AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cecil * After the game

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Cecil * After the game   Lun 14 Mai - 8:17

La jeune femme avait passé une bonne soirée en compagnie d'Henry et de ses amis, après l'invitation de Cecil à les rejoindre, comme les propres amis de la demoiselle avaient eut un empêchement de dernière minute qui avait manqué d'écourter la soirée de Lullaby. Il commençait à se faire tard cependant et tous venaient de rendre leurs affaires empruntés, pour sortir. Bee allait pour partir, avant de finalement rester avec eux pour discuter, le temps que certains fument leur cigarette. Juste à côté d'Henry, la jeune femme lui jetait quelques coups d’œil discrets, riant avec les autres, plaisantant comme eux, essayant de maintenir le temps, de ne pas le laisser filer, de profiter encore un peu. Un à un, les amis prenaient congés pour rentrer chez eux et Bee restait, parce qu'Henry restait aussi. Elle ne savait pas si elle espérait le voir en tête à tête quand tout ses amis seraient partis, ou s'il ne valait mieux pas, pas tout de suite. Mais il partit finalement avant Cecil. Tournant la tête vers ce dernier en lui adressant un sourire, après avoir observé la silhouette d'Henry s'éloigner, Bee allait pour partir à son tour, quand l'expression du trentenaire la retint.

«- Cecil ? Qu'est-ce qu'il y a ? J'ai une tache sur le nez ?» demande la demoiselle amusée comme il l'observe encore et qu'elle se demande ce que cache cette expression faciale.

Bee n'avait peut-être pas été aussi discrète qu'elle l'aurait voulu au cours de la soirée, au cours de ce départ non plus. Elle ne s'en rendait pas encore compte, à vrai dire. Quelques regards sur Henry ou rires à des plaisanteries plus ou moins drôle qu'il avait fait, certaines attitudes... Parfois certains hommes étaient légèrement plus perspicaces que d'autres.


@Cecil von Sydow voilà l'ouverture. Elle n'est pas top, j'suis nulle pour ça X_x mais je me rattrape au prochain post ^^'
Revenir en haut Aller en bas
avatar

⋅ paper notes : 269
⋅ since : 28/04/2018

( end game )

- getaway car.
address: brighton sea side, 202
contact book:
availability: 3/5 (edgar/ivy/victoria/..)

MessageSujet: Re: Cecil * After the game   Lun 14 Mai - 23:39

Citation :
t'inquiète pas, c'est très bien comme lancement. I love you

Tout associable qu’il est, Cecil, il est bien obligé d’admettre qu’il s’amuse quelque peu. Même assez – assez, en tout cas, pour oublier ce jeu de plébéien auquel il est en train de jouer. Il se dit que bon, c’est vrai que c’est reposant, parfois, de mettre un voile sur ce rôle d’intellectuel pédant qu’il joue en permanence, lorsque la seule chose qui importe c’est de renverser plus de deux quilles. Il apprécie bien l’idée, en réalité. Et puis, au fond, Henry, tout comme Bee étaient de bons amis, qu’il se surprenait à apprécier sincèrement – bien que le reste du groupe lui paraisse un peu… limité. Mais la bienséance exige qu’il ne fasse aucun commentaire à ce propos. Alors, il essaie de se concentrer sur Bee et Henry. Et en faisant ça, Cecil, il remarque bien assez vite les regards en coin de Lullaby vers leur ami, ses rires qui accompagnent chaque boutade de ce dernier, ses sourires constants lorsqu’il est à moins d’un mètre d’elle. Ca le fait hausser les épaules au début – puis il comprend, et il rit un peu. Bien entendu. C’est le printemps. La saison des amours. Et ça lui saute aux yeux que Bee, elle est totalement éprise, envoûtée par toute la testostérone d’Henry. Il est assez fier de sa perspicacité faut dire, et il compte bien mettre sa récente découverte à profit. A quoi cela lui servirait d’être aussi clairvoyant s’il ne peut pas charrier Lullaby avec ça, ne serait-ce qu’un peut ?
Alors, il prend bien soin de rester après la séance de bowling. Il attend que tout le monde parte, s’allume une cigarette, puis deux – c’est fou ce que ces gens ont de choses inutiles à se dire. Et enfin, il se retrouve seul avec Bee, Henry étant le dernier à s’éloigner. Cecil va pour apostropher la jeune femme, avant de se rendre compte qu’elle fixe encore l’objet de ses désirs alors qu’il s’éloigne – est-ce possible de faire moins subtil que cela ? Il rit légèrement, tirant sur sa cigarette alors qu’enfin, son amie se rend compte de son regard insistant posé sur elle. « Cecil ? Qu’est-ce qu’il y a ? J’ai une tâche sur le nez ? » qu’elle lui demande, naïve. De nouveau, il rit, secouant la tête, et jette un coup d’œil à Henry afin de s’assurer qu’il soit assez éloigné pour ne pas les entendre (il ne veut quand même pas mettre la jeune femme dans l’embarras, même si, ouais, ça serait terriblement amusant). « Si ta tâche sur le nez s’appelle « J’ai envie de me taper Henry et ça se voit à dix kilomètres à la ronde », alors oui, effectivement. » Lance-t-il, avec un sourire amusé, tenant sa cigarette entre deux doigts. Puis il arque un sourcil inquisiteur, la fixe. Il se demande bien comment elle va réagir, la Lullaby – est-ce qu’elle va nier l’évident ? Ou simplement tout admettre ?

_________________


tender is the night.
rolling thunder ☽ so give me a chance to remember what i've given up to defend ya, i would burn my dreams away to stand in the thankless shadow of your reckless love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: Cecil * After the game   Mar 15 Mai - 1:11

La jeune femme regarde Henry partir, après ses amis, restant seule avec Cecil. Elle observe Henry tant qu'elle peut encore le distinguer dans la pénombre et puis elle songe à rentrer chez elle. La demoiselle a passé une bonne soirée, finalement. Quand ses amis avaient annulés leur soirée et qu'elle s'était vu devoir partir, le fait de tomber sur Henry et ses amis lui avait permis de ne pas rentrer s'offrir une soirée télé en solitaire. Au lieu de cela, elle s'était amusé, avait fait connaissance avec les amis d'Henry... Elle espérait toutefois que sa présence auprès d'eux ne l'avait pas dérangé. Et dans un même temps elle se félicitait pour la tenue qu'elle avait choisit alors que pas une seconde elle n'avait imaginé qu'elle croiserait Henry ce soir. Ce leggins et cette brassière n'en révélaient pas trop et restaient plus élégants que d'autres tenues sportives ou confortables que l'on peut croiser dans ce genre d'endroits. Et elle espérait que le regard d'Henry ait traîné une fois ou deux sur le ventre que cette brassière laissait voir.

Comme elle se tourne vers Cecil, la jeune femme ne manque pas de voir le regard que ce dernier a posé sur elle et elle l'interroge à ce sujet en ce demandant pourquoi il la regarde ainsi. Mais la réponse qu'il lui fait ne manque pas de la gêner, tant elle est un peu crue et déstabilisante. La demoiselle ne l'avait pas vu venir, celle-ci. Au rouge de ses joues, l'homme doit déjà comprendre que ses propos ont fait mouche, qu'il a vu juste, même sans bien connaître, pour le moment, Lullaby.

Cette dernière se mord la lèvre inférieure un peu gênée, en ne sachant pas quoi dire dans un premier temps, alors qu'elle ne connaît pas Cecil si bien que cela. Elle a en effet un peu peur que ce dernier ne cafte à Henry, mais réalise finalement qu'il n'a justement rien dit devant ce dernier. Alors elle l'observe, encore quelques secondes avant de se jeter à l'eau.

«- C'est pas juste une envie de me le faire et ça dure depuis 4 ans, mais j'ai jamais osé... Aujourd'hui je tente un peu plus. Mais il disait l'autre jour quand je me suis intéressé à un quadra, que je devrais m'intéresser à des hommes de mon âge... Il me voit encore comme si j'étais la mioche de dix-huit ans qu'il a connu quand il a commencé à travailler avec mon père.» Elle s'arrête quelques secondes, avant de paniquer sérieusement. «Tout ça reste entre nous hein bien sûr ?»
Revenir en haut Aller en bas
avatar

⋅ paper notes : 269
⋅ since : 28/04/2018

( end game )

- getaway car.
address: brighton sea side, 202
contact book:
availability: 3/5 (edgar/ivy/victoria/..)

MessageSujet: Re: Cecil * After the game   Ven 18 Mai - 21:38

Les bras croisés sur le torse, il fixe Lullaby, son sourire amusé plaqué sur le visage. Ca l'amuse assez, de voir la jeune fille fantasmer comme ça sur un homme, qui, mine de rien, n'a pas son âge. Il se dit que, bah, lui aussi a eu ses désirs de jeunesse vis-à-vis de professeurs plus agréables à regarder que d'autres. Tout le monde passe par là, qu'il se dit, tirant nonchalamment sur sa cigarette - et puis, il n'a pas besoin de confirmation orale de la part de la jeune femme. La voir perdre sa contenance peu à peu est toutes les preuves dont il a besoin pour se persuader intimement de ses sentiments vis-à-vis d'Henry. Alors, il rit de nouveau, sa cigarette toujours coincée entre ses lèvres et regarde le trottoir en inspirant - parce que, ouais, ça pourrait s'arrêter là. Il a la confirmation que son esprit de déduction était implacable, alors il pourrait tout aussi bien saluer Lullaby dès maintenant, rentrer chez lui, la laisser à ses fantasmes chimériques. Mais c'est alors qu'elle reprend la parole, et le fait s'arrêter dans son mouvement. « C'est pas juste une envie de me le faire et ça dure depuis quatre ans. » Il fronce les sourcils, incrédule. Quatre ans, ça paraissait affreusement long et vain pour Cecil, qui se lasse de ses amourettes de motels en moins d'un mois (sauf pour Jackie, mais ça, il veut pas se l'avouer à lui-même, et encore moins à Jackie), alors il pense d'abord à une tournure hyperbolique. Mais Lullaby, elle a l'air terriblement sérieuse alors qu'elle continue - et qu'elle lui déballe pratiquement toute son histoire d'une seule traite. L'air suspicieux de Cecil se change en un sourire amusé, alors qu'il tire sur sa cigarette - elle a vraiment besoin de déballer tout ça, n'est-ce pas ? Ses doutes se trouvent confirmés alors que soudainement, le visage de la jeune femme se fait plus inquiet. « Tout ça reste entre nous, hein, bien sûr ? » Cette fois, Cecil laisse échapper un rire franc. Oh, ça fait vraiment longtemps qu'il ne s'était pas retrouvé embarqué dans une affaire comme celle-là. « Non, j'ai beaucoup mieux à faire que d'aller cafarder tout ce que tu viens de me dire à Henry. Ca serait probablement amusant, mais ça demande trop d'efforts pour pas grand chose. » Soupirant, il s'assoit sur les marches devant le bowling, appuyant ses coudes sur ses genoux, et regardant Lullaby devant lui. Il l'examine un moment, tirant sur sa cigarette régulièrement avant de finalement lâcher : « Quatre ans hein ? Ca fait un petit bout de temps. » De son poignet, il frotte un peu sa chaussure en cuir, le bout de sa cigarette luisant dans l'obscurité nocturne. « Tous les mecs que j'connais aurais sauté sur l'occasion de pouvoir se faire une fille comme toi. Pourquoi tu tentes pas ta chance hein ? » Classe, Cecil, toujours très classe.

_________________


tender is the night.
rolling thunder ☽ so give me a chance to remember what i've given up to defend ya, i would burn my dreams away to stand in the thankless shadow of your reckless love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: Cecil * After the game   Ven 18 Mai - 22:14

Bee panique. Elle ne veut pas qu'Henry apprenne ses sentiments, pas maintenant, pas comme ça, pas de la bouche d'un ami. La demoiselle voudrait v=faire les choses biens et le séduire, comme cela se fait normalement au début d'une histoire. Mais s'il apprend que la jeune femme s'intéresse à lui... Lullaby a peur que ça ne fasse tout foirer, que tout tombe à l'eau, qu'il ne se braque, qu'il devienne méfiant et ne la laisse plus approcher. Elle se souvient bien de leur conversation dans le bar l'autre jour, quand elle lai avait montré son intérêt pour les hommes plus vieux. Et qu'il lui avait dit de se tourner vers les garçons de son âge. Henry a quatorze ans de plus qu'elle, il est même plus vieux que son ami qu'elle a trouvé «pas mal» l'autre jour. La demoiselle imagine d'ici qu'il ne voudrait rien savoir et se braquerait immédiatement si elle en venait à lui déballer ses sentiments. Non, elle doit absolument se la jouer fine et le faire tomber dans ses filets avant de faire quoi que ce soit. Et elle doit rester discrète, de sorte à ce que l'homme ne se doute de rien.

«- Ok. Je vois pas en quoi ça serait amusant de lui dire mais si j'ai ta parole que tu ne le fera pas, ça me va.»

Comme Cecil s'assoit sur les marches du bowling, Bee reste debout et observe le bout de sa cigarette qui se découpe dans la pénombre de la nuit alors qu'il la porte régulièrement à ses lèvres. Et l'homme commente la durée de temps depuis laquelle Lullaby a commencé à regarder Henry. Quatre ans. Si ça fait un bout ? Oui, évidemment. Un sacré bout. Elle avait presque 22 ans quand ça lui était tombé dessus et Henry  allait pour sa part sur ses 36. Il était l'ami de son père et l'agent de ce dernier, qu'elle connaissait depuis quatre ans déjà sans que jamais auparavant elle ne se soit douté de cela. Et puis un matin en le voyant passer la porte, en l'écoutant parler et plaisanter avec son père, elle avait eut comme une révélation.

«- Ouai, un petit bout. Je ne sais pas trop... Je le connaissais déjà avant tout ça, j'sais pas ce qui a changé d'un coup.» elle hausse les épaules.

Et pourquoi, pourquoi elle ne tente rien. La demoiselle fixe ses chaussures et le goudron dans un même temps. Pourquoi elle ne s'était pas décidé à lui parler,n à le draguer, plus tôt, alors qu'en quatre ans, tout aurait put arriver, notamment une compagne ? Une rivale qui l'aurait peut-être eut devant son nez ?

«- Je n'osais pas, j'ai quatorze ans de moins que lui. Je m'en fou, mais je ne pense pas que ce soit son cas. C'est un ami de mon père, aussi. Et comme il l'a dit la dernière fois que nous nous sommes croisés en boîte parce que... pour voir sa réaction j'ai dis qu'un homme plus vieux que moi n'étais pas mal... il pense que je devrais m'intéresser aux garçons de mon âge donc... tout ceci n'est pas très engageant. Je ne savais pas trop comment m'y prendre, c'est différent de draguer des inconnus en boite et draguer le pote de son père quoi. Disons que j'imagine que je ne pars pas avec des avantages... plutôt avec des handicaps en soit.» répond finalement la rousse en essayant de rassembler ses idées et d'être la plus synthétique possible sur tout ces inconvénients en travers de sa route, pour trouver à les contourner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

⋅ paper notes : 269
⋅ since : 28/04/2018

( end game )

- getaway car.
address: brighton sea side, 202
contact book:
availability: 3/5 (edgar/ivy/victoria/..)

MessageSujet: Re: Cecil * After the game   Ven 25 Mai - 23:52

En temps normal, Cecil, il aurait pas hésiter à tout balancer. Ca l’amuse, le divertit, que de foutre la merdre entre les gens. Puis, il est volontairement pas doué pour tout ce qui est secret et cachotterie. Faut croire que ça lui passe au-dessus, tout ça. Un peu trop franc, à la limite de l’insolence (voire carrément dedans), c’est comme ça qu’on le décrit Cecil, sauf quand il s’agit de préserver sa propre fierté. Alors faut bien comprendre que les ébats amoureux de quelqu’un d’autre, c’est pas vraiment dans ses préoccupations premières. Mais en ce moment, il s’adoucit un peu, il trouve (à son grand damne). C’est peut-être la maturation (ou la vieillesse, mais il se clame trop jeune pour déjà prononcer ce mot), la lassitude qu’il ressent face à son propre caractère de merde. Le fait malheureusement certain, c’est l’aplanissement de sa personnalité – et il n’est pas sûr d’aimer ça. Mais bon, le voilà, en train de promettre à une gamine qu’il ne connaît qu’à peine, qu’il ne balancera rien au grand amour de sa vie. Tellement niais qu’il ne pincerait les lèvres si sa bouche n’était pas déjà occupée avec sa cigarette. Il ne fait de toute façon aucun commentaire, fixe Lullaby alors qu’elle lui répond, l’air presque embarrassée. Elle hésite, cherche un peu ses mots, et Cecil peut la comprendre – c’est pas tous les jours qu’on se confie à une simple connaissance sur ses déboires sentimentaux. Lui-même ne sait pas trop comment il doit réagir à tant de révélations alors il ne réagit pas trop, se contentant de quelques hochements de tête. Lorsqu’elle termine sa phrase, il soupire, prend sa cigarette entre deux doigts pour en souffler la fumée, et regarde le macadam en cherchant quelque chose à répondre. Quelque chose de pertinent. Il n’aime pas vraiment parler dans le vide, Cecil, a l’impression que chacun de ses mots doit compter. « Qu’est-ce qui a changé ? T’es peut-être devenue une femme, voilà tout. » Il lâche, puis hausse les épaules. « T’en as marre des garçons de ton âge – trop immatures, c’est c’que les femmes disent souvent – et tu cherches des hommes plus mûrs. Ca arrive parfois. Puis Henry est pas dégueulasse à regarder, j’te l’accorde. » Il peut en juger,  Cecil, dans toute sa grandeur bisexuelle, après tout. Pas qu’il soit intéressé par Henry (pitié, non), pas vraiment son genre. Mais il y a cette marge assez importante entre l’attraction et la reconnaissance de la probable attractivité, dans laquelle Cecil se situe assez rarement finalement.
Il n’a même pas le temps de finir son raisonnement intérieur que Lullaby se lance déjà dans un second résumé exhaustif de sa relation avec Henry. Cecil, il arque un sourcil, amusé, la regarde tout déballer à ses pieds. Mais à vrai dire, la seule partie de son petit discours qui lui semble vraiment se démarquer, avoir un quelconque intérêt pour la suite des évènements, c’est que, voilà, monsieur le bloc de glace a malgré tout eu une réaction lorsque la jeune femme s’est intéressée à quelqu’un d’autre. Il a pris le temps de relever cette présumée attraction, de la juger, la rectifier. Ca veut forcément dire quelque chose, Cecil, il a eu bien assez d’aventure et d’intérêts pour des femmes, des hommes, pour en témoigner. « Donc t’es en train de me dire qu’Henry est pas totalement insensible au fait que tu t’intéresses à d’autres hommes malgré tout. » Il rit légèrement, se demande si Lullaby n’a réellement pas relevé ce détail de son propre résumé. « On est en 2018 mademoiselle, la différence d’âge entre deux personnes ça choque plus grand monde – sauf si t’as déjà un quelconque intérêt pour la personne concernée. »  Il s’arrête un moment, comme pour la laisser répondre, puis lui demande soudainement : « T’as déjà essayé de le rendre jaloux ? De manière plus appuyée que de simplement lui dire que tu trouves un autre mec mignon, j’veux dire. »

_________________


tender is the night.
rolling thunder ☽ so give me a chance to remember what i've given up to defend ya, i would burn my dreams away to stand in the thankless shadow of your reckless love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: Cecil * After the game   Sam 26 Mai - 0:43

"- J'avais dix-huit ans quand je l'ai connu je n'étais pas un bébé non plus !" remarque la demoiselle en lâchant un léger rire. "Mais c'est peut-être ça."

L'analyse de l'homme sur sa situation et sa pensée par rapport aux jeunes hommes est pour le moins exacte la demoiselle ne peut pas le nier. Effectivement la sorcière apprécie assez peu les jeunes de son âge. Elle trouve qu'il leur manque quelque chose, de la maturité, de la virilité. Un côté rassurant aussi. Les jeunes ne sont pas responsables, préfèrent souvent les soirées potes et le jeu au sérieux d'une relation amoureuse et en prime, il faut les materner. Hors aucune femme, ou très peu, n'est partante pour materner son petit ami comme si c'était un fils en avance.

"- J'ai toujours préféré les personnes plus âgées."

Personnes et pas hommes mais la jeune femme ne dit pas à son interlocuteur, pas explicitement, en tout ca s, qu'elle apprécie également la compagnie des femmes, qu'elle est bisexuelle, comme elle n'assume plus cela depuis sa relation médiatisée et critiquée avec une demoiselle. En revanche elle confie son affection pour les personnes matures, posées. Parce que finalement, pourquoi Henry, si soudainement ? Elle aurait put regarder n'importe quel autre trentenaire, quadragénaire, comme avant. Mais il avait fallut que non, ce soit l'ami de son père, dont le parfum hantait parfois les couloirs après son passage, que la jeune femme choisisse.

"- Bah il est même plus que pas dégueulasse ! Ses yeux, son sourire..."

La demoiselle s'interrompt rapidement dans la liste des choses qui sont agréables à regarder chez Henry, tant cela prendrait du temps. Tout son visage, ses traits, sont séduisants. De même que son regard, son sourire comme elle l'a dit. Mais également son allure, sa carrure et cette aura qu'il dégage, propre à chacun de nous. Bee passe une main dans ses cheveux, gênée. Physiquement, car elle ne connaissait pas tout de sa personnalité et le connaissait même assez peu en définitive, Henry Bowmann passait pour être l'homme parfait.

"- Il m'a dit de regarder les garçons de mon âge oui."

Elle lève un sourcil en comprenant ce que veut dire son interlocuteur mais dans un même temps cela lui semble tiré par les cheveux. Elle se plonge dans ses réflexions quelques secondes avant de se décider à reprendre la parole. Bee cherche à bien comprendre ce que veux dire Cecil, ce qu'il sous-entend et qu'elle n'avait pas remarqué elle-même, prenant les mots d'Henry pour argent comptant.

"- Donc t'es en train de me dire qu'il a parlé parce que je l'intéresse potentiellement ? Sinon il n'aurait rien dit ? Mais c'est débile... Enfin j'veux dire.... me dire de m'intéresser à un de mon âge, alors que lui-même est plus vieux que moi ?"

Alors que Cecil cherche à savoir si la jeune femme a déjà cherché à rendre Henry jaloux, elle est bien obligée d'admettre que non, elle n'y a jamais pensé. Parce que jusqu'à maintenant elle n'a même jamais cherché à le séduire, non plus, que sa décision de tenter le coup malgré tout est assez récente.

"- Non jamais. Je n'ai même jamais envisagé l'hypothèse que... ça puisse marcher, qu'il puisse être... jaloux à cause de moi." avoue la jeune femme. "J'ai toujours pensé que je n'étais pas spécialement son genre. Je ne sais pas pourquoi, parce que je n'ai jamais vu aucune de ses partenaires pour avoir une idée de son genre. Mais... j'ai toujours supposé qu'il regardait plus ou mois les femmes de son âge quoi. La normalité on va dire. Si tant est qu'il y ait une normalité dans les relations, ce dont je doute."
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: Cecil * After the game   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cecil * After the game
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» Eyeshield 21 saison 2 Sur Game One en mai
» Game of Thrones
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» A Game of Thrones : The Red Keep

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: