AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 underwater (w/ wes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: underwater (w/ wes)   Ven 25 Mai - 2:06

Peu importait les fenêtres ouvertes et l'ardeur avec laquelle elle avait tenté de s'éventer, Farah n'avait pas réussi à trouver le moindre petit air frais. La chaleur s'était abattue sur l'appartement, épaisse, implacable, annonciatrice d'un orage qui tardait à éclater, et il était hors de question qu'elle passe l'une de ses rares journées de liberté, loin du boulot, loin de médecin, à subir la lourdeur moite et à attendre qu'il pleuve. Ça viendrait sûrement, le jour suivant, peut-être celui d'après, mais ces températures ridicules ne lui réussissaient guère. Et, après une heure ou deux, une fois que la désagréable sensation que les murs de sa chambre se resserraient petit à petit autour d'elle, Farah avait fui, un tote bag se balançant contre sa hanche au rythme de ses bas et un livre sous le bras. Elle avait songé à la plage, à la jetée. Avait pensé aux touristes aussi, aux londoniens en week-end qui ne manqueraient pas d'inonder les lieux de leurs cris et de leurs grands sourires. Et, vraiment, elle n'avait pas la patience de les supporter. Alors, oui, sur le moment, la piscine municipale lui était apparue être une brillante idée, le genre de bons plans auxquels on se félicitait d'avoir pensé. C'était sans compter sur le reste de la ville qui s'était probablement fait la même réflexion.

Malgré la petite foule d'enfants surexcités et de parents débordés, certainement aussi atteints qu'elle par la chaleur de ces derniers jours, elle parvint, non sans mal, à trouver un coin tranquille après un rapide passage par les vestiaires où elle avait abandonné robe et sandales. Fut un temps où elle aurait jeté nonchalamment ses affaires pour se ruer dans l'eau, d'un pas rapide qui frisait la course avec insolence, mais Farah n'avait plus l'innocence de ses dix ans. Elle plia sa serviette méthodiquement avant d'y déposer sac et livre, pour plus tard, et s'autorisa un regard prudent aux alentours, triste réflexe dont elle ne parvenait pas à se débarrasser, malgré tous les encouragements de son groupe de parole. Elle savait, rationnellement, que sa simple présence ne mettait personne en danger, qu'elle pouvait avoir une vie parfaitement normale en prenant quelques précautions mais malgré toute la logique dont elle disposait, les scénarios catastrophes, tous plus improbables et malsains que les autres, se bousculaient dans sa tête. Prudente il fallait être et prudente elle était, à l'extrême. L'hypervigilance et les craintes se fondirent dans un coin de son esprit lorsque finalement, elle glissa dans l'eau, plus fraîche qu'elle ne l'avait imaginé. Elle s'éloigna de l'échelle et des gamins qui s'éclaboussaient joyeusement, jusqu'à immerger ses épaules et, sans réfléchir plus longtemps, laissa la piscine l'avaler toute entière. Le brouhaha se fit murmures lointains, la tension chaude qui l'avait secouée toute la journée s'effaça. Il n'y avait plus rien, sinon le silence tout relatif du fond de l'eau. Artificiel, oui, fugace, évidemment mais c'était exactement de ça, dont elle avait eu besoin. Un bref instant, sans la moindre sensation. Le manque d'oxygène ne tarda toutefois pas à se faire ressentir et elle remonta à la surface, sans effort. Sans réussir à éviter le monde qui l'entourait aussi. Son épaule en heurta une autre et elle se retourna, un peu gauche, engourdie par l'eau qui l'entourait. « Désolée, je– » commença-t-elle, sans la moindre idée de ce qu'elle pouvait bien dire. J'évitais le monde depuis le fond de l'eau. « Je ne vous avais pas vu ? » fit-elle ensuite, incertaine. Les mots résonnèrent en une question maladroite, entre deux cris d'enfants et la menace peu crédible d'une mère à bout de nerfs. « Oui, voilà, c'est ça, je ne vous avais pas vu » répéta Farah, sans grande conviction.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: underwater (w/ wes)   Lun 28 Mai - 3:30

Les draps lui collaient à la peau, et une goute de sueur descendit le long de son échine. Wes émergeait lentement de sa courte de sommeil, et à peine ouvrit-il les yeux qu’un urgent besoin de se jeter sous la douche se fit sentir. L’humidité lui collait à la peau et même les efforts du ventilateur pointé dans sa direction n’était pas à la hauteur du défi à relever. S’extirpant de son lit, il se dirigea d’un pas lent vers la salle de bain afin de chasser toute cette moiteur à coup de grands jets d’eau. Une eau bien froide, rafraichissante, qui le débarrassa du même coup de la fatigue qui habillait toujours ses traits. Un véritable soulagement, dont l’effet fut pourtant de courte durée. La chaleur était toujours aussi étouffante, et l’ambiance, lourde et orageuse. Le soleil brillait de mille feux dans le ciel, mais Wes était convaincu que bientôt, l’orage viendrait, et qu’il apporterait avec lui la fraicheur tant attendu. Il enfila short et t-shirt avant de rejoindre la petite cuisine commune qu’il partageait avec ses colocataires. Ils étaient tous absents, curieusement. Il ne comprit la raison que lorsqu’il tomba sur une note, laissée sur la table. On est à la piscine, vient nous rejoindre quand t’auras enfin décider d’abandonner Morphée. Il leva les yeux au ciel avant de chiffonner le papier et le balancer dans le bac de recyclage. Ce n’est pas l’envie qui lui manquait d’aller faire trempette dans une eau chloré et probablement contaminée d’une multitude de micro-organismes. Ça valait mieux que de rester là, à laisser son corps fusionné avec le cuir du divan du salon. Attrapant son sac à dos, il y fourra quelques serviettes, un bouquin et ses lunettes de plongés avant de le refermer et de le poser sur son épaule, Sandales au pied, il quitta le logement en verrouillant derrière lui et il entreprit de marcher jusqu’à la piscine municipale, optant pour un chemin certes, plus long, mais à l’abri des chauds rayons du soleil. Les cris des enfants pouvaient se faire entendre de loin, et il sut qu’il approchait de sa destination bien avant de l’apercevoir. L’endroit était plein à craquer de petites familles et de groupes venus chercher un peu de rafraichissement en cette journée collante et éprouvante, qui mettait la patience de tous et chacun à l’épreuve. Il salua la responsable au guichet avant se jeter dans la foule à la recherche de ses colocataires. Le rire de Ryo fut ce qui lui mit la puce à l’oreille, à travers le brouhaha constant qui régnait en ces lieux. Ses trois comparasses étaient bel et bien là, posés dans un coin, à l’ombre d’un arbre. Gabi, elle, se prélassait au soleil, question de parfaire son bronzage juste à temps pour la saison estivale. Il salua ses potes avant de jeter son sac avec ceux des autres, balançant à sa suite son chandail et ses tongs pour filer rejoindre le bassin bondé. Il préféra aller plonger dans la section plus creuse plutôt que de se mêler avec les gamins qui se chamaillaient dans l’eau. Il n’hésita pas un seul instant avant de se jeter à l’eau, et il sentit rapidement son effet son corps, quand il fut enfin complètement submergé sous celle-ci. Sa douche matinale ne faisait pas le poids, définitivement. Nageant afin de rejoindre la marrée humaine qui s’amassait, une nageuse le heurta d’un coup d’épaule et il aurait été incapable de l’identifier parmi cette foule si elle ne lui avait pas adresser la parole pour se confondre en excuse. – Y’a pas de quoi, vraiment. – fit-il en gesticulant, sa main se balançant de gauche à droit pour lui assurer qu’elle n’avait rien fait de mal. Il n’allait pas se vexer pour si peu, quand même. C’est presque inévitable, dans les circonstances, la population de Brighton s’était visiblement passé le mot pour se retrouver ici, cet après-midi-là. On peinait à entrevoir une surface libre de tout nageur, dans cette piscine ayant presque atteint sa capacité maximale. – Ça va allez ? Vous avez l’air sonné. – lui demanda-t-il, les pris sur son front trahissant son inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
 
underwater (w/ wes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [y] underwater Δ noah
» Underwater ? Bouillie yoloesque au parc aquatique [Pv Merri]
» Can you breath underwater ? - Juda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: