AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 james monroe ▪️ memento mori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 79
- since : 25/03/2018


- getaway car.
address: # sea side.
contact book:
availability: open (conrad, jamie, sonya, andy, asher, jacob)

MessageSujet: james monroe ▪️ memento mori   Dim 1 Avr - 9:29




- james monroe -
we could be heroes

- âge et lieu de naissance: trente-trois années d'une lutte acharnée, d'un combat contre les autres, contre lui-même, existence ponctuée de batailles dénuées de sens. Il a vu le jour sur un continent où on ne chantait pas pour une reine aux tailleurs improbables, mais plutôt pour une bannière étoilée ; Minneapolis a bercé ses douces années à coup de burgers xl et d'air pollué. - origines et nationalité: cliché américain, un accent qui écorche les tympans fragiles de ses cousins anglais coule sur chaque mot qui abandonne ses lèvres - la légende raconte (ou plutôt l'alcoolique texan qui lui sert d'oncle) que les siens descendraient de Jesse James. - statut familial: de quoi alimenter les dix prochaines saisons d'un sitcom pourri. James, il en a vite eu marre de vivre dans un remake constant des feux de l'amour et d'aussi loin qu'il se souvienne, il a toujours été en conflit avec son père - jamais assez fort, jamais assez intelligent pour répondre aux attentes du géniteur. La famille de sang ou de nom n'a jamais eu d'importance pour James et il a préféré se barrer tôt du domicile, plutôt que de supporter des dégénérés aux neurones bousillés par la cupidité ou la budweiser. - statut civil: le cœur en pièces détachées, James, il n'aime pas l'amour, ni même l'idée qu'on puisse s'attacher à quelqu'un à ce point, il apprécie simplement les corps et les promesses d'une nuit, les instants charnels qui s'évanouissent au petit matin - le célibat lui convient donc parfaitement. Une histoire ancienne lui laisse un goût amer au palais, le genre de vaccin pour lequel on ne souhaite pas de rappel. - occupation: marine, perle de l'USMC, graine de patriote qui a perdu un bout de son âme sur un autre continent. Un as de la gâchette qui a tout donné pour sa famille, la compagnie alpha, staff-sergeant a l'époque où tout a déraillé. Il y a eu les médailles pourtant. Mais il y a eu des cauchemars, aussi. Et enfin la chute ; le héros est devenu paria, l'encre a coulé sur son dossier, marqué du tampon des déserteurs. Aujourd'hui, il laisse ses dix doigts courir dans les rouages des moteurs, endossant un rôle de mécanicien qui paye le loyer et la bouffe dans le frigo.  - cinq choses favorites: la musique, douce et déchirante, d'aujourd'hui ou d'hier. James, il a une connaissance débordante en ce qui concerne la musique et une collection de vinyles à en faire pâlir un disquaire. Il apprécie le grain des veilles platines, tout comme il aimait - autrefois - gratter les cordes de sa guitare, aujourd'hui abandonnée dans un coin de sa maison. Le bricolage, deux mains pour construire et détruire, il se penche plutôt sur la première option désormais, après des années passées à appliquer la seconde. La mécanique, les petites réparations du quotidien, électricité et histoires de tuyauterie, James, il se débrouille et accomplit de petits miracles de ses dix doigts. Ça lui permet de se concentrer sur une tâche précise, de s'enfermer dans un monde dont lui seul à les clés, d'oublier tout le reste. Les livres, des tous les horizons, de tous les genres ; des bibliothèques garnies occupent plusieurs pièces de sa demeure - ce que peu soupçonnent, étant donné qu'il passe plus facilement pour une brute illettrée que pour un homme de culture. La boxe, sport de son enfance, rêve d'une vie qu'il n'a pas réussi à attraper. Petit, James, il rêvait de devenir boxeur professionnel, mais la vie, elle en a décidé autrement. Ça ne l'empêche pas d'abattre ses phalanges écorchées sur les sacs de frappe, aujourd'hui encore, quand la nostalgie le prend aux tripes. La solitude, il est mieux seul que mal accompagné, parce qu'il a été fasciné par l'humain, puis dégoûté. James, il aime le calme, les gens qui parlent doucement, qui ne l'emmerdent pas avec leurs problèmes. Ça ne l'empêche pas pour autant de tendre la main vers ceux qui en ont besoin, il ne supporte juste pas ceux qui en font trop, sans se rendre compte de la chance qu'ils ont. - saison préférée: le printemps, car c'est ce qu'il y a de moins extrême à ses yeux, qu'il s'agisse de la météo ou des températures. Pas trop de soleil pour lui cramer l'épiderme, juste assez pour avoir envie de pointer son nez dehors. - traits de caractères: pragmatique, impulsif, observateur, paranoïaque, volontiers odieux, parfois vulgaire, joueur, mauvais perdant, grognon, borné, minutieux, méfiant, secret, taquin, rationnel, réservé, bagarreur, tenace, organisé. - groupe: hydrangea. - avatar: garrett hedlund.

James Monroe est une fausse identité, prise suite à sa désertion, tentative supplémentaire de brouiller les pistes. Sa véritable identité est William James, autrefois affectueusement surnommé Billy. // Il a le corps en vrac, James. Il lui en a trop demandé, a trop forcé, continue encore aujourd'hui. Il a failli perdre sa jambe gauche à l'autre bout du monde, ce qui le pousse à se rendre régulièrement chez le kiné. // James, il a découvert Brighton par hasard, à une époque ou tout allait encore bien dans sa vie. Lors d'une permission, un ami de son unité l'a invité dans sa famille pour célébrer les fêtes de fin d'année. C'est là-bas qu'il a rencontré Ellie, une anglaise qui a fait chavirer son palpitant, avant de le bousiller pour de bon. // Thomas, Tom, c'était le frère d'une autre mère, le type pour lequel il aurait donné sa vie, ici ou à l'autre bout du monde. C'était un membre de son unité qui a échappé à la bataille de Marjah à cause d'une blessure et c'est aussi le seul à avoir été suffisamment proche de lui pour pouvoir le poignarder dans le dos. // Il est revenu à Brighton il y a un peu moins de trois ans, après avoir déserté, se disant que personne ne viendrait le chercher ici. // Il prétend continuellement qu'il n'a pas besoin de voir un psy, ou de bouffer vingt-cinq cachets par jour, juste pour nier un peu plus son passé. Il se contente de serrer les dents et de marcher la tête haute. // Il est un peu parano, James. Il s'en veut pour beaucoup de choses et il a l'impression que les gens sont au courant, l'impression qu'ils le jugent de leurs regards en biais, ce qui le pousse à se retrancher toujours plus. // Il aime la solitude et le calme, il aime qu'on le laisse tranquille, se paumer dans les méandres de son esprit. Il n'aime pas les gosses qui piaillent et les gens qui se plaignent pour un rien. // James, c'est une bombe à retardement, on peut user de sa patience, il reste très calme en apparence. Puis tout à coup sans prévenir, il explose et ça devient presque impossible de le raisonner.

_________________

☽☽ Heaven if you sent us down So we could build a playground, For the sinners to play as saints, You'd be so proud of what we've made.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 79
- since : 25/03/2018


- getaway car.
address: # sea side.
contact book:
availability: open (conrad, jamie, sonya, andy, asher, jacob)

MessageSujet: Re: james monroe ▪️ memento mori   Dim 1 Avr - 9:30

- real friends, big ennemies -


asher rutherford - le patron et meilleur ami. james ne sait pas vraiment quoi penser d'asher. des fois, il l'exaspère. souvent, il a envie de le frapper. de lui faire avaler sa langue et tous les mots terribles qui en dégoulinent. pourtant, il ne dit jamais non pour aller descendre quelques bières avec lui quand la nuit tombe. il ne dit jamais non pour le défendre, le protéger des autres, lui laisser son sofa quand il est trop imbibé pour rentrer chez lui. il l'apprécie sans pouvoir se l'expliquer, peut-être parce que asher n'est pas compliqué, il n'est pas curieux, il est juste là quand il faut et c'est tout ce que james demande.
jamie fowley - des lettres qui s'accumulent des deux côtés du monde. l'encre qui coule, les lettres joliment courbées d'une jeune femme d'un côté, les ratures maladroites de l'autre. james lui raconte sa vie, dilue la vérité dans quelques mensonges quand elle devient trop insupportable. jamie s'abreuve des mots perdus du soldat et lui retrouve le sourire dans les réponses de l'étudiante. une relation sur laquelle on ne peut même pas poser de nom, une correspondance qui arrache des sourires et quelques larmes aussi. il déserte, mais il continue d'écrire, s'enfonce dans ses mensonges, dans une réalité qui n'est plus la sienne, juste pour caresser les mots de ses prunelles. puis un jour, plus rien. elle ne répond pas, ne répond plus et un vide se forme dans son âme.
iolanda austen - résumé de votre relation.
pippa rutherford - résumé de votre relation.
conrad steele - résumé de votre relation.
julian baker - résumé de votre relation.
sonya valtersen - résumé de votre relation.
ϟ andy cavendish - résumé de votre relation.
ϟ jacob ryder - résumé de votre relation.

Spoiler:
 

(liens recherchés)
Du classique, du compliqué, tout ce qui vous passe par la tête ; ses rares amis, ses quelques ennemis, des gens avec qui il n'a rien à voir, d'autres qui ont partagé le même parcours de vie, des clients du garage, des aventures, des voisins à emmerder, aussi.
♀/♂ type de lien ▪️ descriptif du lien que vous recherchez.
♀/♂ type de lien ▪️ descriptif du lien que vous recherchez.
♀/♂ type de lien ▪️ descriptif du lien que vous recherchez.
♀/♂ type de lien ▪️ descriptif du lien que vous recherchez.

_________________

☽☽ Heaven if you sent us down So we could build a playground, For the sinners to play as saints, You'd be so proud of what we've made.


Dernière édition par James Monroe le Dim 22 Avr - 12:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 79
- since : 25/03/2018


- getaway car.
address: # sea side.
contact book:
availability: open (conrad, jamie, sonya, andy, asher, jacob)

MessageSujet: Re: james monroe ▪️ memento mori   Dim 1 Avr - 9:30

- the story of us -


(sujets en cours)
www. titre, w/pseudo.
www. titre, w/pseudo.
www. titre, w/pseudo.
www. titre, w/pseudo.

(sujets terminés)
www. titre, w/pseudo.
www. titre, w/pseudo.
www. titre, w/pseudo.
www. titre, w/pseudo.

_________________

☽☽ Heaven if you sent us down So we could build a playground, For the sinners to play as saints, You'd be so proud of what we've made.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 79
- since : 25/03/2018


- getaway car.
address: # sea side.
contact book:
availability: open (conrad, jamie, sonya, andy, asher, jacob)

MessageSujet: Re: james monroe ▪️ memento mori   Dim 1 Avr - 9:30

- right timing, right place -


(chonologie)
date - évènement, fact, décision capitale dans la vie de votre personnage. ▪️ date - évènement, fact, décision capitale dans la vie de votre personnage. ▪️ date - évènement, fact, décision capitale dans la vie de votre personnage. ▪️ date - évènement, fact, décision capitale dans la vie de votre personnage. ▪️ date - évènement, fact, décision capitale dans la vie de votre personnage. ▪️ date - évènement, fact, décision capitale dans la vie de votre personnage.

(wish-list)
[✓] chose à faire.
[✓] chose à faire.
[✓] chose à faire.
[ ] chose à faire.
[ ] chose à faire.
[ ] chose à faire.

_________________

☽☽ Heaven if you sent us down So we could build a playground, For the sinners to play as saints, You'd be so proud of what we've made.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: james monroe ▪️ memento mori   

Revenir en haut Aller en bas
 
james monroe ▪️ memento mori
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partenariat : Memento Mori
» Memento Mori [GP]
» Memento Mori [Libre]
» Memento mori [Mitsuharu Yuka]
» Je suis tout ouï. Memento mori, Carpe diem. (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: a fragile little flame. :: we are the foxes.-
Sauter vers: