fermeture du forum.

Partagez | 
 
 – it's quiet uptown
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Aller en bas 
Cecil Von Sydow

Cecil Von Sydow


⋅ paper notes : 285
⋅ since : 28/04/2018

click down

- getaway car.
address: brighton sea side, 202
contact book:
availability: 3/5 (edgar/ivy/victoria/..)

MessageSujet: – it's quiet uptown   Sam 28 Avr 2018 - 22:13




- cecil von sydow -
violâtres comme leur cerne et comme cet automne
et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance: il a atteint l'âge fatidique de trente-cinq ans, le milieu de la vie. il voit alors chaque jour comme un pas hasardeux sur une pente traîtresse et désormais définitive, redoutant l'arrivée du six septembre, jour de son anniversaire. le nécessaire mouvement vers l'avant qu'évoque cette date résonne bien plus comme un rappel lancinant que comme un excitant renouveau, désormais. se dire que cela fait plus de trente ans qu'il a vu le jour dans la capitale anglaise, londres, fait naître en lui un étrange mélange de satisfaction et de mélancolie. - origines et nationalité: il est anglais, depuis quelques générations à présent, et se targue souvent de faire partie de cette nation puissante et raffinée. cependant, son nom de famille ne trompe personne, et ses origines allemandes sont comme estampillées sur ses papiers d'identité. les spectres d'un passé trouble qui se démarquent dans les sonorités lourdes et sifflantes de son nom. - statut familial: orphelin de père, préférant oublier sa mère enfermée dans une maison de retraite et entretenant une relation compliquée avec sa soeur cadette, ce serait exagérer que de dire de cecil qu'il est proche de sa famille. les ponts ont été coupés il y a de cela des années. - statut civil: l'adjectif qui le décrit le mieux dans cette période de sa vie est sans aucun doute divorcé, même si son ex-femme serait prête à l'affubler de bien d'autres titres de noblesse (mari infidèle, misérable rat, et autres gentillesses que personne n'a réellement envie de lire). lui aime à se désigner comme un ancien détenu ayant retrouvé sa liberté. - occupation: il est professeur de littérature à l'université, consacrant tout son temps libre à une autre passion. certains appelleraient ça un dramaturge raté - il préférera sans aucun doute vous expliquer qu'il prend son temps pour élaborer l'oeuvre d'une vie, le tournant d'un siècle. - cinq choses favorites: chose évidente, il aime par dessus tout la littérature - peut-être pas "par dessus tout", mais c'est en tout cas ce qu'il dit pour flatter son égo d'homme de lettres. théâtre, poésie, roman, essai, il affectionne tous les genres et tous les mouvements. // il a une obsession toute particulière pour les chats, en particulier les gros matous d'appartement que des décennies d'eugénisme ont génétiquement modifiés. c'est certainement pour cette raison qu'il a trois munchkins et deux ragdolls. // il adore les comédies musicales, et même s'il ne l'avouera sans doute jamais, c'est son rêve d'en écrire une, à la manière de sondheim ou de berlin. // fermement et définitivement athée, il est paradoxalement fasciné par les mythologies antiques, spécifiquement les si connues légendes nordiques, grecques et égyptiennes. il s'est toujours dit que si jamais la mauvais sort devait l'affubler d'un enfant, il lui donnerait un nom issu de ces champs là. // son pêché mignon (pêché, car surement pas assez intellectuel pour l'image qu'il tente de se construire) est la musique pop des années 80s ou 90s. sa plus grande hantise est très certainement que quelqu'un le voit se déchaîner sur du abba ou du a-ha. - saison préférée: le printemps est pour lui la saison idéale - il ne fait pas trop chaud, pas trop froid, et il ne porte pas ce sentiment crépusculaire propre à l'automne. cependant, si on lui demande, il affirmera probablement préférer l'hiver, simplement pour avoir l'air d'un homme froid et mystérieux. - traits de caractères: intelligent, pédant, nerveux, arrogant, charismatique, ambitieux, autoritaire, confiant, calculateur, élitiste, optimiste, insipide, rancunier, tombeur, égocentrique, idéaliste, littéraire, beau parleur, curieux, appliqué, brillant, bienséant, ingénieux, entêté, maniaque, maniéré. - groupe: hydrangea. - avatar: tom hiddleston.

ii. swing wide your crane, run me
I (berliners) » L’histoire de Cecil, elle commence avec des cris, des engueulades, des portes qui claquent. Elle commence avec les grands yeux clairs d’un enfant dans le noir, rivés sur la porte d’où proviennent les disputes étouffées de ses parents. Elle commence par une cécité innocente sur le naufrage qu’est le couple de Monsieur et Madame Von Sydow – et, dans la tempête, il porte affreusement bien son nom.
Cecil a six ans, il est déjà aveugle.
Très vite, il se prend d’affection sur la seule chose bénigne, la seule chose sur laquelle ses yeux peuvent se poser sans affecter sa conscience : les livres. Les auteurs deviennent ses amis imaginaires, et le meilleur entre tous est Dr. Seuss. Dans cette évasion constante vers l’absurde que seul un enfant peut trouver crédible, Cecil prend conscience de sa vacuité. Il met, bien entendu, ses mots d’enfants sur le sentiment : il veut être spécial, il veut se démarquer. Mais il ne sait pas comment faire.
Cecil a six ans, il est encore inexpérimenté.
Alors il demande à son meilleur ami, ce cher Seuss, de l’aider. Il emprunte son vocabulaire, ses tournures de phrase, les fait subtilement passer pour siennes. Et ça marche ; « Cecil a une telle imagination ! », « Il s’exprime avec tant d’aisance, c’est inimaginable pour un enfant de son âge ! » - et ses professeurs de s’exclamer, de s’extasier, alors que Cecil se laisse peu à peu convaincre par son mensonge.
Je suis exceptionnel. Je suis fait pour briller.

II (great expectations) » La bouée de sauvetage de la famille Von Sydow s’appelle Rosario.
Rosario était un bébé magnifique, et une petite fille splendide. Ses parents s’accrochaient à elle comme à leur dernière chance, car c’était ce qu’elle était au fond – une ultime et fatidique tentative de sauver leur couple et leur famille. Elle était l’espoir, le renouveau que Cecil n’avait pu apporter. C’est peut-être pour cela qu’il la méprisait tant.
Les disputes. Les tirages de cheveux dans le dos des parents. Les tentatives de l’accuser pour ses propres méfaits. Le garçon essayait toutes les manières de faire comprendre à sa cadette qu’elle n’était pas la bienvenue et qu’elle devait repartir dans le néant d’où elle venait.
Dans les livres qu’il lisait, les princes et les princesses aînés étaient toujours les plus choyés par leurs parents. L’abolition de la monarchie voulait-elle dire la toute-puissance des benjamins ? Il n’était pas d’accord, il voulait s’opposer fermement à cette tyrannie insensée. Lui, méritait tous les hommages qu’on offrait à sa sœur. Il était plus beau, plus fort, plus intelligent, plus grand. Il maniait les mots les plus jolis pour mettre au monde les univers qui germaient dans sa tête mais ses parents préféraient s’extasier lorsque Rosario babillait un charabia ressemblant vaguement à « oiseau » en pointant une vache. Cette mascarade l’énervait, son génie n’était pas ici-bas pour arborer le masque des fous.
Cecil a dix ans, et il devient méritocrate.

III (north and south) » Papa est mort.
Il a très bien entendu la première fois. Pourquoi est-ce qu’elle s’acharne à le lui répéter ? Il se sent obligé de s’arrêter dans ce qu’il fait (le rangement de ses cours, dont il n’aura plus tellement besoin, en tant que jeune diplômé) pour se tourner vers sa sœur, lui offrant le regard qu’elle attend désespérément depuis qu’elle est rentrée dans la pièce. « Je ne suis pas sûr, mais il me semble que L’Etranger de Camus commence exactement comme ça. Sauf qu’il parle de sa mère, et que c’est en réalité – » Ouais mais papa est mort. Sa voix se brise cette voix – sa voix fluette et délicate.
Comment peut-on être aussi fragile ?
Cecil soupire. Il aimerait bien être touché par cette annonce si soudaine, et être possédé par la grande envolée lyrique des auteurs romantiques. Souffrir trop, devoir crier – comme Lamartine – avant d’aller se recoucher. Mais il s’en fiche. Un petit pincement au cœur peut-être, et il est probable que, dans quelques heures, l’information lui paraîtra lourde à encaisser. Mais pas assez pour qu’il puisse en écrire une pièce, n’est-ce pas ? Cette pièce révolutionnaire, qui bouleversera le théâtre contemporain. Il veut être le Beckett de son temps, le Shakespeare de son siècle, le Racine des tragédies modernes. Pour cela, il lui faut une émotion. Une émotion qu’il ne trouve pas dans la mort de son père.
Cecil a vingt ans, et il est orphelin.
Orphelin. Ce mot le fait sourire. C’est beau, c’est grandiose. Orphelin de père, c’est moins beau – la grandiloquence se perd dans la longueur du terme. Alors, orphelin, ce sera. Cecil Von Sydow, auteur, orphelin, enchanté. Ouais, mais sa sœur est toujours là. Ah. Ne peut-elle pas le laisser tranquille, pour une fois ? Il se tourne vers elle.
Et il se rend compte que leurs prochaines interactions scelleront le début d’une séparation. La mort de leur père n’est au fond qu’une façon de souligner la mort de leur famille.
Cecil a vingt ans, et il est profondément indifférent.

IV (pride and prejudice) » L’histoire de Cecil, elle pourrait se terminer sur des cris, une engueulade, une porte qui claque. Et une question : Pourquoi s’était-il marié déjà ? Ca avait été fait dans l’urgence, dans la nécessité d’étouffer ces attirances déviantes sur lesquelles il mettrait un nom bien trop aisément plus tard : sa bisexualité. La nécessité, surtout, de s’établir. Et puis, sa femme, elle avait toujours eu l’air de quelque de bien, de calme, d’apaisé. « T’es vraiment qu’un immonde connard, un fils de chien, une pourriture… » - paléocapridé, ironie de la création, héritier d’hétaïre, cryptorchide, Don Juan de pissotière…
C’est fou les insultes que l’on peut trouver lorsqu’on essaie d’annihiler la moindre once de dignité de son locuteur. Pippa avait toujours été une femme intelligente, pleine d’imagination, créative. Cecil était facilement tombé sous le charme de cette créature maligne et sensuelle – lorsqu’il avait vingt ans. Le sortilège s’était bien vite estompé. Cependant, il s’en voulait. Il s’en voulait sincèrement.
Il s’en voulait d’avoir couché avec July il y a deux semaines. Avec Marc il y a trois mois. Avec Marguerite durant un voyage en France, et Philip à sa maison de campagne dans le Cheshire. Avec Lola, à l’université, et avec Jackie, plus souvent qu’il n’aimerait l’admettre. Et Leonard, qu’il connaissait depuis des années, et Courtney (mais c’était une erreur cette fois-ci, il avait simplement été un peu trop pompette). Avec cette femme, rencontrée dans un pub, cet homme, cette vendeuse, ce conférencier, cette directrice d’agence, ce colleur d’affiche. Bon sang, il ne s’était jamais rendu compte du nombre d’aventures extraconjugales qu’il avait pu caser dans ces treize années de mariage avant que Pippa ne lui demande de les énumérer.
Cecil a trente-trois ans, et il est infidèle depuis un moment.
Il n’a pas peur du célibat qui se profile, au loin, derrière les épais nuages d’un déchirement conjugal. Il l’attend avec une impatience qu’il peine à dissimuler, comme les rayons de soleil tant attendus après la saison des pluies.
Cecil a trente-trois ans, et c’est un idiot depuis qu’il en a six.

iii. when eyes are all painted sinatra blue
- pseudo/prénom: nastasia, ou fantasia/fantvsia sur la plupart des sites sur l'internet.    - âge et pays: dix-neuf ans, et définitivement française. - type de personnage: inventé. - votre avis sur le forum: il est trop trop trop joli.      - où avez-vous connu le forum: bazzart ! - autre: staahp i could've dropped my croissant !

_________________


tender is the night.
rolling thunder ☽ so give me a chance to remember what i've given up to defend ya, i would burn my dreams away to stand in the thankless shadow of your reckless love


Dernière édition par Cecil Von Sydow le Lun 30 Avr 2018 - 19:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jazz Eaton

Jazz Eaton


⋅ paper notes : 841
⋅ since : 03/02/2018

click down

- getaway car.
address: Brighton Marina (Boat)
contact book:
availability: mp moi

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Sam 28 Avr 2018 - 22:15

Bienvenue ici
Bon courage pour la rédaction

_________________

Thank you,
next.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Sam 28 Avr 2018 - 22:48

bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Teddy Walsh

Teddy Walsh


⋅ paper notes : 1572
⋅ since : 24/12/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: op (clara, jessi, eli, rhys)

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Sam 28 Avr 2018 - 22:49

i could've dropped my croissant, je t'aime déjà rien que pour ça
Hâte de voir ce que tu prépares, bienvenue par ici ! I love you

_________________

- this feeling begins just like a spark, tossing and turning inside of your heart.


got lost in the rush:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edgar Smith

Edgar Smith
vilified, crucified, in the human frame

⋅ paper notes : 1201
⋅ since : 24/02/2018

click down

- getaway car.
address: #221, west side.
contact book:
availability: (closed) logan, cecil, pippa, ava, jillian.

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Sam 28 Avr 2018 - 22:50

bienvenue parmi nous.

_________________
— i couldn't see you when you were there. and now that you're gone, i see you everywhere.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Logan Ramirez

Logan Ramirez
she's fragile like a bomb

⋅ paper notes : 1193
⋅ since : 07/02/2018

click down

- getaway car.
address: brighton west side #15
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Sam 28 Avr 2018 - 22:51

tom I love you I love you
il est beaucoup trop rare

bienvenue parmi nous

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Golightly

Hana Golightly
books, flowers and the moon.

⋅ paper notes : 7543
⋅ since : 04/11/2017

click down

- getaway car.
address:
contact book:
availability: [▪︎▪︎▪︎] colt, dean, hartley.

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Sam 28 Avr 2018 - 22:54

euh le titre je dis non, j'vais passer la nuit à pleurer en l'écoutant maintenant.
Tom est un excellent choix, j'ai hâte d'en découvrir plus.
Si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas !

_________________

(austen) the person, be it gentleman or lady, who has not pleasure in a good novel, must be intolerably stupid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Dim 29 Avr 2018 - 2:02

Lula Goldstein a écrit:
euh le titre je dis non, j'vais passer la nuit à pleurer en l'écoutant maintenant.

Sammmeeee.

Bienvenue parmi nous, sinon. I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Dim 29 Avr 2018 - 2:21

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Lisa Ferguson

Lisa Ferguson


⋅ paper notes : 1620
⋅ since : 17/12/2017

click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Dim 29 Avr 2018 - 10:47

bienvenue chez nous

_________________
- He put a star in my heart, and I haven't stopped burning.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Dim 29 Avr 2018 - 10:49

bienvenue par ici.
trop hâte de voir ce que tu vas en faire. :hihi:
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Dim 29 Avr 2018 - 11:09

toooom I love you I love you
bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Cecil Von Sydow

Cecil Von Sydow


⋅ paper notes : 285
⋅ since : 28/04/2018

click down

- getaway car.
address: brighton sea side, 202
contact book:
availability: 3/5 (edgar/ivy/victoria/..)

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Dim 29 Avr 2018 - 12:34

wolala, tous ces messages, ça fait super zizir Arrow

jazz ; merci beaucouuup. I love you I love you

iolanda ; merciii !

teddy ; héhé, on parle quand même d'un chef d'oeuvre du septième art. miciii. I love you

edgar ; merci beaucoup !

logan ; ouiii, je trouve aussi, j'ai beaucoup hésité avant de le prendre d'ailleurs. mercii ! I love you

lula ; tant mieux, au moins je serai pas la seule en pls là. mercii, et j'hésiterai pas !

nash ; héhé, désolée, je tenais juste à rappeler subtilement que philip deserved better. merci beaucoup !

sienna ; miciii ! I love you

lisa ; merci beaucouuup.

archie ; awn, merci ! I love you j'espère ne pas décevoir alors.

rafael ; thank youu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Dim 29 Avr 2018 - 12:51

bienvenue parmi nous et bon courage pour le reste de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Dim 29 Avr 2018 - 12:58

Bienvenue sur le forum. I love you
J'ai hâte d'en savoir plus.
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Dim 29 Avr 2018 - 19:55

bienvenue par ici. I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Dim 29 Avr 2018 - 20:17

Aw, je pense qu'il pourrait s'entendre avec mon Clay
Bienvenue, Tom est un très bon choix, par ailleurs I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Dim 29 Avr 2018 - 21:38

Le pseudo, l'avatar, a-ha, les premiers mots, tout est trop coooool ici
Bienvenue Cecil
Revenir en haut Aller en bas
Cecil Von Sydow

Cecil Von Sydow


⋅ paper notes : 285
⋅ since : 28/04/2018

click down

- getaway car.
address: brighton sea side, 202
contact book:
availability: 3/5 (edgar/ivy/victoria/..)

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Lun 30 Avr 2018 - 12:52

merci à tous, tous vos messages me font beaucoup trop plaisir. j'ai pas assez de variantes de "merci" pour remercier tout le monde individuellement mais sachez que j'vous aime tous très fort.

clay ; tu m'as rendue curieuse, et effectivement, après un rapide coup d'oeil à tes fiches, les deux pourraient bien s'entendre (ou se détester, tout dépend du contexte ). ton personnage est super intéressant btw.

mariel ; a-ha c'est mieux que la marijuana pour réunir les gens.

_________________


tender is the night.
rolling thunder ☽ so give me a chance to remember what i've given up to defend ya, i would burn my dreams away to stand in the thankless shadow of your reckless love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité
Invité

click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   Lun 30 Avr 2018 - 12:53

Bienvenue et bonne chance pour terminer ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


click down

MessageSujet: Re: – it's quiet uptown   

Revenir en haut Aller en bas
 
 – it's quiet uptown
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Uptown funk.
» It's oh so quiet [pv Ethan ♥]
» You can keep as quiet as you like, but one of these days somebody is going to find you
» Chhht... Stay quiet and just listen
» Je suis née pour la fête pas pour la prise de tête ! - Henriette d'Angleterre {Terminée}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: hear them whispers. :: run for the fences.-
Sauter vers: