AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mar 27 Mar 2018 - 19:46




- sonya valtersen -
Je prends racine, ma peau devient écorce
J'suis comme un figurant dans ce décor


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance: elle est pressée de vivre, pressée de voir ce que lui réservent les cinquante prochaines années. mais elle a déjà vingt-cinq ans et l'impression de rester collée à l'enfance, de n'avoir encore rien vu alors qu'elle vient de passer le quart de siècle. c'est fou mais elle est née ici et elle y est encore. - origines et nationalité: américaine et anglaise, Sonya est un doux mélange de deux cultures opposées. elle a le pragmatisme anglais de son père et la douce folie insouciante de sa mère. - statut familial: heureux qui comme Sonya n'a jamais connu la nécessité de partager. sa famille, c'est ses parents. goldengirl longtemps attendue, princesse choyée à qui l'on laissait toute liberté. sa famille se restreint à elle-même, et à ses parents parfois, lorsqu'ils donnent des nouvelles. parce que ce n'est pas qu'ils ne s'aiment pas, non, simplement que chez les Valtersen: "pas de nouvelle, bonne nouvelle". il n'y a que noël pour rassembler hypocritement sa famille au grand complet, et elle a toujours l'impression de découvrir ses cousins, ses oncles et tantes, ses grands-parents, avant de repartir pour une année de silence radio et d'ignorance bienheureuse. - statut civil: r.a.s. elle a cru un jour avoir trouvé le vrai, le grand A, avant de déchanter, de rentrer de ce qu'elle croyait être le voyage de sa vie à ses côtés. elle est rentrée déçue, blessée, mais les yeux ouverts. aujourd'hui c'est toujours la même rengaine, elle flirte, s'amuse des premières heures d'intérêt pour l'autre, va parfois jusqu'à la piaule avant d'oublier aussi vite, désabusée. - occupation: ses études de design à l'université de Londres lui semblent appartenir à une autre vie. son avenir alors lui paraissait glissé entre deux croquis et ses rêves de carrière de styliste. depuis son retour à Brighton elle a comme l'impression de rejouer dans le même film; ou plutôt, dans une terne copie de l'original. elle partage son temps entre son job de vendeuse dans une boutique de prêt à porter inintéressant et ses études d'art, qu'elle a repris la rentrée dernière à la fac de Brighton. - cinq choses favorites: la bière, son téléphone, sa collection de vinyle d'horizons variés, tenter des nouvelles choses avec ses cheveux, ses doc martens et sa chambre d'enfant de chez ses parents (qu'elle n'a pas vue depuis des lustres). - saison préférée: rien n'égaye plus son humeur que les premiers jours de printemps, qui rapporte la vie que l'hiver a emporté. les jours qui rallongent, les premiers verres en terrasse, les lunettes de soleil que l'on sort et sa vie sociale qui renaît, son intérêt pour le monde en dehors de ses bouquins. le printemps qui annonce l'été, les folles semaines de chaleur et d'insouciance. - traits de caractères: indépendante, secrète, créative, vindicative, flemmarde, naïve mais étrangement lucide quant à cette facette de sa personnalité, grossière, simple, rat de bibliothèque, tendance cleptomane après un coup dans le nez, physionomiste. - groupe: celosia. - avatar: zoe kravitz.

ii. swing wide your crane, run me
Sonya a l'indépendance dans le sang. elle ne supporte pas qu'on essaye de faire les choses pour elle, qu'on la contraigne à quoi que ce soit parce qu'elle ne sait jamais dire non. // elle n'aime pas décevoir et encore moins se décevoir elle-même, alors elle fait de son mieux pour ne rien devoir à personne. elle ne fait pas de promesse, parce qu'elle sait qu'elle risque de ne pas s'y tenir. mieux vaut être honnête. et honnête, elle l'est: consciente de ses contradictions, de ses faiblesses, elle admet facilement ses tord mais aussi ceux des autres (au risque de paraître blessante). // Sonya manque de temps. elle procrastine, remet toujours au lendemain les choses les plus urgentes et se lance à fond dans ce qui importe le moins, nie les obligations et se retrouve toujours à faire les choses au dernier moment, en souhaitant que les journées durent 48h et les semaines dix jours. // depuis son retour de Londres, elle a une légère tendance à noyer ses fins de soirées dans des pintes de bières en compagnie d'énergumènes qu'elle ne connaît pas toujours. elle a perdu de vue son avenir depuis qu'elle s'est fait plaquer comme la dernière des imbéciles il y a un an de ça. ses ambitions se sont volatilisées, et elle a fini par ne jurer que par le moment présent. elle a la chance d'avoir des parents conciliants qui la laissent vivoter dans ses études à son age sans venir lui demander des comptes. // elle a décoré son appartement à son image: bariolé, des plantes (plus ou moins vivantes) dans tous les coins de pièce, des souvenirs de voyage, des photos qui tapissent les murs, des tentures, des tapis vintage où s'étalent des pochettes de vinyles un peu partout. // elle est pleine de convictions Sonya, mais ne s'engage jamais dans rien. elle est très douée pour commencer des projets sans jamais les finir. // elle suit un régime de lapin: graines et légumes inconnus du bataillon, c'est à peu près la seule contrainte qu'elle s'oblige à tenir, principalement parce qu'elle aime ça. créer des plats qui n'ont parfois rien de mangeable, entre deux croquis qu'elle esquisse à la lueur d'une lampe dans la nuit. // Sonya sait mieux guérir les maux des autres que les siens. à l'écoute, elle se fait parfois l'effet d'une éponge tant elle comprend les états d'âme d'autrui, sans avoir nécessairement besoin de parler. dommage que ses bons conseils ne soient pas applicables à elle-même.

(...)

-J’ai trouvé un appart’ à Londres.
-A Londres? Mais pour quoi faire, tu t’en vas?
-...J’ai été admise à la fac, papa.
-Ah bon? Quelle fac?
-Au RCA, papa!
Un soupir étouffé. Un bruit de tasse qui percute sourdement le plan de la table. Son père lui lance un regard qui en dit long.
-Comment il est?
-Qui ça?
-Ton appartement.
-Ah. Bien. Petit.

(...)

Elle n’a emmené que son tourne-disque et ses caisses de vinyles. Nas envahit le minuscule studio, étouffe les sons émanent des appartements voisins. Sonya remue vaguement sur le lit inconfortable qui prend toute la place dans la pièce, le regard rivé au plafond. Il y a une tache d’humidité dans un coin qui disparaît sous les volutes de fumée qui sortent de sa bouche. Elle sourit: l’endroit est tellement petit qu’elle pourrait presque se faire à manger sans bouger du lit. L’insonorisation est inexistante et le loyer est exorbitant. Ce matin en emménageant, la voisine du dessus lui a adressé un regard noir en jetant un regard dubitatif à ses tresses blondes et ses piercings, la main serrée sur son sac à main, avant de filer dans l’escalier comme si elle craignait que la nouvelle ne l’agresse. Le quartier dans son ensemble est plutôt mal famé, loin du centre.
Mais l’endroit est parfait pour elle. Elle sera bien ici.

(...)

L’aliénée. Sonya ne se reconnaît plus. Suspendue à ses lèvres. Pendue à ses espoirs. A ses beaux idéaux d’avenir commun, qu’il lui fait miroiter en deux paroles bien placées. Il ne la regarde pas souvent, Clay. Il parle bien trop de lui. Lui adresse des critiques sèches qui lui fendent le coeur lorsqu’il jette un oeil dédaigneux à ses croquis. Parfois, elle se surprend à le détester, avant de se souvenir qu’il n’est pas tout à fait lui-même dans ces moments là. Il l’avait prévenue après tout: “Je ne te rendrai pas heureuse.” avait-il confessé; il s’était excusé, l’avait embrassée, et elle avait tout accepté. Clay et ses humeurs noires. Clay et son amour cassant. Clay et ses mains douces. Clay et ses longs silences. Clay. Clay et Sonya ça n’a jamais sonné juste, mais ça a toujours résonné dans ses entrailles, suffisamment pour rester auprès de lui.
Un an maintenant. Un an qu’elle délaisse peu à peu ses amis, ses parents, sa vie, pour lui. Et demain, elle l’accompagnera à l’autre bout du monde, consciente de l’erreur monumentale qu’elle est en train de faire sans parvenir à écouter ce que lui hurle sa raison.

(...)

“Félicitations pour ton diplôme ma chérie. Bisous de maman et moi. Quand reviens-tu?”

(...)

Sonya jette un regard autour d’elle, dans cette chambre d’hôtel qui transpire déjà le vide. Plus une trace de Clay. Ses affaires ont disparu, il n’y a plus que les siennes pour joncher la moquette brune. Elle sait déjà qu’il n’y aura rien lorsqu’elle allumera son téléphone mais elle le fait quand même, les mains tremblantes. Le petit écran analogique s’éveille péniblement, affiche l’heure, insensible à la détresse qui monte en elle: 10:15. Un petit dessin d’enveloppe juste en dessous attise une dernière lumière d’espoir. C’est seulement l’opérateur qui l’invite à recharger son forfait téléphone. Rien de plus.

(...)

Les lumières de Brighton défilent devant ses yeux, derrière un rideau de pluie fine. C’est déjà l’hiver, ici. Une douce mélancolie l’envahit, la sort de la léthargie qui la tient depuis qu’elle a quitté le sol thaïlandais, seule. Le trajet a été pénible. Elle a longtemps tergiversé avant de se résoudre à rentrer. Trois jours, il lui a fallu trois jours pour accepter l’idée que Clay l’avait quittée sans un mot, sans prévenir, sans même laisser un putain de numéro de téléphone. Elle aurait pu voir venir la fuite, l’anticiper pour s’y préparer, mais l’aveuglement a été total. L’amour bafoué jusqu’au bout. Elle ne pense pas avoir mérité d’être traitée de la sorte mais qu’est-ce qu’elle y peut. Il l’avait prévenue.
Sonya se retrouve projetée des années en arrière lorsque sa mère lui ouvre, un sourire capable de réchauffer son coeur atrophié étirant ses lèvres pleines. Elle est belle, sous la pluie, illuminée par la lumière crue du lampadaire qui fait ressortir ses cheveux poivre et sel. Elle essuie rageusement des larmes qui ont attendu des jours pour couler, pour soulager sa peine, et se jette dans les bras de sa mère comme l’enfant qu’elle a rarement été.

(...)

Son quotidien est neuf, instable, imbibé de bières et de soirées inconsidérées, irresponsable, mais il lui fait du bien. Les cours de la fac de Brighton et son job à la boutique de prêt à porter contribuent à la reconstruire, à lui faire oublier la honte de s’être perdue de vue, à ne plus s’en reconnaître, aux côtés d’un homme qui pourrait aussi bien être un rêve, pour ce qu’elle en sait. Aucun de ses anciens amis de Londres n’a été capable de lui parler de lui, ni n’en a vraiment entendu parler, même du temps où elle y vivait encore. Difficile de réaliser à quel point elle s’est enfermée dans sa relation avec lui, au point d’en oublier tout le reste, tout le monde. Plus jamais ça. Elle s’est promis, Sonya, de ne plus se laisser emporter contre son gré, de mener sa vie comme elle l’entendait, comme elle le décidait. Et au diable les responsabilités.

iii. when eyes are all painted sinatra blue
- pseudo/prénom: amnion. - âge et pays: 23 ans, fr. - type de personnage: inventé. - votre avis sur le forum: tout doux, tout simple, juste ce qu'il me faut. - où avez-vous connu le forum: bazzart. - autre: hélo   .


Dernière édition par Sonya Valtersen le Jeu 29 Mar 2018 - 17:03, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 799
- since : 03/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: nana, côme, tc, billie, liv

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mar 27 Mar 2018 - 19:47

zoe est tellement belle bienvenue et courage pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Brandy Fairchild

real eyes, realise, real highs.

- paper notes : 899
- since : 19/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #027, west side w/ wyatt.
contact book:
availability: yasin, tallulah, karaoke night (2/7)

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mar 27 Mar 2018 - 19:53

bienvenue parmi nous

_________________
i don't smoke weed to escape reality, i smoke weed to enjoy reality even more.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 443
- since : 06/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: emmett, ralph, hart.

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mar 27 Mar 2018 - 20:00

J'aime ce que je lis jusqu'à maintenant I love you
Bienvenue parmi nous

_________________

▪️ ▪️ ▪️  She was so pretty, she was a star in everyone's eyes. Her face like an angel, she could be anything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mar 27 Mar 2018 - 20:10

très très bon choix.
bienvenue par ici et bon courage pour le reste de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nash Kershaw

say it before you run out of time.

- paper notes : 2656
- since : 16/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #53, east side w/ daisy.
contact book:
availability: lula, becca.

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mar 27 Mar 2018 - 21:04

La belle Zoe.
Bienvenue parmi nous. I love you

_________________

you unravel me with a melody, you surround me with a song.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mar 27 Mar 2018 - 21:19

Zoe est parfaite et ton personnage aussi de ce que j'en lis bienvenue parmi nous bg
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 493
- since : 03/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: Brighton Marina (Boat)
contact book:
availability: Septembre

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mar 27 Mar 2018 - 22:14

Zoë
Bienvenue ici
Bon courage pour la suite

_________________
amours imaginaires



(c) proserpina - présence réduite jusqu'au 03 septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6175
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #124, west side.
contact book:
availability: [open] nash, isla.

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mar 27 Mar 2018 - 23:58

Zoe, superbe choix oh la la.

Bienvenue parmi nous avec Sonya.
Si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là pour ça, n'hésite pas.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.

(absente jusqu'au 02 août. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mer 28 Mar 2018 - 8:47

bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 48
- since : 26/03/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: available, fr [○○]

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mer 28 Mar 2018 - 8:51

zoe.
Bienvenue parmi nous. I love you

_________________
i don’t wait around to be disappointed. so excuse me if i don’t fall for that or you ever again.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mer 28 Mar 2018 - 11:32

Bienvenue parmi nous avec ce super choix
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mer 28 Mar 2018 - 13:39

zoe
et le perso est beaucoup trop chou.
bref, bienvenue, hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mer 28 Mar 2018 - 13:59

ohlalala ça promet
superbes choix !!!
bienvenue par ici et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mer 28 Mar 2018 - 17:32

la beauté
bienvenue ici, j'aime déjà d'amour ce que je lis I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 624
- since : 20/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mer 28 Mar 2018 - 17:48

Bienvenue Sonya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Mer 28 Mar 2018 - 21:03

merci pour l'accueil les chatons vous êtes adorables
je viendrai vous embêter pour des liens mais vous gênez pas entre temps si des idées vous viennent
allez je me dépêche de boucler ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 6175
- since : 04/11/2017

( end game )

- getaway car.
address: #124, west side.
contact book:
availability: [open] nash, isla.

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   Jeu 29 Mar 2018 - 0:02

J'adore Sonya, et ta plume gosh.
J'ai hâte de lire tes rps, je viendrais peut-être te réclamer un lien avec un de mes personnages, ta fiche m'a donné une petite idée.

Amuse-toi bien sur le forum.

_________________

(lg) love is like playing music: first you must learn to play by the rules, then you must forget the rules and play from your heart.

(absente jusqu'au 02 août. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties   

Revenir en haut Aller en bas
 
quand on m'a fait une fleur c'était un bouquet d'orties
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le besoin se fait sentir [Syrius]
» Quand l'envie se fait urgente. ♠ Le 19-10 2010 à 3 heures 38
» Quand l'attente se fait longue [PV : Holly] [Clos]
» Quand l'ennui se fait ressentir...
» Quand l'espoir se fait rare, il y aura toujours une nouvelle qui la renforcera. {PVC le clan}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: personnages.-
Sauter vers: