AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 — BAY CLEANUP. (tc #4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6177
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #124, west side.
contact book:
availability: [open] nash, isla.

MessageSujet: — BAY CLEANUP. (tc #4)   Mer 16 Mai - 23:45




- brighton bay cleanup -

Les plages de la baie de Brighton, endroit touristique par excellence qui, à l'approche de l'été, devient l'un des endroits les plus vivants et fréquentés de la ville. Mais avant d'accueillir les touristes de tous pays et de tous horizons pour bronzer aux rayons du soleil anglais, les plages doivent d'abord être nettoyées. Tous les ans, une association écologiste organise un grand nettoyage des plages, ouverts à tous. Leur but: faire comprendre aux habitants de la ville à quel point leurs déchets polluent les plages, les océans. Un nettoyage collectif qui, ils l'espèrent, fera prendre conscience à certains des habitants de la ville de l'ampleur de la chose. Bien sûr, c'est sur la base de volontariat, que viendront certains des habitants de Brighton, pour donner un coup de mains et nettoyer les plages de leur ville, qu'ils soient ici depuis quelques semaines ou depuis leur naissance. Des boissons fraiches et du café vous attendrons sur place, ainsi que tout le matériel nécessaire pour apporter votre contribution à cette bonne action. Ensemble, ils comptent bien remettre dans le meilleur des états ces plages qu'ils chérissent tant.
- - - tableau de l'ambiance

(les défis)
— faire une nouvelle rencontre: 10 points.
— faire venir quelqu'un: 10 points.
— nettoyer la plage: 10 points.
— venir en tenue non appropriée: 10 points.
— ramasser des coquillages: 20 points.
— faire une baignade: 20 points.
— faire un château de sable: 20 points.
— faire chanter plusieurs (trois minimum) personnes: 20 points.
— faire un speech contre l'écologique: 20 points.
— pousser quelqu'un à l'eau: 50 points.
— jeter volontairement des ordures sur quelqu'un: 50 points.

n.b.: pensez à faire recenser vos points dans le sujet des défis.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.

(absente jusqu'au 02 août. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 80
- since : 17/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: on (2/3)

MessageSujet: Re: — BAY CLEANUP. (tc #4)   Mar 22 Mai - 18:54

Samuel n’a rien d’un écologiste. À vrai dire, ce genre de cause n’a jamais été d’un réel intérêt pour celui-ci. Mais comme bien souvent, son père a exigé et a obtenu dans la foulée. Il a ordonné à son cadet de se pointer à cet événement pour redorer un peu plus le blason de la famille. Ce dernier a décrété que son fils devait participer à ce grand nettoyage pour montrer à quel point l’intérêt de sa ville, le bien-être des habitants et futurs touriste comptait. Selon ce dernier, ça faisait parti de son rôle de futur PDG de la société familiale. Pour Samuel, ça ne ressemblait qu'à une corvée de plus, à même de le tuer sur place. Il a soupiré sur le moment, se prenant une remarque de plein fouet avant de baisser les yeux, plus obéissant. C’est ainsi qu’il marche sur la plage en traînant des pieds, passant un petit pont qui mène aux vagues. Il attrape de quoi ramasser les ordures présentes sans grande motivation. Des bénévoles sont présents depuis plusieurs heures apparemment, discutant de tout et de rien, heureux de faire le bien autour d’eux. Samuel, lui, il étouffe dans ses ressentiments. Il reste silencieux, le regard ailleurs dans une vie où sa soumission à son père et son aîné pourrait disparaître. Il marche à reculons sur le point en se baissant pour ramasser la carcasse de canettes de bières. Putain pense-t-il une fraction de seconde. Trop perdu dans ses pensées, le gamin ne remarque pas la silhouette présente derrière lui. À un tel point qu’il fonce droit dedans et entend le bruit de l’eau qui claque. Surpris, il se retourne et comprend que sans le vouloir, son corps a fait basculer celui d’une personne dans la flotte.
— Merde !
Il lâche le bâton utilisé pour ramasser les saletés au sol et accourt à proximité de sa victime. Ses boucles retombent sur son front alors qu’il retrouve les manches de sa chemise. Samuel se penche et tend son bras vers la personne, le sourire désolé.
— J’suis vraiment pas doué.
Ce n’était pas une précision à émettre. Il ne peut s’empêcher de rire nerveusement de la situation. Il risque sans doute de s’attirer les foudres de la personne qui flotte sous ses yeux accrocheurs. Un risque qu’il prend en plongeant dans la gueule du loup. À genoux, il lui tend sa main et espère pouvoir se faire pardonner une fois que l’intéressé retrouvera la terre ferme.
— Attrape ma main, je vais t’aider à sortir de l’eau.

(libre)

_________________
mes fréquentations ont doublé et la sensation de n'avoir tout fait me bouleverse. mais j'aurai envie d'autre chose si j'arrive à te trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 96
- since : 11/05/2018

( end game )

- getaway car.
address: #650, sea side.
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — BAY CLEANUP. (tc #4)   Mar 22 Mai - 19:52

Jong-dae, il aimerait se dire qu’il s’en tape, de la planète. Il aimerait se dire qu’il s’en fou, de l’écologie. Après tout, il crèvera bien avant de voir les dégâts que lui et la corporation qu’il sert causent. Mais il a une fille, Jong-dae. Et si elle peut vieillir dans un monde bien plus propre que celui où elle a grandi, ça l’arrangerait. À Hyundai, ils brossent les médias dans le sens du poil, ils font des efforts théoriques qui ne s’appliquent pas dans la pratique. Jong-dae, il a arrêté de se battre pour une cause perdue. Après tout, les millions attirent plus qu’une forêt que l’on ne visite jamais.
Mais comme l’année précédente – quelques semaines après son arrivée à Brighton – Jong-dae participe au nettoyage de la plage. Toujours aussi crasseuse, peu importe l’endroit du monde où l’on se trouve. Il a troqué ses costard habituels pour un bermuda coloré, une chemise blanche et une paire de baskets usées. Des gants sur les doigts et un sac poubelle dans les mains, trop occupé à ramasser des bouteilles et des boîtes à pizza vide, il ne s’attend pas au choc.
Il ne s’attend pas non plus à se retrouver les fesses dans l’eau, les yeux écarquillés sous la surprise. Rien de cassé mais des vêtements trempés et un ego froissé. Jong-dae, il attrape l’avant-bras du jeune homme qui l’a envoyé valser dans la flotte et lui offre un sourire qui se veut rassurant. Trop poli, trop enferré dans la retenue. « Il n’y a pas de mal. » Répond-t-il alors qu’il se redresse. Ses pompes, elles sont foutues. « Ce sont des choses qui arrivent. J’espérais simplement que la victime soit quelqu’un d’autre. » Ajoute-t-il dans un haussement d’épaules désabusé.

@Samuel Clifford

_________________
mortal kings are ruling castles, welcome to my world of fun. liars settle into sockets, flip the switch and watch them run.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 80
- since : 17/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: on (2/3)

MessageSujet: Re: — BAY CLEANUP. (tc #4)   Mer 23 Mai - 8:13

— Encore désolé. Pour ça et tes pompes.
Il balbutie des excuses face à l’homme fraîchement tombé dans l’eau. Ce dernier bien que trempé ne semble pas lui tenir rigueur de son erreur. Un soupire de soulagement vient étirer les pulpes du gosse. Les mains dans les poches, désabusé par ce moment, se contente de hausser les épaules en observant l’inconnu en face. Il est trempé de tout son long et à sa place, Samuel n’aurait pas pu s’empêcher de devenir fou de colère. Parce que ça devient un rituel pour lui de s’énerver dès que l’angoisse se pointe. Elle frappe à la porte de son âme et vient le meurtrir de tout son être. Essayant de ne pas s’y focaliser, Samuel se rapproche un peu de l’homme.
— J’ai hésité à me pointer ici et vu le désastre, j’aurais sûrement dû éviter.
C’est une certitude même. Ses convictions sont ailleurs. Elles ne sont pas coincées dans les détritus au sol et le besoin de sauver les plages de la ville. Son père lui aussi s’en fiche au fond. Sa seule envie est de donner l’illusion d’un amour sans faille de Brighton. La seule chose qu’il aime, comme son frère ou sa mère, c’est l’argent qui tombe dans le portefeuille familial chaque fois. C’est la manière dont ils viennent dorer l’image des Clifford, devenant ainsi des êtres reconnus et enviés par certains. C’est pas le délire de Samuel. Il se passerait bien de ce patronyme et de tout ce que ça sous entend par la même occasion.
— Y a un stand de boissons chaudes là-bas, on va s’en prendre une ? Peut-être qu’on pourra récupérer une serviette.
Son ton est sincère. Samuel ce n’est pas un mauvais gars. Il se plaît à arborer le rôle du petit con de base devant ses amis pour se donner un genre qui ne lui va même pas. Mais au fond, c’est quelqu’un de bien. Il sait reconnaître ses erreurs et aider les gens qui en ont besoin. Et si une pause café suffit à stopper le ramassage d’ordures, ça lui va très bien. Même si la météo est clémente en cette période, une brise légère continue de dévaler dans l’air. Sa victime, lui, ne doit pas être contre un instant au chaud et surtout au sec.
— Tu éviteras une pneumonie comme ça.

_________________
mes fréquentations ont doublé et la sensation de n'avoir tout fait me bouleverse. mais j'aurai envie d'autre chose si j'arrive à te trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 96
- since : 11/05/2018

( end game )

- getaway car.
address: #650, sea side.
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — BAY CLEANUP. (tc #4)   Jeu 24 Mai - 22:56

Jong-dae, il balaye les excuses du jeune homme d’un geste de la main. Le bise du vent arrache un frisson à son échine mais qu’importe. Il s’est attendu à ce qu’une catastrophe chamboule l’événement – ça arrive toujours, malgré les précautions que les uns et les autres prennent. À sa remarque, un vague sourire s’esquisse sur les lèvres de Jong-dae. « Je pense pourtant que vous aviez bien fait de venir. Plus nous sommes nombreux, plus ça ira vite. » Souligne-t-il en désignant la plage crasseuse du pouce. Les autres volontaires, ils discutent entre eux autour de sacs poubelles pleines à craquer d’immondices. Et Jong-dae, il le suit jusqu’au stand où quelques bénévoles s’occupent des boissons. Il n’est pas bavard, Jong-dae – il ne l’a jamais vraiment été. Ça dérange peut-être, mais qu’importe. Il sourit et incline légèrement la tête en signe de remerciement à la jeune femme qui lui offre une serviette pour se sécher les cheveux et s’essuyer le visage. Tant pis pour ses chaussures – ce n’est pas comme s’il n’avait pas les moyens de s’en racheter une nouvelle paire.
Il attrape son gobelet de café brûlant à deux mains et retient une grimace de s’esquisser sur ses lèvres. Après son bain glacé forcé, c’est ses doigts qui cèdent à la chaleur de sa boisson fumante. « Je ne me suis pas présenté. » Lance-t-il à l’homme responsable de ses frissons gelés. « Jong-dae Bak, enchanté. » Et il lui tend la main comme le veut la coutume dans les pays de l’ouest. C’est toujours aussi maladroit, malgré les années qu’il a passé aux Amériques et en Europe. Les habitudes ont la vie dure, avec lui. Jong-dae, il s’appuie contre une table branlante montée sur des tréteaux. « Alors, qu’est-ce qui vous a motivé à nettoyer la plage ? » Jong-dae, il est encore plus nul pour faire la conversation.

@Samuel Clifford

_________________
mortal kings are ruling castles, welcome to my world of fun. liars settle into sockets, flip the switch and watch them run.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 80
- since : 17/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: on (2/3)

MessageSujet: Re: — BAY CLEANUP. (tc #4)   Dim 27 Mai - 0:11

— Samuel Clifford.
Il décline son identité répondant à la présentation du malheureux qui claque des dents. Le gosse le fixe de ses rondes brillantes, encore désolé pour tout ce vacarme. Mais ce n’est rien comparé à celui qui décharge de sa présence au creux de ses entrailles. Il a beau tenter de balayer le pire pour ne retenir que le meilleur, ça ne suffit pas. À l’interrogation de Jong-Dae, le visage de son paternel apparaît dans son esprit. Il s’accroche à la puissance des pensées et devient un poids infini. Samuel remue des phalanges contre le gobelet de café. Le nervosité s’accentue comme les tremblements qui grognent. Ces crises d’angoisse deviennent épuisantes et incontrôlables. La seule personne à même de le calmer n’est pas là. Alors le pauvre gamin se fait violence et se mord l’intérieur de la joue. L’odeur du sang déverse de sa splendeur contre son palais. Le regard à demi-close d’abord croise finalement les yeux de l’homme en face.
— Mon père m’a demandé de venir ici. Il estime que pour les affaires familiales, ce serait utile.
Samuel ne s’attarde pas. Il ne veut pas parler de la splendeur familiale, de la réussite sans égale de son aîné et de son père. Il ne souhaite pas évoquer les affaires qui ne sont qu’une contrainte et un poids sans demi-mesure pour lui. Alors, en guise de ponctuation à sa remarque, c’est la nonchalance qui s’offre dans un haussement d’épaules.
— J’suis loin d’être un écologiste dans l’âme. Mais si ma présence peut aider…
Il n’a jamais été très porté sur les associations de ce genre. Lui, sa vie, elle a été rythmée par le pognon, les fêtes, les filles, cette guerre de sang avec son frère. Maintenant, il y a cette parcelle de douceur et de calme qui fait palpiter les contours de son coeur. L’ombre du roi dévastant celle de la reine. Il n’est que le cavalier perdu, ce pion qu’on déplace et qui réclame la paix. Le prix de la gloire et de la condescendance dans cette famille à l’idéal qui empoisonne.
—  Tu fais parti de cette association ?

_________________
mes fréquentations ont doublé et la sensation de n'avoir tout fait me bouleverse. mais j'aurai envie d'autre chose si j'arrive à te trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 96
- since : 11/05/2018

( end game )

- getaway car.
address: #650, sea side.
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — BAY CLEANUP. (tc #4)   Mar 3 Juil - 23:27

Jong-dae, il arque un sourcil. Participer au nettoyage de la plage pour faire du bien aux affaires familiales ? Il peut comprendre, l’homme d’affaires ; Hyundai aussi, tente parfois de pousser ses cadres et ses dirigeants à accomplir de belles actions. Ce n’est jamais désintéressé, ce n’est jamais sous l’impulsion de défendre une conviction auquel on croit. C’est toujours parce qu’il fait redorer la marque, pousser les écolos à acheter. Que ce soit les grandes entreprises ou les plus petites, business is business. Jong-dae opine du chef à sa réponse alors qu’il sirote tranquillement sa boisson chaude. La bise encore froide lui gèle la peau sous ses fripes humides et p’têtre bien qu’un rhum lui pourrira sa semaine.
À sa question, c’est un sourire gêné qui s’esquisse sur ses lèvres alors qu’il se passe une main derrière la nuque. « Pas du tout. » Qu’il répond. « Mais c’est une bonne façon de montrer qu’on s’intéresse un tant soit peu au sort de notre planète. » Rajoute-t-il dans un vague haussement d’épaules. Ou qu’on veut faire bonne impression. Jong-dae, ça le surprend toujours que les rues de Brighton soient si crasseuses, mais s’il y vit depuis plus d’un an, déjà. En Corée, on se soucie des places publiques – elles appartiennent à tout le monde et c’est le devoir des locaux comme des touristes d’en prendre soin.

@Samuel Clifford
n.b: excuse-moi de répondre si tardivement.

_________________
mortal kings are ruling castles, welcome to my world of fun. liars settle into sockets, flip the switch and watch them run.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 90
- since : 26/05/2018

( end game )

MessageSujet: Re: — BAY CLEANUP. (tc #4)   Mar 3 Juil - 23:46

On lui avait donné une heure précise, mais bien évidemment, elle n’en a fait qu’à sa tête, Gigi. Elle s’en fout de sauver la planète, elle, tant qu’elle peut continuer à faire chauffer la black card de son sugar daddy. Mais il lui a posé un ultimatum – c’était soit elle se rendait à cet événement caritatif stupide, soit il lui coupait les vivres. Well. Autant dire qu’elle n’a pas hésité longtemps, Giulia. Et c’est armée de ses talons aiguilles prada et de ses lunettes de soleil dior qu’elle arrive à la plage alors que tout le monde est déjà au boulot. Sa mission est de se faire prendre en photo par les photographes présents, parce que ça fait toujours du bien à l’image quand on a une femme qui participe à la vie et à la sauvegarde de la ville. Et Gigi, elle ne perd pas le nord – son radar à fric s’affole quand elle voit autant de noms connus à Brighton. Des fortunés qui mettent la main à la pâte, ça lui retourne presque l’estomac. Si elle a travaillé si durement dans sa vie, c’est justement pour éviter ce genre de sale besogne. Et pourtant, elle obéit au doigt et à l’œil, de peur de tout perdre et de retourner à la case départ. Alors, c’est avec un large sourire aux lèvres qu’elle s’avance ou plutôt, qu’elle s’enfonce dans le sable, ses talons n’étant absolument pas adaptés à l’environnement qu’elle va fréquenter en cette journée ensoleillée. – C’est bien tout le monde, c’est du bon boulot ! Son sourire hypocrite qu’elle distribue à tout le monde alors qu’elle n’en a clairement rien à foutre. Elle garde même ses lunettes sur le bout de son nez ; hors de question de les retirer, certainement pas pour eux. Elle ne les enlève que si la personne en face est intéressante, mais ce n’est pas vraiment le cas pour le moment. Finalement, elle sort une serviette ralph lauren de son sac à main gucci et elle la dépose au sol avant de s’y asseoir. Après quelques secondes à faire semblant d’admirer le paysage, elle sort son téléphone portable pour prendre une photo, histoire d’alimenter ses réseaux sociaux.

(libre)

_________________

i want your love and i want your revenge, you and me could write a ---
bad romance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 80
- since : 17/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: on (2/3)

MessageSujet: Re: — BAY CLEANUP. (tc #4)   Hier à 19:24

— Tout le monde devrait penser comme vous.
Le son de sa voix est calme alors que Samuel continue de ramasser les ordures laissées au sol. C’est fou avec du recul de noter ce manque de respect de la population. De remarquer à quel point les gens n’ont plus la bonne mesure de l’importance de la propreté, de l’état de la planète sur laquelle chacun vit. Il lâche un soupir en s’affairant avant de se redresser, à l’arrêt durant quelques secondes. Les images de son père viennent le torturer un peu plus. Ses idées semblent tourner dans une mécanique hasardeuse. L’angoisse grimpe. Elle déchire chaque pore de sa peau même s’il tente de faire bonne figure. Une comédie tellement bien maitrisée.
— Mon père lui s’en fiche bien de l’état de notre planète. Il m’a envoyé ici en ne voyant que la bonne publicité que ça ferait à sa chaîne d’hôtel. Et moi, comme un con, j’obéis.
Comme à chaque fois. Son père veut. Son père obtient. Samuel incapable de lui tenir tête la plupart du temps. Assez mal aimé pour se dire qu’en agissant ainsi, il obtiendra un peu d’amour, un peu de respect. Assez idiot pour penser faire le poids à coté de son frère aîné. Il soupire de plus belle et pose son sac d’ordures au sol. Ses pieds foulent le sable sur quelques centimètres et Samuel se baisse en remarquant la présence de jolis coquillages d’une couleur porcelaine avec des notes nacrées. Immédiatement c’est à Rhian qu’il pense, sourire aux lèvres.
— Je vais ramasser ces coquillages pour ma petite-amie. Elle adore les comparer quand on viens au bord de la mer.
Il lui suffit de fermer les yeux pour y repenser. La voir, à genoux dans le sable, sourire aux lèvres à lui montrer chaque coquillage, à lui décrire les couleurs comme une enfant qui découvre un trésor. Cette pensée, étrangement suffit à calmer ses angoisses.
— Vous êtes marié, vous ?
Simple question.
Curiosité sans doute mal placée.
Nécessité de faire diversion.
Eloigner les démons.
Vite.

Spoiler:
 

_________________
mes fréquentations ont doublé et la sensation de n'avoir tout fait me bouleverse. mais j'aurai envie d'autre chose si j'arrive à te trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: — BAY CLEANUP. (tc #4)   

Revenir en haut Aller en bas
 
— BAY CLEANUP. (tc #4)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» — BAY CLEANUP. (tc #4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton sea side.-
Sauter vers: