AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Talking to the moon (Nosie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 18
- since : 02/04/2018


- getaway car.
address:
contact book:
availability: Ariel, tc (libre)

MessageSujet: Talking to the moon (Nosie)   Dim 15 Avr - 20:43


Talking to the moon
Noé & Rosie


T'as toujours aimé les dimanches ... Un des seuls jours où tout le monde peut être réunis, jour créer pour la production de souvenirs heureux. Tu sais pas vraiment pourquoi tu es venue ici, sur cette colline, colline que tu aimes tant. Tellement de choses, tellement de sentiments vécus encore présents au travers des brins d'herbe. Tu te souviens de ces moments avec Ariel, juste lui et toi, tirant des plans sur la comète. Tu voulais aller là haut, créer une fusée à base de bouts de bois, lui il t'écoutait te laissant croire à ton rêve, tellement stupide, mais t'aime ça, t'évader en pensant à toutes ces sensations que l'on peut ressentir lorsqu'on est là haut, si haut qu'on ne sait pas vraiment ce que c'est, incapable de l'imaginer tant qu'on est pas dans cette pénombre lumineuse bordée d'étoiles. Tu penses à ces moments avec Allan, main dans la main, où tu lui racontais tes histoires, il semblait t'écouter, s'interesser, tu ne te rendais pas compte Rosie, qu'il regardait toujours ailleurs, vers un avenir où tu n'es pas conviée. T'es là, seule, il fait beau Rosie, le printemps il est bien là et on le sent dans le rire des enfants, jouant avec leur cerf-volant. Tu en aurais fais toi du cerf-volant avec eux, le fassonant même, avec eux, comme dans Mary Poppins où les gosses ressortent souriant avec leur père qui se rend compte enfin que le travail ce n'est pas spécialement le plus important. T'aime être là, pensant à ta vie, à ce qu'elle aurait pu être si ... si tu étais une vraie femme. T'aime être là, être toi-même, pouvoir craquer, ne pas sourire constamment et penser à ses foutues idées noires que tu gardes enfouis la plupart du temps. Tu ne peux pas être toi-même, avec personne Rosie. Tu ne veux pas les inquiéter ... ceux que tu aimes. Ariel, il prendrait soin de toi, les autre aussi, mais tu ne veux pas craquer face à eux, jamais. Tu n'en es pas capable, tu ne veux pas leur montrer cette honte, celle que tu as d'être toi, toi celle à qui il manque une foutue pièce. Le temps il passe Rosie et tu ne sais plus vraiment depuis quelque temps tu es là, le soleil est parti, les rires des enfants aussi, te laissant seule dans le silence. Tu tournes la tête et tu le vois lui, l'inconnu, garçon dans la même position que toi, solitude ressentie. Tu t'approches sans savoir pourquoi ... Tu te mets près de lui, silence. Etoiles ressorties, belle journée pour le lendemain sûrement, c'est ce qu'on t'a toujours dis, que les étoiles montraient le beau temps du jour prochain. Tu regardes les étoiles, les dessins qu'ils forment. "Regarde, les étoiles là on dirait que ça forme un ours qui pousse un landeau" Tu rigoles, tu sais pas vraiment pourquoi, parce que tu faisais ça avant, avec les autres.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 20
- since : 10/04/2018


MessageSujet: Re: Talking to the moon (Nosie)   Lun 16 Avr - 21:57

noé, il a toujours aimé la nuit. le silence. le froid. les ténèbres.
c’est absolument pas un délire d’emo qui se sent mal dans sa peau et trouve un refuge dans l’inexplicable. c’est simplement un lien ténu qui relie l’enfant abandonné à ce qu’il n’a jamais véritablement compris, mais qu’il n’a que pu aduler. nyx revisité.
alors il est tenté de sortir sur le toit de son immeuble, comme il le fait si souvent. mais c’est plus loin que ses pas le mènent ; c’est dans une partie isolée de la ville, dans un parc sans doute fermé à cette tardive, qu’il finit. les pieds qui foulent le gazon délaissé par les enfants et les parents joueurs, et l’esprit s’évade loin, vers d’autres contrées reculées.
ça aurait ressemblé à quoi, la vie, s’il y avait eu des parents ?
la main bloquée dans une plus grande. des opales ouvertes jusqu’à dévorer le visage en quelques bouchées vers la voie lactée. et des questions à n’en plus finir, des parents aimant pour répondre avec patience ou avouer, d’un air un peu troublé, qu’ils n’ont pas la réponse ; que personne ne l’a. et noé n’aurait que pu se demander pourquoi cette unique question demeurera sans réponse… pourquoi personne ne se l’est déjà posé ou a trouvé une explication.
ça aurait été bien, il en est certain. pourtant, noé ne se sent pas franchement seul ; ça dépend les moments. et la nuit a cette influence agréable de lui donner le sentiment d’être entouré. il y a au moins les étoiles qui s’amourachent de la lune, qui lui tiennent compagnie. noé sans familles, noé sans réelle vie. c’est quoi, son avenir ? pas de réponse. et pas de parents pour y répondre.
s’il avait des parents, noé n’en serait sans doute pas là aujourd’hui ; on ne saura jamais. mais à la place des parents fictifs qu’il s’est toujours imaginé, noé ne laisserait pas son gamin – ou sa gamine – foutre sa vie en l’air. noé arguerait sous ces palabres assassines que sa vie se porte bien ; il a de l’argent et sait se payer ce qui lui fait envie. mais l’argent est sale, pas véritablement gagné dignement. bien sûr, il y a sa paie du cirque… mais il y a aussi et surtout tous les extras. et les porte-clés, à ne pas oublier. ça c’est de l’argent propre, de l’argent qui sent le frais, qui tarit les larmes des nuages. mais ça rapporte pas grand-chose.
noé est plongé dans ses réflexions et ne fait absolument pas attention à la femme qui s’est étendue à ses côtés. c’est en entendant sa voix qui perce le silence réconfortant – intrusion qu’il ne parvient pas à détester – qu’il sursaute légèrement.
"Regarde, les étoiles là on dirait que ça forme un ours qui pousse un landeau"
le sourire grignote ses lèvres. les gens, habituellement, voient dans les nuages des formes abracadabrantes et étonnantes. mais cette femme, elle est comme lui : à voir des choses qui n’existent pas dans les étoiles.
- mais un ours ne pousserait pas un landau… à moins qu’on ne nous ait pas tout dit.
il rétorque avec un haussement d’épaule, le rire grave qui résonne légèrement.
l’herbe fraîche s’attarde contre sa veste, transmet le froid des brins jusqu’à son épiderme. mais il ne fait pas froid ce soir ; la journée a été clémente et le sera encore sans doute le lendemain.
noé pointe une étendue étoilée avant de lâcher.
- et ici, on dirait une girafe-kangourou. avec son petit dans une poche sur son ventre… un petit avec un grand cou !
il jette un regard rapide, les opales remplies d’extase et d’étoiles, sur la jeune fille ; elle est jolie. la lune lui donne une aura particulière, trahissant ses faiblesses, mettant en exergue sa force. elle fera sans doute partie de toutes ces relations éphémères qui se tissent un beau jour, deux inconnus déliant leurs langues, pour finalement disparaître à force de ne pas être davantage choyée. à moins qu’ils ne fassent connaissance… et la question demeure : serait-ce une bonne chose pour elle? noé vaut-il seulement le coup d’être connu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 18
- since : 02/04/2018


- getaway car.
address:
contact book:
availability: Ariel, tc (libre)

MessageSujet: Re: Talking to the moon (Nosie)   Mer 18 Avr - 20:04


Talking to the moon
Noé & Rosie


Des fois, y a ce genre de rencontres, destin préparé à l'avance, tu y crois toi au destin, que tout ce que tu fais, chaque geste, chaque mot prononcé était déjà préparé dans le script de la pièce de théâtre que tu joues en permanence. Pièce de théâtre mal foutue, mauvais acteurs, mauvais scénarios mais un beau décor, comme un arbre de Noel dans le ciel ... Et lui, cet inconnu, près de toi, que tu ne connais pas, que t'as l'impression de déjà connaitre ... - mais un ours ne pousserait pas un landau… à moins qu’on ne nous ait pas tout dit. Il te suis dans ton idée, il te traite pas de folle, avec tes étoiles alors tu te laisses emporter Rosie, parce que tu en as besoin, besoin de rêver, de sortir de ton cocon de malheur. Parce que ce genre d'opportunité de redevenir le temps de quelques minutes la petite Rosie rêveuse ne reviendra sans doute jamais ... "Tu crois qu'ils font comment alors pour aller faire leurs courses quand ils ont un ourson ! Je suis sûre que c'est très joli un landau en bois et en feuilles" Tu souris, ne riant pas, et si c'était vrai ... Et si les ours avaient vraiment des centres commerciaux et des landaux en feuilles, l'imaginaire ne tue personne après tout, alors tu t'imagines ce monde alternatif où des ours pourraient faire leurs courses comme tout le monde au lieu de se taire par peur de l'Homme ... Beau monde finalement. Ce mec il te plait, peut être parce que tu le sens, qu'il est comme toi, rêveur, envie d'un monde ailleurs ... - et ici, on dirait une girafe-kangourou. avec son petit dans une poche sur son ventre… un petit avec un grand cou ! Tu souris, c'est vrai que ça ressemblait, toi, tu voyais comme un dessin dans le ciel, pleins de choses, de belles choses, choses que personne ne voit, trop de gens qui ferment les yeux ... "Oh oui je le vois ! Et là, on dirait une femme énorme qui joue au foot" Tu rigoles, tellement de choses improbables, réalité alternative ... Chaleur de printemps ... "J'aimerais bien aller là-haut, je suis sûre que tout doit être tellement plus beau lorsqu'on est au dessus ..." Tout parait tellement important lorsqu'on le voit avec ce regard là et puis, en voyant qu'on n'est que que petits moustiques dans un vide immense.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Talking to the moon (Nosie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Talking to the moon (Nosie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Talking to the moon ◎ 12/07 | 01h25
» 03. Quand les sangs se mêlent
» hope ▵ talking to the moon.
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton east side.-
Sauter vers: