AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 2Girls - V&D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 22
- since : 08/04/2018

( end game )

MessageSujet: 2Girls - V&D   Dim 6 Mai - 17:45

Odeur de sucre, bruit intense. Tu aimais bien être ici Daisy, entourée de tout ces gens, t'impregnant de tout le bonheur, de toute cette adrénaline que procure les attractions. Tu suis le mouvement Daisy, la cherchant, elle dans la foule. Tu avais besoin de la voir, surtout aujourd'hui, aujourd'hui où tu aurais du être avec elle, bébé, fêtant vos un mois de plus. Tu ne vois les six du mois que comme une torture dorénavant, essayant de garder le sourire, essayant de l'oublier, elle que tu aimes encore un peu trop. Tu ne pouvais pas passer cette soirée chez toi, à te morfondre. Ce n'est pas ton style, de pleurer sur ton sort et puis tu voulais la voir, elle, plus que tout. Vivi. Tu avais besoin de cette soirée avec ta meilleure amie, à rire, à vivre, à oublier. Alors, tu l'as appelé, essayant de controler cette voix encore tremblante. Alors, tu l'as cherche, dans la foule, la voyant au loin. Tu retrouves ton sourire, directement, parce que malgré tout, Vivi, elle arrive à tout faire envoler, les mauvais jours, les peines de coeur, ne laissant que le bonheur celui de la voir. Ton sourire, il s'étend alors que tu montes sur un échaffaudage, pour qu'elle te voit, faisant de grands signes. Les gens, ils te regardent et toi tu t'en moques, parce qu'il n'y a que elle, qui compte. Elle, que tu prends dans les bras, un peu trop longtemps. "Comment va la femme de ma vie ?" Ta main, elle reste dans la sienne. Tu ne t'en rends pas vraiment compte. "On commence par quoi ? Attractions ou tu veux manger quelque chose avant ?" T'as toujours un peu peur de l'emmener faire des attractions trop fortes Vivi, alors tu lui mens, souvent, disant que tu n'aimes pas trop ça, que tu préfères celles qui secouent moins, où on peut un peu plus profiter, parce que si Vivi, elle te lâche, parce que si il lui arrive quelque chose, non, tu ne t'en remettrais pas, jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 32
- since : 08/04/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: Marlene, côme, Daisy

MessageSujet: Re: 2Girls - V&D   Dim 13 Mai - 18:10




Passer du temps avec Daisy, c’est l’une de tes activités favorites, il n’y a aucun de toute là-dessus. Avec elle, tu te sens parfaitement en sécurité, et heureuse. C’est ta meilleure amie depuis tellement longtemps maintenant, tu n’imagines pas ta vie sans elle, à présent. Aujourd’hui, elle a besoin de toi, D., tu ne peux pas comprendre ce qu’elle ressent, tu n’as jamais perdue quelqu’un, mais tu peux être là pour elle, la soutenir, essayer de la faire sourire, en grimaçant et en disant des bêtises, comme toujours. Vous avez rendez-vous à la fête foraine, à vingt heures. Et évidement, tu es là beaucoup trop tôt. Tu as pris l’habitude de toujours être en avance à tes rendez vous médicaux, et tu l’es pour tout, maintenant. Mais ce n’est pas grave, parce qu’en attendant Daisy, tu t’immerges dans l’ambiance chaude de cette soirée de printemps. Il ne fait pas encore très chaud, mais il y a du monde, et de la musique. Et toutes ces lumières, si belles. Et soudain, une lumière parmi les lumières, tu la vois, elle, tout en haut, sur un échafaudage. Tu n’es pas bien sûre qu’elle ait droit de faire ça, mais tu ris, en secouant la tête et tu joue des coudes pour la rejoindre après lui avoir fait des grands signes, à ton tour. Tu la rejoins, finalement, et elle te prend dans ses bras, et tu la sers dans les tiens. Son parfum, il te met le cœur à l’envers depuis quelques temps, et tu ne sais pas pourquoi, parce qu’elle l’a toujours mis, ce parfum. Et pourtant, quelque chose a changé, ouais. « Je suis contente de te voir » tu lui dis, pour seule réponse. Parce qu’à elle, comme à Côme, tu ne peux pas lui dire, que Gunter a encore frappé, que t’as mal, que t’as peur. Pas ce soir, du moins. C’est son jour, c’est sa soirée, et tu ne veux pas la gâcher avec tes histoires, comme tu as gâché la vie de ta sœur. Sa main dans la tienne, tu souris, un peu bêtement, parce qu’elle est chaude, sa main, à D. « J’a pas trop faim, mais manger, quand même, sinon, je vais vomir dans le grand huit » tu dis, en riant. « Ce serait bête, quand même. »

_________________

I love u to the moon & back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 22
- since : 08/04/2018

( end game )

MessageSujet: Re: 2Girls - V&D   Dim 13 Mai - 20:42

Sa main dans la tienne. Tellement froide, que tu aimerais réchauffer de toute ta chaleur. Tu n'es vraiment heureuse que quand tu es avec elle, sinon, tu n'es qu'une moitié de toi. Vivi, elle prend une partie de ton coeur en otage à chaque fois, te laissant suffoquer jusqu'à la prochaine rencontre. Vivi, c'est ta drogue. Tu illumines, soleil dans cette soirée déjà fraiche, où la luminosité se fait déjà grâce aux lampes présentes sur les nombreux stands, ce qui donne cette ambiance magique. T'es obnibulée par certaines de ces lumières, écoutant le rire des gens, spectatrice de tout ces moments de bonheurs partagés. Tu l'as regarde elle, ta brune. Ses cheveux, ses yeux, sa bouche, tout est beau chez elle. Tu n'as jamais compris, pourquoi elle n'a pas de copain Vivi, que tu trouves parfaite, trop parfaite pour que quelqu'un la mérite vraiment, ta Vivi. T'as envie qu'elle soit heureuse avec quelqu'un mais tu ne veux pas la partager Daisy, doux euphémisme. Parce que Vivi, elle est à toi avant tout, meilleure amie depuis tellement longtemps. T'as toujours eu cette peur de l'abandon Daisy, peur qu'elle s'en aille, qu'elle ne t'aime plus, qu'elle préfère quelqu'un d'autre. Alors tu ne lui montres pas, que ton coeur se brise à chaque fois qu'elle regarde quelqu'un d'autre. Idiote Daisy. « Je suis contente de te voir » Ton sourire s'illumine, comme à chaque fois. Ta main, elle sert la sienne, tellement fort, doigts entremellés, pour qu'elle ne s'éloigne plus jamais. Tu n'as plus envie de la lâcher, Bébé tu l'as lâché une fois, et elle n'est plus jamais revenue, préférant les hommes finalement, te laissant après tellement de temps ensemble. Tu sens cette blessure se réouvrir à chaque fois que tu penses à elle, t'étais prête à tout avouer, à le dire à tout le monde, que tu étais amoureuse d'elle, Bébé. Et puis, elle est partie, te montrant que l'amour, finalement ce n'est pas si magique. « J’a pas trop faim, mais manger, quand même, sinon, je vais vomir dans le grand huit » Tu rigoles, la regardant, douceur. « Ce serait bête, quand même. » T'es bien avec elle, sur un nuage de coton. "Je m'en fous que tu vomisses, tant que ce n'est pas sur moi. J'imagine bien les cris de la personne qui aurait tout sur la gueule, ça serait marrant." Gamine, sans filtre. "Mais va pour aller manger. Tu as envie de quelque chose en particulier ? Hot dog ? Nourriture chinoise ? Y a tellement de stands, tellement de choix ... Je pense que j'ai vu au moins cinq baraques à frites déjà" Les odeurs se mélangent et ton ventre réclame. Noué, par la peur des grands huit, par ses yeux pénétrant dans ton âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 32
- since : 08/04/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: Marlene, côme, Daisy

MessageSujet: Re: 2Girls - V&D   Dim 13 Mai - 22:21


Tu as toujours eu les mains froides, et ce, peu importe la température extérieure. Et à chaque fois, Daisy panique, à ce sujet, comme si la fraicheur de tes mains pouvait te tuer. Il y a assez de chose comme ça qui le peuvent. Tu lui souris, en croisant tes doigts aux siens. Vous vous êtes toujours donné la main, comme ça. C’est naturel pour vous. Parce que D., c’est ton double, c’est toi, en mieux. Et avec elle, tout est naturelle. Tu peux tout lui dire, tout lui montrer. Parce qu’elle comprendra, toujours. Elle te connait mieux que personne, et ça te fait bizarre, de lui cacher la vérité, de lui cacher ton rendez-vous à l’hôpital. De lui cacher la mauvaise nouvelle. Mais tu ne veux pas gâcher ce bon moment, tu ne veux pas la voir pleurer. Parce que tu sais qu’elle le ferait. Elle te proposerait un de ses reins, elle se donnerait tout entière, pour toi, et ça te fait peur, parfois. Tu ne veux pas mourir, tu ne veux pas la quitter. Tu veux continuer à vivre avec elle. Et, c’est égoïste, mais t’es heureuse que ça n’est pas marché, avec sa copine, tu ne veux pas qu’elle aime quelqu’un d’autre. C’est stupide, toi, petite fille qui ne connait rien à l’amour, tu n’as jamais aimé quelqu’un plus qu’elle. T’as un peu honte, mais tu n’as jamais eu de copain, jamais eu de relation sexuelle, jamais eu de premier baiser. Et te dire que tu mourras surement sans connaitre tout ça, ça te rend triste. Et puis, tu vois Daisy, et son sourire, Daisy et son sourire, et tu te rends compte que ce que tu as avec elle, c’est bien plus beau, bien plus fort. Tu lui souris, Vivi, avec les dents, et tu rayonnes de bonheur. Et puis, quand elle parle de vomis, tu ne peux pas t’en empêcher, tu éclates de rire, avant de mettre ta main devant ta bouche, brutalement, tu détestes ton rire par-dessus tout. Elle te demande ce que tu veux manger, et tu fais mine de choisir. En vérité, tu manges peu ces derniers jours, d’après les médecins, la perte d’appétit est liée aux conneries que font Gunter, depuis quelques temps. « va pour un hot dog ! » tu lui dis en souriant, doucement.

_________________

I love u to the moon & back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 22
- since : 08/04/2018

( end game )

MessageSujet: Re: 2Girls - V&D   Lun 14 Mai - 22:43

Sa main, tu as tellement envie de la réchauffer, de la sentir vivre, nouée à toi, doigts entremellés. Tu aimerais pouvoir lui dire à Vivi, à quel point, t'aimerais savoir tout faire, tout dire, pour simplement voir son sourire. Pour qu'elle aille mieux, pour qu'elle soit bien au chaud, en sécurité, dans un petit nid que tu aurais fabriqué pour elle. Branche après branche. Ta main, elle sert la sienne, comme tu sers son coeur, l'emportant avec toi, pour toujours. T'étais comme ça avec bébé aussi au départ, à toujours vouloir la protéger, peut-être pour ça, qu'elle t'a quitté bébé, parce que tu veillais trop sur elle, bouffant tout son oxygène, la collant trop, l'empêchant de s'envoler. Et t'as l'impression de commêtre les mêmes erreurs avec Vivi, Vivi que tu ettoufes, que tu ne veux pas voir loin de toi. Peur qu'elle te quitte, comme bébé t'a quitté. Pire encore, parce que l'amour éphémère brise un coeur, capable d'être recollé par la suite, mais cet amour. Le vrai, le pur, celui qui fait tant rêver, celui dont tu parles dans tes histoires, tu ne l'as vécu qu'une fois, en ressentant ton coeur battant, en te noyant dans la pénombre de ses yeux, à elle. Elle qui te brisera à tout jamais, toi, le vase encore fragile. Qui te brisera si elle te laisse. Ton sourire se fait tendre, amour, que pour elle. Tu l'entraines, ta douce, vers des saveurs éternelles. Arrivant au stand de hot-dog, une file énorme. Tu t'en moques, l'attente est belle, lorsqu'elle est à tes côtés Vivi, Vivi ta meilleure amie, ton âme soeur, la femme de ta vie. Celle qui te trouble sans que tu ne comprennes vraiment pourquoi, parce que tu as peur de la perdre, parce que tu sais ce que ton coeur ressentirait si elle partait, te faisant le scénario encore et encore, cauchemar sur cauchemar. Tu la vois partir, s'éloignant de toi, pour ne jamais revenir, pour ne plus jamais vivre, pour ne plus jamais savoir rire, manque de souffle. Ta main, elle la sert fort, trop fort, au point de lui faire mal. Absence éphémère, qui se coupe lorsque tu commandes, prenant à boire en même temps. Payant avant même qu'elle puisse ouvrir la bouche. Elle est venue pour toi, pour te voir, tu l'invites, c'est normal. "S'il te plait. J'ai trop la dalle, c'est horrible !" Tu mords une fois dedans, chaleur te pénétrant. Tu déambules parmi la foule, t'arrêtant devant ce stand là, stand de peluche, et celle là, qui te fait de l'oeil, parce qu'elle est plus grosse que les autres, parce qu'elle est faite pour Vivi. "Oh j'ai envie de jouer ! Tu vas voir je suis super douée à la carabine. J'en ai déjà fait une fois avec Nash !" Tellement de souvenirs, de rires, avec lui, que tu considères comme ton idole, qui a tout sacrifié, pour toi. Tu lui tends ton hot-dog Daisy, lourdeur de la carabine. Et tu tires, comme tu peux, y arrivant assez bien, tu connais la méthode, pas assez pour avoir l'énorme peluche malheureusement mais bien assez que pour en avoir une tout aussi belle, simplement plus petite, menue, comme elle. "C'est pour toi ..." T'es genée Daisy, tu sais pas vraiment pourquoi, ce n'est que Vivi, simplement Vivi. Vivi, justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 32
- since : 08/04/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: Marlene, côme, Daisy

MessageSujet: Re: 2Girls - V&D   Sam 19 Mai - 21:37

Tu as passé un long moment à l’hôpital, il y a quelques années, et tu as fréquentés d’autre adolescent, qui, comme toi, était très malade. Tu te souviens que certain ne recevaient aucune visite de leur famille, et ça te brisait le cœur. Tu es consciente de la chance que tu as, d’avoir des parents géniaux, une cousine en or, et la meilleure des amies du monde. Sans eux, tu ne te serais peut-être pas battu autant, sans eux, tu n’aurais peut-être pas gagné, cette fois-là, et sans eux, tu ne continuerais pas à te battre, aujourd’hui. Alors, ce soir, avec elle, sa main dans la tienne, son rire qui résonne à ton oreille, tu te dis que vraiment, tu as de la chance. T’avais peur, en emménageant ici, de ne te faire aucuns amis. Finalement, à part Daisy, au lycée, peu de monde t’adressa la parole, tu étais soit la fille bizarre, soit la fille malade. Mais tu t’en fiches, parce qu’elle était là, pour toi, et c’est tout ce qui compte. Et aujourd’hui, c’est à toi, d’être là. Même si tu lui en veux un peu, sans doute, tout au fond de toi, de n’avoir rien dit sur sa relation, sur sa préférence, sur ce qui était vraiment important pour elle. T’as eu l’impression, quand elle te l’a dit, que tu n’étais pas assez proche d’elle, pour être dans la confidence, ça t’a fait mal. Aujourd’hui, tu n’y penses plus, tu préfères te concentrer sur ce qui est important, elle, elle qui ne va pas bien, elle que tu ferais sourire par tous les moyens. Alors tu la suis jusqu’au stand de hot dog, et tu l’écoutes parler, alors que vous faites la queue. Ça a toujours été elle, la bavarde, et toi, celle qui écoute, celle qui ris. Ça te va, tu n’aimes pas franchement parler, sans trop savoir pourquoi. Une fois devant le vendeur, elle lâche ta main pour commander, et tu fais la moue quand elle paie, tu veux protester mais elle te tend le hot-dog en faisant les gros yeux, alors tu ne dis rien, te promettant de payer le premier manège. Tu l’observes manger avec amusement, tandis que vous vous balader dans les allées, et toi, tu grignotes avec difficulté ton propre hot-dog quand elle s’arrête devant un stand. C’est une vraie tornade, Daisy, et parfois, tu as dû mal à la suivre. Tu souris et ris même « fais attention quand même, tu serais capable de te blesser » tu dis pour la taquiner en prenant son hot-dog. T’es plutôt surprise de la voir gagner, toi qui pensais que ce n’était que des attrapes nigaudes, ce genre de chose. Elle a pourtant à présent dans les bras un joli panda en peluche. Et quand elle te le temps, tes yeux, ils s’embuent de larmes. T’es émues, Vivi, parce qu’il ressemble à celui qu’elle t’avait offert, la première fois qu’elle est venue te voir à l’hôpital. « Il ressemble à Harry » tu dis, parce que c’est le nom que vous lui aviez donné. « Merci, D. » tu dis, et tu poses les hot-dogs sur le comptoir du stand pour la prendre dans tes bras.

_________________

I love u to the moon & back
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 22
- since : 08/04/2018

( end game )

MessageSujet: Re: 2Girls - V&D   Dim 20 Mai - 22:51

Chacune de ses respirations est un soulagement et toi, tu n'as jamais réussi à passer au dessus, à ne plus avoir peur. Tu as peur chaque jour, pensant à elle, à Vivi, ayant peur de fermer les yeux, qu'il lui arrive quelque chose pendant que tes yeux sont clos. Tu profites de chaque moment comme si c'était le dernier, tu serais prête à mourir pour elle, à donner ta vie pour qu'elle puisse donner un souffle de vie de plus. Tu n'as jamais été quelqu'un qui pronait l'amitié comme quelque chose de magnifique, de merveilleux jusqu'à ce que tu ailles lui parler, à elle, la fille souvent absente assise au dernier rang. Tu l'aimes à en crever, de plus en plus chaque jour. Tu t'es isolée Daisy, lorsqu'elle est arrivée, ne voyant plus qu'elle et tu t'en es toujours foutue. Vivi, elle les valait tous. Ta main, elle est toujours dans la sienne, et t'en as mal au coeur en sentant la froideur de ses mains, toujours aussi froide, jamais de chaleur, tu aimerais tellement lui en donner. Ton coeur il s'apaise, ne pensant plus à bébé, bébé qui est sûrement dans les bras de ce mec, ce mec mieux que toi, qu'elle a choisi finalement. Tu n'as jamais su, qu'elle aimait les deux, ne te méfiant jamais des hommes, ne voyant jamais ces regards, ces sms, ces appels qu'elle prenait toujours dans la salle de bain, fermant à clef. Tu étais trop aveugle, trop amoureuse. Pauvre conne. Tu veux l'effacer, l'oublier, tu n'y arrives pas, pas assez vite, tu aimerais tourner la page, jeter le livre, oublier son visage, ses yeux verts. Ses foutus yeux verts qui te hantent encore. Tu dois arrêter d'y penser, tu es avec Vivi, qui est là pour toi. Vivi, la seule qui t'a toujours aimé comme tu es, qui ne t'a jamais abandonné, pas comme Bébé. Bébé, bébé, bébé ... Arrête Daisy, oublie la. Elle n'en vaut pas la peine, tu trouveras mieux qu'elle, quelqu'un qui t'aimera vraiment, pour ce que tu es. Quelqu'un qui ne te brisera pas le coeur. Un peu comme Vivi, une fille comme Vivi. Tu reprends ton sourire, revenant à cette réalité, avec ta meilleure amie. Prête pour un nouveau tir, tout pour qu'elle soit heureuse. "Une blessure de guerre ce n'est rien ! Du moment que tu es heureuse !" Ton regard il change, l'espace d'une seconde, la regardant différement, battement de coeur plus rapide. Simple instant, juste une seconde. Ou tu vois clair, sur ce que tu dois faire. Vite oublié, réalité retrouvée, Vivi est juste une amie et toi, tu lui tend cette peluche, juste pour elle, pour voir ce sourire. « Il ressemble à Harry » Harry, tellement longtemps. C'était il y a une éternité que tu lui as offert Harry, amitié tellement longue. "Oui mais elle c'est une fille ! Faut bien de la compagnie pour Harry, il doit se sentir seul le pauvre !" Tu rigoles, même Harry avait droit à une histoire d'amour qui finisse bien. Pas comme toi. « Merci, D. » Tes lèvres, elles viennent se coller sur sa joue, un peu trop longtemps. "Je t'aime tu sais V." Tu ne le dis pas souvent, moment restant, flottant dans l'atmosphère. "Bon, on va faire quelle attraction ?" Tu souris, tellement différent, pas comme avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: 2Girls - V&D   

Revenir en haut Aller en bas
 
2Girls - V&D
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton sea side.-
Sauter vers: