AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 24
- since : 17/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: on (2/3)

MessageSujet: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Jeu 17 Mai - 21:50




- samuel clifford -
quartier des lunes


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance: Né un dix-huit août à Brighton avec trois mois d'avance, il a surpris tout le monde en minant les coeurs et les visages. Premières contractions ressenties par sa mère et un cri d'horreur à l'idée de le voir naître si tôt. Les poumons à peine déclarés comme matures et les battements de son petit coeur qui ont ralenti, presque au point de s'arrêter. Les traits marqués des médecins, les alarmes symptomatiques des machines, les corps en alerte à tirer ce brancard vers le bloc opératoire. Le ventre déchiré et scalpé de tout son long pour sortir ce corps minuscule, frêle et inerte. Les cris n'ont pas transpercé la sphère. C'est le silence assassin qui a posé de son empreinte. Tape sur le dos, tape sur le ventre, corps ballotté à droite puis à gauche pour lui donner vie. Mais c'est durant plusieurs semaines qu'il est resté suspendu aux portes de la mort, entretenu par des machines. - origines et nationalité: Anglais de part la transmission génétique du père, avec ce patronyme et cette noblesse lui collant à l'échine. C'est de sa mère qu'arrive parfois au détour de certaines conversation, cet accent polonais qui lui confère un charme sans égal. Langue maternelle apprise chaque année lors des vacances dans ce pays où la froideur gagne les coeurs. Mélange des genres et des origines qui anime sa culture. - statut familial: Les Clifford font partis de la grande noblesse. Héritage familial détenu depuis des années où l'argent s'étale, les coeurs se ferment et l'ambition achève. Famille à la tête d'une chaîne hôtelière à la reconnaissance internationale. Un père prêt à tirer sa révérence pour laisser ses fils à la tête de l'empire. Une mère qui assiste de loin à tout ce qui se passe mais s'éteint comme une rose fanée pour la parole sainte du chef de famille. Samuel, c'est le pion qui a tenté de se déplacer sur l'échiquier en s'y perdant cent fois. Le coeur abîmé par l'influence néfaste de son frère aîné, les épaules abimées par l'étreinte des phalanges de son père à chaque fois qu'il voulait se faire entendre. Lui, il semblait lunaire, ailleurs et loin de tout. Il a fini la tête la première dans les règles des Clifford. Le meilleur tu seras, l'échec tu refuseras. Samuel, il entend encore son père lui répéter ça, le regard grave et la carrure impressionnante. Les mots coincés dans la trachée, il a accepté, battant des paupières pour acquiescer. Dans cette famille, l'amour marche à contre-courant. On s'effrite plus qu'on s'enlace. On s'ignore plus qu'on se parle. On se regarde du coin de l'oeil et on met sous silence les émotions. Les vagues d'amour n'existent que dans de rares moments. La pudeur devient force et le reste n'a guère d'importance.  - statut civil: Il a le sourire ravageur, Samuel. Les dents éclatantes de cette blancheur qui transperce les coeurs et charme les filles. Le caractère affirmé qui déchaine les foules quand il roule des mécaniques, la langue à même son palais en toisant les courbes des sirènes. Il aime les filles, Sam. Trop parfois, quand il s'est perdu dans les draps de brunes incendiaires, de blondes faites de douceur et de rouquines charmeuses. Il faisait des listes de ses conquêtes, attribuant des notes, des numéros et des caractéristiques pour savoir lesquelles rappeler, lesquelles ignorer. On l'appelait connard dans les couloirs du lycée et lui répondait la mine insolente que ça l'excitait ce sobriquet. S'attacher à son âge, c'était pas envisageable. On a qu'une vie, qu'une jeunesse qu'il crachait entre deux baisers volés à la première minette qui s'extasiait sous ses yeux envoûtants. D'un putain de pari, il a viré fou. De ces sentiments qui rongent son ventre, de sa peau si douce au goût fruité, de sa voix timide et de ses gestes maladroits. Tout suffit à lui rappeler Rhian maintenant. Il devait s'en taper, il en est devenu raide dingue. Amour à la douceur de soie dans un anonymat sans faille. La peur au ventre de lui faire connaître ce monde qui l'amène à étouffer. Les idées qui s'effritent de faire rentrer en cohésion deux histoires que tout opposent. Il imagine trop bien Samuel, les fêlures, les cassures et toute la merde que ça créerait. - occupation: Dès sa naissance chaotique, il fût écrit qu'arriverait le moment où Samuel prendrait la relève de son père. Les deux frères maudits à la tête de l'empire familial. Le schéma qui ravit les parents et fait briller les yeux de fierté. Mais lui, il s'emmerde royalement en tapotant sur le clavier de la société en maniant les chiffres et les rendez-vous. Ce monde, il n'y est qu'à moitié, l'esprit rêveur qui s'échappe dans d'autres cieux. Ce travail, c'est une pesanteur et un coup de couteau dans le myocarde. Samuel, il aspire à autre chose. Quand son corps s'étend dans son lit, il se voit les phalanges à gesticuler sur des platines et le son qui grimpe pour défier les corps dans la foule. C'est ça qui le fait vibrer. Mixer dans une clandestinité assurée pour pas éveiller les soupçons. La foule en délire qui en réclame encore, le corps en transe et le tissu collant à l'échine. Les boucles trempées sur son front et ce casque qui protège à moitié son ouïe. Putain de sensation aussi agréable qu'un joint, qu'une traînée de poudre et que toutes les premières fois qu'une personne peut connaître. Pourtant, fragile et influençable, il brise ses rêves à chaque fois que son père exige. Les angoisses deviennent un fléau qui condamne ses poumons à mort. Il respire à peine dans l'affaire familiale et ça devient une habitude de crever sur place. - cinq choses favorites: Le sourire de Rhian qui s'étire contre ses lèvres, la sensation de ses phalanges qui s'écrasent sur les platines dans les nuits sauvages et clandestines, le bruit des vagues qui s'écrasent et deviennent mélodie de la paix au creux de ses oreilles, le goût de la clope qui dépeint sa bouche à chaque latte tirée, le poker qu'il pratique pour décompresser et se donner l'impression d'avoir encore quelque chose à gagner dans ce monde du luxe et des apparences. - saison préférée: L'automne. Il se retrouve souvent assis en tailleur, le regard vers l'horizon et la mer dont les vagues fonctionnent au ralenti. Le sol est balayé par les feuilles qui tombent, qui créent ces couleurs orangées. La chaleur de la nature efface la froideur de son coeur. Il ferme les yeux, aspire les odeurs qui se crée et prie que cet instant devienne éternité. - traits de caractères: angoissé, influençable, cynique, cultivé, talentueux, râleur, égoïste, tiraillé, possessif, froid, lunaire, menteur, manipulateur, instable, attachant malgré tout, sincère (avec elle), borné, passionné, hautain. - groupe: celosia. - avatar: timothée chalamet.

ii. swing wide your crane, run me
(...)
Elle a les yeux océan et le coeur au miel. D’un regard, elle attire l’attention de Sam. Il sent un frisson sur son échine rien qu’en frôlant la sienne. Un baiser et les effluves fruitées de sa peau suffisent à le combler. Les muscles qui se tendent et les idées qui forment un manège fabuleux. Il passe une phalange dans la dorure de ses cheveux et vient s'amuser avec. Son nez se frotte à celui de Rhian, comme un gamin qui découvre l'amour, la douceur, la vraie vie. Il se rapproche et pose une main dans son dos. Un corps à corps entamé au dessus des draps et des couches de vêtements.
Et il divague.
Le pari est loin. Connerie balancée par les lèvres assassines de son aîné. Un défi stupide parmi tous ceux lancés pour le tester. Lui, pauvre brebis galeuse de la famille qui fonce à chaque fois, tête baissée et coeur condamné à l'exil des sentiments. Tobias exige, Samuel fait. Dynamique qui l'imprègne au-delà de sa moelle depuis l'enfance. Ils s'aiment à l'envers et les mots ne sont qu'algarades et cynisme.
Ils se tueront à l’aube.
De cette relation du sang, il ne resterait que de la poussière.
Des cendres.
Il effleure le visage de Rhian et en imprègne chaque trait. D’un regard amoureux, il pourrait la dépeindre sur une toile blanche et prier le ciel pour que le spectacle ne cesse pas. Cette relation, elle est faite de mots qui s’abonnent aux absents. Il masque sa vie, son travail, ses rêves brisés et les désillusions devenues une seconde peau. Samuel, il a honte de son château doré, des protagonistes qui ne sont qu'apparences et prétention. De ce conte de fée qui s'est cassée la gueule. Effet domino qu'il s'est pris de plein fouet. Petit prince qui a chuté de son piédestal. Le brun veut protéger la princesse.
Il veut la protéger des autres.
Il veut la protéger de lui-même.
Les paupières closes sur l'évidence. Morphée est passé par là. Les deux sont blottis l'un contre l'autre. Mais son corps à lui commence à trembler, s'agiter. Tobias apparaît et se met à rire. Il se paie la tête de son petit frère et rameute une douleur infinie. Lola, le diable en personne vient à son tour se rapprocher. De ses lèvres charnelles, elle souffle et claque des mots pour le charmer. Il sent son corps se tendre, ses muscles céder à la paralysie. Lola, c'est une terre interdite. Fiancée de son aîné qu'il ne peut toucher et imaginer déshabiller que dans ses rêves les plus salaces. Puis, c'est Rhian qui apparaît. Le bien, le mal. L'enfer, le paradis. La vie, La mort. Il étouffe. Il tend une main vers celle que son coeur choisi. Vers la douceur qu'il chérit tant mais elle s'éloigne. Ce n'est plus qu'un souvenir et une brise à peine éprouvée. Il ne reste que Lola et Tobias. Ils se marrent, ils se marrent tellement.
Il ne respire plus Samuel.
Les poumons détruits de ressentiments.
Il sursaute, crie de surprise, de peur.
Et comme souvent, c'est Rhian qui le rassure de ses mots tendres et d'une caresse dans ses boucles brunes. Les gouttes de sueur tombent et l'adrénaline ne quitte pas le galbe de ses veines. Il a rêvé encore. Il a angoissé encore.
Il en crèvera.
Il le sait.

iii. when eyes are all painted sinatra blue
- pseudo/prénom: little mermaid @jenn. - âge et pays: vingt-cinq ans, france. - type de personnage: pré-lien de @Rhian Penwyn.   - votre avis sur le forum: parfait de douceur et d'amour.   (et dire qu'il était pas question de céder à un autre compte si facilement. - où avez-vous connu le forum: bazzart. - autre: coucou @Asher Rutherford.  

_________________
› j'ai pas envie, j'ai pas envie de passer à côté de mes rêves mais les tentations m'coûtent cher. mes fréquentations ont doublé et la sensation de n'avoir tout fait me bouleverse. mais j'aurai envie d'autre chose si j'arrive à te trouver.


Dernière édition par Samuel Clifford le Ven 18 Mai - 14:13, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 24
- since : 17/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: on (2/3)

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Jeu 17 Mai - 21:50

si vous avez une nana en stand-by/en construction et que vous savez pas quoi en faire, on peut discuter, bébé samuel attend le diable sur talons aiguilles qui va faire de sa vie un enfer et créer le trouble entre lui, rhian et l'aîné clifford. (accessoirement la fiancée de son frère donc, parce que le drama c'est la vie).

_________________
› j'ai pas envie, j'ai pas envie de passer à côté de mes rêves mais les tentations m'coûtent cher. mes fréquentations ont doublé et la sensation de n'avoir tout fait me bouleverse. mais j'aurai envie d'autre chose si j'arrive à te trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 101
- since : 29/04/2018

( end game )

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Jeu 17 Mai - 21:52

Ce choix de pré-lien
Rebienvenue sur le forum

_________________
- try to be a rainbow in someone's cloud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- paper notes : 694
- since : 03/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: côme

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Jeu 17 Mai - 21:52

18 août, c'est une excellente date ça 

rebienvenue 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- paper notes : 137
- since : 21/02/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Jeu 17 Mai - 21:56

georgio, cette chanson, chamalet
c'est beaucoup trop de beautés pour mon petit coeur.
re-bienvenue avec cet excellent pré-lien

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 5401
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #124, west side.
contact book:
availability: nash, calvin, isla, naomi.

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Jeu 17 Mai - 21:58

Mais je suis bête, Cam m'avait dit que tu allais le prendre en plus et j'ai absolument pas réalisé.
Anyway, rebienvenue, ce lien est génial.

_________________

(lg)  i love you for watching me shine, and i had the best day with you today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 197
- since : 05/04/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: (2/4) romeo, tc, you ?

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Jeu 17 Mai - 22:03

t'as réussi à citer deux de mes comptes (cc asher le gros con )
anyways
t'es perfect
j'adore, j'adore, j'adore le début de ta fiche.
j'ai trop hâte qu'on se déchire avec ces deux bébés omg
te faire craquer deux fois, j'en suis pas peu fière en tout cas
rebienvenue à la maison

_________________

So why don't we just play pretend
Like we're not scared of what is coming next
Or scared of having nothing left
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nash Kershaw

say it before you run out of time.

- paper notes : 2180
- since : 16/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side w/ daisy.
contact book:
availability: lula, becca.

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Jeu 17 Mai - 22:42

@Samuel Clifford, je ne suis pas encore tout à fait fixer avec ma Laurel, du coup, je veux bien en savoir plus, qui sait.
Sinon, tellement contente de voir ce pré-lien enfin tenté/joué.

_________________

meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Marlene Kenway

get some sleep and i'll be fine

- paper notes : 274
- since : 07/04/2018

( end game )

- getaway car.
address: brighton sea side.
contact book:
availability: (wade, ean, vivi/FULL)

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Jeu 17 Mai - 22:45

très bon choix
rebienvenue à la maison

_________________

☽☽ Ever since this began, I was blessed with a curse And for better or for worse I was born into a hearse. I know I said my heart beats for you I was lying girl, it beats for two.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 58
- since : 27/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Jeu 17 Mai - 22:57

Rebienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Brandy Fairchild

real eyes, realise, real highs.

- paper notes : 864
- since : 19/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #027, west side w/ wyatt.
contact book:
availability: yasin, liv, fairchild tc, tallulah, karaoke night (2/7)

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Jeu 17 Mai - 23:26

re-bienvenue dans le coin avec ce superbe choix de pré-lien

_________________
i don't smoke weed to escape reality, i smoke weed to enjoy reality even more.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Isla Gatling

everything is temporary.

- paper notes : 431
- since : 16/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: available, [○○]

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Ven 18 Mai - 10:23

Rebienvenue. I love you

_________________
// baby, i’m dancing in the dark with you between my arms. Barefoot on the grass, listening to our favorite song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 24
- since : 17/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: on (2/3)

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Ven 18 Mai - 14:14

merci à nouveau à vous tous pour cet accueil de folie, vous êtes parfaits.
en espérant que le bonhomme plaira.

_________________
› j'ai pas envie, j'ai pas envie de passer à côté de mes rêves mais les tentations m'coûtent cher. mes fréquentations ont doublé et la sensation de n'avoir tout fait me bouleverse. mais j'aurai envie d'autre chose si j'arrive à te trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 31
- since : 14/05/2018

( end game )

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Ven 18 Mai - 14:19

tim + le pré-lien, un peu trop de perfection par ici.
(re) bienvenue chez toi.

_________________

( beata maria )
je clame que mon âme est pure, de ma vertu j'ai droit d'être fier. beata maria, mon coeur a bien plus de droiture, qu'une commune, vulgaire foule de traîne-misère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 113
- since : 09/05/2018

( end game )

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Ven 18 Mai - 14:36

Rebienvenue dans le coin

_________________
† On s'est perdu dans la brume, On s'est livré au combat, Moi je te donnerais la lune, Mais elle brille déjà en toi Déjà pour toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 197
- since : 05/04/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: (2/4) romeo, tc, you ?

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Ven 18 Mai - 14:38

tu peux valider Nadège, merci ! I love you
ta fiche est parfaite, mais je le savais déjà t'as complètement donné vie à Sam et je suis trop contente !
j'ai hâte de t'aimer à en crever à nouveau I love you

ps: Georgio dans le titre, Roméo en signature, love youuuuu bb

_________________

So why don't we just play pretend
Like we're not scared of what is coming next
Or scared of having nothing left
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 894
- since : 17/12/2017

( end game )

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Ven 18 Mai - 18:22

(re)bienvenue à la maison

_________________
- He put a star in my heart, and I haven't stopped burning.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 541
- since : 20/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Ven 18 Mai - 18:25

Rebienvenue avec Samuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 5401
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #124, west side.
contact book:
availability: nash, calvin, isla, naomi.

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Ven 18 Mai - 21:41

J'suis en retard, pardonnez-moi les filles.
Il est méga parfait, j'ai trop hâte de stalker vos rps omg.

_________________

(lg)  i love you for watching me shine, and i had the best day with you today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 97
- since : 07/05/2018

( end game )

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   Mar 22 Mai - 19:02

Rebienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.   

Revenir en haut Aller en bas
 
à nos démons devenus nuages qui parasitent le ciel @samuel.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: hear them whispers. :: run for the fences.-
Sauter vers: