AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (L'EFFET MER)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: (L'EFFET MER)   Dim 1 Avr - 23:04




- caleb reith -
L'EFFET MER


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance: 24 ans, né à Londres. - origines et nationalité: londres, puis brighton, angleterre, rien de plus. - statut familial: famille brisée, il alterne entre le daron et la vieille, toujours avec un fantôme scotché aux entrailles. - statut civil: célibataire, accroché au passé, au futur, jamais dans le présent. - occupation: il traîne ses pieds à la fête foraine depuis qu'il a abandonné les études. - cinq choses favorites: courir pour rien, gueuler pour rien, insulter pour rien, boire pour rien, penser à elle. - saison préférée: l'été. loin de l'hiver qui lui a volé son frère. il ne supporte plus la neige depuis. - traits de caractères: impatient, colérique, nerveux, dur, brisé. - groupe: hellebore.  - avatar: anton lisin.

ii. swing wide your crane, run me
Décris-nous ta relation avec tes parents : j'ai pas le temps de m'arrêter quand elle gueule Caleb viens m'aider, j'ai pas le temps d'm'en soucier, pas le temps d'm'en faire, je cours, je cours, et je hurle fous-moi la paix sale pute, et puis je cours plus vite, je passe en coup de vent et je fais claquer les portes, j'me barre en courant, 3-2-1, v'la le daron qui s'enflamme, s'il m'attrape j'suis mort alors j'ai pas le temps, non, la maison j'ai pas le temps.  // Comment ça se passe les cours ? : une fois j'me suis levé devant le putain de professeur qui voulait pas me lâcher et j'ai hurlé
comme ça
j'ai hurlé
rien
un cri d'animal
une bête enragée
j'ai hurlé aussi longtemps que je le pouvais
je sentais ma gorge qui brûlait et ma tête qui chauffait j'te jure j'étais sur le point d'exploser j'suis sûr qu'on pouvait voir mes veines en relief et mon cœur dedans qui battait
j'ai hurlé
encore
encore
j'aurais pu l'avaler dans mon cri j'aurais pu tous les bouffer j'te jure on aurait dit qu'j'étais fou j'm'arrêtais plus j'étais debout comme ça la gueule grande ouverte et y avait ce cri de dingue qui sortait de moi
c'était dingue.
c'était dingue.
les cours j'ai pas le temps.
après ça ils m'ont viré quelques temps et puis la vieille a appelé le psychologue qui a appelé le dirlo et ils lui ont dit une merde comme : c'est pas sa faute il est comme ça le petit il a des problèmes d'attention, il a des problèmes avec l'autorité, avec la vie, avec les gens, c'est depuis, vous savez, oui, il supporte plus rien, oui, c'est pas sa faute, mais nous on peut plus rien faire.
les cours il faut mais j'peux pas
bordel
les cours j'ai pas le temps.
alors je vends des putains de guimauve et de barpapas à des gamins à la bouche en cœur.
le but c'est de rester là, debout, sans tout péter
sans insulter personne
ça marche plutôt bien
je pense pas
2 pommes d'amour et un coca
je pense ni à elle
ni à lui
seul, sans souvenir
avec mon sucre en excès
sur ces putains de bâtonnets.

***

je suis fatigué d'hurler.
je me sens seul, petit, tu sais ?
j'ai peur et tu vois, tu ne vois pas, tu n'es plus là.
j'ai peur comme
j'ai peur et tu n'es plus là.
je me sens seul, petit, replié, je vois bien
je sais bien
je sais bien que t'as pris un bout de moi en t'en allant, un foie, un rein, un estomac, un futur, un amour
(mon cœur)
je t'appelais
(mon cœur)
tu répondais
(mon cœur)
(mon cœur)
il a mal sans toi.
je me sens seul, petit et perdu.
j'ai peur
(mon coeur)
et tu n'es pas là.
a-ban-don
c'est lourd dans la poitrine, douloureux dans la gorge.
c'est un hiver sans couverture, le vent froid et les frissons partout
depuis le bout de mes doigts
(rouges)
(glaçons)
t'es partie.
et dis-moi
et je sais
je sais
que t'as pris ma vie avec toi.
aujourd'hui j'ai vu la mer.
j'ai vu un coquillage abandonné par l'océan,
j'ai vu sa coquille vide oubliée sur le sable,
j'ai vu l'abandon.
aujourd'hui je me suis vu à la mer.
où es-tu ?

***

j'étais beau avec toi, j'étais beau quand tu te cachais dans mes bras comme un bébé,
t'allais sentir mon cœur tambouriner à la fenêtre,
j'étais beau quand je passais un bras au dessus de tes épaules et que j'allais insulter le monde
(j'te l'ai jamais dit mais ça laissait ton odeur contre moi et ça m'aidait à dormir les nuits sans toi)
la vieille a presque autant pleuré que moi quand elle a compris que tu reviendrais pas,
que le sang sur les murs de ma chambre c'était pour toi
que le rouge dans mes yeux c'était plus que la drogue, c'était la drogue et toi.
maintenant je sens la fumée de mes clopes s'échapper par le trou que t'as creusé dans ma poitrine.
t'aurais pu m'expliquer comment on fait pour l'après.
j'insulte les femmes dans la rue qui portent ton parfum et je tabasse le premier qui prononce ton prénom, tu veux pas savoir ce que j'ai fait l'autre jour au supermarché quand ils ont passé notre chanson.
t'as pas le droit de m'abandonner comme ça et de me laisser tous ces souvenirs, t'as pas le droit de partir et de pas emmener le goût de tes lèvres qui reste sur le bout de ma langue, le bleu de tes yeux qui illumine le ciel trop souvent, l'odeur de tes cheveux sur mon oreiller, nos rires devant tes pubs préférées, le tabac qui tu m'as fait adopter, mon habitude de te chercher dans la foule, les groupes qu'on a vus en concert et tous les noms par lesquels tu m'as appelé,
je t'en supplie,
s'il te plait,
si tu dois t'en aller,
reprends aussi l'empreinte de tes lèvres dans ma nuque pour me réveiller tous les matins, la photo de nous collée sur le frigo, ton numéro dans le portable de la vieille, les livres que tu m'as fait lire et aimer, nos prénoms gravés sur un rocher à la plage, ta petite culotte qui traîne sous mon matelas, la chemise que tu m'as achetée, notre restaurant préféré qui clignote tous les soirs devant chez moi, tous tes "je t'aime" et tous les battements de cœur que tu m'as fait sauter, toutes les fois où j'ai essuyé tes larmes, toutes les fois où tu m'as aimé comme si j'étais beau
comme si j'étais quelqu'un de bien
comme si je valais le coup
comme si je valais tout ça
s'il te plait,
oublie rien,
pas même le goût de l'eau si différent maintenant que tu ne viens plus te doucher avec moi,
ni les baisers au rouge à lèvres que tu laissais sur mon miroir,
s'il te plait,
reprends tout,
j'ai déjà assez mal comme ça.

***

avant c'était la guerre
depuis lui
depuis son départ
depuis que la vie m'a enculé
depuis qu'on me l'a pris
c'était la guerre
avant
(puis, il y a eu elle)
et maintenant c'est de nouveau la guerre
la guerre de la vie
j'ai le temps de rien, je crie, je cours, j'insulte et je frappe
faut pas qu'on me dépasse
faut pas qu'on m'attrape
le daron dit que j'suis qu'un p'tit con
la vieille chiale quand elle me voit péter les plombs
j'veux rien rater
ils comprennent pas
ils comprennent rien

j'ai pas le temps d'être essoufflé

c'est écrit partout dans les rues, sur nos gueules, dans nos cœurs, c'est pas assez clair pour vous ? c'est pas assez limpide comme ça ? ça clignote sur nos histoires d'amour à la con et nos cimetière bondés, ça hurle dans vos téléphones qui claquent et toutes ces putains de forêts qui prennent feu, ouvrez les yeux, ouvrez les yeux et regardez
qui c'est les cons maintenant
hein ?!
ça donne envie de gerber, hein ?!
ça donne envie de se lever de son canapé, de renverser des tables et de se mettre à gueuler, hein ?!
c'est comme ça
c'est la guerre :
tout est éphémère



iii. when eyes are all painted sinatra blue
- pseudo/prénom: coralie. - âge et pays: 23, France. - type de personnage: mix entre inventé et pl . - votre avis sur le forum: c'est la maison. - où avez-vous connu le forum: on m'a poussée et j'suis tombée. - autre: ça fait toujours aussi mal votre beauté.


Dernière édition par Cal Reith le Lun 2 Avr - 0:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Dim 1 Avr - 23:05

olala   rebienvenue chez toi 
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Dim 1 Avr - 23:08

Bienvenue par ici, courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Dim 1 Avr - 23:10

ça fait mal au coeur tellement c'est beau re-bienvenue à la maison
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nash Kershaw

be happy, it drives people crazy.

- paper notes : 3674
- since : 16/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side w/ lula.
contact book:
availability: (off) lula, elian, april, bash.

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Dim 1 Avr - 23:14

Rebienvenue à la maison. I love you

_________________

the biggest adventure you can take is to live the life of your dreams.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 185
- since : 25/03/2018

( end game )

- getaway car.
address: # sea side.
contact book:
availability: open (conrad, jamie, andy, asher, jacob)

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Dim 1 Avr - 23:21

Le pseudo, puis cette fiche.
Rebienvenue du coup. I love you

_________________
- you like to tell me how you hate All the ways I'm not enough for you. Then you'd say 'baby don't go, I didn't know, I'll change, I swear.'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Dim 1 Avr - 23:23

T'es beau t'es beau t'es beau
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Jem Lyons

i put a spell on you

- paper notes : 822
- since : 18/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Dim 1 Avr - 23:26

c'est beauuuuu
rebienvenue I love you

_________________

- the starring role -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Dim 1 Avr - 23:39

Une fiche parfaite, rien d'étonnant... même le titre il claque ! Rebienvenue chez toi
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Dim 1 Avr - 23:42

(re)bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 798
- since : 27/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: brighton sea side.
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Dim 1 Avr - 23:55

damn
rebienvenue I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Lun 2 Avr - 0:12

anton
puis ton écriture.
bienvenue chez nous.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Lun 2 Avr - 0:51

grouille toi d'avoir ta couleur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6849
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side.
contact book:
availability: [close] nash, tim, yasin, isaac.

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Lun 2 Avr - 0:59

Cette rapidité, cette beauté, ce pseudo, cette plume.
Je sais même pas quoi dire hormis amuse-toi bien avec Cal, tu vas encore faire trop de magie.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   Lun 2 Avr - 1:10

merci à tous pour votre accueil vous êtes géniaux toujours

lula merci !!

à très vite à la maison
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: (L'EFFET MER)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(L'EFFET MER)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Effet bizarre
» Effet sang garanti
» [Photoshop]Effet Pluie
» exclusion de fanmi lavalas,effet boomerang
» Effet secondaire interessant...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: personnages.-
Sauter vers: