AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 combattant impossible (duane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: combattant impossible (duane)   Dim 18 Mar - 3:29




Son étoile - son coin de lumière, son repère. Son port - son calme. Sa pause durant la guerre - son amnistie. Il était son souffle, celui qu'elle perdait, trop souvent, à courir après la vie.
Parce qu'il était fort, parce qu'il était doux, parce qu'il n'avait rien d'autre à faire que la vérité, le bien, le possible et l'impossible.
Son soleil - la fin de ses nuits, de ses maux. Son pansement - sa lumière. Son trésor - sa perle. Il avait toujours vu le bon en elle, quand elle s'épuisait à ne montrer que le mauvais. Il avait toujours cru en elle, et ils avaient toujours été désespérément proches, de leur amitié improbable, de leur amour sans faille.
Il était son frère
son ami
le seul, ce soir
le dernier
celui qui se foutait de la voir arriver les yeux rouges et les cheveux emmêlés
celui qui pardonnait ses poings serrés par la colère et son cœur bercé par les conneries.
Il voulait la voir, et elle voulait ne rien lui dire, simplement être, pour une fois,
- simplement -
être.
Sans chavirer, elle arriva à la plage. Elle n'avait pas à le chercher. Ils se connaissaient, ils se savaient, eux, comme les endroits qu'ils ne quittaient pas,
les habitudes.
douceur.
Lily le vit de loin et s'approcha doucement. Sa simple présence suffisait à la calmer. Il la berçait d'une sérénité sans faille. Se glissant derrière lui, elle l'enlaça et vint plaquer ses lèvres contre sa joue. J'espère que tu as prévu la dose de bière, la plus belle est arrivée et elle a soif murmura-t-elle. Elle rit, très légèrement, et vint s'asseoir à côté de lui, sans vraiment le regarder, sans en avoir besoin,
parce qu'il était là, serein, lui-même, honnête,
toujours,
doux,
- parfait.
Elle s'alluma une cigarette, peut-être la dix-septième de la journée, les yeux posés sur la mer, prête à chavirer.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: combattant impossible (duane)   Mar 27 Mar - 18:32

Est-ce lui qui change trop vite ou le monde qui tourne au ralenti ?
Il y a des jours comme ça où tout le laisse indifférent. Duane se lève du mauvais pied, ignore ses amis, ses voisins et vit sa journée en accéléré. Les cours, l'université ? Il ne s'en souvient déjà plus, son passage éclair au supermarché, non plus. Nas est occupé mais s'il avait été à ses côtés, il aurait probablement tout fait pour le garder enfermé. Il aurait sorti quelque chose du genre " on rira mieux demain " et rien qu'avec ses mots Duane se serait senti flotter.
Mais Nas n'est pas là, il ne peut pas toujours être là alors l'artiste compose sans lui, s'accroche aux petites choses. Il déambule sur la jetée et trace des sillons dans le sable du bout des pieds. Il fume, enchaîne les bouteilles et griffonne sur son cahier, le galbe d'une cuisse, l'alanguissement d'un corps. Aphrodite prend forme mais son esprit glisse ailleurs. Duane pense à Nas, qui chasse ses démons dans les citations de vieux bouquins, pense à ses parents, qui jouissent d'une vie dont il ne fait plus partie et à son lui profond, qui hésite encore entre la chute et le passe-droit.
Est-ce lui qui change trop vite ou le monde qui tourne au ralenti ?
Duane déteste les jours sans, les jours sans tristesse mais sans joie où chaque seconde menace de faire pencher la balance. Il a juste hâte, hâte de retrouver Nas, sa chambre et le bon rythme entre ses reins, ses bras.
Duane s'étire, et soupire, en attendant tout ça, aujourd'hui est encore là. Lily, Lily est là, avec sa fatigue et ses angoisses comme un boulet.
Elle a besoin de se changer les idées. D'oublier ses colères et ses yeux lassés. Ça tombe bien, lui aussi. Alors Duane abandonne son cahier, lui sourit.
La plus belle préfère la bière à moi ? Je retiens. Il se penche, attrape l'une des bouteilles enfoncées dans le sable et la lui tend. Je dessinais en t'attendant, je ne vais pas te demander ce que tu faisais, ta sale tête parle pour toi mais dis-moi, juste une fois. Il se tourne vers elle et la toise doucement.
Se changer les idées, parler. Est-ce que tu vas bien ?
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: combattant impossible (duane)   Jeu 29 Mar - 1:36

Il était beau, seul, perdu, face à la mer. Il était beau et Lily aurait pu ne pas voir ses traits fatigués, son visage maussade. Elle aurait pu ne rien remarquer, se fier à son beau sourire et se laisser chavirer dans le creux de sa voix.
Elle saisit la bière et l'ouvrit, sans trop réfléchir, continuant à respirer sa cigarette comme seul oxygène. Ses yeux n'avaient pas besoin de quitter la mer pour qu'elle ne sache qu'il la regardait. Il avait de ces regards qu'on sent, qu'on sait. Qui sont plus lourds que les mots. Elle sentit à l'instant qu'il ne la laisserait pas tranquille ce soir, qu'elle devrait parler, qu'elle devrait ne plus faire semblant, de rire, de vivre, de courir pour enculer le temps.
Pourtant, c'est à la légère qu'elle prit sa question, parce que le courage ne vient pas en une gorgée, parce qu'elle restait dans l'équipe des faibles qui fuient la vérité. Ma sale tête t'emmerde. Evidemment que je vais bien, je me remets juste pas de ma dernière cuite. T'es tous les jours moche toi, je te fais pas chier pour autant.
Enfin, ses yeux rouges cherchèrent ceux de son ami et elle lui sourit. Prête à rire. Prête à tout oublier et passer à autre chose.
Fuir, encore.
Et pourtant.
Pourtant ses lèvres se figèrent et aucun son ne sortit de sa gorge serrée. Quelques secondes défilèrent, ancrant dans le temps un silence désagréable. Un silence qui l'étouffait.
Elle détourna la tête, finit sa clope et accrocha sa bière à sa bouche qui ne voulait s'ouvrir.
Le silence s'éternisait.
Plus rien ni personne ne respirait.
Et enfin.
Détournée, elle haussa les épaules.
Je sais pas Duane, je sais pas. Je suis fatiguée.
Cette fois, son rire, légèrement jaune, sonna pour de bon.
J'ai pas le temps de m'arrêter pour ça. De toute façon, même quand j'y pense, je comprends pas.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: combattant impossible (duane)   Jeu 29 Mar - 23:40

Duane tire sur sa cigarette et détourne le regard, tente de ne pas trop la brusquer. Lily se pavane avec son faux sourire et il a presque envie de s'excuser, de se rétracter. Il aimerait bien la laisser en paix dans le fond, refaire le monde, parler de la pluie, du beau temps mais pour quel résultat ? Et à quoi bon ? Elle va finir par se bousiller toute seule à force de tout garder pour elle, Duane l'a fait avant elle et ça ne sert à rien. Il le fait aujourd'hui encore mais il a quelqu'un maintenant, pour le rattraper, nettoyer, panser les plaies. Mais Lily, est-ce qu'elle mène pas la bataille toute seule lily ?
Elle est l'enfant solitaire qu'il a un jour été.
Il soupire, trace des arabesques dans le sable du bout du doigt. Il, il a juste envie de la secouer, de lui crier qu'il se fiche pas mal de sa gueule de bois et de sa mauvaise fin de soirée mais elle semble le comprendre d'elle-même alors Duane se tait, profite du vent, des vagues et du silence qui s'étend.
Elle va craquer. Elle va craquer. Elle va craquer.
Elle craque. Ses yeux se posent de nouveau sur elle. Lily cherche ses mots, lui inspire à nouveau. Sa cigarette au bord des lèvres, il essaye, de comprendre, ce qui cloche, ce qui déconne en ce moment.
Duane n'est pas toujours le plus présent des potes. Il rate la meilleure partie de sa vie en broyant du noir, puis revient la bouche en cœur pour faire oublier ses absences répétés. Personne ne dit rien, personne ne dit rien alors il a tendance à se dire que tout va bien, justement. Si seulement.
Écoute, je ne peux pas dire pour toi ce qui ne va pas. Il tend sa main libre vers la bouteille de bière, vole une gorgée ou deux puis la lui rend. Par contre, je peux essayer de comprendre, on me dit souvent que je suis un mec intelligent. Il essaye un sourire, sans savoir si ça l'aide vraiment ou non. Ça te fait du bien si je te dis que je suis fatigué moi aussi ? Je pense qu'on l'est tous plus ou moins mais...j'ai juste la sensation qu'aujourd'hui est un jour où dormir ne suffit pas à aller mieux. Tu vois où je veux en venir ? T'es, t'es pas toute seule Lily, je suis là, je peux t'écouter.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: combattant impossible (duane)   Ven 30 Mar - 1:52

Elle avait le cœur en vrac, l'âme brouillon. Lily l'intrépide ne voulait plus avancer, ne plus plus marcher. Elle n'avait pas le temps de s'arrêter mais plus la foi de continuer. Les yeux éteints, le regard dans le vide, elle réfléchissait à ses propres mots, rangés dans un écrin de douleur. Elle était fatiguée. De la pire des façons, elle roulait à vide depuis trop longtemps déjà. Occupée à haïr, à maudire, à cacher ce cœur qui battait trop fort et ces larmes qui ne coulaient jamais, elle ne prenait le temps que crier, crier au monde qu'elle s'en foutait, qu'elle était mieux que lui, que tous.
Et la fatigue s'emmêlait avec les battements saccadés de son palpitant, et ses yeux rougissaient sans raison. Lily battait des paupières pour tout faire disparaître.
Les mots de Duane vinrent lui serrer la poitrine, elle se retourna pour le regarder, plus calme qu'elle ne l'était jamais. Elle l'observa sourire, elle l'observa se confier. Elle lui retourna un sourire timide et glissa le bout de ses doigts dans ses cheveux courts, jouant légèrement avec. Leur amitié était sûrement la plus saine qu'elle n'avait jamais connue. Elle pouvait l'aimer de toute son âme, sans aucune crise, sans aucun cri, aucun problème. Il était le frère qu'elle n'avait pas, il était, même dans ses absences, le seul phare à son port.
Elle but encore quelques gorgées et souffla doucement.
Je crois que je vois, Duane, je crois. Je sais pas. Elle fronça les sourcils, elle aurait aimé lui dire que ça lui faisait mal d'entendre ça, qu'elle souffrait de le savoir autrement que bien. Mais ce genre de paroles étaient réservées aux personnes fortes, à celles qui savent passer le cap de la boule dans la gorge, du nœud dans le ventre.
La brune appela la nicotine à la rescousse et souffla sa fumée en même temps que quelques mots douloureux. Je suis toute seule quand dans ma poitrine tout s'emballe, quand je perds le souffle, et que je ne comprends pas. T'es pas là au bon moment. T'es pas là quand mon corps me fatigue, et que je comprends rien. Elle s'exclama, plus brute, s'énervant. Mais je comprends rien ! Ça m'épuise. Elle soupira une énième foi et regarda au loin. C'est comme si je faisais de l'asthme Duane. Comme si j'étais sous speed et tranquillisant en même temps. Ça arrive comme ça, sans crier gare, sans déclencheur, au hasard. J'ai pas le temps putain.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: combattant impossible (duane)   Ven 30 Mar - 3:39

Il y a Lily qui s'effondre et Duane qui peine à trouver les bons mots, les bons gestes pour l'apaiser et la soigner comme il faut. C'est difficile, c'est difficile parce qu'il aimerait aussi se laisser aller, faire un peu comme elle. Personne n'a envie de supporter la détresse d'une autre lorsqu'on se débat déjà avec la sienne mais celle de Lily est épaisse, contamine l'atmosphère.
Alors tout doucement Duane bascule, avec le soleil qui décline et la fraîcheur de l'air, a 19h passé, c'est ici que Brighton prend ses couleurs. Faut croire que Lily a choisi le bon moment pour perdre les siennes. Il se demande, ce qu'il c'est passé juste avant pour qu'il récupère la brune dans cette état. Lily, elle pète souvent les plombs pour rien, c'est son truc les crises de nerfs mais Duane, ça ne l'a jamais vraiment dérangé. C'est son costume à elle, chacun en a. Lui abuse d'humour pour colmater les brèches, Lily crache sur le monde pour se donner des ailes.
Mais là, là, c'est différent. Elle est violente, évidemment mais ce n'est pas la même résonance.
Comme elle semble ne pas avoir de réponses, il s'abstient de lui poser d'autres questions. Duane écoute, encaisse, déchiffre. Il inspire une nouvelle bouffée de cigarette et passe doucement son bras autours d'elle parce qu'il n'y a de toute évidence que ça à faire pour l'instant. Attends. Il fronce les sourcils, cherche des mots qui ne la blesseront pas. Tu peux pas me dire toutes ces choses et les mettre sur la faute du hasard. Duane est partagé entre l'inquiétude et l'agacement. S'il avait été misanthrope, il aurait probablement mit cet égarement sur le compte d'une crise cardiaque. Heureusement – pour lui, pour le monde – Duane ne l'est pas, alors si Lily ne s’apprête pas à mourir, elle parle de sensation, de sentiments et eux par contre, ne viennent jamais sans raison.
Sauf qu'il est là, son grand problème.
Lily, elle ne connaît pas les sentiments ou au contraire, les côtoie tellement et de façon exacerbé qu'ils ont fini par perdre de leur importance, L'amour, la colère, la joie, la tristesse, c'est pareil non ?
Non. Quand ma poitrine s'emballe, la plupart du temps c'est de la faute de Nas. Il m'arrive aussi de penser à autre chose, de recevoir une bonne nouvelle et de défaillir mais au quotidien, le savoir à mes côtés suffit à me faire cet effet-là. Ce n'est pas juste du hasard et je donnerais n'importe quoi, moi, pour ressentir ça en continue. C'est ridicule, parce qu'il suffit de parler de lui, d'avoir son nom sur le bout de la langue pour se sentir un petit peu mieux. La situation le dépasse toujours autant, il rêve d'être demain mais c'est déjà ça. C'est mieux que rien, mieux que de se torturer comme Lily le fait. Il serre les dents et se reprend, plus doucement. Juste, penser à Nas. Rester sur Nas. Tu me parles de sentiments, pas d'un infarctus et d'une prise de drogue excessive. Le truc, c'est de savoir pourquoi t'es comme ça...
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: combattant impossible (duane)   Ven 30 Mar - 12:43

Duane la connaissait mieux qu'elle ne se connaissait elle-même. Elle avait tendance à se laisser vivre, se laisser courir, sans jamais trop réfléchir. Le rythme de la vie était son pas de course, elle se laissait bercer, sans vouloir avoir besoin de plus. Ses sentiments, elle les extériorisait à la seconde, sans s'embarrasser, sans intellectualiser.
Et pourtant, un problème apparaissait régulièrement sur la partition de ses sensations. Un bug dans la matrice. Quelque chose qu'elle avait enjambé, les yeux fermés, trop souvent. Un mal de ventre qui ne partait pas, qui la tordait parfois. Un mal de cœur qu'elle n'arrivait plus à faire taire.
Il passa son bras autour d'elle, et, regardant avec insistance le fond de la bouteille de bière, elle posa sa tête contre son épaule avec soulagement.
Pour lui, rien n'était dû au hasard. Pour lui, il y avait une raison. Lily en avait déjà mal au crâne. Cela ne lui plaisait pas. Elle préférait vivre avec une épine sous le pied plutôt que de prendre le courage de l'enlever.
La peur la paralysait.
Elle sourit en l'entendant parler de Nas. Son amour fantôme. Personne ne le connaissait, personne ne l'avait déjà vu. Mais Duane était le plus heureux du monde à chaque fois que son prénom faisait apparition dans une conversation, à chaque fois qu'il était invité à penser à lui. Quand elle comprit qu'il tentait de faire le lien entre ce qu'il ressentait envers Nas et ce qui l'épuisait elle, son sourire ne fit que s'agrandir.
Le plus intelligent faisait fausse route.
Non, tu comprends pas... C'est pas un truc agréable, c'est plus proche de la gastro. Elle rit légèrement et ferma les yeux, se replongeant dans ces moments qui l'écorchaient. Ça me tord le bide, je peux pas rester en place, mon corps veut fuir, même si je tuerais pour rester là. Je sais pas pourquoi. Non, personne ne veut vivre ça en continu. Son sourire se noyait doucement. Même la présence de mes meilleurs amis n'efface pas ça. Elle repensa à Scar, à sa voix grave, réconfortante, elle repensa à Duane, à ses bras dans lesquels elle se serrait encore maintenant, à Ismaël, à son sourire qui aurait tué n'importe qui.
5 - 4 - 3 - 2 - 1 -
et la tempête, dans son ventre, reprit - doucement, en fond,
la fin de l'armistice
les armes dans sa poitrine recommencèrent leur combat assourdissant
comme ça,
sans rien
C'est tellement lourd. Tu peux pas aimer ressentir ça.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: combattant impossible (duane)   

Revenir en haut Aller en bas
 
combattant impossible (duane)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Impossible Made Possible. Fè san sòt lan wòch? Lamizè ayisyen
» impossible d' actualiser l' assedic par la toile
» Rp de combat ? Voir, sanglant ? Grand combattant, passez par là !
» Le rêve est impalpable, impossible, comme la lumière. le 26 janvier, à trois heures.
» « Un amour impossible Qui devient possible, C'est tout un monde qui s'écroule. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: