AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 whatever it takes (louisa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: whatever it takes (louisa)   Sam 31 Mar 2018 - 1:06


Whatever it takes


C'est perdu dans le reflet de ton visage, face au miroir de la salle de bains, que tu termines de t'apprêter comme il se doit. Un dernier coup de peigne dans ta chevelure hirsute, un réajustement de ta chemise et voilà que tu repars dans le salon tout en enfilant un blouson. A peine rentré du boulot  ce jour là, tu t'étais rapidement douché histoire de ne pas t'attarder à l'appartement et ainsi tomber sur le reste des colocataires. C'était déjà bien assez difficile de leur mentir, alors si c'était pour subir le regard curieux de Jimmy et l'interrogatoire de Gwen, tu préférais largement déguerpir avant leur retour. Faux prétexte, t'avais osé les laisser à l'écart en leur faisant croire à une soirée familiale improvisée. Un pincement au cœur se déclenche dans ta poitrine lorsque tu quittes le nid douillet de votre trio, honteux de devoir en arriver à agir de la sorte pour protéger cette relation prohibée. Mais très vite, dans un paradoxe remarquable, un petit sourire en coin se dessine aux commissures de tes lèvres en relisant le dernier message envoyé par ta chère complice plus tôt dans la matinée. Une invitation pour le moins graveleuse au doux parfum d'interdit. Il y avait bien longtemps d'ailleurs que tu n'avais pas ressenti un tel bien être, euphorie maladive dont le pique de fièvre apparaissait chaque fois que tu posais les yeux sur elle. Courbes délicates, pupilles envoûtantes, Louisa hantait ton esprit depuis plusieurs semaines désormais. Et ce pour ton plus grand plaisir.

Quelques minutes plus tard tu te retrouves dans le quartier de la trentenaire, ta jeep garée en retrait afin d'éviter tout soupçon. Son fiancé a beau être absent pour quelques jours, tu préfères lui éviter les aveux d'un voisin trop intrusif. Être le jeune amant dans cette histoire n'était certainement pas une position enviable à tes yeux, cependant si c'était le prix à payer pour continuer à la voir, tu étais prêt à en assumer les conséquences. C'était plus fort que vous. Tu aimais l'influence qu'elle avait sur toi, sa manière de te changer. Comme le funambule, tu jouais de ton image de jeune garçon fraîchement adulte à celui de l'homme mature et sur qui on peut se reposer. Un équilibre précaire où l'ado rebelle agonisait un peu plus chaque jour. Conscient du frein que peut être ton apparence, tu avais pris grand soin à lui montrer ton réel intérêt. Certes, le fait de vous retrouver seulement pour vous adonner aux joies de la bête à deux dos n'aidait pas vraiment à plaider ta cause. Pourtant plus les semaines passées, plus tu voulais lui dire. Lui faire comprendre qu'elle n'avait pas à te voir comme une simple distraction, de la morphine qui finirait par découler de ses veines.  Les derniers rayons de soleil disparaissent au loin alors que tu contournes discrètement la maison de Louisa pour passer par derrière. Prêt à toquer à la porte, tu te retiens un instant en constatant que celle-ci n'est pas fermée. Un sourire taquin déride tes traits inquiets tandis que tu te faufiles à l'intérieur sans prévenir. Comme un lion tu guettes ta proie, doucement, silencieusement avant de te rapprocher d'elle sans qu'elle ne remarque ta présence. Prenant une grande inspiration, tu penches ta tête contre la sienne. « C'est dangereux de laisser sa porte ouverte à de parfaits inconnus Docteur Zeeman ». Tu murmures alors à son oreille avant d'étouffer un petit rire moqueur. Dans le même élan tes mains viennent se poser sur ses hanches divinement taillées. « Désolé du retard, je n'ai pas pu me libérer plus tôt ». C'est naturellement que tu viens déposer un baiser sur ses lèvres rosées. Lippes sucrées dont le goût est devenu ta nouvelle drogue.
AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Kenny Banks le Dim 8 Avr 2018 - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: whatever it takes (louisa)   Sam 31 Mar 2018 - 9:05

Parfois, ça te prend d’un coup, sans crier garde. Ça part dans le ventre, ça remonte dans la gorge. L’impression désagréable, cruelle, d’être une mauvaise personne, d’être de ces salopes qui trompent sans vergogne leur mari. Tu te rassures comme tu peux. Ta situation est différente bien différente, tu te dis. Mais c’est faux, Lou, tu as un amant. Un amant à peine plus âgé de ton petit frère, que tu vois encore aujourd’hui comme un bébé. C’est paradoxal. Pourtant, c’est différent avec Kenny. Tu ne serais dire pourquoi. Il n’est pas franchement plus mature que les mecs de son âge, et voit encore la vie comme une suite perpétuelle d’amusement. C’est peut-être ça, que tu aimes, finalement. Il est ce que tu aimerais rester à jamais. Grandir, devenir responsable, tu ne veux pas, ça te fait peur. La vie de famille te fait peur, te terrifie. Tu ne te vois pas en robe blanche remonté l’allée de l’église, ni dans une salle d’accouchement. Ce genre de vie, ce n’est pas pour toi, pas tout de suite. Alors peut être qu’il n’était qu’une excuse, au début, Kenny, une raison de t’éloigner de Noa. Tu l’aimes, évidement, tu le connais depuis si longtemps. Mais il n’y a plus de passion. Quand tu l’embrasses, tu ne ressens pas la même chaleur, qu’avec Kenny. Près de jeune homme, t’as l’impression d’être fiévreuse en permanence. Noa te promet la sécurité et la stabilité, mais c’est dans le danger que représente Kenny, que tu veux te perdre. Alors quand Noa est parti pour le week-end, avec ses collègues, tu n’as pas résisté deux heures avant d’envoyer un message à Kenny. Tu savais qu’il viendrait. Il vient toujours. Mais ce n’est pas étonnant, à son âge, s’amuser, à droite à gauche, c’est tout à fait normal. C’est ce que tu imagines, du moins. Quand tu reçois une réponse, t’as l’impression d’être une lycéenne devant un texto de son Crush, et tu te gifles mentalement avant d’aller de préparer. Tu passes bien une heure dans la salle de bain, pour être présentable. Avec Noa, tu ne fais plus franchement d’effort, ensemble depuis huit ans, il connait toutes les facettes de toi, même celle non-épilée. Mais avec Kenny, c’est différent. Tu te maquilles même, ce qui doit arriver une fois tous les deux mois, environ. Bon, pour la petite robe sexy, il repassera. Tu enfiles un jeans, plutôt simple, et un body en dentelle. C’est plus ton style, et ça reste attirant. Il devait aimer, tu espères. Une fois prête, tu fonces à la cuisine, comme une bonne petite femme au foyer, pour préparer quelque chose à manger. Kenny, comme les gars de son âge, mange pour dix, tu en as fais l’expérience. T’es d’ailleurs entrain de lire un livre de cuisine, un peu désespérée quand tu sans des mains se glisser sur tes hanches, et une voix chaude caresser ton oreille. Il aurait presque pu te surprendre, mais tu souris, simplement. « Je devrais être sur mes gardes en effet, il y a pas mal de détraquée dans le coin, qui n’hésiterai pas à s’en prendre au pauvre docteur que je suis » tu réponds, sur un ton doucereux, avant de le regarder, lèvres boudeuses. Tu te retournes vers lui, et tandis qu’il capture tes lèvres, tu passes tes bras autours de son cou, t’abandonnant, un instant, à cette délicieuse étreinte, avant de le regarder. « tu m’as manqué » tu lui dis, sincère.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: whatever it takes (louisa)   Dim 8 Avr 2018 - 21:58


Whatever it takes


L'entourant de tes bras tu l'observes un instant. Ton regard détaille chacun des traits de son visage et tu ne peux t'empêcher de la dévisager avec tendresse. C'est plus fort que toi, cette attirance quasi instinctive à son encontre comme si rien n'était plus naturel que votre lien pourtant prohibé. Tu pourrais ainsi rester des heures à l'admirer et l'écouter, tes lèvres se retroussant en un rictus moqueur suite à sa réponse amusée. « N'ayez crainte gente demoiselle ! Votre preux chevalier est désormais là à vos côtés ». Tu souffles contre ses lèvres en affichant un faux air théâtral, avec toute la malice que l'on te connaît si bien. Après tout c'est avec ton humour – parfois peu travaillé tu l'avoues – que tu avais su la séduire suite à vos rencontres successives. Qualité pour certains, défaut pour d'autres, ton côté clownesque faisait intégralement parti de toi. Une caractéristique qui avait son charme après tout. Savourant le goût de ses lèvres humidifiées, tu sens alors ses bras entourés ton cou comme pour sceller votre étreinte. Un léger frisson parcourt ton échine à ce contact intime et tu ne peux t'empêcher de sourire bêtement à ses derniers mots. Sourire vrai, presque enfantin d'ailleurs tant ces simples paroles te réchauffent le cœur. Malgré une profonde sincérité, tu n'es pas du genre à t'emporter avec facilité dans la passion des sentiments. Sauf qu'avec Louisa tout est différent. Cette femme avait réussi à te retourner le cerveau, avec une force telle que tu n'étais plus sûr de rien. Si ce n'est que plus le temps passait, plus tu peinais à ne pas l'avoir à tes côtés. Douce drogue, son contact t'apaisait tandis que son manque te brûlait les entrailles. « Toi aussi tu m'as manqué..». Tu finis par lui répondre avec davantage de sérieux. D'un geste tendre tu ramènes derrière son oreille une mèche de cheveux égarée. Tes yeux se posent sur ses joues rosées avant de de s'attarder sur le livre de cuisine posé juste derrière elle. Tu hausses un sourcil, intrigué. « Non loin de moi l'idée de vouloir être ingrat au vu de ta volonté de nous faire à dîner ce soir.. mais j'espère que tu n'as pas oublié mes petits soucis d'allergie ». Tu te pinces les lèvres d'un air taquin. « Entendons nous bien, te voir jouer les docteurs sexy à mon chevet est foutrement agréable mais tant qu'à faire j'aimerais pouvoir pleinement en profiter ». Conscient de ta propre bêtise, tu'étouffes un petit rire espiègle. Terriblement heureux d'être là, tu en oublierais presque ta position : celui du jeune amant qui s'est immiscé au sein d'un couple fragilisé.  
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: whatever it takes (louisa)   

Revenir en haut Aller en bas
 
whatever it takes (louisa)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The winner takes it all
» Présentation de Louisa Sheridan [Validée]
» (f) louisa jacobson gummer → petite soeur, protégée, bébé de la famille
» TAKE SOME QUAKER OATS
» THE OAS TAKES FURTHER STEPS TO SUPPORT 2010 ELECTIONS IN HAITI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: