AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 j'ai côtoyé des gens qui parlaient d'amitié. (yuri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 14
- since : 01/05/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: j'ai côtoyé des gens qui parlaient d'amitié. (yuri)   Dim 6 Mai - 23:46

deux mois. c'est pas beaucoup. pour toi c'est déjà assez. Brighton, on t'a dit que c'était beau. pas pour toi, rien ne vaut ton Londres-aimé. c'est normal. c'est ça quand on a le mal du pays. ean, il s'y plait pas trop ici. il a jamais été d'accord pour foutre ses pieds ici. il y est pas allé de son plein gré ici. on l'a plutôt forcé. ean, c'est juste une putain de photo qui le retient d'ici. juste c'te putain d'fille. on t'a dit qu'elle s’appelait marlène. et l'pire, c'est que t'en sais pas plus. c'est ces sept lettres et ce minois sur c'bout d'papier qui doit te la montrer, pour la chopper, la faire crever et gagner. tu continues de chercher. encore maintenant. tu traines et retraines dans ces même rues qui puent la pisse, les gens d'la rue et la crasse. t'espères qu'entre deux mendiants tu puisses la trouver, que dans un café du coin tu la choppes enfin, qu'à une soirée sur la plage tu la crèves enfin. t'espères juste trouver marlène, pour trouver la vie à Brighton plus belle. marlène, c'est un peu celle qui t'emprisonnes ici, qui t'empêches de revenir sur Londres. et putain marlène, elle va bien crever.
tu décides d'aller sur la plage. parce que la plage, c'est beau. surtout les fins de journée et tu te dis que, marlène, elle peut que apprécier. l'instinct. j'sais pas, tu penses ça parce que l'instinct te le dit.
ça fait déjà des heures que tu marches dans l'sable. à la chercher. mais bon, faut dire que t'y mets pas du tien. c'est pas en te promenant vite fait sur l'sable que tu la trouveras. mais faut dire que tu trouves rien d'autre à faire ici. y'a que marlène dans l'crâne. depuis deux mois.
deux mois. c'est beaucoup.
tu décides de chopper une clope de ton paquet. toi, t'es le genre de type à porter, avec honte, le poumon plaqué sur c'paquet de cigarette. de base, c'était juste pour l'plaisir, puis elles t'ont consumé. et toi, tu crèves un peu plus, chaque jour. sauf qu'aujourd'hui, t'en a plus une seule dans l'paquet. putain, fait chier. que tu sors en marmonnant. tu trembles. un peu. en plus de t'avoir consumé, elles t'ont marqué. marqué Parkinson. tu fais partit de ces gens qui sont complètement soumit à la clope. t'en fumes pas une, c'est l'corps qui s'rebelle en t'faisant trembler la main. c'est pas franchement un truc que t'assumes, toi, l'homme ramseier. tu trembles de la main. un peu. tu cherches autours de toi rapidement. et tu vois un mec, au loin, qui à l'air d'avoir une clope à la bouche. tu vas en sa direction. excuse, mais t'aurais pas une clope s'il te plaît ? en le regardant d'un air suppliant. faut vraiment l'aider. il en a vraiment besoin là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 15
- since : 29/04/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: j'ai côtoyé des gens qui parlaient d'amitié. (yuri)   Mar 8 Mai - 10:18

Les cris. Les appels à l'aide. Personne ne peut les entendre. Ils viennent de l'intérieur. Putain, ça fait mal. Sa dernière rencontre avec Marlene le fait gamberger. Il se demande quand le destin en aura fini de le détruire. Peut être qu'il devrait simplement embrasser le chaos autour de lui et se laisser aller, arrêter de se battre contre des démons qui finiront irrévocablement par gagner. Il demande juste un peu de clémence, lui qui fait pourtant tant d'efforts pour s'éloigner des problèmes mais ils reviennent avec un passé qu'il croyait avoir mit de côté. Raté. Ean, crevé. Ce sale con qu'il a porté dans son coeur malgré les regards mesquin et les injures qui ont souvent coulés. Combat de coq. Il l'aimait en vrai même s'il l'aurait jamais admis. Il est foutrement maladroit, alors il savait pas comment l'exprimer. Cette révélation l'a un peu foutu en vrac, lui qui promettait pourtant d'avoir tiré un trait sur les deux traîtres qui s'étaient cassés sans trop en dire, sans trop donner de nouvelles. Un chagrin qu'il ne peut contrôler, mélange d'agacement, de choc et de détresse. Une soirée improvisée, une bière, puis deux, la troisième qui est sans doutes de trop étant donné qu'il a pas bouffé de la journée. Il est là, face à l'horizon dans ce bruit ambiant qu'il n'entend même plus. Sa clope à la bouche qu'il consume trop vite, prêt à en allumer une seconde dès qu'il en aura terminé avec celle ci. Y'a cette voix, cette main qui effleure son épaule qui le sort de sa torpeur. Il se tourne lui. Pas prêt pour ça. Sa tronche doit valoir son pesant d'or à cet instant. Décomposé. Le trouble et l'incompréhension qui se mélange pour abîmer ses traits. Son coeur qui s'emballe, trop vite, trop fort. que... ses yeux qui se ferment une seconde. Il est pas là. Il est pas là. Des hallucinations pareilles, il en a eu un paquet à la mort d'Alix, il le voyais au supermarché, dans les couloirs du lycée, dans la salle de bain... Partout. Ses yeux se dessillent finalement mais il est toujours là, visiblement impatient de voir Yuri répondre à sa requête. Sa salive qu'il déglutit difficilement. Son estomac qui se serre. Impossible. Il doit rêver. A moins que ? Non, Marlene n'aurait pas pu lui mentir, quel aurait été l'intérêt, puis, elle avait l'air entièrement dévastée. Et comme pour chasser le démon, y'a son poing qui s'abat vivement sur la mâchoire de celui qu'il croit être un fantôme, sauf que la douleur qui vient étreindre son poing n'est pas feinte, elle est réelle. Comment... qu'il dit en secouant son poing. Tu peux pas être là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
j'ai côtoyé des gens qui parlaient d'amitié. (yuri)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton sea side.-
Sauter vers: