AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 maybe i'm looking something that i can't have — cole ♡

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: maybe i'm looking something that i can't have — cole ♡   Dim 11 Mar - 21:03

/ the world was on fire and no one could save me but you, it's strange what desire will make foolish people do, i'd never dreamed that i'd meet somebody like you, and i'd never dreamed that i'd lose somebody like you /
Marisol arriva au Black Dove, un bar qui se trouvait pas loin de chez elle, en milieu de soirée. Celle-ci broyait du noir et avait éprouvé le besoin de sortir de chez elle. Elle n’avait qu’une envie : boire pour oublier tout ce qui n'allait pas dans sa vie. Marisol s'installa au comptoir et commanda un old fashioned. C’était plutôt étonnant de la voir seule dans ce genre de lieux. Marisol évitait les endroits peuplés en général, elle venait ici seulement quand ses amis le lui proposaient. Alors que le bar était fort animé à cette heure-ci, Marisol se contentait de déguster son verre en silence. Celle-ci était perdue dans ses pensées. Si aux yeux des autres, elle allait très bien, c’était loin d’être le cas en réalité. Qu’est-ce qui la préoccupait à ce point? Pour répondre à cette question, il fallait revenir quelques semaines en arrière. Marisol avait alors passé une nuit qu'elle était incapable d'oublier. Ce soir-là, elle s'est laissée séduire par un homme qu'elle ne pouvait pas avoir, Cole Baldini. Depuis lors, c'était le chaos dans sa tête. Elle ne savait pas trop quoi penser de cette nuit passée à ses côtés, elle était totalement perdue. Marisol n'a jamais été douée pour les relations amoureuses, elle n'en a jamais vraiment eu d'ailleurs. Pendant longtemps, elle s'était convaincue que ça ne la dérangeait pas d'être seule, qu'elle n'avait pas besoin d'un homme pour être heureuse. Et puis, Cole est arrivé dans sa vie et a tout chamboulé. C'était la première fois qu'elle faisait quelque chose d'aussi irréfléchi. Et maintenant, Marisol le croise tous les jours dans les couloirs et fait comme si rien ne s'était passé. Elle était redevenue une simple stagiaire et elle ne parlait avec Cole que pour le travail. C'était dur pour elle d'admettre que cette nuit qui avait été si spéciale pour elle ne l'était pas pour lui. Elle n'était qu'une femme parmi tant d'autres aux yeux de Cole. Quelques instants plus tard, elle sortit de sa rêverie et se mit à observer autour d'elle. C'est alors qu'elle le vit, Cole se trouvait à quelques mètres d'elle. Son cœur se mit à battre la chamade instinctivement, comme à chaque fois qu'elle le voyait. Elle voulait se lever de sa chaise et aller lui parler, mais elle n'était pas sûre que ce soit une bonne idée. Elle avait bien compris que leur relation devait rester purement professionnel. Par conséquent, aborder son boss maintenant n'était peut-être pas la meilleure chose à faire. Après quelques instants d'hésitation, elle prit finalement son courage à deux mains et elle se dirigea vers lui.- Bonsoir, je vous offre un verre?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cole Baldini

wish you were a better man.

- paper notes : 81
- since : 23/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #078, sea side.
contact book:
availability: [open] jessi, vee. | next: al.

MessageSujet: Re: maybe i'm looking something that i can't have — cole ♡   Mer 14 Mar - 1:13

La tournée des bars était devenue presque un rituel pour le Baldini. S’asseoir seul, prendre un verre, trouver une jolie femme, lui offrir un verre, et un autre, autant qu’il en faudrait pour qu’elle craque et décide de le laisser aller plus loin avec elle. S’il n’avait jamais forcé la moindre femme dans ses bras et dans son lit, il était, encore aujourd’hui, étonné par le nombre de femmes qui étaient capables de craquer pour son sourire charmeur, sans même qu’il n’est à forcer les choses. Il avait ce charisme qui, même à distance, pouvait en faire craquer plus d’une. Il le savait, il l’utilisait, sans pour autant s’en vanter. Cette soirée n’était pas bien différente. Incapable de se poser, Cole enchainait les conquêtes, ne laissant jamais son esprit réfléchir trop longtemps avant de foncer tête baissée vers une autre relation sans avenir. Son premier verre déjà vidé sur le bar, il détaillait le Black Dove du regard, attendant un signe, une opportunité, un challenge. C’est la qu’il la vit, alors qu’elle s’avançait vers lui. Elle et son visage d’ange, ses cheveux sombres, son incontestable pouvoir de séduction qu’elle ne semblait même pas réalisé posséder. Il n’avait pas décollé son regard d’elle lorsqu’elle arriva à son niveau. — Marisol. — répondit-il simplement. Il était surpris de la voir là. Il était difficile d’imaginer la jeune Castellano seule en train de boire un verre dans un bar bondé, encore plus l’imaginer aborder de parfaits inconnus, elle qui était toujours si discrète. Toujours, ou presque. Cole avait déjà eu la chance de la découvrir sous un tout autre angle, cette seule et unique nuit qu’ils avaient partagé ensemble. Elle était bien trop jeune pour lui, bien trop douce et pure pour qu’il ose, et pourtant. — Bien sûr, avec plaisir. — D’un léger signe de la tête, il l’invita à s’asseoir à côté de lui, alors que son regard s’attarda un instant sur le bar, tentant de remettre rapidement ses idées en ordre avant que les choses ne dérapent. Marisol, il l’avait séduite comme il en avait séduite bien d’autres. Sauf qu’il avait enfreint toutes les règles, avec elle. Pas de relation avec une collègue de travail. Pas de relation avec une femme bien trop jeune pour lui. Pas de relation avec une femme qu’on recroise tous les jours. Mais surtout, une règle qu’il ne pensait jamais enfreindre: ne pas penser à elle tous les jours après la dite nuit. Et pourtant, il s’était retrouvé à penser à Marisol bien plus souvent qu’il n’oserait même l’avouer. Lorsqu’il la croisait dans les couleurs, il était incapable de détourner son regard d’elle. Lorsque quelqu’un prononçait son nom, il sentait son palpitant s’emballer sans raison. Il était incapable de comprendre la logique dans tout cela, et pourtant. Son regard se reposa finalement sur la jeune femme. — Qu’est-ce que tu fais ici ? Je t'imaginais pas à être du genre à trainer dans des bars.

_________________

(cb) you can run, but you can't hide from the feeling you bury inside.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
maybe i'm looking something that i can't have — cole ♡
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» 'Cleff rentre à l'école.
» Vent de panique au Collège St-Paul (koté sa pralé mezanmi)
» Programme national de cantine scolaire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: