfection
rebienvenue
j'vais stalker vos rps à toi et à charles comme un gros vautour hein
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Lun 28 Mai - 13:24

ouloulou cookson et cette histoire qui a l'air trop intense
rebienvenue par ici amr !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 204
- since : 27/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: off.

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Lun 28 Mai - 13:28

@rome moriarty c'est toi qui est perfection. merci en tout cas. I love you
@kenny kennedy merci des compliments mon tout beau.

_________________
le regard éteint, des visages pales, des teints gris. nous sommes de ceux qui s'délavent de jour en jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6836
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side.
contact book:
availability: [close] nash, tim, yasin, isaac.

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Lun 28 Mai - 15:42

cestlaperfection (comme d'hab)
J'attend le feu vert de Charles.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Lun 28 Mai - 17:13

(re)bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 204
- since : 27/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: off.

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Lun 28 Mai - 17:53

@lula goldstein ahn, merci t'es un amour. I love you I love you et pas de souci pour le bougre (charles).
@Alex goldstein merci.

_________________
le regard éteint, des visages pales, des teints gris. nous sommes de ceux qui s'délavent de jour en jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Lun 28 Mai - 18:40

Est-ce qu'il faut vraiment préciser que cette fiche est parfaite pour ce pré-lien ? Je ne pense pas non Rolling Eyes
@Lula Goldstein tu peux y aller, qu'on aille mettre le feu aux poudres
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6836
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side.
contact book:
availability: [close] nash, tim, yasin, isaac.

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   Lun 28 Mai - 18:41

Hâte de vous stalker.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: une nuit blanche pour des idées noires @ivy.   

Revenir en haut Aller en bas
 
une nuit blanche pour des idées noires @ivy.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une nuit pour oublier l'ennui
» tuto Elendil
» Au Harry's New York Bar
» Je meurs chaque nuit pour ressusciter chaque matin. | Pépé Flan
» Sale nuit pour Dunlinde et Rimbold

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: hear them whispers. :: run for the fences.-
Sauter vers: