AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - wasted times (beccew)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: - wasted times (beccew)   Jeu 24 Mai - 15:10


wasted times
---------------------
Les dernières semaines avaient étaient longues et mouvementées. Il avait l'impression d'être pris dans une tempête, Andrew, et il n'avait nulle part où s'accrocher pour éviter d'être blessé. Jamais de sa vie, il n'avait pensé que ce moment pouvait arriver. Les papiers du divorce entre lui et Malia et un avocat qui parle, encore et toujours, d'argent, de partage, de séparation. Comme si le divorce n'était qu'une question de règles et de signatures, comme si coucher son nom sur le papier était simple. Il n'avait pas tout de suite signé, Drew, il avait demandé un peu de temps. Pour prendre du recul, pour souffler, pour s'engouffrer dans son restaurant en passant des heures à travailler pour oublier que sa vie partait à la dérive. Tout ce qu'il avait construit ces dix dernières années s'envolait, à cause de mensonges, à cause du vide qui s'était installé entre eux, à cause du temps qui aura eu raison de leur couple. Il passait ses soirées à pleurer, sans s'arrêter, parce que tout semblait irréel, tout sonnait faux. Leur entourage croyait à une farce, sa famille n'en revenait pas parce qu'aux yeux de tous si eux divorçaient, personne n'était à l'abri. Faire ses cartons avait été une autre épreuve, brasser tous ces souvenirs lui donnait la nausée, et cette maison lui tordait l'estomac. Pour le moment, un de ses amis avaient accepté de l'héberger. A trente-sept ans, il avait l'impression de tout recommencer à zéro, il avait l'impression d'avoir tout gâché. Il se disait qu'il aurait pu faire plus, qu'il aurait du rester, qu'il était lâche de fuir quand les choses devenaient compliquées... mais ce divorce était un accord commun et la seule solution raisonnable.

Andrew passait encore plus de temps au restaurant, il ne comptait plus les heures qu'il faisait. S'occuper l'esprit et les mains était la seule solution qu'il avait trouvé pour oublier son divorce, mais aussi Becca. Depuis cette discussion qu'ils avaient eu sur la plage, ces baisers et ses confessions échangées, il ne savait plus quoi faire. Il écrivait des messages qu'il n'envoyait jamais, il l'appelait mais raccrochait quelques secondes après, et il passait chaque soir devant sa librairie sans avoir le courage d'entrer. Alors il rentrait à l'appartement, et recommençait le lendemain, encore et encore. Jusqu'à ce soir où il l'aperçut en soirée derrière la vitre de la librairie. Prenant son courage à deux mains, il entrait, mais n'allait pas directement vers elle. Puisqu'elle était occupée, il posait son regard sur les bouquins posés ici et là sur les étagères. Il craignait la confrontation, il se souvenait de chaque mot échangé la dernière fois. Elle lui en voulait, il le savait. Mais il avait besoin de la voir. Même s'il ne lui parlait pas, juste l'apercevoir pourrait lui faire du bien. Elle était la seule chose à laquelle il s'accrochait désormais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 247
- since : 20/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, [andrew, nash]

MessageSujet: Re: - wasted times (beccew)   Mer 30 Mai - 17:44

(outfit) | Le nez plongé dans les derniers bouquins de la pile qu’elle était en train de ranger, Becca agissait machinalement. Depuis quelques semaines, elle ne quittait presque plus la bibliothèque. Car cet endroit était son refuge, celui où elle pouvait évacuer tout ce qu’elle pouvait ressentir rien qu’en lisant quelques lignes de ses livres préférés. Et en ce moment, Dieu sait à quel point Becca en a besoin. Il était bientôt l’heure de fermer boutique, elle le savait. Pourtant elle n’avait pas envie de rentrer chez elle. Certes, elle aurait pu passer chez Nash, mais Becca n’avait pas envie de le déranger plus longtemps avec ses histoires à l’eau de rose. Alors elle savait qu’elle allait se renfermer dans sa bibliothèque, essayant d’oublier le mal qu’elle pouvait ressentir. Elle essayait de l’oublier également, mais il ne voulait pas sortir de son esprit. Il y était encré, tout comme dans son coeur. Tellement fort, qu’essayer de l’en sortir lui faisait mal. Beaucoup trop mal. On dit qu’avec le temps tout ira mieux. Et Becca, elle l’espère sincèrement.

Elle pousse un soupir quand elle entend la porte d’entrée s’ouvrir, provoquant un léger bruit dans la réserve où elle se trouve. Quelques secondes plutôt, elle se trouvait en vitrine, déposant ci et là deux trois nouveaux livres qu’elle venait d’acquérir. Elle ne comprenait pas ses gens qui venaient en dernière minute dans les magasins. Car à chaque fois, Becca tombait sur une personne indécise, le retenant pendant de longues minutes. Elle termina de ranger correctement la commande qu’elle venait de recevoir quelques heures plus tôt, avant de se décider à aller trouver ce nouveau client. Elle regarda partout dans la bibliothèque, mais elle ne vit personne. Pourtant, elle n’avait pas rêvé. Elle fit un tour dans les allées, avant de le trouver. Un homme. Les yeux baissés, déjà presque exaspérée par sa présence, elle ne fait pas attention, se contentant simplement de lui dire qu’elle est prête à fermer boutique. — Excusez-moi, mais nous fermons, dit-elle plus froidement que d’habitude. Car elle est comme ça depuis quelques semaines Becca, bien que ça ne soit pas dans ses habitudes. Et alors qu’elle sentit l’homme se retourner, elle leva les yeux vers lui. Instinctivement, elle fit un pas en arrière. — Andrew ? Que .. que fais-tu ici ? Essaye-t’elle d’articuler alors qu’elle tente d’éviter son regard. Jamais, ô grand jamais, elle n’aurait espéré qu’il chercher à la revoir. Bien qu'une infime partie d'elle a toujours un peu espéré.

_________________
// For many years, everything I touched would fade away. And you are so full of life it scares me. I admire your spirit too much to let it be clouded by my darkness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
- wasted times (beccew)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PA GEN DYOL -NEW YORK TIMES LAN BOUNDA MARTELLY
» Yon ATIK ENTERESAN NEW YORK TIMES sou GUY PHILIPPE
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Des nuages inhabituels précèdent le tremblement de terre en Chine: des preuves
» NY Times: The Woman Who Would Be Haiti's Next President

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: