AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Blizzard (Berry's sisters)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Blizzard (Berry's sisters)   Dim 25 Mar - 16:08


Blizzard
Narcissa et Tallulah


Tu es là dans le noir, morte où presque. Tu ne sais pas vraiment, tu te sens partir, tu te sens voler. Tu sens les larmes couler sur tes joues blanches, tu as juste envie de t'arracher les cheveux, la peau, le coeur. Tu n'en as plus et tu as envie de hurler. Tu es en manque et rien ne va plus dans ta tête. Tu ne sais presque plus marcher, tu te grattes Tallulah, tu as cette impression d'insectes grouillants sur ta peau, te dévorant peu à peu. Tu ne tiens plus, tu as besoin de ta dose, tu en mourras sinon, tu en es sûre. Tout le monde s'en foutra si tu meurres de toute façon, tu n'es pas si importante, tu ne l'as jamais été. Tu es inutile, idiote, conne. Tu es sûre que tout le monde rigolerait de joie au dessus de ta tombe faite de simples planches de bois déjà fissurées. Que des faux culs, tu en es sûre, ils attendent que ça, que tu te pendes, que tu leur foutes la paix, ton père, ta mère, ton frère, Narcissa ... Non pas Narcissa. Tu te lèves, tu te traines, tu as juste envie de vomir, de recracher le mal. Pourquoi est-ce que tu as commencé, foutue poudre blanche qui te tient par le bout du nez, tu es une foutue marionnette, tu avances tirée par des fils invicibles. Tu n'as pas faim, tu n'as envie de rien. Tu veux juste dormir, fatigue accrue, tellement fatiguée. Tu ne peux pas rester là, tu as besoin de respirer. Tu étouffes dans cet appartement maudit, tu vas finir enterrée vivante si ça continue. Et si on t'enterrait vivante ... Peut-être qu'ils attendent que ça, ceux qui te sourient, que tu ai le dos tourné pour te cogner avec une pelle. Tu t'arraches les cheveux Tallulah. Tu vas devenir folle, tu l'es peut--être déjà, on ne sait pas quand on est folle, ouais tu es dingue, une cinglée. "Cissy ... Ca te dit qu'on mange ensemble à midi ? Ca fait longtemps qu'on a pas passé un moment juste à deux." Menteuse, tu as juste envie de sortir, de l'avoir prêt de toi, ta Cissy. Tu as envie de te changer les idées, de ne plus penser à ce mal te rongeant, au diable niché dans ton ventre. Tu sens cette boule remonter dans ta gorge, tu vas la recracher, tu vas vomir, tu le penses tout le temps, tu n'y arrives jamais. Elle aime rester en toi cette foutue boule de douleur. Tu t'habilles simplement, un jeans, un haut difforme, un bonnet (VOIR ICI) et tu sors. Tu fumes ta cigarette en marchant, une puis une autre, peut-être que tu aurais du fumer un joint, c'est pas grave un joint. Tu n'as pas envie d'être défoncée devant Cissy, elle le remarquerait tout de suite, elle te tuerait. Tu ne serais plus sa petite soeur innocente. Si seulement elle le savait ... Elle ne t'aimerait plus, elle ne te voudrait plus comme soeur, tu serais abandonnée, seule, sans plus personne. Tu creveras seule sous un pont Tallulah. Depressive Tallulah, sans sa cocaine. Tu l'as vois, elle est déjà là, toujours là en avance, toujours là avant toi. Tu ne sais pas comment elle fait, ta Cissy, doux mystère. Tu souris Tallulah, tu prends ta douleur et tu l'as fous dans un tiroir au fond de ton cerveau. Acte un, rideau levé. Souris, manipule là, tu en as l'habitude, ils ne te connaissent pas. Personne ne te connait réellement. "Salut Cissy, ça va ?" Tu l'as prend dans tes bras, tu joues avec le feu Tallulah. Elle va le remarquer, concentre toi. Ne pense à rien d'autre. "Tu m'as manqué soeurette." Redeviens cette gamine naive et adorable que tu étais, enterrée, morte depuis tellement longtemps.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: Blizzard (Berry's sisters)   Dim 25 Mar - 20:03



trying to fix you

A l'appel de sa sœur, Cissy n'a pas hésité longtemps. Rester enfermée dans son bureau à préparer la prochaine grande soirée du magazine ou retrouver sa benjamine pour un moment à deux. Elle a tout planté – demandant à son assistant de prendre ses messages en son absence. Cissy, elle a besoin de sa sœur. Elle a besoin de la retrouver et de pouvoir passer du temps avec. Les dernières semaines n'ont pas été de tout repos. Les retrouvailles avec Nic. Les larmes. La colère. La distance avec Rhys. Cette soirée avec la patineuse. Cet instant où son cœur a rebondi de milles feux au creux de sa poitrine. La décision de rompre ses fiançailles. La décision de quitter cet homme amoureux pour Nic. Le boulot. Les remontrances familiales à venir. Un flot qui ressemble à une tempête. Et pourtant, Cissy, elle est heureuse. Heureuse de se redonner une chance avec Nicola. Heureuse d'avoir réalisé à quel point elle faisait fausse route. C'est le cœur plus léger qu'elle parcourt les rues de la ville. Cette ville qu'elle connait comme sa poche. Cette ville qu'elle ne quitterait pour rien au monde. Le bruit de ses talons claquent sur le bitume alors que son échine est caressée par le soleil enfin présent. Elle ouvre un bouton de son chemisier clair et voit sa chevelure virevolter grâce à cette brise agréable. Quelques minutes suffisent à l'amener à la terrasse de ce restaurant que les deux sœurs adorent fréquenter. Le bruit de la mer en témoin non loin de là. Elle attend avec impatience Tallulah. Entre les sœurs, c'est une évidence depuis toujours. Narcissa a toujours pris son rôle à cœur. Protéger la gamine. Être présente. L'écouter, la conseiller, l'épauler. Agir comme un père quand le leur semblait trop absent. Agir comme une mère quand la leur disparaissait derrière le charisme trop imposant du patriarche. Agir comme une sœur quand l'équation des parents paraissait résolue. Elle voulait pas que sa sœur subisse la même chose. Cette impression d'être mal aimée. Cette impression d'être aimée à l'envers. Elle a tout fait avec son frère aîné pour éloigner Tal de toutes les conneries inhérentes à la famille Berry. Lorsque la principale intéressée pointe le bout de son nez, la brune ne peut qu'esquisser un sourire. Elle se lève et la serre dans ses bras. Assez fort pour lui faire ressentir à quel point elle lui a manqué. Même si elle n'a pas trop appelé. Même si elle n'a pas trop écrit. Elles n'ont jamais eu besoin de grandes démonstrations pour comprendre à quel point leur lien semblait indescriptible. « Mieux, maintenant que t'es là. » Qu'elle glisse au creux de son oreille avant de s'assoir. Elle fait signe au serveur d'apporter deux coupes de champagne pour trinquer à ce moment. Ses lunettes de soleil sur le nez, elle observe malgré tout sa sœur avec attention. Elle prend une profonde inspiration et finit par reprendre le fil de la discussion. « Je suis désolée, tu sais. J'ai pas été la personne la plus présente ces dernières semaines. Mais, c'était un peu compliqué. » Et c'est peu dire. Alors comme souvent, Cissy a voulu se retrouver seule. Elle a préféré épargner sa petite sœur de toutes ces histoires. Elle a préféré ne pas entendre l'avis de toute façon tranché de sa famille. T'es folle de l'épouser. Tu ne l'aimes pas. Déconnes pas Cissy. C'est ce que son frère et Tal avaient dit quand ils ont appris la nouvelle. Quand ils avaient détaillé le visage triste de Narcissa entrain de faire étalage de son gros diamant – pour la forme. « Je suis contente qu'on passe du temps ensemble. » Qu'elle dit d'un ton complice avant d'ôter ses lunettes. Ses iris ne peuvent s'empêcher de très vite traduire une inquiétude. Une inquiétude réelle. Tal est là et semble pourtant ailleurs. Loin. Les yeux gonflés, éclatés presque de fatigue. Comme les yeux d'un camé. Simple idée que la brune chasse d'un revers de l'esprit. C'est impossible. Ça doit être un manque de sommeil. Ça doit être le travail qui lui prend aussi trop de temps. « T'es sûre que ça va ? »  demande-t-elle malgré tout – incapable de ne pas s'inquiéter pour sa sœur. C'est tout le temps comme ça. « Tu as l'air fatiguée, Tal. » Si seulement elle savait. Si seulement elle savait que sa sœur, elle était fatiguée de la vie.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: Blizzard (Berry's sisters)   Dim 25 Mar - 20:54


Blizzard
Narcissa et Tallulah


Tu es mal Tallulah. Tu as juste envie de disparaitre, tu as juste envie de te lancer un sort digne de Poudlard pour arrêter de souffrir. Tu ne montres rien, tu essayes de rester impassible. Tu aimes être dans ses bras, seuls bras t'ayant vraiment serré tout le long de ta vie. Tu te souviens de ces moments de bonheur, de ces moments où tu étais triste, tu allais la voir dans sa chambre et elle te prenait dans ses bras, te lisant des histoires, toi tu ne regardais que les images. Tu aimais son odeur, sa voix douce, ses doigts fins sur les pages brillantes. Elle a toujours la même odeur Narcissa, celle qui t'apaise, celle qui te fait du bien "Je suis tellement heureuse de te voir, si tu savais." Tu souris, tu essaies de tout oublier, de ne pas penser à ton corps meurtri. Tu essayes de ne pas te soumettre à ce corps voulant convulser, tu as envie de vomir. Ta tête tourne et pendant un instant, tu oublies. Tu as envie de craquer, de partir, de trouver juste un peu de cocaine. Tu as envie de tout déchirer, de cogner quelque part, de hurler. Feu dans ce corps de glace, impassible souriant. Tu veux pleurer Tallulah, reste forte. Tu sais le faire, tu peux le faire. Tu sens son regard plongeant, pénetrant. Tu te sens nue face à elle, elle va te tuer, elle va s'en rendre compte. Tu veux mourir, partir. Que la force soit avec toi petite Tallulah. Tu respires mal, tout tourne, tout est flou mais tu resistes. Petite princesse qui déchante, tu es comme la belle au bois dormant, en plus nulle. Tu aimerais avoir le repos éternel, te piquer le doigt et tout oublier. Tu sens que tu tombes. Tu restes de marbre, sourire, tu dis rien. Tu te concentres, tu te contrôles. Si seulement Narcissa savait le combat se déroulant à l'intérieur de toi ... "Ne t'en fais pas Cissy je peux comprendre, j'ai aussi eu énormément de choses à faire avec le magasin ..Ce n'est pas aussi facile à gerer que je le pensais" En même temps, tu n'as que vingt-quatre ans Tallulah, tu n'es qu'une gamine, tu ne sais même pas te gerer toi même qu'est ce que tu vas gerer un magasin ... Foutue idiote, caprice que tu dois endosser désormais. [/color]"Alors comment ça va avec Rhys ? Tu es toujours d'accord pour épouser ce bête type ?" Rancoeur non dissimulée, tu ne l'aimais pas ce type, tu n'aimais pas le fait que Cissy se marie avec un mec juste pour plaire au paternel alors qu'elle était amoureuse de Nic, tu l'aimais bien Nic, elle était heureuse avec elle. Tu ne comprendrais jamais l'amour. "Et tu as des nouvelles de Nic ?" Tu souris, tu ne veux pas la juger, tu ne la jugeras jamais. Tu as besoin de t'asseoir, ta tête elle tourne. Tu veux juste foutre ta tête dans un mur, te faire du mal, encore plus que tu ne t'en fais. Tu souris, sourire faux, jaune. Tu as juste envie de mourir, de mourir comme Juliet, de manière tragique. Tu as vu la comédie musicale étant petite, tu voyais des gens pleurer, toi tu étais impassible, déjà peu de coeur à l'époque, trop petite que pour comprendre. "J'adore ces moments avec toi aussi." Tu le dis de manière trop froide, trop dure. Tu as mal, trop mal, tu as juste envie de t'arracher le coeur. Tu n'es pas de bonne humeur, masque s'enlevant pour se remettre directement après ... Tu souris, doucement. Tu essayes de ne pas montrer cette rage montante en toi, tu essayes de ne pas montrer tes mains si tremblantes. Tu sens que ça arrive, que tu vas être démasquée "Moi ? Oui ... Tout va bien ..." Rien ne va, tu penses au suicide, tu devrais peut-être en finir, ça serait mieux pour tout le monde, tu n'es qu'un boulet, un foutu boulet, tu as chaud, tu transpires, tu es pitoyable. "Je suis juste fatiguée à cause du boulot, tu peux le comprendre non ?" Trop brusque, trop méchant, aggressive, tu t'en veux tellement. Tu as envie de tout détruire, de partir loin "Désolé, je suis juste crevée." Sourire faux, impassible. Joue mieux ton rôle Tallulah.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: Blizzard (Berry's sisters)   Mar 27 Mar - 19:23

« Tal…Je disais ça parce que je me fais du soucis. » Que souffle Narcissa en écarquillant les yeux. L’inquiétude dépeint ses traits fins. Elle ne reconnait pas sa soeur. Elle a la sensation d’avoir un fantôme qui fait semblant de vivre en face. Elle a l’impression que la benjamine de la famille tient à peine debout. Que son souffle ressemble à une mécanique plus assez rodée. Tallulah hausse le ton. Tallulah devient cet animal blessé. Cette louve sur le qui-vive alors que la remarque de sa soeur ne partait pas d’une mauvaise intention. Cissy voit ses lèvres s’entrouvrir avec un tas de mots prêts à bondir. Elle voudrait comprendre. Elle voudrait savoir pourquoi sa soeur est comme ça. Pourquoi elle semble si différente. Pourquoi même en étant là, elle est ailleurs. Ça fait mal. Ça blesse la brune qui voit ses yeux briller d’une incompréhension certaine. « T’es ma petite soeur et ton bien-être est plus qu’important, okay ? » Qu’elle dit alors que le serveur apporte les deux consommations. Cissy a conscience d’avoir été distante ces derniers temps. D’avoir eu les idées brouillées par toutes ces conneries. D’avoir cru bon de jouer la carte de la solitude pour pas affronter tout haut ce qui la rongeait tout bas. Mais ça change rien à son amour pour sa soeur. Ça change rien au fait qu’elle ne veut pas faillir à la promesse de la protéger quoiqu’il arrive. Alors, elle avale une gorgée de champagne et sent les bulles chatouiller sa gorge. Cette dernière continue de détailler sa soeur. Elle voudrait continuer. Elle voudrait creuser. Mais elle préfère attendre et rebondir au moment opportun. Au final, elle se dit que parler d’autre chose (pour l’instant), ce n’est pas une mauvaise solution. « Concernant Rhys… »  Commence-t-elle à dire, faisant écho aux questions de sa soeur toute à l’heure. « Je crois que tu vas être très triste. » Cissy affiche une mine faussement attristée. Tallulah déteste le principal intéressé. Elle a toujours trouvé qu’il était trop prétentieux, trop carriériste, trop ridicule. Elle a toujours voulu empêcher sa soeur d’accepter un mariage de convenances au dépend de ses réels sentiments. Elle a toujours remis Nic sur le tapis, même quand la patineuse était loin, distante, aux abonnées absentes. Elle a toujours dit à Cissy, qu’une âme-soeur on en avait qu’une et que c’était assurément Nicola.  « Je vais pas l’épouser. » L’aveu quitte ses lèvres alors qu’un rictus démontre son bonheur. Cette dose d’adrénaline. Cette sensation de liberté. Cette sensation de revivre. Cette sensation de pouvoir enfin être elle-même. Elle attrape son verre pour une nouvelle gorgée du liquide pétillant puis le repose. « Je vais pas le faire parce que…moi et Nic, on a décidé de se donner une chance. »  Les joues de la brune se teintent de rouge. Elle est gênée. Elle est émue dans une certaine mesure. Parce que tout ça, c’est irréel encore. Parce qu’elle y croyait plus. Parce que retrouver celle qu’elle aime relevait de l’impossible à ses yeux. Et pourtant, tout devient réalité depuis cette fameuse soirée. La complicité retrouvée. Le désir en alerte. L’amour en guide. Cissy ne peut qu’être heureuse. « Je sais que ça c’est surprenant et que ça semble inespéré. Ça l’est dans une certaine mesure. Mais je me vois plus vivre sans elle. » Elle n’a jamais vraiment été de le faire de toute façon. Son frère et sa soeur avaient dû la ramasser à la petite cuillère quand leurs chemins s’étaient séparés. Ils avaient cherché à la réconforter, à l’aider à remonter la pente, à trouver le courage d’avancer sans la présence de la patineuse. En vain. Alors ni lui ; ni elle n’avaient compris ces fiançailles surprises. « Je voulais que tu sois la première au courant. » Qu’elle dit en replaçant une mèche de sa chevelure brune. Elle est heureuse. Heureuse d’en parler avec Tal. Heureuse de s’être livrée. Heureuse de la situation. Pourtant, il y a cette peur qui subsiste. Pourtant, il y a cette inquiétude qui vient la dévorer. Celle de l’état actuel de sa soeur. De ses yeux gonflés, éclatés. De ses mains tremblantes. De ce sourire de façade. De ce sourire qui sonne tellement faux.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: Blizzard (Berry's sisters)   Dim 1 Avr - 14:30


Blizzard
Narcissa et Tallulah


Tu souris Tallulah. Sourire douloureux, faux. Les larmes sont au bord de tes yeux couleur caramel et toi tu tiens, tu essaies. Narcissa ne peut pas savoir, elle ne le saura jamais. Tu dois t'en remettre seule, tu y arriveras, pas besoin d'aide. Narcissa ne t'aimera plus si elle le sait. Elle t'abandonnera et tu seras seule, plus personne ne voudra te voir et tu creveras seule, comme une merde. Tu le vois dans ces yeux qu'elle ne te croie pas, qu'elle se doute de quelque chose. Tu mens, tu ne fais que mentir. Où est passée la Tallulah d'avant, celle qui s'illuminait, qui souriait, qui croquait la vie à pleine dent. Tu trembles, tu essayes de le cacher. Tu n'es pas là pour passer aux aveux, ni pour passer un interrogatoire. Tu es énervée Tallulah, tu ne l'as jamais été devant elle, jamais à cause d'elle. Tu n'es plus la même Tallulah, tu ne mérites pas d'avoir une soeur comme elle. Tu devrais partir loin, la laisser tranquille, prendre un portoloin pour aller sur une autre planète. Tu ne peux pas empêcher que tout change, pas plus qu'on ne peut empêcher les soleils de se coucher.. Tout change pour toi Tallulah et ça te fait flipper, tu aimerais tellement remonter dans le temps, tout changer, ne jamais commencer à prendre cette foutue coke, tu aurais du rester chez toi ce soir là, ne pas partir en soirée, leur dire clairement d'aller se faire foutre. Eux, ils vivent heureux maintenant pendant que toi tu luttes, tu luttes pour te garder en vie. Je suis désolée Cissy, je sais très bien que tu te fais du soucis, mais t'en fais pas je suis juste crevée. J'ai énormément de choses à faire ces derniers temps. Ton froid, impassible. Tu la manipules, autat que tu es manipulée petite chose. Tu devrais lui dire Tallulah L'espoir. C'est tout ce qui te reste Tallulah, l'espoir qu'elle t'acceptera encore, l'espoir que tu arrives à décrocher, l'espoir de survivre un jour de plus. Tu aimerais être comme Cendrillon, qui a toujours eu l'espoir d'une vie meilleure, peut-être que toi aussi tu trouveras une bonne fée qui t'aidera à avancer vers une meilleure vie ? Tu souris à cette idée, tu serais belle avec une grande robe scintillante, comme celle de ces princesses magnifiques, trop belles que pour être réelles. Tu regardes Cissy, tu sais pas depuis combien de temps elle te regarde, depuis combien de temps, toi tu es dans tes pensées. Elle s'inquiète et toi tu essaies de la comprendre, tu n'y arrives pas, comment peut elle s'inquiéter pour toi, tu n'es pas une personne intéressante Tallulah, tu ne l'as jamais été, tu n'as jamais été aussi bien, aussi bien qu'elle ... "Oui c'est normal ... Tu es ma grande soeur." Normal ... Pas pour toi. Elle devrait te laisser Cissy, te laisser dans tes emmerdes. Faire sa petite vie parfaite avec son imbécile de mec. Rhys, comment est-ce que tu pourrais le supporter, ce mec te saoule, il ne la mérite pas. Personne ne mérite vraiment Cissy, elle est trop bien, trop bien pour tout le monde. "Oui dit moi, il y a quoi encore avec ce mec insignifiant ?" Tu soupires, tu bois, tu l'écoutes sans réagir, elle ne vous a pas écouté, elle est comme toi finalement, à ne jamais écouter personne. « Je crois que tu vas être très triste. » Tu soupires, la regardant dans les yeux. "Encore plus triste que lorsque tu m'as annoncé que tu allais épousé cet abruti ?" Tu souris doucement, légerement agacée, encore plus que d'habitude. Tu as mal au ventre, tu hésites à aller vomir, non retiens toi. Tu es blanche, cireuse, malade, pauvre Tallulah. Tu l'as bien mérité. Tu vois un sourire, léger sur le visage de ta soeur. Qu'est ce qu'elle est belle, qu'est ce que tu l'aimes ... Tu ne comprends pas, tu ne comprends rien Tallulah, trop occupée à penser à ton mal-être. « Je vais pas l’épouser. » Bombe. Tu souris, tu arrêtes de penser, l'espace d'un instant, à ta peau brulante, te bouffant les os et tu applaudis, heureuse. Tu l'es, l'espace d'un instant. "MON DIEU ! Enfin tu as retrouvé la raison !" Soulagée, tu ne le verras plus jamais ce con, tes neveux et tes nièces ne ressembleront pas à ce bête type. "On va boire pour fêter ça !" Tu te ressers ton verre vide, l'alcool apaise, un minimum, tu ressembles peut-être moins à un monstre, peut-être. « Je vais pas le faire parce que…moi et Nic, on a décidé de se donner une chance. » Totalement inespéré. Tu ne pas être plus heureuse. "Je ne peux pas être plus heureuse Cissy ! Je te l'avais dit en plus, tu aurais du m'écouter. Depuis le temps que je te dis que Nic et toi vous êtes faites pour être ensemble !" Tu transpires Tal, tu as mal et tu le dis trop énervée, trop vite, trop tout. Tu sais plus supporter, tu ne supporteras pas longtemps. Tu hurles Tallulah, personne ne t'entends.« Je sais que ça c’est surprenant et que ça semble inespéré. Ça l’est dans une certaine mesure. Mais je me vois plus vivre sans elle. » Tu souris, tu essayes, tu grimaces, tu as des frissons Tallulah ... Larmes aux yeux, tu n'en peux plus, tu veux ta dose, tu as besoin de ta dose. Tu pourrais tuer pour ta dose. "Faudrait que je me trouve quelqu'un moi aussi avant que papa ne m'impose un gars dégueulasse comme il a l'habitude d'en trouver." Faible, trop faible. Trop mal, malade. Tu l'as regarde. Tu as besoin d'aide, tu ne sais pas le faire toute seule. "Cissy ..." Je suis accro à la cocaine Cissy, je veux mourir Cissy, j'en peux plus Cissy. "Je crois que je vais pas très bien." Dis lui ... "Je ... Je" Tu trembles Tallulah, tu crèves Tallulah "Je crois que je suis malade ..." Menteuse. Tu es blanche Tallulah, ton coeur il bat jusque dans tes oreilles. Tu n'en peux plus ... "C'est bon je crois que c'est passé ... C'était juste une passade." Mon cul Tallulah, dis lui la vérité, c'est toujours mieux. C'est ta grande soeur.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: Blizzard (Berry's sisters)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blizzard (Berry's sisters)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» {ELECTIONS DUCALES} : BERRY
» Cypher's sisters of battle
» Berry Angela Chester ~ [En cours]
» Rachel Berry - Obviously, i'm a star
» Magic Work - Les bizarr'Sisters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: