AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (côva) requin-tigre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: (côva) requin-tigre   Dim 6 Mai - 23:27

c'est comme être dans les limbes en fait,
tu peux plus aller en avant, plus aller en arrière
Son téléphone sonne et vibre depuis ce matin, entre un père désespéré, une mère préoccupée, et un copain délaissé. Le premier est persévérant, elle doit bien le reconnaître, cela fait des mois qu'il tente d'entrer en contact, se heurtant inlassablement à un mur de silence. La seconde se pense discrète mais Teva sait, elle sait pertinemment que ce contact quasiment constant est une façon de lui montrer qu'elle n'est pas seule. Quant au dernier... Elle n'a aucune idée de comment le gérer, alors elle lui répond toujours de manière évasive en croisant les doigts pour qu'il ne cherche pas plus loin. Leurs noms s'affichent successivement, mais Teva laisse les notifications s'empiler, l'esprit ailleurs. C'est le grand jour, celui où elle rencontre sa soeur. Demi-soeur, elle suppose que la rouquine préférera de loin ce terme, si seulement elle accepte de la reconnaître. Elle sait que c'est idiot, mais elle en a besoin, elle veut qu'on l'accepte, qu'on la reconnaisse comme étant une Earnshaw, probablement car sans cela elle ne sait pas qui elle est. Evidemment, sa mère lui suffit amplement, être une Howard représente une certaine fierté, et ce n'est pas demain la veille qu'elle souhaitera changer de nom, surtout pas après ce que son père a fait, mais elle vient toute juste de se découvrir une famille parfaitement inconnue et elle veut en faire partie. Peut-être qu'elle est égoïste, au fond, elle sait pas trop, mais elle ne se voit pas garder le secret, mentir pour le compte de cet imposteur. Alors elle a fait ses recherches, et elle a trouvé Côme. C'est fou, cette double-vie dans une même ville, ces derniers temps Teva s'est souvent demandée si elle n'avait pas déjà croisé la véritable famille de son géniteur sans le savoir. Si elle n'a pas même déjà parlé à sa femme, l'épouse officielle. Ça la remplit d'amertume, de tristesse, de rage aussi, des sentiments mêlés qui, au final, la font toujours flancher. Aujourd'hui, elle les ravale, alors qu'elle passe la porte de la librairie où, d'après ce qu'elle a pu voir, Côme travaille. Elle est là, de dos, accessible et pourtant si loin. « Bonjour », qu'elle lâche, hésitante, comme si ce simple mot pouvait la trahir. Elle n'a pas l'intention de se présenter comme étant sa soeur, pas tout de suite, elle ne souhaite pas non plus causer un scandale. Elle a tellement souffert de la nouvelle qu'elle ne peut se permettre de faire vivre la même chose à quelqu'un, pas même à une parfaite inconnue. Car c'est ce qu'elle est, ce qu'elles sont, des inconnues pourtant liées par le sang. « Auriez-vous par hasard The Sun and Her Flowers de Rupi Kaur ? » Elle l'a déjà, Teva, elle l'a acheté dès sa sortie tant elle avait aimé Milk and Honey, mais c'est le premier titre qui lui est venu à l'esprit, et elle est tout à fait prête à le racheter si cela lui permet de faire la conversation.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: (côva) requin-tigre   Dim 6 Mai - 23:55

Tu aurais aimé prendre un jour de congé Côme, parce que ça va pas. Parce que c'est vraiment le genre de journée que l'on a envie de passer dans son lit, à se ressasser toutes ses erreurs, à relire chaque message pour y discerner quelque chose de différent. Tu pensais que ça serait différent cette fois ci, avec Ryan. Tu avais eu tord encore une fois, et le remords, il ne sait que te ronger encore et encore. Mais tu te lèves Côme, parce que tu as pas le choix, parce que ça te fera peut-être du bien, d'être parmi les livres, ne pensant plus à tes foutus problèmes de couple. Alors tu t'habilles, tu te mets en route, tu penses à autre chose, mettant ta musique à fond, pour ne pas laisser de place à tes pensées, trop d'informations en un coup. T'as même pas le temps de souffler que tu es déjà occupée, rangeant les livres. Tu t'actives, allant vite, regardant parfois la quatrième de couverture lorsqu'elle t'interesse. Le temps il passe et tu deviens une machine, sans âme, juste des bras, des jambes, faisant ce qu'on lui demande. « Bonjour » Tu te retournes, reprenant un peu ton humanité, souriant, comme on te le demande, contact client, faut l'avoir pour devenir l'employée du mois. Tu lui souris comme tu peux, essayant de mettre comme un bouclier entre vous, pour qu'elle ne voit pas ce que tu ressens. Pour qu'elle ne voit pas tout le mal infestant ton coeur, toutes ces questions que tu te poses, toutes ces observations qui font que tu le remarques, que tu deviens de plus en plus noire, de plus en plus dure. Tu ne te souviens même plus de cette Côme, naive, tellement naive, pensant que l'amour c'est facile, qu'il suffit d'aimer pour être heureux. Foutue connerie. "Bonjour, qu'est ce que je peux faire pour vous ?" T'essaies d'être gaie Côme, parce qu'elle a l'air gentille, parce qu'elle ne mérite pas ça, de subir une employée malheureuse et puis elle a ce quelque chose, un peu étrange, que tu ne captes pas, qui fait qu'elle te retourne le coeur. Comme si tu ne pouvais pas la décevoir, pas elle. Etrange. Elle a cet air de Rosie, qui te fait limite flancher et le mouvement de recul est presque imperceptible. « Auriez-vous par hasard The Sun and Her Flowers de Rupi Kaur ? » Tu l'as aimé ce livre, le dévorant, chaque mot d'amour te faisant des frissons. Bon choix, tu sais où il est, parce que tu l'as acheté ici, toi aussi. "Excellent choix, vous verrez il est excellent, je l'ai adoré ! Je l'ai acheté dés qu'il est sorti, très touchant. Venez avec moi, il est dans le rayon romance" Elle te suit l'inconnue et toi, tu lui souris, vraiment, sincérement. Tu le cherches, en fonction du classement, le trouvant assez rapidement, lui donnant à cette fille dont le regard te déchire, inexplicablement le coeur. "S'il vous plait mademoiselle, est ce qu'il vous faut encore quelque chose ?" Tu ne sais pas te l'expliquer. Vraiment pas.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: (côva) requin-tigre   Lun 7 Mai - 20:35

Elle pourrait essayer, mais décrire le tourbillon d'émotions dans lequel elle est piégée semble tout bonnement impossible. Sa soeur, demi soeur, se trouve là, à quelques pas, et personne d'autre que ses parents et elle n'est au courant de leur lien de parenté. Sa vie s'est effondrée, pareille à un château de cartes emporté par le vent. Son univers reposait, depuis toujours, sur un mensonge. Et elle voudrait le dire, pas uniquement à cette soeur cachée, mais au monde entier, elle voudrait le hurler à pleins poumons pour s'en libérer. C'est trop lourd à porter, irréaliste et accablant. Cela le serait pour n'importe qui, mais pour Teva, autrefois si proche de son père, aveuglément confiante, si fière d'être sa fille, c'est la fin de tout ce en quoi elle croyait, à commencer par lui, ainsi qu'elle-même. C'est pourquoi ses premiers pas dans cette librairie résonnent comme une dernière chance, sa chance de se retrouver. Elle est forcément fébrile, persuadée qu'elle va déraper et dire n'importe quoi. Le regard que pose la jeune femme sur elle déstabilise plus encore Teva, si seulement une telle chose est possible. Il semble la transpercer et, pendant une seconde, la reconnaître. C'est impossible, alors elle secoue la tête, rassemble ses idées, lâche un prétexte bidon à sa visite. Tout en écoutant sa guide, lui emboîtant le pas, elle se répète qu'elle a rêvé ce regard, imaginé une expression que, peut-être, elle souhaitait voir. Ou craignait voir. Probablement le stress, il n'y a pas d'autre explication rationnelle, définitivement le stress. « Ça ne m'étonne pas, Rupi Kaur a une plume magnifique et une habilité extraordinaire à faire que le lecteur se sent concerné par tout ce qu'elle écrit. » Elle s'est détendue, un peu, en parlant de ce qu'elle aime, cette auteure qu'elle admire. Elle s'est détendue, parce que Côme l'aime aussi, et ça la rassure qu'elles aient ne serait-ce qu'un seul petit point commun. Alors qu'elles sont loin d'être les seules, au fond, à apprécier cette poésie, et que n'importe qui d'autre aurait pu prononcer les mots qu'elle vient d'entendre. Mais ce fut elle, Côme, et puis Teva elle considère que le moindre signe présageant une possible entente est plus que bon à prendre. Elle a tellement attendu cette conversation toute simple, une rencontre surréaliste de son point de vue, et tout à fait banale de l'extérieur. « Teva. Appelez-moi Teva », sourit-elle en s'emparant du livre, caressant la couverture du bout des doigts avant de reposer son attention sur son interlocutrice. « Et merci beaucoup. Il me faut juste une dernière chose, est-ce que vous avez une section danse ? » La danse, une passion commune, elle a fait ses recherches. Peut-être n'aurait-elle pas dû dévoiler toutes ses cartes immédiatement, peut-être Côme va-t-elle simplement la mener à la section demandée sans mordre à l'hameçon. Elle a paniqué, c'est tout ce qu'elle a trouvé histoire d'engager une conversation.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: (côva) requin-tigre   Lun 7 Mai - 23:26

Cette fille, elle te trouble vraiment. Tu ne sais pas pourquoi, tu ne laisses rien paraitre Côme. Elle te prendrait pour quelqu'un de bizarre, la dévisageant un peu trop longtemps. Alors tu souris. Gardant tes questions, tes ressentiments bien cachés dans un tiroir au fond de ta tête, souriant, mettant ce masque, celui prenant presque la forme de ton visage a force d'utilisation. Tu n'arrives pas à comprendre, pourquoi elle te fait tant penser à Rosie. Rosie et ses yeux clairs alors que les tiens sont bruns terne, Rosie et ses cheveux solaires, si loin de la chaleur de ta rousseur. Air de ressemblance, tellement plus que toi, toi ayant tout prit de ta mère, de sa rousseur jusqu'à son regard profond. Tu aurais aimé ressembler plus à ton père, que tu considérais comme un dieu à l'époque, avant que tout ne change, avant que tu t'éloignes tellement d'eux, restant dans ta bulle. Depuis la mort de Rosie, Rosie qui te manque tant, dont tu ne peux pas encore supporter le départ. Tu penses encore trop à elle, ne sachant réellement ne mettre aucun mot sur ça, sur ce déchirement que tu ressens. Tu restes là, neutre, entre ces livres, cachant tout ton malheur, derrière ton éternel sourire. « Ça ne m'étonne pas, Rupi Kaur a une plume magnifique et une habilité extraordinaire à faire que le lecteur se sent concerné par tout ce qu'elle écrit. » Tu es d'accord avec elle, faisant la conversation, tout naturellement comme si c'était quelqu'un que tu connaissais, depuis longtemps. Parlant de vos passions communes. "C'est vrai, elle parle de l'amour d'une manière si intense, si pure, que chaque personne peut vraiment se retrouver dans ses mots. J'ai beaucoup aimé Lait et miel. Certains de ses poèmes me faisaient réellement réfléchir, certains même me faisait penser à ma relation avec mon copain, vraiment, c'est une écrivaine hors norme" Tu as tellement réfléchi à ta relation avec Ryan, en lisant tout ce qu'elle avait pu écrire, comme si elle était près de toi, t'observant, sachant exactement ce que tu pensais. Rupi et ses mots tendres, ses mots faisant réfléchir, sur l'amour, le vrai, ce que tu penses avoir trouvé ... « Teva. Appelez-moi Teva » Teva ... Prénom aussi original que le tien, tu ne l'avais jamais entendu autre part. Tes parents, ils ont toujours aimé les prénoms un peu insolite, à consonance un peu française ... Côme et Rosemarie, leurs deux charmantes petites filles au nom un peu spécial. Tu t'es habituée, à la longue. "Enchantée Teva, je m'appelle Côme." Les gens te regardaient souvent avec des yeux un peu rond, croyant à une blague au départ, pas elle, souriante, comme si elle le savait. Tu lui demandes si elle a encore besoin de toi, prétexte pour discuter encore, pour faire passer le temps, avec cette fille au regard te retournant le coeur. « Et merci beaucoup. Il me faut juste une dernière chose, est-ce que vous avez une section danse ? » Ton sourire s'agrandit, tu ne pouvais pas vraiment y croire, que vous ayez autant de points en commun et pourtant ... "Nous n'avons pas une section danse mais une section regroupant les livres parlant d'une branche artistique. Vous faites de la danse Teva ? Je suis actuellement en école d'art, section danse classique ... Très dur d'y entrer vous savez, j'ai du passer un examen, j'ai jamais été aussi stressée de ma vie !" Comme si c'était une amie, naturel.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: (côva) requin-tigre   

Revenir en haut Aller en bas
 
(côva) requin-tigre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ► Fiche Technique du "Requin-Tigre" ◄
» Fiche des Bronzes
» Les Mafieux [ 2 / 12]
» Requin-Tigre (Lucky)
» le requin tigre (kit)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: