AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 — you've got mail (almen).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Al Baldini

rotten to the core.

- paper notes : 51
- since : 23/02/2018


- getaway car.
address: #89, west side w/ his son.
contact book:
availability: OFF / jessi, carmen, (beau).

MessageSujet: — you've got mail (almen).    Mar 20 Mar - 20:17


- you've got mail -
al baldini x carmen reyes


Il est tombé sur ce journal intime, dans un café. Un simple carnet remplit de pensées plus ou moins profondes qu’une personne visiblement distraite avait laissées derrière elle. Curieux de nature, et aimant fouiller dans la vie intime des gens, évidemment qu’Al le récupéra pour le ramener chez lui, prétextant au serveur qui le regardait, incertain, qu’il connaissait la personne à qui il appartenait. Mensonge, évidemment. Il laissa le petit calepin prendre la poussière dans une de ses bibliothèques pendant plusieurs jours, voire plus d’une semaine, avant de le retrouver, alors qu’il tentait de mettre la main sur autre chose. Petit voyeur, il décida de feuilleter le tout, et ce qu’il y trouva fut à des lieux des confidences d’une adolescente en mal de vivre. Les réflexions qui put y lire étaient profondes, sérieuses, et à sa plus grande surprise, des plus intéressantes. C’est à travers sa plume, qu’il apprit à découvrir cette Carmen, avait de réaliser qu’il connaissait peut-être réellement la propriétaire de ce journal. Connaître était un bien grand mot pour cette chroniqueuse aperçu au détour d'un couloir, dans les bureaux du journal local, et avec qui le contact n'était pas du tout passé. Il valait mieux, pour lui, qu'il entre en contact avec elle de façon anonyme, question de tâter le terrain.

À : Reyes, Carmen
De : Anonyme
Objet : Indiscrétion

Bonjour Mme Reyes,

Veuillez m’excuser d’ainsi m’inviter dans votre boîte de courriel, mais je suis à la recherche d’une personne qui porte votre nom et qui habite la ville de Brighton. Auriez-vous égarez, récemment, quelque chose qui vous est précieux ? Un journal, par exemple.

Dans l’attention de vos nouvelles,
Lenny

_________________

A L L E N   ' A L '   B A L D I N I
i have this weird self-esteem issue where i hate myself but i still think that i'm better than everyone else.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 143
- since : 18/03/2018


- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — you've got mail (almen).    Mer 21 Mar - 17:35


- you've got mail -
al baldini x carmen reyes


Quand elle travaille, Carmen sombre dans une routine assez simple : Elle écrit ses articles, boit des litres de café et elle ouvre des centaines d'onglets de ses différentes boites mails pour vérifier qu'elle n'a rien reçu de nouveau. C'est une obsession dont elle n'a plus conscience – mais elle le fait un nombre incalculable de fois. La tête perdue entre son adresse professionnel, l'adresse de son blog et celle où elle reçoit les messages auxquels elle répond dans sa chronique. Elle jongle, tant bien que mal, noyée dans la virtualité de tous ces messages. Indiscrétion. L'objet du mail l'intrigue, car elle ne connait pas l'expéditeur et surtout parce qu'il est adressé à sa boite professionnelle, celle du journal pour lequel elle travaille. Elle parcourt rapidement les quelques lignes, hébété, alors que le rouge lui monte rapidement aux joues. Son journal. Elle le pensait perdu à jamais, pas tombé aux mains d'un parfait inconnu. S'il sait qu'il lui appartient, c'est qu'il a sûrement dû l'ouvrir. Cette pensée la terrifie. Elle se sent vulnérable et mise à nue face à ce message qui la confronte odieusement. Désarmée par un clic.

À : Anonyme
De : Reyes, Carmen
Objet : Indiscrétion

Bonjour à vous,
J'ai en effet égaré un cahier qui m'est cher et que j'aimerais beaucoup retrouver. Êtes-vous mon bon samaritain, mon ange gardien ? Si vous l'avez en votre possession, je serais ravie d'édifier un temple à votre honneur dans mon appartement tant ce journal m'est précieux.
Merci d'avance,
Carmen.  

ps: Si vous n'êtes pas un amateur de temples, il y a toujours l'alternative du traditionnel café ou verre, à votre guise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Al Baldini

rotten to the core.

- paper notes : 51
- since : 23/02/2018


- getaway car.
address: #89, west side w/ his son.
contact book:
availability: OFF / jessi, carmen, (beau).

MessageSujet: Re: — you've got mail (almen).    Mer 28 Mar - 3:07

Le son typique de sa boîte de courriel, lui annonçant l’arrivée d’un nouveau message l’arracha à sa lecture d’une énième page du journal intime de cette chère Carmen, qui, justement, venait de lui répondre. Un large sourire étira son visage lorsqu’il parcouru le contenu de cette lettre virtuelle lui étant adressé. Ou du moins, à son homonyme anonyme dont elle ne connaissait rien, sauf ce pseudonyme bidon qu’était Lenny. Un surnom qu’il n’avait plus utilisé depuis de nombreuses années. Peu de gens le connaissait sous son véritable prénom : Allen. Impossible, alors, de faire la connexion. Déposant le recueil ouvert, à plat sur sa table de travail afin de ne pas perdre en perdre la page, il s’empressa de répondre à sa propriétaire.

À : Reyes, Carmen
De : Anonyme
Objet : Indiscrétion

Enchanté de faire votre connaissance, Carmen.

Il est fort possible que je sois en possession de votre précieux bien, ce cahier si cher à vos yeux, que je me suis surpris à parcourir afin d’y dénicher quelconques informations me permettant de remonter jusqu’à vous. Vous m’en voyez d’ailleurs désolé d’avoir ainsi violé vos moindres pensées que vous avez coucher sur papier. Là n’était nullement mon intention.

Afin de m’assurer que vous en êtes bien la propriétaire, êtes-vous apte à m’affirmer une chose, une seule que vous seule pourriez savoir au sujet de ce journal? Une description physique du spécimen serait aussi appréciée.

Au plaisir,
Lenny

PS. : Bien que l’idée qu’un temple à mon honneur me flatte énormément, je me contenterai assurément  d’un café ou d’un verre, selon vos préférences.

_________________

A L L E N   ' A L '   B A L D I N I
i have this weird self-esteem issue where i hate myself but i still think that i'm better than everyone else.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 143
- since : 18/03/2018


- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — you've got mail (almen).    Jeu 29 Mar - 16:17

Elle joue nerveusement avec l'un de ses stylos, essayant tant bien que mal de se concentrer alors qu'elle lève régulièrement le regard pour zieuter sa boite mails. Elle rafraîchit un bon nombre de fois la page, obsédée à l'idée d'en savoir plus. Lenny. Ce prénom tourne un bon nombre de fois dans sa tête. Elle se pose une multitude de questions à son propos. Et lorsqu'un nouveau mail apparaît enfin, elle se jette sur son ordinateur portable pour l'ouvrir aussi vite qu'il est humainement possible de le faire. Son visage se décompose à mesure que les mots défilent. Elle se sent comme nue et vulnérable, à la merci d'une personne dont elle ignore tout, mais qui semble, en connaître beaucoup sur elle. Elle espère qu'il n'a pas eu la curiosité de tout lire, mais elle ne connait que trop bien la nature humaine. Elle plonge son visage dans le creux de ses mains, soupirant longuement alors que ses joues deviennent de plus en plus rouge. Fuck, qu'elle prononce un nombre incalculable de fois. Elle relit le message un bon nombre de fois et plus ses lectures avancent, plus elle se surprend à sourire. Il semble réceptif à son humour. Et la sensation est étrange. Elle se prend bizarrement au jeu. Elle n'a rien à perdre, après tout. Le mal est déjà fait.

À : Anonyme
De : Reyes, Carmen
Objet : Quelles sont vos intentions ?

Le plaisir est partagé, même si vous semblez en savoir davantage à mon propos que je n'en sais de vous.

Votre seule intention est donc de voler au secours d'une jeune demoiselle en détresse en s'immisçant dans ses pensées les plus profondes ? Cela serait tout à fait louable si je n'étais pas cynique. Vous êtes sans doute le dernier d'une espèce en voie de disparition. ;)

Je vous livre ces révélations, si vous m'en révélez à votre tour - au nom du verre qui récompensera votre bonté. Comment puis-je m'assurer que vous n'êtes pas un serial killer qui vole les journaux de ces dames pour mieux les tuer ensuite ? J'accepte toutes informations de type: profession, statut civil, nom de famille, etc, mais ne suis pas fermée à d'autres détails qui vous viennent en tête.

Concernant le journal, sa couverture est noire et en cuir. Le coin droit, en bas, est abimé. Et les premières pages sont à propos de la détresse que l'on peut ressentir face à la solitude - de quoi mettre du baume au coeur.

En l'attente de la confirmation que vos intentions ne sont pas mauvaises,
Carmen.

_________________

mystery of love

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Al Baldini

rotten to the core.

- paper notes : 51
- since : 23/02/2018


- getaway car.
address: #89, west side w/ his son.
contact book:
availability: OFF / jessi, carmen, (beau).

MessageSujet: Re: — you've got mail (almen).    Ven 13 Avr - 17:36

Distraitement, il avait repris sa lecture, là où il l’avait arrêté, quelques instants plus tôt. Mais il est inattentif, et ses yeux parcourent les nombreuses lignes manuscrites sans enregistrer la moindre information, la distraction étant trop forte ailleurs. Son regard se tourne machinalement vers l’écran de son ordinateur portable, scrutant l’arrivée d’un nouveau message qui ne saurait tarder. L’homme se surprend à être impatient, à pianoter de ses doigts sur l’accoudoir de sa chaise, à soupirer, las d’attendre le timbre porteur d’une bonne nouvelle. Coinçant un signet entre deux pages, il dépose le recueil sur son bureau avant de se laisser pour aller à la cuisine. Plonger dans une observation minutieuse de contenue de son frigo, la retentissante alarme résonne enfin et un vague sourire prends place sur ses lèvres, alors qu’il attrape le premier fruit à lui tomber sous la main, une pomme. Nonchalant, il mord à pleine dent dans la rouge tentation avant de retourner s’installer derrière son ordinateur pour y lire la réponse de sa correspondante. Le sourire, qui trônait déjà sur ses lèvres, ne fait que s’agrandir d’avantage, autant par plaisir que par sadisme. Cette situation à tous les éléments pour lui plaire, et visiblement, la jeune femme n’est pas contre l’idée de se prêter au jeu. Si seulement elle connaissait l’identité de celui qui se trouvait derrière toute cette mascarade. La pauvre s’est jetée, sans le vouloir, dans la gueule du loup.

À : Reyes, Carmen
De : Anonyme
Objet : Intentions

Il est en effet fort possible que ce soit le cas, j’en suis le seul à blâmer pour ces terribles indiscrétions. Mais voyez les choses du bon côté : sans celles-ci, jamais n’auriez-vous pu retrouver la trace de votre journal. Un bien pour un mal, dit-on.

Je peux néanmoins comprendre votre scepticisme face à mes intentions. Sachez que je n’ai pas la prétention d’être un saint, mais faire une bonne action, de temps à autre, ne fait de mal à personne. Il se trouve seulement que vous en êtes l’heureuse bénéficiaire, dans les circonstances actuelles.

J’accepte volontiers de me prêter à quelques confessions afin de vous rassurez sur mes bonnes intentions. Il est tout à fait juste que vous en sachiez un peu plus à mon égard. Je suis père célibataire d'un adolescent d’environ quinze ans, fils que je n’ai eu la chance de connaître qu’à l’âge de dix ans, sa mère m’ayant, pendant toutes ses années, caché son existence. Je ne suis que depuis très récemment en ville, ayant dû quitter mon Irlande natale afin de permettre à mon garçon de retrouver sa mère.

Votre description dudit journal me parait fidèle au modèle que j’ai en ma possession. Je dois d’ailleurs vous avouez avoir été franchement ébranlée par la lecture de ces propos, qui reflète, en mon sens, une dure réalité plus que quotidienne pour certains d’entre nous.

Au plaisir d’avoir de vos nouvelles,
Lenny.


_________________

A L L E N   ' A L '   B A L D I N I
i have this weird self-esteem issue where i hate myself but i still think that i'm better than everyone else.



Dernière édition par Al Baldini le Mer 18 Avr - 2:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 143
- since : 18/03/2018


- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: — you've got mail (almen).    Lun 16 Avr - 17:45

Au travers de son écran, elle baisse sa garde, Carmen. Il n'y a pas d'yeux pour la dévorer, ni de gestes mal intentionnés. Il n'y a que des mots (probablement la seule chose sur cette terre qu'elle maitrise un tant soit peu) et un prénom auquel elle ne cesse de réfléchir. Une première rencontre en suspend, mais tout cela semble si loin. Peut-être même que cela n'arrivera pas et qu'elle ne reverra jamais son carnet. Mais peu importe, il y a l'annonce d'un nouveau mail qui résonne dans son appartement et elle se précipite pour l'ouvrir, son sourire ayant gagné en assurance. Un adolescent de quinze ans ? Son sourire disparaît légèrement. Elle se demande l'âge de Lenny. Mais est rassurée de savoir qu'il a un enfant car, naïvement, elle s'imagine qu'un père ne peut pas faire de mal.

À : Anonyme
De : Reyes, Carmen
Objet : Révélations.

C'est une histoire digne d'un roman. Mon journal parait bien pâle et monotone à présent.

Merci de vous être prêté au jeu. Donnant-donnant, c'est à mon tour, maintenant.
Je pourrais vous parler de ce qui a fait germer le besoin de commencer ce journal. Une ancienne relation amoureuse, le cliché par excellence. Mais moi, elle m'a marqué cette histoire. Bien trop. Et je pense que si je vous dis cinq ans vous saurez à quoi je fais référence. Ce journal, c'est ma thérapie. J'y parle de mes cicatrices pour parvenir à les affronter et c'est en cela qu'il m'est précieux.

Vous avez donc lu plus que nécessaire. Je pense que c'est donc à vous de m'offrir un verre pour que je puisse oublier l'humiliation.

En espérant qu'il ne soit pas devenu votre lecture du soir,
Carmen.

_________________

mystery of love

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Al Baldini

rotten to the core.

- paper notes : 51
- since : 23/02/2018


- getaway car.
address: #89, west side w/ his son.
contact book:
availability: OFF / jessi, carmen, (beau).

MessageSujet: Re: — you've got mail (almen).    Mer 18 Avr - 2:55

Évidemment, parler de son présumé fils lui avait semblé être le meilleur moyen pour la mettre en confiance.  Cette information, il en était le seul gardien et il se gardait bien d’en parler à qui le voulait bien. Et même si l’histoire qu’il lui avait décrite était en tout point véridique – ou presque, elle n’avait rien de dramatique à ses yeux. Al était le prophète de son propre malheur, encore fallait-il qu’il croit à toutes ces conneries de karma. Il n’avait jamais eu le moindre regret envers son frère, qu’il était convaincu d’avoir sauvé d’une relation vouée à l’échec. Il en avait eu encore moins envers Jessi, lorsqu’il l’avait jeté quelques mois après avoir détruit sa relation avec l’ainé des Baldini. Le fait qu’elle revienne dans sa vie, des années plus tard, avec ce gamin sortit de nulle part ne faisait que prouver à quel il avait eu raison. Elle aurait gâché la vie de son frère, et elle avait tenté de saboter la sienne, mais sur ce coup, maintenant qu’il avait découvert la vérité, il avait bien l’intention d’en profiter. Lorsqu’elle daigna lui répondre, plus rapidement cette fois, Al ne manqua pas de dévorer des yeux les écrits virtuels.

À : Reyes, Carmen
De : Anonyme
Objet : Révélations

Peut-être devrais-je songer, alors, à me reconvertir en écrivain. Bien que si vous croirez un peu plus en votre talent, vous pourriez aisément en faire de même. Je ne me serais point attardé à vos écrits s’il avait été rédigé d’une toute autre façon.

Vous vous êtes entièrement livrés dans ce journal, et une confidence supplémentaire de votre part n’était nullement nécessaire. Les raisons vous ayant poussé à coucher sur papier la moindre de vos pensées sont toutefois tout à fait louable. Je prendrai donc grand soin de votre précieuse possession jusqu’à ce que je puisse vous la remettre en main propre.

J’accepterai volontiers de vous inviter à boire, ne serait-ce que pour enfin vous rencontrer. À moins que vous ne préfériez limiter nos discussions à ces quelques courriels échangés, le cas échéant, je confierais votre recueil à la poste afin que vous puissiez le récupérer.

Au plaisir,
Lenny

_________________

A L L E N   ' A L '   B A L D I N I
i have this weird self-esteem issue where i hate myself but i still think that i'm better than everyone else.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: — you've got mail (almen).    

Revenir en haut Aller en bas
 
— you've got mail (almen).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» thunderbird mail
» Le 'Chain-mail Bikini' poussé a son extrème
» mail de Georges Castera
» Non reçu de l'e-Mail d'activation...
» Probleme e-mail activation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: blink of an eye.-
Sauter vers: