AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 — when night comes. (teddy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 68
- since : 25/03/2018


- getaway car.
address: west side.
contact book:
availability: free (en/fr). asher, teddy, amelia, james.

MessageSujet: — when night comes. (teddy)   Sam 31 Mar - 0:13


who said nights were for sleep?

La nuit est tombée depuis un bon moment. Les rues sont silencieuses et presque vides ou en tout cas très peu remplies, les touristes ayant évidemment désertés pour probablement rejoindre les allées des bars et aller se coucher par la suite. Les rues sont toutefois parfaitement éclairées par les lampadaires alors que la pleine lune et les étoiles sont bien visibles. Malgré l'heure, Pippa est très loin d'être fatiguée même si elle a eu une grosse journée. Certes, il fait encore très frais et le vent n'est pas à négliger mais l'hiver est déjà passé et c'est loin d'être la nuit la plus froide. Son manteau la couvre, alors elle peut bien survivre à cette petite promenade. D'ailleurs, cette fraicheur s'abattant sur son visage en est même agréable et elle la supporte pour l'instant facilement, quoique ses doigts se rafraichissaient . La jeune femme avait simplement eu besoin de sortir, de se retrouver seule avec son appareil photo au cou, arpentant alors dans les petites ruelles piétonnes qu'elle aimait tant. Avec sa sœur vivant désormais avec le couple, elle n'a plus souvent l'occasion d'être toute seule. Ce moment de la journée étant la nuit où la foule n'existe plus, est alors la meilleure occasion pour s'évader. Soudainement, elle voit une silhouette élancée au loin. Elle se rapproche doucement, discrètement, tente de l'avoir sous le meilleur angle sans se faire repérer pour ne rien gâcher. Un homme sans aucun doute. Et rapidement, elle le reconnaît, même avec cette obscurité. Elle sait qu'il aime se promener durant la nuit, elle s'en souvient. Et surtout, elle l'a dernièrement croisé, en profitant pour le photographier. C'est d'ailleurs ce qu'elle fait encore. Elle juge simplement qu'il fait un très bon sujet, à un très bel endroit, les photographies prises sur le vif étant celles qu'elle préférait. Alors pourquoi ne pas en profiter? Accroupie, elle vérifie ce qu'elle obtient sur l'écran de l'appareil, observant clichés après clichés jusqu'à ce qu'elle relève la tête pour voir où il est parti. Mais elle se met à sursauter et un petit cri de frayeur s'échappe même lorsque Teddy se retrouve non loin d'elle, ne s'étant certainement pas attendue à ce qu'il la remarque et fasse demi-tour. Au moins, elle est désormais certaine de l'identité de cette silhouette de dos, ce visage étant bien celui auquel elle s'attendait. — Tu m'as vraiment fait peur., dit-elle la main sur son cœur, finalement soulagée que ce ne soit que Teddy plutôt qu'une personne aux mauvaises intentions, se retrouvant néanmoins les fesses au sol. Et elle se demandait bien s'il savait qu'il posait sur des photographies, même si la liaison n'était pas difficile à faire.

_________________
- the only darkness we should allow into our lives is the night, for even then, we have the moon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 608
- since : 24/12/2017


- getaway car.
address:
contact book:
availability: open (janey, lisa, emma, clara, joan, lucy, pippa, dani)

MessageSujet: Re: — when night comes. (teddy)   Dim 8 Avr - 15:37

pippa & teddy

but we're both in silence
wide-eyed, like we're in a crime scene
(candles @daughter)

L'insomnie qui guette, qui alimente sa fatigue, le bousille un peu plus nuit après nuit. Ce soir, Teddy, il a pris les devants et il erre, un pas après l'autre, sur l'asphalte usé de Brighton. Ombre dans la nuit, solitaire qui se dérobe à la lueur des lampadaires. Il se fait discret et presque inexistant, savourant simplement ce moment hors du temps. Quelques minutes qui deviennent rapidement des heures, à tourner en rond, conquérir les rues de son enfance. Faire jouer les souvenirs dans son esprit, à caresser du bout des doigts le passé, pour oublier le futur. Il avance et disparaît au coin d'une rue, puis d'une autre. Escapade nocturne, ponctuée des bruits de la ville, du clapotis dans les gouttières aux vrombissements fatigués des voitures. Son parcours ne suit aucune logique, il marche et puis c'est tout. À regarder le pavé et les astres, la vie qui s'endort peu à peu, autour de lui. Puis elle est là, touche de chaleur au milieu de la fraîcheur nocturne. Son étoile, de chair et d'os, celle contre laquelle il s'est brûlé, il y a trop longtemps maintenant. Son cœur se serre et ses phalanges malmènent nerveusement la couture intérieure des poches de son manteau. Il hésite. À faire demi-tour dans la pénombre, à retourner embrasser sa solitude. Il reste un instant planté là. Interdit, incertain. Il ne lui doit rien et elle non plus. La fin n'a pas été particulièrement douce. Plutôt épuisante. Le goût de l'aventure lui effleure le palais et il s'avance finalement, silencieux, silhouette mal définie dans la nuit. - Pippa ? Le prénom glisse naturellement sur ses lèvres et sa voix pourtant douce semble provoquer la fin d'un monde – leur monde de silence. Il laisse ses bonnes manières de côté et se contente de rire en la voyant par terre, s'amusant simplement du ridicule de la situation. - Je ne savais pas que je pouvais provoquer de telles réactions. Un sourire taquin orne finalement ses lèvres, il secoue légèrement la tête. - J'étais persuadé que c'était toi. Il aurait pu la reconnaître entre une dizaine d'autres, avec son appareil photo et son air rêveur, à capturer des morceaux de leur vie et d'une ville de Brighton qui glisse doucement vers un jour nouveau. - Tu es bien là ? Nouveaux éclats de rire qui roulent sur ses cordes vocales. Il passe sans doute pour un goujat mal élevé. Il lui tend enfin la main pour l'aider à se relever. - Désolé, je ne voulais pas te faire peur. Qu'il ajoute enfin avec douceur, patientant.

_________________
-- So tell me another beautiful lie, Tell me everything I want to hear. Won't you lay here by my side? I want to fuck away all my fear. @bearsden

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- paper notes : 68
- since : 25/03/2018


- getaway car.
address: west side.
contact book:
availability: free (en/fr). asher, teddy, amelia, james.

MessageSujet: Re: — when night comes. (teddy)   Mer 18 Avr - 22:31

Une balade le soir, ou plutôt la nuit, sans Asher, ne pouvait que lui faire du bien, même si elle avait beaucoup d'occasions de se retrouver sans lui, notamment lorsqu'il passait des soirées alcoolisées avec James. Pippa était passée d'abord par la plage, écoutant le bruit des vagues de la mer agitée, scrutant cette sublime lune et les étoiles mais ne souhaitant pas rejoindre sa maison tout de suite, elle était passée par les rues du quartier où elle vivait. Et voilà qu'elle tombait sur son ex. Ce n'est pas la première fois qu'elle le recroise, pas la première fois qu'elle le photographie, mais c'est la première fois qu'elle est prise la main dans le sac, ou presque. — C'est bien moi, Pippa en effet. Il se souvenait donc d'elle, et pouvait heureusement la reconnaître. Si elle n'avait peut-être pas eu d'importance pour lui, Teddy en avait eu pour elle, comme dans chacune de ses relations. — Je ne m'attendais pas à te voir là. Et sa position actuelle le prouvait bien. Elle est là, à le regarder et lui parler alors qu'il est si grand, et qu'elle est bien minuscule dans cette position. Elle se met à rire avec lui lorsqu'il lui demande si elle est dans une position confortable, à même le sol dans les rues commerçantes. Puis, d'un geste de la main qui balaye l'air, elle lui indique que ce n'est rien et accepte cette main tendue pour se relever, le remerciant aussitôt par politesse. Pippa avait mal vécu le fait qu'il n'avait fait aucun effort pour que leur relation dure, lui en avait voulu mais de l'eau avait coulé sous les ponts, et elle ne lui en tenait plus vraiment rigueur. Quoi que, les souvenirs de cette fin de relation restaient amers. Mais au moins, elle avait eu le cran de tout arrêter, de stopper cette relation qui ne menait nul part. — Ne t'inquiètes pas, il en faut plus pour me faire peur. Totalement surprise, mais elle n'a pas eu peur. Enfin les pieds sur le sol, elle replace la lanière de son appareil photo autour de son cou et se secoue rapidement l'arrière de son manteau. — Alors, qu'est-ce qui t'amènes ici à cette heure-là?, demande-t-elle, sans aucun doute curieuse de savoir pourquoi il est debout à marcher dans le noir dans Brighton, quand bien même c'était une habitude qu'il avait déjà à l'époque où ils étaient ensemble, elle s'en souvenait parfaitement.

_________________
- the only darkness we should allow into our lives is the night, for even then, we have the moon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: — when night comes. (teddy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
— when night comes. (teddy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de Teddy Lupin
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton west side.-
Sauter vers: