AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the sister of my soul (tallulah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: the sister of my soul (tallulah)   Lun 2 Avr - 19:54

elle s'allume une clope, brandy. assise simplement sur le rebord de la fenêtre ouverte de la chambre d'amis qu'elle squatte chez son frère. elle tire une latte, puis deux. elle regarde l'horizon, se perd dans la contemplation. elle est tout le temps dans le vague, la gamine. autant en ce qui concerne ses pensées, qu'en ce qui concerne ses décisions. le bâton se consume lentement mais sûrement. seulement de la nicotine aujourd'hui. wyatt a beau ne pas être là, elle ne veut pas risquer un retour en fanfare auquel elle ne s'attendait pas. elle a besoin de tout sauf de remontrances ce soir. puis finalement, un petit sourire s'étire sur ses lippes. celui de la bonne idée qui a germé dans son esprit à l'instant même. n'ayant pas le coeur à rester seule, elle sait pertinemment qui elle doit rejoindre pour être sûre d'apprécier les quelques heures à venir. elle recrache les dernières volutes de fumée qui se chargent d'embrumer l'air ambiant, avant de se débarrasser les mains. de retour sur ses deux jambes, elle enfile un jean pour remplacer ce bon vieux pantalon de jogging, qui en avait vu de belles mais qui ne participerait pas aux réjouissances à venir. la brune fait un petit crochet par la cuisine, dévalise quelques placards de chips et attrape deux pots de glaces trainant dans le congélateur. elle a horreur d'arriver les mains vides, brandy. et comme elle sait déjà que son amie a fait le plein niveau joints, elle mise sur la bouffe. parce que y'a que ça de vrai.
munie de son sac à dos, elle avale les deux rues qui la séparent du domicile de tallulah. elle avait souvent entendu dire que les années lycée étaient les meilleures, la brune. niveau scolarité, elle ne pouvait pas l'affirmer parce qu'elle n'avait jamais marché dans les rangs et elle était bien loin d'être l'élève idéale. ses anciens profs devaient davantage se rappeler d'elle pour ses conneries, que pour son excellent travail. en y repensant, elle hausse les épaules, la gosse. ça ne l'avait jamais empêché de dormir la nuit. le regard que les autres portaient sur elle étant bien le cadet de ses soucis. on ne pouvait pas plaire à tout le monde, et elle n'avait aucune intention de s'y employer. par contre, niveau amitié, elle avait tiré le gros lot. ses potes de l'époque ne l'avait plus quitté depuis. arrivée à destination, elle toque deux petits coups avant que la porte ne s'ouvre sur une autre brune. room service ! qu'elle scande un grand sourire aux lèvres en agitant son sac sous les yeux de son amie. elle n'a plus aucun doute sur le fait que cette nuit sera encore mémorable. elles le sont toutes lorsqu'on est entouré des meilleurs.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: the sister of my soul (tallulah)   Lun 2 Avr - 21:03

Apaisée. Tu es là, dans ton fauteuil, ne faisant rien, pas plus que d'habitude, pas moins non plus. Tu as fini ta journée de boulot et ta colocataire n'est pas là. Tu es seule, dans le silence. Tu t'endors presque, obnibulé par des images dansantes pixélisées. Tu n'écoutes même pas ce qui se passe, tu es juste apaisée Tallulah, apaisée par le bruit, les semblants de dialogue. Tu ne sais pas dormir sans bruit, tu ne sais pas dormir sans lumière. Tu es comme une gamine Tallulah et toi, tu t'apprêtes déjà à comater alors que la soirée vient de commencer. Tu envoie un message à Brandy, pour qu'elle vienne, pour qu'elle te donne un semblant d'affection. Tu as besoin d'elle, elle ta meilleure amie. Tu as l'impression de l'avoir eu près de toi depuis toujours, tu ne te vois pas sans elle, elle que tu considères autant comme une soeur que Narcissa. Tu roules ton joint, enroulée dans un de tes plaids violets, se trouvant sur ton canapé. Brandy, elle arrive. Elle vient passer la soirée à la maison et toi tu es heureuse, car elle ... C'est juste ton bonheur, ton petit rayon de soleil. Tu l'attends, tournant partout, préparant des verres, tu as du jus d'orange, tu as de l'alcool. Tu ferais tout pour elle, elle ta princesse, ta soeur. Tu l'entends sonner, déjà, elle est là et toi tu souris, tu es toi même avec elle. Tu as beau avoir les autres, ceux du groupe, ceux que tu aimes, Brandy sera toujours celle que tu mettras sur un pied d'estale. "Hello toi ! Je suis tellement contente de te voir !" Tu l'as laisse rentrer, lui montrant déjà les quelques joins que tu as roulé "J'ai de quoi passer une bonne soirée." Tu avais envie de te défoncer, d'être sur un petit nuage, planant, oubliant ta journée de boulot, oubliant ce diner avec Narcissa qui ne s'est pas forcément passé comme tu le voulais ... Tu vois le sac à la main de Brandy, elle avait apporté de la nourriture, tu en étais certaine. "Tu nous as apporté quoi ?" Toute contente, tu sens la bonne soirée en perspective.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: the sister of my soul (tallulah)   Lun 2 Avr - 23:53

elle a toujours des idées plein la tête, brandy. pas tout le temps les bonnes mais elle y travaille. ce pourquoi ce soir, c'est auprès de sa meilleure amie qu'elle passera les heures. à l'appart' de wyatt, elle ne voit pas grand monde mis à part lui. l'ambiance y est parfois pesante tant leurs échanges sont électriques ces derniers temps. c'est sûrement son entière faute parce qu'elle essaie de cacher ses conneries, brandy. elle n'est pas fière de ce qu'elle fait, pas du tout. elle n'assume pas de ne plus aller à la fac, ni même de fumer jusqu'à s'en bousiller la santé. alors elle fait tout pour ne pas que la vérité éclate. tallulah est une des seules personnes qui la voit telle qu'elle est, en ne se permettant même pas de la juger. c'est l'option dont elle a le plus besoin pour se sentir légère.
elle arrive sans encombre devant l'habitation de son amie, les bras chargés de quoi s'alimenter. ce n'était sûrement pas encore ce soir qu'elles allaient perdre des kilos. hello toi ! je suis tellement contente de te voir ! il en était de même pour elle qui était toujours la première à sauter sur l'occasion pour retrouver tallulah. et moi donc ! tu viens de sauver ma soirée. ce n'était pas un euphémisme. parce que tu n'étais pas loin de la passer en tête-à-tête avec ton lit si elle ne s'était pas manifesté. elle rentre poser les quelques ravitaillements sur la table de la cuisine avant d'écouter la brune poursuivre. j'ai de quoi passer une bonne soirée. elle sourit à cette idée. je t'ai déjà dit que je t'aimais ? non parce qu'on m'a tout raflé et j'ai plus de thune. le poste de police, elle en gardait un brillant souvenir et des poches vides. elle sentait déjà que les jours à venir allaient être compliqués. tu nous as apporté quoi ? soudainement, brandy se penche à nouveau sur le sac qu'elle venait de déposer. alors... fais ton choix : plutôt chips ou glaces ? qu'elle dit en brandissant une boite de chaque dans chacune de ses mains. choisir les deux étaient une option aussi.


Dernière édition par Brandy Fairchild le Ven 6 Avr - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: the sister of my soul (tallulah)   Jeu 5 Avr - 16:38

Tu aimais ces soirées, juste à deux, sans se prendre la tête. L'ambiance était totalement différente, différente lorsque vous étiez avec les autres. Vous ne vous preniez pas la tête. Tu disais plus de choses à Brandy, parce que c'était elle. Elle était ta Cristina quand tu étais Meredith, ta personne. Tu lui souris gentiment, essayant de ne plus penser à ton stress antérieur, ne plus penser au regard de ta soeur, si inquiet sur toi ... Faut que tu oublies, elle ne s'est rendue compte de rien, tu en es sûre. Narcissa, jamais elle n'y penserait, à toi te détruisant, à l'aide de cette arme fatale qu'est cette foutue poudre blanche. Tu ouvres déjà la fenêtre, tu as besoin de t'envoler, de fumer, d'oublier. Et quoi de mieux que d'être avec Brandy, avec qui tu passes les meilleurs moments ... "et moi donc ! tu viens de sauver ma soirée" Tu rigoles, comme quoi tu n'es pas la seule à avoir une vie merdique, tu te doutais bien que squatter chez son frère n'était pas la meilleure des choses, surtout quand Wyatt est le seul garçon d'une grande famille, le pauvre. "Tu m'étonnes, je suis sûre que c'est trop l'éclate chez Wyatt" Tu rigoles, tu l'aimais bien cette petite famille, aussi unie que la votre. Tu ne sais pas trop ce que tu ferais sans ta famille, sans Narcissa, oui sans elle, tu ne serais rien. "je t'ai déjà dit que je t'aimais ? non parce qu'on m'a tout raflé et j'ai plus de thune." Tu rigoles, tu aimes ça, être une sauveuse. "Heureusement que je suis là alors, allez viens, j'en ai déjà roulé un spécialement pour toi" Tu lui tends, toi tu te poses, le vent frais ça te fait du bien. Briquet en main, chaleur de la flamme sur ton visage quand tu te penches pour le bruler, ce joint dont la feuille se consomme. Tu vois qu'elle a rapporté des glaces et des chips, tu l'aimes vraiment. "Glace bien sûr, tu sais à quel point j'adore ça" Tu pourrais en consommer des litres et des litres, glissant doucement sur tes poignées d'amour. Tu tires une taffe, tu te poses, t'es bien. "J'ai vu Narcissa y a quelques jours ... J'étais en manque, elle a failli me cramer. Pire journée de ma vie." Elle ne le saura jamais, jamais tu lui diras. "Elle me tuerait si elle le savait ..."
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: the sister of my soul (tallulah)   Mar 10 Avr - 21:19

rejoindre le lieu d'habitation de tallulah est un jeu d'enfant. elle est certaine qu'elle pourrait même s'y rendre les yeux fermés, brandy. trop souvent, elle l'a foulé cette route. pour tout, et surtout pour rien. il y a eu des soirées de beuverie, des soirées confessions, des soirées à chiller tout simplement et des soirées improvisées, comme ce soir. toi qui n'allais plus à la fac, tu n'avais jamais trouvé tes jours plus ennuyeux qu'en ce moment. il n'y avait que ta bande de potes pour te sortir de ton quotidien trop morne pour une fille aussi dynamique que toi. elle avait su trouver les mots tallulah, elle en avait l'habitude. elle l'avait alpaguer en lui certifiant qu'elle avait de quoi fumer. l'occasion était trop belle. non seulement il n'y aurait personne pour la surprendre mais il y aurait surtout sa meilleure amie, à qui elle pouvait tout dire. tu m'étonnes, je suis sûre que c'est trop l'éclate chez wyatt. elle laisse tomber sa tête en arrière, signe de désespoir. à qui le dis-tu... mais c'est toujours mieux que le bitume de la rue. elle ne le disait pas souvent, elle ne remerciait même jamais son frère et s'en plaignait à longueur de temps. mais dans le fond, elle lui était reconnaissante de ne pas l'avoir laissé tomber, quand les parents fairchild l'avaient fait. finalement, t'étais bien contente d'avoir un frère et autant de soeurs. ça t'assurait presque d'avoir toujours quelqu'un pour te tendre la main en cas de coups durs. quand elle avoue à son amie qu'elle vient de sauver sa soirée, tallulah ne peut pas s'empêcher de rire. ça la fait sourire, brandy. parce que si ça pouvait paraître exagéré pour certain, ce n'était pourtant pas si loin de la vérité. heureusement que je suis là alors, allez viens, j'en ai déjà roulé un spécialement pour toi. elle saisit l'offrande avant de déposer un baiser sur la joue de sa meilleure amie. plus le temps passait, plus elle se rendait compte qu'elle n'aurait sûrement jamais pu trouver mieux qu'elle pour rester à ses côtés. pendant qu'elle allume son joint, tallulah fait son choix. glace bien sûr, tu sais à quel point j'adore ça. vendu. elle aurait pu le parier, brandy. elle tire une taffe, puis deux, tout en écoutant les aveux de sa meilleure amie. j'ai vu narcissa y'a quelques jours... j'étais en manque, elle a failli me cramer. pire journée de ma vie. elle ouvre des yeux emplis de surprise, la petite fairchild. elle ne s'y attendait pas et ça la rendait vraiment nerveuse pour son amie. d'autant qu'elle ne peut s'empêcher de penser que la situation pourrait très bien lui arriver à elle aussi. le cauchemar. t'es sérieuse ? tu lui as dit quoi ? elle s'inquiète de la tournure qu'avaient pu avoir les évènements même si à l'entendre, ça n'avait pas forcément terminé en catastrophe. elle me tuerait si elle le savait... et moi j'ai passé une journée au poste de police parce que j'venais de quitter mon dealer, qu'elle dit, les yeux plongés vers l'horizon. laquelle de nous deux a le plus mauvais karma ? ces filles-là faisaient une belle paire. et elles avaient toutes deux intérêt à ce que rien ne se sache, pour leur propre bien.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: the sister of my soul (tallulah)   Dim 29 Avr - 18:36

T'as toujours été bien avec elle, elle qui te comprend, elle qui t'aime comme tu es. Tu sais être toi même avec elle, pas besoin de mensonges, de manipulation. Elle sait tout, Brandy, tout sur toi, depuis des années. Et, elle ne t'a jamais laissé tomber. Malgré ton caractère de merde, malgré tes conneries. C'était rare que tu passes de bons moments lorsqu'elle est pas là, après tout, vous êtes comme engluées, toujours ensemble, ne sachant pas vraiment respirer lorsqu'elle n'est pas là, comme si on t'enlevait un bout de toi même. Tu savais que cette soirée serait bonne, de la bonne nourriture, de quoi fumer. Tu n'avais que ça, pour tenir, pour l'instant, pas assez d'argent que pour te payer une vraie dose, beaucoup plus chère que de l'herbe, tellement plus intense aussi. "Moi ça me dérangerait pas de squatter chez ton frère, faut dire qu'il est carrément bien foutu" Tu rigoles Tal, elle le sait bien que tu rigoles, jamais tu n'oserais et puis Wyatt, tu le connais depuis trop longtemps, trop que pour vraiment penser à quelque chose de plus qu'une simple entente cordiale. Le froid te fait du bien, fait voler tes cheveux couleur caramel et tu t'adosses, fumant, ne controlant plus rien. La regardant du coin de l'oeil, elle qui partage toute ta vie. Tu lui tend l'autre joint, pour qu'elle vienne près de toi, parce que c'est toujours mieux de parler, un joint à la main, en regardant les étoiles, casi inexistante en cette nuit couverte. Poils redressés, bien malgré tout. Tu n'as pas envie de bouger, plus envie, rester statique, juste là, parlant. Plus réfléchir, tout oublier, l'espace de quelques heures. T'as besoin de lui parler, de tout lui dire, tout ce qui te tracasse, Narcissa en premier. Narcissa à qui tu mens, Narcissa qui commence à comprendre que tu n'es peut-être pas le petit ange que l'on peut croire, est ce qu'elle te connait vraiment finalement ? Elle ne sait rien de toi, de ce que tu es vraiment, elle ne sait voir que cette foutue carapace que tu t'es forgée pour te protéger, pour te protéger des autres, qui peuvent te nuir, même d'elle. "J'ai tout fait pour qu'elle ne remarque rien, elle m'a surtout parlé de sa relation avec sa meuf, elle a enfin décidé de ne pas se marier avec l'autre pauvre type, je t'en ai déjà parler je pense. Alors, j'ai essayé de l'écouter et de faire semblant de rien, mais je pense qu'elle se doute vraiment de quelque chose, elle s'inquiète mais j'ai essayé de mettre ça sur le coup de la fatigue. Je pense qu'elle m'a cru." Tu l'espère en tout cas, tu ne pourrais pas la perdre, mais tu essayes de te rassurer, après tout vous avez plus parler d'elle que de toi, d'elle qui s'est enfin remise avec sa copine, au lieu d'accepter ce foutu mariage arrangé par votre père, avec un bête type, pas plus intelligent qu'une moule. Brandy, elle te parle d'elle aussi, de ce poste de police où elle est restée un peu, de son foutu dealer, et toi, t'étais pas au courant, de rien. "Jure ? Putain Bran' ça craint ! T'as du te faire grave chier ? T'as du payer une amende ?" Toi, t'y connaissais pas grand chose, t'as toujours réussi à passer entre les mailles du filet, petite fifille à papa, tu ne risquerais pas grand chose, toujours quelqu'un pour ramasser tes pots cassés derrière toi. "Je pense vraiment que niveau karma, on est toutes les deux dans une sacrée merde" Tu rigoles, vaut mieux en rire qu'en pleurer. "Je suis sûre que les mauvais jours sont encore à venir, j'imagine pas la tête de mes parents coincés du cul lorsqu'ils vont savoir que leur charmante petite Tallulah se drogue" Tu ris encore plus, défoncée à peine, tu tires sur ton joint, comme si c'était le dernier.

@Brandy Fairchild Je pensais avoir répondu, j'ai très très honte
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: the sister of my soul (tallulah)   

Revenir en haut Aller en bas
 
the sister of my soul (tallulah)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque
» !! ..: Poor Soul :.. !!
» Body & Soul

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: