AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 questions racing in my mind (elias)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: questions racing in my mind (elias)   Ven 30 Mar - 17:29





- elias pearson x will valentine. -


Il était à peine neuf heures du matin et le rush de la matinée était presque terminé, Will pouvait donc circuler entre les quelques tables de son café pour passer un chiffon dessus, remettre les fauteuils et autres tabourets à leur place, prenant le temps de discuter avec les quelques clients présents. Apprécié par les étudiants, le Cool Beans offrait un endroit sympathique dans lequel trainer, histoire de se détendre après une longue journée de cours ou bien avant de se rendre au travail. Une douce odeur de caféine flottait dans l’air et les quelques notes de musique que l’on pouvait entendre faisait que l’ambiance du Cool Beans était agréable et chaleureuse. C’était pour ça que le petit coffee shop connaissait une clientèle fidèle et régulière, tout en attirant de nouveaux amateurs de boissons chaudes. Un léger sourire aux lèvres, l’ancien joueur de hockey et propriétaire des lieux continuait tranquillement de passer un coup de frais sur les tables tout en fredonnant une chanson d’un artiste qu’il appréciait. Les deux employés qui travaillaient à ses côtés finissaient de nettoyer les tasses et autres mugs qui s'entassaient dans l'arrière-boutique ou bien encore d’ajouter les derniers gâteaux qu'ils avaient préparés le matin même : quelques cupcakes, des cookies et autres gourmandises qui ne demandaient qu'à être dégusté. « S’il vous faut autre chose, n’hésitez pas. » dit-il à deux jeunes étudiants, leur table recouverte par plusieurs livres. Il tapota amicalement sur l’épaule d’un d’eux, un signe d’encouragement et de soutient alors qu’ils étaient noyés sous les révisions. Être étudiant ne lui manquait définitivement pas, Will aimait sa vie comme elle était. Le chiffon sur l'épaule, il s'essuya les mains à son tablier avant de se diriger derrière le comptoir pour se préparer discrètement un cappuccino. Un petit faible qu’il se faisait, même s’il était déjà à son troisième de son service. Portant le mug à sa bouche, il dégusta le breuvage avant de se tourner lorsque la porte du café s’ouvrit et qu’un visage familier apparut dans l’entrée. La tête penchée sur le côté, il observa le jeune homme qui s’approchait. Will reposa le mug sans quitter Elias de son regard clair, étudiant le visage du cuisiner, plusieurs questions venant l’envahir. Ne réalisant pas qu’il avait de la mousse au-dessus de la lèvre, il s’approcha de là où Elias se tenait. « Elias. » salua Will, chaleureusement, bien que leur relation était…. Difficile à décrire. Il ne détestait pas Elias mais une sorte de rivalité s’était instauré entre eux et si Will n’était pas exactement sûr de comment agir envers le brun, il n’allait sûrement pas se montrer hostile. Après tout, leurs joutes verbales étaient toujours un plaisir pour lui : voir Elias agacé lui faisait un je-ne-sais-quoi qu’il aimait ressentir. « Que puis-je pour toi ? » dit le propriétaire de la boutique, ajoutant un petit clin d’œil taquin et un brin charmeur.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: questions racing in my mind (elias)   Sam 31 Mar - 23:42


- questions racing in my mind -
will et elias

Ton réveil sonne mais tu n'as clairement pas envie de bouger de ton lit ce matin. Tu as passé la nuit à te réveiller suite à des cauchemars dont tu ne te souviens même plus d'ailleurs. Ils ne devaient pas être si effrayant que ça. Mais tu t'es réveillé en sueur et le cœur battant comme jamais sans la capacité de te rendormir aussi rapidement que tu t'es réveillé. Tu te lèves quand même avec difficulté, te traînant dans toutes les pièces de ton appartement. Tu finis quand même lavé et habillé par tu ne sais quelle miracle. Mais c'est un bon début. Tu jettes un œil à l'heure et elle avance beaucoup trop vite alors que tu viens à peine d'ouvrir les yeux. Pour le petit déjeuner, tu préfères même pas tenter quoi que ce soit, ça risque de tourner à la catastrophe. Tu t'arrêteras à un café sur le chemin, tu te souviens qu'il y en a un pas très loin de ton lieu de travail. À deux ou trois rues près. Tu sors de ton appartement après avoir enfilé tes chaussures et un manteau assez chaud. Dehors, il fait encore trop froid. C'est le printemps mais tu n'as l'impression que c'est vraiment le cas. Tu marches, tu te dis que ça te fera du bien et que ça te réveillera un peu plus. Tu habites un petit peu loin et tu le regretteras certainement en début d'après-midi quand il faudra faire le chemin arrière mais tant pis. Tu marches, connaissant le chemin par cœur depuis les années et tu entres dans le café, celui devant lequel tu passes presque tous les jours mais où tu ne t'arrêtes que très rarement. Tu ne te souviens même pas quand était la dernière fois. C'est que ça doit remonter. Tu frottes tes mains l'une contre l'autre pour les réchauffer, t'approchant du comptoir pour commander quelque chose. D'abord surpris de tomber sur Will, tu te rappelles que ce café lui appartient. Et mince, c'était une mauvaise idée. Mais maintenant que tu y es, c'est trop tard. Elias. Un signe de tête poli et courtois que tu lances en sa direction. Mh, salut. Que tu lances un peu froidement pour le saluer. Ton regard se pose sur la carte des boissons. Tu ne sais pas ce dont tu as envie en fait. Tu as envie de tout mais surtout d'un truc qui pourrait te réveiller complètement et te réchauffer un peu, même si tu dois avouer qu'il fait plutôt bon à l'intérieur. Et Will qui attend patiemment en face de toi de savoir ce que tu veux, qui te regarde sans te lâcher des yeux. Ça t'agace. Mais en fait, avec lui, l'agacement monte très rapidement. Tu essaies de ne rien montrer et de garder la face. Que puis-je pour toi ? Qu'il te demande avec un clin d’œil que tu apprécies moyennement mais dont il a l'air de prendre plaisir à faire. Tu dois te décider rapidement. Tu parcours une dernière fois la carte des yeux et reportes ton attention sur l'homme plus âgé en face de toi. Je vais prendre un grand café s'il te plaît. Sortant ton porte-monnaie de la poche de ton jean, tu sors le montant exact d'un grand café que tu poses sur le comptoir. Et je vais aussi prendre un cupcake aux pépites de chocolat. Et tu rajoutes juste assez pour le cupcake que tu viens de commander. Le compte doit y être si tu sais bien compter.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: questions racing in my mind (elias)   Dim 1 Avr - 1:15

Ses yeux clairs observèrent avec attention le visage d’Elias, face à lui. Le cuisiner semblait clairement fatigué, comme s’il avait passé une mauvaise nuit. Il pouvait le comprendre, cela lui arrivait de temps à autre. Compatissant, il offrit malgré tout un sourire chaleureux à l’encontre de son client et décida que pour une fois, il se montrerait sympa. Certes, Will était toujours sympa mais taquin, il aimait rire d’Elias. Des petites blagues et autres réflexions sarcastiques, un brin provocant, pour se distraire. Voir Elias rougir ou bien encore lui répondre sur le même ton ironique avait un petit quelque chose d’excitant, un certain charme qui ne laissait pas l’ancien sportif indifférent. Elias avait du répondant, et il aimait beaucoup. Le ton froid qu’il employait ne fit qu'agrandir le sourire jovial de Will dont la bonne humeur ne semblait pas contaminé Elias. Le barista continua d’observer Elias, ne le quittant pas du regard. Il était comme une œuvre d’art vivante, son visage était agréable. Pour être complétement honnête, il était beau. Elias était, à l’instar de Timéo, un très bel homme qu’il aimait représenter sur les pages de son bloc de dessin. Dans le plus grand des secrets, bien sûr. Il lui semblait évident que le cuisiner risquerait de trouver cela creepy s’il l’apprenait. « Un grand café, pas de soucis. Levé du mauvais pied ? » questionna Will, avant de mettre en route la machine à café, préparant avec habilité la boisson qu’Elias venait de lui commander. Il aurait parié sur celle-ci, Elias avait besoin de quelque chose pour se réveiller et attaquer cette nouvelle journée. Quoi de mieux qu’un café chaud pour se donner du courage ? Will savait à quel point le travail de cuisiner était fatiguant. « A emporter ou sur place ? » demanda t-il, en se tournant vers Elias. Une partie de lui avait envie qu’Elias reste, histoire de pouvoir peut-être lui communiquer un peu de sa bonne humeur. L’autre partie, quant à elle, ne savait pas si c’était une bonne idée, Elias n’avait apparemment pas très envie de rire ce matin-là. Lorsque le cuisiner prit une nouvelle fois la parole, il fut accueilli par le sourire bienveillant de Will qui hocha la tête. « Cupcake, excellent choix. » dit-il avant d’en attraper un pour le déposer sur le comptoir. Il calcula mentalement l’argent qu’Elias avait déposé et réalisa qu’il manquait quelques centimes. Pas très grave, pensa Will qui attrapa la monnaie pour l’encaisser sans commenter. « J’ai tenté une nouvelle recette. Tu me diras ce que tu en penses. Je sais que tu n’es pas pâtissier mais après tout, tu t’y connais quand même un peu, pas vrai ? » Will lui posait une question sincère, réalisant qu’il souhaitait en apprendre davantage sur ce qu’il faisait dans la vie. Quel type de cuisine préférait-il préparer ? Quel était même son plat de prédilection, celui qu’il excellait à cuisiner ? Tant de questions sur Elias qui était un mystère pour Will. Un mystère qu’il aimerait bien résoudre, même s’il lui mettait des bâtons dans les roues. Croisant les bras contre son torse musclé, il afficha un petit sourire en coin, son attention reportée sur son client.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: questions racing in my mind (elias)   Dim 1 Avr - 13:00


- questions racing in my mind -
will et elias

Tu ne sais pas ce qui t'es passé par la tête pour choisir ce café et pas un autre. Ce n'est pas ce qui manque à Brighton et encore moins au bord de mer. Mais c'est le plus près de ton lieu de travail et ça a suffit à te convaincre. Mais si tu t'étais souvenu que c'était Will le propriétaire, tu aurais pu faire quelques mètres de plus. Tu ne le portes pas spécialement dans ton cœur. Tu ne le connais pas forcément mais le fait qu'il soit trop proche de Timéo et que ce dernier en parle parfois en ta présence, suffit à dire que tu n'as aucune envie de le connaître. Sans ça, certainement que tu aurais tenté ta chance. Tu te serais amusé à le draguer pour voir sa réaction et aurais usé de tes charmes par la suite. Tu aurais même pu envisager plus si tu t'apercevais que c'était réciproque. Après tout, Will est un beau garçon, très séduisant et attirant. Chose que tu n'avoueras jamais à haute voix et même pas pour toi. Non, tu dois te méfier de lui aujourd'hui. Tu lui annonces ta commande. Un grand café. Tu as au moins besoin de ça ce matin. Un grand café, pas de soucis. Levé du mauvais pied ? Un haussement d'épaules. Ce n'est pas tout à fait ça. Je dirais plutôt une nuit agitée. Trop agitée même, tu ne sais pas combien de temps tu as dormi mais tu dirais aux alentours de deux heures. Peut-être un tout petit peu plus. Heureusement que la fraîcheur du temps est encore présente et qu'elle a pu te sortir de ce sommeil qui te menaçait encore en sortant de chez toi. À emporter ou sur place ? Tu réfléchis un peu à la question. Tu n'as pas spécialement envie de rester ici mais dehors, il fait froid et il est encore trop tôt pour te rendre au travail. Mh, sur place. Tu rajoutes aussi un cupcake parce que tu n'as encore rien avalé depuis ce matin et tu sens ton estomac se réveiller doucement. Cupcake, excellent choix. Tu esquisses un léger sourire, tu espères que ce cupcake est un excellent choix. Tu espères surtout qu'il est bon mais de visuel, il a l'air appétissant, c'est déjà un bon point. Tu ranges ton porte-monnaie dans ta poche et attrapes le cupcake posé sur le comptoir. J’ai tenté une nouvelle recette. Tu me diras ce que tu en penses. Je sais que tu n’es pas pâtissier mais après tout, tu t’y connais quand même un peu, pas vrai ? Tu ne t'attendais pas à une demande de ce genre. Enfin, d'accord tu es cuisinier et tu dois bien préparer des desserts pour les clients. Tu n'es pas un expert en pâtisserie mais tu n'as pas le choix que de te débrouiller. Mais dans ton parcours scolaire, tu as appris à préparer des desserts. Pas des gâteaux de dingue digne des plus grands, ce n'est pas ton domaine. Je ne suis peut-être pas le mieux placé mais je peux toujours te donner mon avis. Tu vois qu'il essaie par tous les moyens de converser avec toi. E toi, tu réponds à peine, un peu froidement, sans trop d'envie. Tu essaies quand même de te montrer sympathique parce que tu n'es pas un garçon méchant en temps normal. Il ne faut juste pas trop te chercher. Parce que la personne en face peut rapidement te trouver et le regretter. Tu prends le grand café dans ta main libre, qui vient d'être déposé devant toi. Merci. Que tu dis avant d'aller t'installer sur une table libre. Un peu à l'écart mais pas trop. Tu passes tes mains autour de la tasse de café pour te les réchauffer puis croques dans le cupcake, analysant le goût, la texture, la saveur. Tu ne peux pas dire le contraire, c'est vraiment bon. Tu reprends une bouchée pour la peine et tu vois Will s'approcher un peu, certainement pour entendre ton avis sur sa nouvelle recette. C'est moelleux, fondant et ça a du goût, on sent vraiment le chocolat. C'est très bon. Ça t'embête un peu de l'avouer à haute voix mais tu ne peux pas dire le contraire juste parce que tu ne l'apprécies pas plus que ça. Tu te dis que Will devrait en profiter parce que tu n'en ferais pas tous les jours non plus. De toute façon, tu ne reviendras sans doute jamais ici. Enfin... Je ne peux pas vraiment comparer avec l'ancienne recette mais... C'est ce que j'en pense. Tu n'as jamais goûté les anciens cupcake alors si ça se trouve les précédents étaient meilleurs. Tu n'en sauras jamais rien.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: questions racing in my mind (elias)   Lun 2 Avr - 12:38

Une nuit agitée, lui répondit Elias. Tiens donc. Un immense sourire prit place sur le visage de Will qui ne pût s’empêcher de lever ses sourcils, amusé. Ses pensées étaient très probablement déplacées et comme un adolescent, il ne pouvait s’empêcher de voir un message subliminal derrière ce que le cuisinier venait de lui dire. Attrapant un mug derrière lui, il le déposa sur le plateau devant lui avant de servir le café puis de lui tendre le tout pour qu’il puisse s’installer tranquillement à une table disponible. Observant Elias s’avancer dans son café pour s’asseoir un peu plus loin. Le barista décida de le laisser tranquille quelques instants, ne voulant pas froisser Elias. C’était une surprise, une surprise agréable, de le voir débarquer dans café, sans Timéo à ses côtés. Les deux hommes étaient proches, d’après ce que Will avait compris. Il y avait quelque chose entre eux, une certaine tension, un lien qui les unissait. L’ancien sportif n’avait pas encore saisi la complexité de ce qui les liait ensembles. Lui-même était proche de Timéo, assez proches pour qu’ils se rendent ensembles à divers rendez-vous, et ne partagent des moments plus intimes. Il avait plus ou moins compris que c’était à cause de sa relation avec Timéo qu’Elias avait un problème. Problème que Will ne rencontrait pas, il pouvait tout à fait partager les faveurs de Timéo, il n’était pas du genre jaloux. Du coin de l’œil, il pouvait voir Elias dans son champ de vision alors qu’il prenait le temps de s’occuper d’un autre client qui hésitait sur la boisson à prendre. Calmement et avec le plus grand des plaisirs, le barista lui fit un rapide résumé de ce qu’il proposait sur sa carte, l’orientant vers quelque chose de sucré (mais pas trop) et de sweet. Le plus gros de sa clientèle du matin était passé, les divers employés étant déjà passés pour prendre leur dose de caféine. Une fois le client parti, il se dirigea vers la table d’Elias. Il avait envie de lui parler, peut-être que ça pourrait leur permettre de résoudre le conflit qui était en train de naitre parmi eux (ou qui était déjà là, mais clairement, il pouvait sentir un malaise). Les compliments du cuisinier lui faire chaud au cœur, son sourire chaleureux et taquin reprenant place sur son visage alors qu’il plongea son regard dans celui d’Elias. Passa sa langue sur ses lèvres, il s’installa sur le siège face au sien, espérant que cette intrusion ne soit pas mal perçue. Sa démarche était sincère. « Tu m’en vois ravi. » dit-il, alors que son regard descendait sur la bouche d’Elias, remarquant une trace de chocolat au coin de ses lèvres. Attrapant une serviette en papier, il la tendit au cuisinier, bien qu’il trouvait ça particulièrement mignon. « Tu as un peu de chocolat. » il lui fit un clin d'oeil, avant de reprendre la parole. « Rien de mieux que le chocolat pour mettre de bonne humeur. » Et aussi, pour rendre un jeune brun comme Elias attirant.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: questions racing in my mind (elias)   Mer 4 Avr - 11:46


- questions racing in my mind -
will et elias

À la suite de ta réponse qui disait que tu avais eu une nuit agitée, tu vois Will avec un regard qui en dit long sur ce qu'il pense. Et toi, même si tu es le premier à entendre des sous-entendus pervers à chaque phrase, ça ne t'a même pas traversé l'esprit une seule seconde. Oh non... Ce n'est vraiment pas ce que tu penses. Crois-moi que j'aurais préféré. Un petit sourire en coin apparaît sur ton visage. Ouais, tu aurais préféré passer ta nuit à faire l'amour avec quelqu'un que de faire des cauchemars. Prenant le temps de commander une boisson et un petit quelque chose à grignoter pour ne pas arriver au travail avec le ventre vide, tu payes et tu vas t'asseoir à l'une des tables vides. Le café n'était pas bondé à cette heure et c'était sans doute mieux. Tu n'es pas du genre à aimer le bruit et être entouré tout le temps. Tu aimes surtout le calme et la solitude. Ou la presque solitude. Tu prends le temps de goûter le cupcake en regardant par la fenêtre, les habitants poursuivre le cour de leur vie. Tu trouves ça passionnant d'être à moitié spectateur d'un petit bout de vie de ses personnes qui te sont inconnues. Tu souffles sur ton café et en bois une gorgée alors que le liquide est encore trop chaud et te brûle la langue. Ça t'apprendra à vouloir aller trop vite. Will vient te rejoindre et tu lui avoues que tu adores la nouvelle recette de ses cupcakes. Tu ne trouves vraiment rien à redire, ni point négatif alors ça ne sert à rien de cracher dessus juste parce que c'est loin d'être ton meilleur ami, ton ami tout court même. Le propriétaire des lieux s'installe en face de toi, et même si tu es un peu surpris, tu ne dis rien et poursuis ton petit-déjeuner. Tu m’en vois ravi. Tu lui adresses un léger sourire et continues la dégustation de ton cupcake avant qu'il ne te tende une serviette en papier. Tu fronces les sourcils parce que tu ne comprends pas, mais tu la prends quand même. Tu as un peu de chocolat. Tu te sens un peu gêné et il en rajoute une couche en te faisant un clin d’œil. Mais tu t'essuies la bouche en espérant que le peu de chocolat soit partie. C'est bon ? Que tu lui demandes en lui montrant ta bouche. Quelle idée de prendre un cupcake au chocolat aussi. Tu aurais pu en prendre un nature ? Ou peut-être un croissant ? Non, ça reste entre et sur les dents, ce n'est pas non plus une bonne idée. Tant pis, tu réfléchiras plus longtemps la prochaine fois. Rien de mieux que le chocolat pour mettre de bonne humeur. Tu ne sais pas s'il y a un sous-entendu à cette phrase. Quelque chose qui dit qu'il va pouvoir être gentil avec lui maintenant qu'il a mangé un peu de chocolat. Tu ne sais pas comment le prendre, ni même quoi répondre. Si ça pouvait me réveiller, ce serait encore mieux. Minable, tant pis. Tu reprends ta tasse de café dans les mains et en bois une gorgée. Ça a eu le temps de refroidir un peu et tu dois avouer que c'est beaucoup mieux. Je ne sais pas comment je vais réussir à gérer en cuisine, ça risque de ne pas être fameux. Tu grimaces. Tu as l'impression de parler comme si c'était un ami que tu avais l'habitude de voir et pourtant, non. Tu ne l'aimes pas plus que ça alors pourquoi ? La fatigue certainement.

hj:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: questions racing in my mind (elias)   Sam 7 Avr - 13:16

La conversation qu’il entretenait avec Elias était plaisante, conviviale. Il avait envie de continuer sur cette voix, bien qu’il savait qu’il y avait des sujets, un sujet, qui pourrait causer du tort. Voir Elias sourire en coin de cette façon le fit sourire à son tour, tant il appréciait de le voir ainsi, plus calme, plus détendu, plus ouvert à parler avec Will. Bien sûr, le barista aussi appréciait de le voir agacé et s’énerver après lui, cela lui faisait un petit quelque chose qu’il n’arrivait pas encore à bien cerner. Une sensation d’excitation naissait en lui à chaque fois qu’il entendait Elias haussait le ton ou se montrer plus sec envers lui. C’était difficile à expliquer, d’autant plus qu’il y avait aussi ses sentiments naissants qu’il éprouvait envers Timéo. Il n’avait jamais imaginé se retrouver dans une telle situation, c’était bien une première. L’entendre dire qu’il aurait préféré une autre sorte de nuit agitée lui fit éprouver une pointe de jalousie. Confus, l’ancien sportif fronçant ses sourcils avant de se concentrer sur la bouche d’Elias, ce dernier essayant de retirer une tâche de chocolat. En vain. Reprenant le dessus sur les émotions contraires qui luttaient dans sa tête, il se pencha en avant, sa main passant au-dessus de la lèvre d’Elias pour en retirer le chocolat du brownie. « Mieux maintenant. » répondit-il, tout en se reculant, mettant son doigt dans sa bouche avant de sourire en coin. Cute, pensa le brun, ses yeux clairs étudiant le visage de son interlocuteur, en quête de réponses. « Il y a plein de moyens amusant pour se réveiller le matin, tu sais. » Un nouveau sous-entendu qui l’amusait beaucoup, Will allant même jusqu’à jouer avec ses sourcils de façon qu’Elias comprenne parfaitement le sens de ses pensées. Taquin, et de bonne humeur, il avait envie de partager ses bons sentiments avec le cuisinier. Will était un rayon de soleil, son sourire communicatif. Il avait bien sûr ses hauts et ses bas mais Will voyait malgré tout, la vie du bon côté. Croisant les bras sur la table, il baissa un instant les yeux pour venir retirer un morceau de papier sur la manche de son pull. « Je suis sûr que tout se passera bien. » dit-il, sincèrement. « J’ai entendu dire que tu avais un réel talent. » ajouta Will. Timéo lui avait à de nombreuses reprises vanter la cuisine d’Elias. S’il n’avait pas encore eu l’occasion de déguster les plats du cuisiner, il faisait confiance dans les dires du tatoueur. « Et si la journée se passe mal, rappelle-toi qu’elle se termine à minuit et qu’une autre recommence. » Souvenir d’un patient qu’il avait fréquenté lorsqu’il était en cure pour son addiction contre les anti-douleurs. « Je t’offrirais d’autres cupcakes en plus. »  petit clin d’œil charmeur pour essayer de faire sourire Elias. Il aimait son sourire.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: questions racing in my mind (elias)   Lun 23 Avr - 15:11


- questions racing in my mind -
will et elias

D'après Will, tu as un peu de chocolat quelque part autour de la bouche. Tu t'essuies la bouche mais visiblement, ce n'est pas suffisant. Tu vois Will s'approcher de toi, tu ne sais pas si tu dois reculer ou le laisser faire. Et en fait, tu n'as même pas le temps de réfléchir à la question, que l'un de ses doigts se retrouve au dessus de ta lèvre. Ce contact te tire un frisson et une certaine excitation. Tu ne comprends pas d'où ça vient, ni même pourquoi. En une demi-seconde, tu as eu le temps de voir passer quelques images plus ou moins non-catholique. Tu chasses ça très loin dans ton esprit, tu ne veux pas y penser, pas avec Will. Mieux maintenant. Un mince sourire s'étend sur tes lèvres avant que tu ne prennes une gorgée de ton café, le regard un peu fuyant. Tu n'es pas censé l'apprécier, ni quoi que ce soit. Souviens-toi de Timéo et de lui, tu ne peux pas. Il y a plein de moyens amusant pour se réveiller le matin, tu sais. Mais avec une réponse comme ça, comment veux-tu le détester ou l'envoyer bouler. Toi, tu es quelqu'un de joueur, à pas laisser passer une occasion comme celle ci de t'amuser un peu. Tes sens sont en éveil à présent. Ah ouais ? Comme ? Ça m'intéresse de savoir. Le regard planté dans celui de l'homme en face de lui, Tu ne le lâches pas. Pas tout de suite. Pas maintenant. Ça t'amuse toi aussi. Et tu te rends compte que tu n'as jamais pris le temps de faire la connaissance du garçon. Peut-être que vous vous s'entendrez bien. Ou peut-être pas. Tu as toujours Timéo dans un coin de ta tête qui ne veut pas s'en aller et qui te ramène un peu à la réalité. Tu reprends un croc de ton cupcake. Je suis sûr que tout se passera bien. Tu hausses les épaules. Tu espères seulement que la journée passera vite. Tu adores ton job, là n'est pas le problème. Tu n'as juste pas envie aujourd'hui. J’ai entendu dire que tu avais un réel talent. Un sourire s'étend sur tes lèvres. Ça te fait toujours plaisir t'entendre ce genre de chose par rapport à ton travail, qui est plus une passion qu'un travail à vrai dire. C'est ce qui se dit apparemment. Tu ne veux pas jouer l'homme trop modeste, ce n'est pas toi. Tu es quand même fier de la renommer que tu t'es construite au fil des années grâce à ton emploi, mais aussi grâce à ton blog et les cours de cuisine que tu donnes une fois par mois environ. Et si la journée se passe mal, rappelle-toi qu’elle se termine à minuit et qu’une autre recommence. Ça te semble encore bien loin minuit. Mais encore heureux, tu termines ta journée à 15h. Après tu es libre jusqu'à demain. Me dis pas ça, on est à peine à la moitié de la journée encore. Tu grimaces et tu reprends une gorgée ou deux de café. Ça ne semble même pas fonctionner. Ou rien qu'un peu. Je t’offrirais d’autres cupcakes en plus. Tu ne peux t'empêcher de sourire parce que tu trouves l'offre adorable et rien que pour ça, tu pourrais repasser. Tu es un gourmand après tout, l'appel de la nourriture est très forte. Tu essaies de me faire revenir à coup de cupcakes ou je me trompe ? Un sourire en coin, les yeux posés sur le garçon, tu te poses sérieusement la question. Tu trouves l'idée sympa mais tu oublies un peu rapidement que tu ne dois pas sympathiser avec l'ennemi. Mais quand tu le vois comme ça, sympa avec toi, presque trop adorable pour que ce soit le même Will, tu ne peux t'empêcher de tomber dans son jeu.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: questions racing in my mind (elias)   

Revenir en haut Aller en bas
 
questions racing in my mind (elias)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» Five Questions About Haiti and the Coup Attempt
» 01. Losing your mind
» Questions / Réponses
» 1.04 Where is my mind ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: