AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  — cause we're hot like hell (beau).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Anwar Shahraz

aut viam inveniam aut faciam.

⋅ paper notes : 311
⋅ since : 23/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #482, west side.
contact book:
availability: (off) oz, logan, jazz.

MessageSujet: — cause we're hot like hell (beau).   Mer 28 Mar 2018 - 3:18


- cause we're hot like hell -
al baldini x beau rosenthal


La soirée n’était plus tout à fait jeune, et nombreux verres qui trainaient sur le comptoir laissait largement sous-entendre la quantité d’alcool ingurgité par Al et sa compagne du moment. Une femme dont il avait complètement oublié le nom, outre le fait qu’il sonnait un peu trop masculin à ses oreilles pour appartenir à une naïade telle que cette blonde demoiselle. Les deux êtres s’étaient rapprochés d’heures en heures, de verres en verres, et désormais, c’est sans ménagement que leur corps se frôlait, flirtant l’un avec l’autre, à l’image des paroles qu’ils échangeaient. Penché doucement à son oreille, et humant le doux parfum qui émanait de la belle, Al lui fit une proposition qui lui plairait, il l’espérait. – On peut continuer cette soirée chez moi. – lui susurra-t-il, s’assurant que le souffle qui frémissait d’entre ses lèvres caressent avec douceur la peau de son cou. Le bar fermerait bientôt ses portes, et l’anglais n’avait nullement l’intention de la laisser filer sans avoir pu récolter ce qu’il avait tant travaillé à semer, ce soir-là.

_________________

    --- ( anwar shahraz )
    roses are red, violets are blue, i'm using my hand but thinking of you.


Dernière édition par Al Baldini le Ven 13 Avr 2018 - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: — cause we're hot like hell (beau).   Sam 31 Mar 2018 - 19:27



- cause we're hot like hell -
al baldini x beau rosenthal


Une autre soirée à jouer la princesse de la nuit, une autre soirée à te déhancher au rythme de la musique et venir y brûler le dancefloor. Une autre soirée à t'enfiler des cocktails, à t'étourdir; t'enivrer et profiter de la vie. Une rencontre hasardeuse, des verres échangés et des rapprochements imminents. Leurs corps qui se frôlent, la séduction qui opère au fil de cette soirée qui tire bientôt sa fin. Heureusement, le beau brun ne semble pas vouloir y mettre un terme, lorsque la fermeture s'annoncerait. Paroles murmurées chaudes à son oreille, qui lui arrache un sourire sur ses lèvres pulpeuses. Le regard brillant d'ivresse; – On peut continuer cette soirée chez moi. – L’épiderme de son cou qui frémit au contact de son souffle; geste calculé. Les doigts fins de la belle blonde qui viennent se perdre brièvement contre son torse. Elle se veut désireuse et désirée, elle laisse les secondes s’écouler pour faire durer le plaisir, l’attente qui perdure. – Je te suis…– Voix un brin plus rauque qu’à l’habitude probablement dû à l’alcool ingurgité. Voilà la belle qui se recule créant une légère distance entre leur deux corps. Puis, elle vint à glisser des billets sur le comptoir pour payer leurs dernières consommations. Beau, c’est la princesse des temps modernes; celle qui n’a pas besoin d’un homme pour vivre, mais qui ne refuse jamais un peu de compagnie pour combler sa solitude. La belle blonde qui a évidemment un peu l’esprit dans les vapes, mais qui est encore capable de se tenir sur ses jambes; poupée qui veut démontrer qu’elle a quand même encore un peu de fierté. Les deux individus qui prennent le chemin de la sortie, des regards échangés qui en disent longs sur leurs intentions respectives. Taxi qui s’arrête et leurs corps qui s’y engouffrent sans perdre une seconde. Adresse prononcée par le beau brun, lieu que la princesse ne risque de ne pas se souvenir dans quelques heures. La voiture qui se met en route et déjà le corps de la belle qui s’est rapproché instinctivement du sien comme s’il était improbable qu’il puisse exister une distance quelconque. Beau n’entreprend aucun geste, elle se contente simplement de faire monter la tension jusqu’à son paroxysme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Anwar Shahraz

aut viam inveniam aut faciam.

⋅ paper notes : 311
⋅ since : 23/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #482, west side.
contact book:
availability: (off) oz, logan, jazz.

MessageSujet: Re: — cause we're hot like hell (beau).   Ven 13 Avr 2018 - 19:38

Il la sentait aussi chaude que la braise à son contact, et cette chaleur l’enivrait tout autant que l’alcool qui coulait dans leurs veines. Elle avait le corps d’une fragile jouvencelle mais ses intentions étaient loin de la pureté qu’on aurait pu lui imputer. Al était prêt à se damner, rien que pour avoir l’occasion de goûter à ce fruit à peine murit, un fruit presque interdit, l’envie de parcourir de ses lèvres cette peau au teint de pêche, de la dévorer avec une passion ardente. Son épiderme s’enflamme sous le contact de ses doigts contre son torse, et alors qu’elle s’amuse à le faire languir, elle daigne enfin accepter son indécente proposition, ses intentions s’apparent aux siennes. Elle se charge d’acquitter la facture, et Al lui emboite le pas, son bras frôlant la taille de la blonde demoiselle alors que leurs regards se retrouvent et s’emboitent, les yeux brillants et le sang leur montant à la tête. Taxi hélé au coin de la rue, voiture dans laquelle le duo se glisse sans grande cérémonie, Al laissant sa compagne s’y engouffrer la première, par galanterie. Leurs corps se rapprochent inexorablement, la belle flirtant dangereusement avec cette distance qui tend à s’effacer peu à peu entre eux. La main du bellâtre s’aventure tout en douceur le long de la cuisse de sa partenaire alors que son visage tend à vouloir se camoufler dans le creux des cheveux de cette fille dont il oubliera surement l’odeur au petit matin. Ses lèvres glissent le long de la courbe de son cou sans toutefois s’y poser, jouant lui aussi à ce petit jeu en beauté. Le chauffeur se préoccupe peu du couple sur la banquette arrière de sa voiture : il fait son job, tout simplement. Et quand il s’arrête enfin devant l’appartement du Baldini, l’italien s’affaire à lui donner de l’argent couvrant l’équivalent de trois trajets similaires, avant que la paire ne s’extirpe du véhicule pour trouver refuge dans la chaleur de son logement. Le fils est absent, ayant trouvé refuge pour la nuit chez un ami, laissant le père libre d’agir au gré de ses envies. La porte se referme à peine sur eux qu’Al s’approche déjà de sa proie, ses mains capturant la taille de la nymphe immaculée en l’attirant tout contre lui, son regard la dévorant avec intensité, son corps contrôlant avec difficulté les pulsions qui le pousse à capturer avec ivresse la bouche de son opposée.

_________________

    --- ( anwar shahraz )
    roses are red, violets are blue, i'm using my hand but thinking of you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: — cause we're hot like hell (beau).   

Revenir en haut Aller en bas
 
— cause we're hot like hell (beau).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: