AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 — just one yesterday. (cole)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 254
- since : 07/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: available, fr [cole x2, teddy]

MessageSujet: — just one yesterday. (cole)   Mar 8 Mai - 15:59



still i'd trade all my tomorrows for just one yesterday
------------------------------------
Cette soirée, elle y pensait depuis qu’elle avait accepté. Elle ne cessait de lui occuper l’esprit. Car Jessi avait peur. La boule au ventre, le rouge aux joues, la chair de poule. Elle ne savait pas trop pourquoi elle avait accepté. Car après tout, ils n’avaient rien en commun. Ils ne s’étaient vus qu’une fois. Une seule et unique fois. Elle se souvient de lui, à cette soirée. Il était là, tapi dans un coin, un verre de soft à la main, ses lunettes sur son nez. Il n’avait pas envie d’être là, c’était clair. Et sans trop savoir pourquoi, ou du moins grâce à un verre dans le nez, Jessi avait fait un pas vers lui. Vers ce ringard sur qui elle ne se serait jamais retournée. Et contre toute attente, elle a passé des heures avec lui. Un doux sourire vint illuminer son doux visage alors qu’elle se regarde dans le miroir, admirant sa tenue. Elle ne savait pas si c’était une bonne idée. Elle ne voulait pas tomber amoureuse Jessi. Pas maintenant. Elle devait se focaliser sur ses études. Tout donner. Pourtant, elle valida son choix pour ce soir. Elle avait misé sur la simplicité, Jessi. Parce qu’elle était comme ça. Elle n’était pas extravagante, loin de là. Pourtant, elle savait se faire remarquer par son fort tempérament et sa jovialité. Et c’est là, dehors, debout devant la porte d’entrée de ce petit pub irlandais, qu’elle l’attend. La boule au ventre. Il était encore temps de partir, pourtant. Mais elle ne le fit pas. Et c'est avec un nouveau doux sourire qu'elle l’accueilli quand il arriva devant lui devant cette nonchalance qu'elle avait aussitôt remarqué. Non, elle ne pouvait plus faire demi-tour.

_________________
// For many years, everything I touched would fade away. And you are so full of life it scares me. I admire your spirit too much to let it be clouded by my darkness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cole Baldini

wish you were a better man.

- paper notes : 104
- since : 23/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #078, sea side.
contact book:
availability: [open] jessi.

MessageSujet: Re: — just one yesterday. (cole)   Mar 15 Mai - 0:53

Il ne savait pas pourquoi il l'avait invité. Maintenant, il se sentait anxieux, tout gamin qu'il était encore, à l'idée de passer une soirée entière, seul avec cette véritable beauté. Et s'il l'ennuyait ? Et si elle avait pitié ? Et si elle préférait aller ailleurs, ou avec un autre homme ? Il avait rencontré Jessi a une soirée, quelques jours plus tôt, et même si le courant était passé de suite, il avait encore du mal à vraiment réaliser que la brune avait accepté de le revoir, de sortir avec lui, un soir. Cole, ce n'était pas vraiment le gars qu'on remarquait. Il était à l'Université pour travailler, généralement la tête dans ses bouquins, sa vie sociale était toujours passée après la possible carrière qu'il était en train de construire, ou tout du moins, dont il posait les premières pierres, les bases, assit sur les bancs de cette école. Il quitta finalement la chambre du campus où il logeait pour se rendre dans un petit pub non loin de là, réputé et connu de tous les étudiants des environs. Il était en retard, Cole, mais ce n'était pas nouveau. C'était déjà un exploit qu'il sorte. Arrivant finalement devant le dit pub, il remarqua tout de suite Jessi. Comment ne pas la remarquer ? C'était la plus belle et la plus rayonnante des personnes qui attendait là. Il sourit légèrement, avant de s'approcher d'elle. — Salut. — Il n'était pas doué avec la drague, le flirt, ou simplement avec les filles. Les relations qu'il avait eu jusque là se comptaient sur les doigts d'une seule main. Et pourtant, pour Jessi, cette fille qu'il connaissait à peine, il acceptait de sortir de cette carapace. Pour ses beaux yeux, il aurait probablement tout fait. — T'es super belle. — On lui avait conseillé de la complimenter, et Cole avait mit quelques secondes avant de savoir quoi dire. Complimenter sa tenue ? Ses cheveux ? Son sourire. Elle était tout simplement superbe, et l'étudiant ne pouvait simplement pas choisir. Il fini par lui faire un petit signe de la tête, accompagné d'un sourire gêné. — On rentre ?

_________________

(cb) you can run, but you can't hide from the feeling you bury inside.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 254
- since : 07/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: available, fr [cole x2, teddy]

MessageSujet: Re: — just one yesterday. (cole)   Ven 18 Mai - 13:08

Plus les minutes passaient, plus Jessi laissa sa peur la submerger. Ses mains devenaient moites, alors qu’elle tirait sur sa robe afin de l’ajuster, se demandant si celle-ci n’était pas trop courte. Elle avait eu tellement peur qu’il lui pose un lapin, ce soir-là. Et pourtant, il avait fini par arriver. Et c’est avec un doux sourire sincère qu’elle l’avait laissé s’approcher d’elle. — Salut, lui répondit-elle tout naturellement. De l’extérieur, cette situation était parfaitement pathétique. Mais jamais un homme ne l’avait autant mise mal à l’aise, ne l’avait autant déstabilisée. Elle n’était pas des plus à l’aise, mais visiblement Cole non plus. Il la complimenta sur sa tenue, ce qui ne mit pas longtemps à faire son effet sur la jeune femme, sentant ses joues rosir légèrement et son corps s’emparer d’une chaleur indescriptible. — Oh, merci. Jessi ne savait pas réellement où se mettre, jusqu’à ce qu’il proposa d’entrer dans le bâtiment. — Oui volontiers, ça commence à se rafraîchir. Il faut dire que Jessi n’était pas réellement des plus vêtues, mais elle savait qu’à l’intérieur, elle aurait déjà un peu plus chaud. Elle poussa la porte du bar et son regard se posa automatiquement sur une scène, placée dans le fond du bar. Soirée karaoké. Elle ravala sa salive, espérant de tout coeur que Cole ne lui propose pas de monter sur scène. Non pas parce qu’elle ne savait pas chanter, loin de là, mais tout simplement parce qu’elle voulait garder ça pour elle. Sans réellement l’attendre, elle se dirigea vers une table libre, une des seules d’ailleurs. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il y ait autant de monde en cette douce soirée. — Tu es déjà venu dans cet endroit ? Moi, c’est la première fois pour tout te dire. Elle regarda autour d’elle, afin de se familiariser avec les lieux. Et durant tout cet instant, Jessi avait essayé d’éviter son regard, trop peu sûre d’elle.

_________________
// For many years, everything I touched would fade away. And you are so full of life it scares me. I admire your spirit too much to let it be clouded by my darkness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cole Baldini

wish you were a better man.

- paper notes : 104
- since : 23/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #078, sea side.
contact book:
availability: [open] jessi.

MessageSujet: Re: — just one yesterday. (cole)   Mar 29 Mai - 1:55

Ce n'était pas vraiment son genre, de se retrouver en tête à tête avec une fille qu'il ne connaissait à peine. Cole était loin d'être le parfait don juan, plutôt maladroit et réservé, surtout lorsqu'il s'agissait d'une fille aussi belle que Jessi Byrne. Il sourit malgré tout en voyant les joues de la jeune femme prendre une teinte rose à son commentaire. Est-ce qu'il était allé trop loin en la complimentant ainsi ? Il n'espérait pas. Mais c'était la vérité. Elle était vraiment resplendissante, et il ne voyait pas comment ne pas le lui dire. Ils ne tardèrent pas en entrer dans le pub, se dirigeant directement vers l'une des seules tables encore libre à cette heure-ci. Cole s'assit à côté de la jeune femme, son regard parfois un peu trop posé sur elle. Elle captait toute son attention, mais il se sentait idiot. Alors il détournait le regard, de temps en temps, juste pour ne pas avoir l'air de la fixer trop longtemps. Elle prit finalement la parole, le sortant de son malaise. — Ouais, non, moi non plus. — répondit-il. Il n'avait jamais mit les pieds ici, même s'il avait proposé l'endroit lorsqu'ils avaient parlé de se revoir. Trouvant cette réponse un peu trop étrange, il tenta de se justifier. — C'est un ami qui me l'a conseillé. C'est pas trop idiot d'avoir demandé un conseil à un pote, j'espère ? Je me sens idiot, maintenant. — C'était pire qu'il aurait pu l'imaginer. Comme si, à chaque fois qu'il tentait de faire une phrase, c'était seulement des mots totalement différents qui sortaient de sa bouche. Jessi le déstabilisait plus qu'il n'aurait voulu l'avouer, alors il tenta de se reprendre, en changeant de sujet. — Tu veux boire quoi, d'ailleurs ? Je vais aller nous chercher ce qu'il faut. — Cole cherchait à se rattraper pour ces débuts misérables. Peut-être qu'avec un peu d'alcool, il se sentirait plus à l'aise avec elle.

_________________

(cb) you can run, but you can't hide from the feeling you bury inside.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 254
- since : 07/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: available, fr [cole x2, teddy]

MessageSujet: Re: — just one yesterday. (cole)   Jeu 5 Juil - 11:49

Jessi, c’était cette jeune adulte pleine de vie, le sourire aux lèvres constamment. Elle était appréciée, elle le savait. Elle ne se prenait pas la tête la belle, elle profitait simplement de ses années à l’université. Elle sortait, elle buvait, elle s’amusait. Elle n’avait jamais rien eu à se reprocher, car, même si elle s’amusait, elle savait tout de même rester sérieuse et ses notes prouvaient sa bonne volontiers. En arrivant ici, elle s’était promis de ne pas se prendre la tête avec un homme, tout simplement parce qu’elle ne cessait de se dire qu’elle aurait tout le temps pour ça après. Seulement, c’était avant sa rencontre avec Cole. Des rendez-vous, elle en avait eu quelques-uns. Mais ils s’étaient tous soldés par un échec. Mais avec lui, c’était différent. Jessi était différente, elle se sentait différente. Et cette sensation, elle ne savait l’expliquer. Cole était déroutant, il la mettait mal à l’aise. Elle n’avait hésité à accepter de le revoir, pourtant. Parce qu’il avait ce petit quelque chose, cette part en lui qui faisait qu’elle pouvait avoir confiance. Alors maintenant, Jessi se retrouvait là, assise à une table avec Cole à ses côtés. Ils avaient l’air de deux gamins, n’osant même pas se regarder. Jessi n’était pas à l’aise, et Cole n’arrangeait pas la situation. — Pourquoi ce serait idiot ?, dit-elle en rigolant légèrement. — Tu pourras le remercier, cet endroit à l’air bien. Elle lui adressa un doux et léger sourire. Et puis il se proposa afin d’aller chercher des boissons. — Une bière, merci. Jessi était ce genre de fille à préférer les bières aux cocktails, elle a toujours été comme ça la Byrne. Elle n’était pas contre un verre, après tout il paraît que l’alcool arrive à mettre à l’aise et pour cette soirée, Jessi allait bien compter dessus. Cole revint quelques minutes plus tard et c’est gentiment qu’elle le remercia pour sa boisson. — La prochaine, c’est pour moi. Nouveau sourire dessiné sur ses lèvres, mais le regard toujours fouillant. — A cette soirée. Elle leva son verre afin de trinquer, osant pour la première fois depuis le début de cette soirée, plonger son regard dans celui de Cole.

_________________
// For many years, everything I touched would fade away. And you are so full of life it scares me. I admire your spirit too much to let it be clouded by my darkness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cole Baldini

wish you were a better man.

- paper notes : 104
- since : 23/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #078, sea side.
contact book:
availability: [open] jessi.

MessageSujet: Re: — just one yesterday. (cole)   Dim 19 Aoû - 12:10

Il en avait de la chance, de se retrouver avec elle, ici. Jessi, tout le monde la connaissait. On voyait son sourire illuminer les pièces dans lesquelles elle entrait, son rire, douce mélodie qui aurait pu hypnotiser toute la ville. Il la connaissait aussi. De loin. Elle était le joli minois qu’il avait croisé, quelques fois, sans qu’il ne se passe jamais rien. Jusqu’à cette soirée, où elle était venue l’aborder. Voilà où ils en étaient, assit dans un bar qu’il ne connaissait même pas, sur les bons conseils de l’un de ses amis. Cole ne s’y connaissait pas en bars. Ni en bars, ni en femmes, en réalité. Il était le genre à rester dans son coin, à travailler. Il avait des rêves, Cole. Devenir un grand architecte irlandais. Il n’aurait laissé personne s’immiscer dans sa tête pour changer cette trajectoire déjà toute tracée. Il n’avait pas le temps pour les histoires d’amour. Il avait eu quelques aventures bien éphémères, au début de l’année, mais c’était derrière lui, maintenant. Il devait se consacré à ses études. La voix de la brunette attira son attention et il lui sourit à nouveau, ravi de savoir qu’il ne passait pas pour l’idiot du siècle. Du moins, pas pour l’instant. Elle lui demanda une bière, et Cole la regarda avec un brin de surprise dans son regard. Il ne s’attendait pas à la voir commander des bières. Des cocktails aux noms un peu prétentieux, sûrement, à base d’un alcool exotique qu’il ne connaissait sûrement pas. Pas une bière. Se retenant de faire le moindre commentaire, il alla leur chercher deux bières, revenant aussi rapidement que possible s’asseoir à ses côtés. Elle promettait des surprises, la jolie Byrne. Il voulait les découvrir une à une sans même avoir à creuser sous la facette que tout le monde connaissait d’elle. Il voulait la laisser se dévoiler à son rythme. — À notre soirée. — répondit-il, faisant presque écho à ses mots, avant de lever à son tour sa boisson alors que son regard scruté toujours celui de Jessi. Un léger sourire en coin s’invita sur ses lèvres lorsqu’elle le regarda finalement dans les yeux, surpris par la sensation qu’elle provoquait en lui en un seul regard. Il fini par détourner légèrement le regard, un peu plus à l’aise, regardant devant lui. — Alors… tu vas nous chanter quoi ? Parce que je refuse l’option où tu montes pas sur scène. — Lui était un piètre chanteur, mais avec un peu de chance, elle saurait l’éblouir avec ses talents.

_________________

(cb) you can run, but you can't hide from the feeling you bury inside.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 254
- since : 07/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: available, fr [cole x2, teddy]

MessageSujet: Re: — just one yesterday. (cole)   Ven 7 Sep - 10:47

Elle a toujours été discrète sur les garçons qu’elle fréquentait Jessi, même si elle ne passait jamais vraiment inaperçue. Elle n’était pourtant pas du genre à s’afficher, préférant vivre sa relation dans son coin. C’est pourquoi elle n’a pas parlé de ce rendez-vous avec ses amis. Par peur pour par envie de se préserver, elle n’en avait trop rien. Mais Jessi, elle faisait partie de cette bande d’amis un brin populaire, ceux qui se retrouvent toujours à chaque soirée et qui finissent par connaître un peu trop de monde. Elle savait très bien que les commérages allaient aller de bon train si elle avait osé mentionner ce rendez-vous avec Cole Baldini, cet intello bien trop renfermé pour certains. Peu de monde comprendrait son choix et elle a beau dire qu’elle s’en ficherait, au fond, elle sait que ce n’est guère le cas. Alors elle avait tout gardé pour elle, mentionné simplement que ce soir, elle ne serait pas disponible pour une quelconque soirée sur le campus. Car elle avait bien mieux à faire ce soir, la Byrne. Un sourire à Cole et un choix de boisson intriguant pour une femme, elle soupira longuement et s’affala sur sa chaise quand il partit chercher les boissons. Bon sang Jessi, arrête de stresser autant. Elle passa une main sur son visage, une main moite signe de son stress et e son anxiété. Elle se ressaisit assez vite quand Cole arriva avec les boissons. Un large sourire s’afficha sur son visage alors qu’ils trinquèrent à leur soirée. Elle but une gorgée de cette boisson houblonnée et rafraîchissante. Si ça n’avait tenu qu’à elle, elle aurait bu sa bière d’une traite tellement elle était angoissée par ce rendez-vous. Ça faisait bien longtemps qu’elle n’avait plus ressenti ça, mais Cole lui faisait cet effet bizarre qu’elle ne saurait décrire. Elle manqua cependant de recracher ce qu’elle avait en bouche quand il finit par lui demander ce qu’elle comptait chanter. — Euh, rien. Et puis qui te dit que je sais chanter ? Elle arqua un sourcil, à croire qu’on lui avait soufflé qu’en réalité, Jessi savait chanter. Et qu’elle adorait ça. — Quoi qu’il en soit, tu ne me verras jamais monté sur cette scène. Jamais. Elle bu une nouvelle gorgée de sa bière alors que doucement, les lumières venaient à se tamiser avant que la scène ne s’éclaire et accueil les premiers volontaires. — Et toi alors, ça ne te dit rien ? Je suis certaine que tu as une voix .. magnifique, dit-elle avec un léger rire, non loin d’avoir l’envie de se moquer de lui.

_________________
// For many years, everything I touched would fade away. And you are so full of life it scares me. I admire your spirit too much to let it be clouded by my darkness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cole Baldini

wish you were a better man.

- paper notes : 104
- since : 23/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #078, sea side.
contact book:
availability: [open] jessi.

MessageSujet: Re: — just one yesterday. (cole)   Dim 9 Sep - 13:26

Un monde les séparait. Elle, la belle et indépendante jolie fille, et lui, le type qui avait toujours ses lunettes sur son nez et un verre à la main. Rien ne les rapprochait vraiment, et pourtant, elle avait décidé de venir l’accoster, comme une évidence. Il se sentait bien, à ses côtés, Cole. Elle ne le jugeait pas, elle ne le rabaissait pas. Sa boisson à la main, il continuait de l’observer, profitait de ses instants, de son visage à la lumière tamisée. Il voulait s’en souvenir. Il voudrait s’en souvenir toute sa vie, de cet instant là. Alors il tenta de capturer cette image, la beauté de Jessi les yeux rivés sur la scène, un sourire aux lèvres. Cette fille allait lui en faire baver, mais il était près à payer le prix juste pour quelques minutes de bonheur à ses côtés. Un léger rire lui échappa lorsqu’elle refusa de monter sur scène. Elle le regardait comme s’il venait de lui parler de la plus indécente des propositions. Et au lieu de se justifier, elle lui retourna la proposition, changeant avec habilité le centre de la conversation, ce qui fit un peu plus sourire le jeune homme. — Non, je ne chante pas. Je suis très mauvais musicien, je n’ai ni le rythme, ni la justesse. On a pas tous du talents, mais je vis bien avec. — s’empressa-t-il de répondre. Dans la famille Baldini, personne n’était vraiment doué en musique. Oh, il aimait ça. Il aimait en écouter, il aimait aller à des concerts et acheter des CD ou des vieux vinyls. Mais chanter ? Même pas sous la douche. Il avait trop peur de faire saigner les oreilles de ses voisins. Son attention se reporta sur la belle femme à ses côtés, qu’il regardait comme s’il faisait face à une oeuvre de Léonard de Vinci. — Ta voix est… vraiment sublime quand tu parles, je refuse de croire que tu ne sais pas chanter. Ce serait du gâchis. — Ça lui semblait être le compliment le plus idiot de tous les temps. Elle avait une belle voix. C’était vrai, pourtant, il ne pouvait pas le nier. Mais peut-être qu’elle disait vrai, et qu’elle ne savait pas chanter. Ou peut-être qu’elle était trop gênée pour monter sur scène. Il ne la poussa pas plus, de peur de l’embêter, et se contenta de lui offrir un doux sourire alors que son regard était toujours rivé sur elle. — Si t’aime pas chanter devant du monde, je suis pas contre un spectacle privé, un de ses quatre.

_________________

(cb) you can run, but you can't hide from the feeling you bury inside.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 254
- since : 07/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: available, fr [cole x2, teddy]

MessageSujet: Re: — just one yesterday. (cole)   Ven 14 Sep - 12:40

La pression du début était doucement redescendue, même si Jessi continuait à se sentir légèrement mal à l’aise, quand bien même il n’y avait pas lieu d’être. L’arrivée de sa bière lui avait fait un bien fou, l’alcool étant un des moyens les plus efficaces pour elle pour qu’elle puisse un peu se détendre. Elle en avait d’ailleurs bu une grande et longue gorgée, ce qui ne manqua pas de lui provoquer quelques frissons le long de son bras tant la boisson était fraîche. Elle laisse l’amertume du houblon prendre possession de son palet, alors qu’elle essayait d’en profite longuement. Et puis Cole lui proposa de chanter. Il était tout bonnement hors de question que Jessi ne monte sur scène. Du moins, pas lors du premier rancard. Elle posa la bouteille sur la table à laquelle ils étaient et croisa la bras sur sa poitrine. — Je suis certaine que tu as un autre talent caché Cole. Elle lui fit un léger clin d’oeil. Lui aussi, il était plein de surprise. Elle le sentait au fond d’elle. Ce n’était pas un gars banal contrairement à ce que beaucoup pourraient penser. Et même si il cachait bien tout sous une carapace, elle comptait bien creuser un peu afin de savoir ce qu’il lui cachait, ce qu’il lui réservait. Mais à nouveau, il la mit mal à l’aise en la complimentant sur sa voix. C’était l’une des premières fois qu’on lui faisait un tel compliment, elle qui se contentait simplement de .. parler. — Merci. Un remerciement un peu maladroit, mais un remerciement quand même. Cole n’arrangea pas la situation avec la suite, la faisant à nouveau rire presqu’aux éclats. — Je ne vous savez pas aussi direct monsieur Baldini, vous m’étonnez. Jessi continuait de rire, alors qu’à côté d’eux, la musique se mit à retentir. Le karaoké commençait et Jessi ne cessait de se demander si oui ou non, elle devait y aller. — Je ne voudrais pas te faire fuir, en réalité, dit-elle presque timidement. — Mais si tu le souhaites tellement alors je ferai un effort. Elle haussa les épaules avant de se lever et d’aller trouver l’employé en charge des chansons et de l’animation. Contre toute attente, ce fut à elle directement et alors que le spot venait l’éblouir et que la musique démarra, Jessi se mis à chanter, ne pouvant quitter Cole des yeux.

_________________
// For many years, everything I touched would fade away. And you are so full of life it scares me. I admire your spirit too much to let it be clouded by my darkness.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: — just one yesterday. (cole)   

Revenir en haut Aller en bas
 
— just one yesterday. (cole)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Effondrement en Haiti: de la mairie au propriétaire de l'école .
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Des actions pour le maintien des filles à l'école
» Éric Cole sur le marché des transactions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: say you'll remember me.-
Sauter vers: