AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 bruised and scared (miles)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 142
- since : 06/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: open | 3/5 (emilia+au, miles,x,x)

MessageSujet: bruised and scared (miles)   Ven 25 Mai - 17:53

Comme à son habitude, Gabe s’était levé tôt afin d’avoir un peu de temps pour lui sur la glace avant que les premiers enfants n’arrivent et que les séances de la journée ne se succèdent. Jusqu’à l’heure du diner, il n’arrêta pas, les enfants semblant lui gruger plus d’énergie qu’à l’habitude. À croire qu’une tempête allait s’abattre sur la ville vue à quel point les enfants étaient excités. Si bien que lorsqu’il s’arrêta, il s’effondra presque sur une des chaises de l’aire de restauration du complexe. Trente minutes à  ne rien faire, à ne pas bouger, ne pas entendre d’enfants crier, se plaindre qu’ils ne voulaient pas être là, que leurs patins étaient trop serrés ou pas assez, c’était un petit moment de bonheur, un oasis de calme et de paix. Après avoir englouti une salade en trois bouchées, il alla au bureau du coordinateur du centre pour s’assurer qu’on ne lui avait pas ajouté une pratique en après-midi. Constatant que la glace était libre et que Miles ne serait pas de retour à l’appartement avant la soirée, il quitta le centre pour rejoindre leur logement, là ou Livia et Selene les attendait. Lorsqu’il franchit la porte, il salua les occupantes et se dirigea vers Livia qui coloriait à table. Ça te dirait qu’on passe l’après-midi au centre sportif et qu’on pratique tes lancers? Qu’il demanda à la jeune fille, une fois à ses côtés. Son enthousiasme le fit sourire et, alors qu’elle enfilait ses chaussures, il engouffra son équipement de hockey dans un sac puis s’empara de son bâton avant qu’ils quittent tous deux en direction de la patinoire.

Fait attention quand tu frappes. Tes pieds sont mal positionnés. Qu’il lui fit remarquer alors qu’il quitta les buts et s’avança vers elle. Il s’agenouilla devant elle et l’aida à bien positionner ses patins pour être plus stable et pour que ses lancers soient plus efficaces et puissants. Essaie comme ça. Il s’éloigna pour la regarder s’exécuter. Qu’en penses-tu? Et c’est sans grande surprise qu’elle lui avoua que c’était effectivement mieux avec ce positionnement des patins. Ils continuèrent l’entrainement et varièrent les exercices. C’est lors d’une montée au filet que Livia tomba sans que Gabe ne puisse la rattraper. Elle n’allait pas à une vitesse excessive, la chute étant elle aussi plutôt lente, il y eut donc plus de peur que de mal lorsqu’elle alla se heurter au poteau du but, le bras devant pour se protéger. Liv, tout va bien? Elle ne pleurait ni ne se tordait de douleur, ce qui était déjà une bonne chose. Ça va. Qu’elle répondit, se frottant tout de même le bras. Il inspecta l’ampleur des dommages; fut grandement soulagé lorsqu’il réalisa qu’elle n’aurait qu’une petite ecchymose  qui partirait d’ici quelques jours.  Je crois qu’il est temps de rentrer. Lança ensuite le Canadien, sachant très bien ce qui l'attendrait lorsqu'il rentrerait à l'appartement et que son colocataire verrait la légère coloration de la peau de sa fille à qui il tenait comme à la prunelle de ses yeux. Les deux troquèrent donc leurs patins pour leurs chaussures, retirèrent casques et gants avant de quitter la patinoire et de rentrer chez eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 191
- since : 08/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: bruised and scared (miles)   Mer 30 Mai - 22:52

T'es complètement déréglé Miles. T'es rentré hier soir, mais t'as passé la journée à pioncer. Livia, t'as simplement eu le temps de la voir le temps de la border, quand elle dormait. T'as l'impression qu'elle grandit à chaque fois que t'es au loin. T'as l'impression de louper son enfance. T'as l'impression d'être un père en carton. Mais t'es incapable de tirer un trait sur ton boulot Miles. T'as déjà laisser tomber ton rêve d'être pilote. Tu ne peux pas abandonner ton rythme de vie. Et chaque soir, tu pries pour que Livia ne te déteste pas, qu'elle ne se mette pas à penser que son père ne l'aime pas. Et t'espères qu'en grandissant, elle comprendra tes choix. Tu jettes un regard à ta montre. Bientôt 18h. T'as dormi pendant des heures, et ce soir ça sera nuit blanche. Une nuit où tu seras seul comme un con avec tes pensées. A resasser tous les évènements des dernières semaines. Ces heures passées à peser le pour et le contre avec Selene. Ces heures passées à échafauder votre mensonge. Ce dernier, que t'as commencé à mettre en place avec plusieurs personnes. Mais t'as pas encore trouvé le courage d'en parler à Gabriel. Et putain, tu sais qu'il va t'en vouloir de ne pas l'avoir mis au courant plus tôt de votre couple. Tu ne sais même pas s'il va te croire. Non, t'en es persuadé Miles. Il ne va pas te croire.
Tu fais la vaisselle quand t'entends la porte de l'appartement s'ouvrir. Y'a un sourire qui vient étendre tes lèvres quand tu reconnais la voix de Livia. Rapidement, tu t'essuies les mains avant d'aller à leur rencontre. Tu sais pas c'que tu ferais sans Gabe, s'il n'était pas aussi prompt à s'occuper de ta fille durant tes absences. Avec ton torchon sur l'épaule et tes vieilles lunettes sur le nez, t'as l'air d'un véritable père au foyer. « Hey ! Vous avez passé une bonne journée ? » que tu leur demandes en te baissant pour enlacer Livia. Mais alors que tu te recules, tu remarques une ecchymose sur son bras. Tu fronces les sourcils Miles, t'inspectes la contusion plus en détail. Puis ton regard, il se lève vers celui de Gabriel. « Elle s'est fait ça comment ? » tu lui demandes, peut-être un peu trop sèchement. Tu sais très bien que tu fais des caisses pour rien, mais c'est plus fort que toi. Parce que Livia, c'est ton sang, c'est ta chair. Cette gamine, c'est toute ta vie. Tu te relèves, gardant une main protectrice sur l'épaule de ta fille. « Vous étiez à la patinoire ? » Tu t'rends bien compte que t'abuses Miles. Que ça ne sera qu'un bleu. Et dans le fond, tu te sens mal de te comporter de la sorte avec Gabriel, après tout ce qu'il fait pour toi. Ouais, tu te sens con Miles, mais t'es pas foutu de fermer ta gueule.

_________________
bury all your secrets in my skin, come away with innocence and leave me with my sins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
bruised and scared (miles)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» Charlène L. Miles
» Joey Miles [ E.C ]
» Entrainement de Miles Quaritch
» Rodrigue Miles [Terminé Normalement]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton east side.-
Sauter vers: