AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 drop in the ocean ▪️ jazz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: drop in the ocean ▪️ jazz   Sam 10 Mar - 22:39

assise au comptoir du bar, un verre déjà entamé. elle joue avec celui-ci faisant danser le liquide ambré au fond, geste presque hypnotisant dans lequel, elle se perd presque. y'a un mot sur le comptoir, un bout de papier chiffonné qui trône là renfermant des mots. ces mots étalés à l'ancre comme si la personne s'était ouverte sans réfléchir aux conséquences l'ayant fait sur un coup de tête; un besoin viscéral de s'exprimer.

« Roses are red,
Violets are blue,
Life gives you lemon and I provide the salt,
So Tequila's on you. »
01273-452674
.

mot inséré et envoyé dans une bouteille; une bouteille à la mer qu'elle a finit par recueillir la belle blonde, il y a quelque semaines alors qu'elle longeait pieds nu le bord de l'eau. rire qui s'était échappé de ses lèvres sur le coup de la surprise, elle avait même jeter un regard autour et son air était devenu un peu plus sérieux devant l'impact ces mots. elle l'a ramené chez elle, elle l'a laissé dans un coin de son appartement sans y toucher ayant même l'envie de le jeter à la poubelle, puis elle s'est retenue. puis, il y a quelque jours; elle a repris le mot pour le relire comme si ça faisait des lunes qu'il était là et elle s'est laissé tenter à composer le numéro inscrit. elle est tombé sur la boîte vocale du propriétaire ou plutôt de la propriétaire; elle a reconnue sa voix et sur le coup, elle s'est figé. évidemment, elle la connait de loin; elles n'ont jamais réellement discutés ensemble. puis, elle ne sait pas si c'est le fait d'être tombé sur la boîte vocale qui rendait la chose moins gênante; moins réelle, mais elle lui a laissé un bref message disant qu'elle avait recueillit son mot et sans trop savoir pourquoi, elle lui proposa d'aller boire un verre quand elle serait disponible, piquée par une curiosité indescriptible ayant envie de savoir peut-être ce qui l'avait poussé à écrire une telle chose. voilà qu'aujourd'hui, elle se retrouve dans ce fameux bar; assise au comptoir, un verre entamée à l'attendre. puis, elle se dit que peut-être elle ne viendra pas; qu'elle s'est désisté et finalement ça serait pas plus mal. toutefois, y'a des claquements de chaussure qui se font entendre; des pas qui approchent et qui lui font relever les yeux abandonnant du regard son verre pour l'apercevoir. elle est finalement venue, elle a répondu à ton appel et ça rend le truc réel à présent. sourire discret qui se dessine sur tes lèvres pulpeuse alors qu'elle la laisse prendre place sur le tabouret près du sien. puis sans un mot, elle dépose ses doigts sur le bout de papier pour le glisser vers son auteure tout en disant; « tu m'expliques?» directe, droite au but. dans son regard, y'a de l'amusement c'est vrai, mais aussi cette curiosité palpable qui prend le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 461
- since : 03/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: Brighton Marina
contact book:
availability: logan, beau

MessageSujet: Re: drop in the ocean ▪️ jazz   Dim 11 Mar - 18:47

- drop in the ocean. -

Encore une fois. Encore une fois, elle était en retard et encore une fois, elle aurait pu l'éviter. Ce n'était pas comme si elle rencontrait ce soir un charmant multi-milliardaire qui risquait de changer sa vie, et pourtant elle avait passé bien trop de temps dans son dressing pour trouver sa tenue. Après tout, elle n'en savait pas beaucoup sur la demoiselle qu'elle faisait attendre. Alors, perchée sur ses talons hauts de rigueur, elle arrivait enfin au point de rendez-vous fixé. Finalement, elle se trémoussait dans un jean taille haute et un t-shirt estival, mais comptait sur sa grosse veste en jean, doublée et bien épaisse, pour la tenir au chaud. Parée de quelques bijoux discrets mais d'un rouge à lèvres hypnotisant, elle espérait que celui-ci suffirait à faire oublier son retard.
Le pire ? C'était elle qui avait convenu du rendez-vous, de l'endroit et de l'heure, en rappelant la jeune femme après le message laissé sur son répondeur. En y repensant, elle en avait encore des frissons. Alors elle entre, en se retenant de frissonner. Elle n'avait qu'à chercher une femme seule, sans doute au bar, alors heureusement, sa recherche ne met pas très longtemps à aboutir. Il faut dire qu'elle était quasiment en face, et que sa silhouette s'est retournée vers elle à son approche.

La créature blonde réussit à la figer un instant, avant que ses pas ne la portent, tangente, s'échouer sur le tabouret à ses côtés. Elle n'avait pas reconnu la voix au combiné, mais son visage lui était familier. Son nom, lui échappait, en revanche. Si ses souvenirs étaient bons, elle devait avoir un ou deux ans de moins qu'elle, mais elles devaient avoir fréquenté les mêmes écoles. Certains pourraient croire à la mauvaise blague, ou à une surprise ratée. Pas Jazz. Pas quand elle a vu la blonde, pas quand elle a vu ses jolis yeux, pas quand elle a surpris son sourire. Elle s'affaisse sur le tabouret avec un grand sourire, au contraire. Du regard, elle suit les doigts de la presque-inconnue lui glisser son message, d'où elle reconnaît le texte et son écriture. Lui expliquer ? Il n'y avait pas grand-chose à expliquer, mais soit. Jazz se tourna vers la blonde, malicieuse. Il n'était pas difficile de lui sourire ou de se perdre dans ses grands yeux bleus.
Je t'explique comment j'étais bourrée quand j'ai écrit ça, ou comment utiliser le sel, le citron et la Tequila ? Elle avait beau chercher la bouteille, il lui semblait que la blonde n'avait apporté que le message. Dommage. Elle avait glissé du sel marin à l'intérieur, sinon sa blague tombait à l'eau. Comme à cet instant.
Je suis désolée, je ne me suis même pas présentée ! Je suis Jasmine et je crois qu'on a fréquenté les mêmes écoles, mais ton nom m'échappe ... Elle se mordit une lèvre, pensive. Elle avait beau chercher, son prénom ne lui revenait pas. Peut-être ne l'avait-elle jamais connu, il lui semblait qu'elle se serait souvenu du nom d'une si jolie fille, mais cela faisait maintenant un moment qu'elle avait quitté l'école. En outre, à cette époque, Jazz n'accordait alors pas vraiment son attention aux femmes, pas encore consciente de sa sexualité. Désormais, elle avait toute sa soirée à lui consacrer.
… et je suis désolée du retard ! s'exclame-t-elle enfin, ayant oublié toutes les bonnes politesses en chemin. Je suis toujours en retard, vraiment, mes amis me donnent rendez-vous à midi pour que je sois prête à dix-huit heures, c'est dire !

_________________
amours imaginaires



(c) proserpina - présence réduite jusqu'au 03 septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: drop in the ocean ▪️ jazz   Lun 12 Mar - 23:02

L'entrée en matière est effectuée, Beau ne passe pas par quatre chemins et se rend directement au but. Elle attend des explications, s'attend à une histoire rocambolesque ou un truc dans le genre. La belle blonde est littéralement intrigué par l'arrière pensée de la métisse, ce qui l'a poussé à écrire ces mots précisément. Je t'explique comment j'étais bourrée quand j'ai écrit ça, ou comment utiliser le sel, le citron et la Tequila ? Le regard de la belle blonde qui se plisse légèrement et un sourire amusé qui orne ses lèvres pulpeuses et colorés d'un ton mat. « Hm.. non, j'crois que ça ira.» Évidemment Beau savait le processus concernant les shoots à la tequila, elle n'avait pas besoin de cours préparatoire; d'ailleurs elle avait un sacré bon système et tenait plutôt bien à l'alcool en général. Je suis désolée, je ne me suis même pas présentée ! Je suis Jasmine et je crois qu'on a fréquenté les mêmes écoles, mais ton nom m'échappe ... Elle s'appelait donc Jasmine, un prénom qui collait parfaitement bien d'ailleurs; elle lui rappelait justement cette princesse de disney avec ses grands yeux vert et son teint satiné. « Ouais, c'est possible.. Ton visage ne m'étais pas inconnu.» Qu'elle avoue sans gêne, forcément elles ont fréquentés les même écoles, elles ont dû se croiser brièvement dans les couloirs quelque chose comme ça. « Je m'appelle Beau.» Un prénom plutôt hors du commun, souvent offert à des garçons plutôt qu'à des filles, mais les parents Rosenthal ont toujours voulu faire dans l'originalité et pour sur, ils ont marqués le coup en force. … et je suis désolée du retard ! La belle blonde hausse les épaules pour lui démontrer que ce n'était pas un problème, d'ailleurs elle avait faillit se désister au dernier moment trouvant la situation étrange, puis elle avait fini par se laisser tenter. Je suis toujours en retard, vraiment, mes amis me donnent rendez-vous à midi pour que je sois prête à dix-huit heures, c'est dire ! Cela eut comme effet de faire sourire à nouveau, la belle blonde d'une manière amusé; elle était amusé de voir à quel point la jeune femme à ses côtés avaient une aisance pour parler; moulin à paroles alors qu'elle, elle était grande gueule c'est vrai, mais plutôt mystérieuse. « Eh relaxe ça va.» Penchant brièvement la tête sur le côté, Beau voulait détendre l'atmosphère. Puis, elle reprit parole en s'humectant les lèvres venant à bouger légèrement sur son tabouret. « Alors miss en retard, qu'est-ce que tu bois?» Elle avait dit ses paroles sans la regarder, bien qu'un sourire flottait contre ses lèvres à nouveau. Puis, elle eut une idée pour marquer le coup et demeurer dans le thème. Elle tapota sur le comptoir du bar pour attirer l'attention du barman puis elle s'exclama; « deux shoots de tequila chacune, s'il te plait.» la fameuse lettre dans la bouteille semblait inspirée la jolie blonde qui avait envie de débuter en force cette soirée hors du commun. Elle vint à prendre une gorgée de sa propre boisson à la paille, puis elle reposa son attention sur elle. Beau n'avait encore jamais été attiré par la gente féminine, cela ne lui avait même jamais effleuré l'esprit, ceci dit elle ne pouvait pas mentir sur le fait que la métisse assise tout près d'elle, était plutôt jolie. D'un naturel désarmant, presque troublant. Le barman revint avec les deux shoots chacune avec un plateau où il y avait le fameux sel et les tranches de citrons. À nouveau, Beau brisa le silence; « L'honneur à l'auteure.» Encore une fois, elle la charriait, mais c'était sa façon à elle d'entrer en contact comme bien souvent. La métisse avait écrit ses mots lors d'une soirée arrosée; du coup Beau se demandait si elle allait être à nouveau inspiré alors que l'alcool allait couler dans ses veines.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 461
- since : 03/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: Brighton Marina
contact book:
availability: logan, beau

MessageSujet: Re: drop in the ocean ▪️ jazz   Mer 14 Mar - 22:31

- drop in the ocean. -

Il n'y a rien de plus satisfaisant au monde que d'avoir le contrôle. Le contrôle sur soi, le contrôle sur sa vie, le contrôle sur ses décisions. Mais pas seulement. En ce moment précis, Jazz avait le contrôle sur cette séquence, sur ce rendez-vous. Celui-ci s'était tâché d'une gaffe indélébile, son retard imbécile. Son regard frappa celui de la blonde et percuta ses entrailles, réveillant une soif que même l'alcool ne pourrait assouvir.
Et, aussi simplement que cela, Jasmine n'avait alors plus le contrôle. Et dieu, que c'était bon. Oh, elle ne se faisait pas beaucoup d'illusions. Elle savait qu'elle finirait la soirée sans doute bourrée et sans doute seule, voire, dans le meilleur des cas, dans les bras d'un type qui aurait eu le bonheur de se trouver dans ce même bar. Mais en attendant, l'impatience courrait ses veines, la faisant se demander comment les événements allaient se dérouler. Si ça se trouve, elle serait juste aussi stupide que la majorité des blondes qu'elle connaissait, et elle penserait simplement à tout ce gâchis de la nature.

A ses côtés, elle répond à la question saugrenue de la presque inconnue dont elle ne connaît pas l'identité, essayant de voir jusqu'où ses questions porteraient. Mais visiblement, elle était bien au courant de l'utilisation des trois ingrédients, ce que Jasmine salua d'un sourire. Avant de se présenter, poliment, dans l'espoir de pouvoir bientôt mettre un nom sur ce visage, pour confirmer ses soupçons, aussi. Effectivement, elle semble aussi vivre un déjà-vu, Beau. C'est bizarre comme nom. Elle ne l'avait jusque-là jamais vu donné à une fille, mais il y a bien des premières à tout.
Sur ce, elle changea bien vite de sujet et accabla son retard, babillant pour briser la glace, pour combler un vide qu'elle ne désire pas. Pour dissimuler sans doute, un léger stress qui tarde sur sa peau – qu'elle n'arrive visiblement pas à dissimuler, alors qu'elle se fait reprendre par Beau.
Boire. Quelle belle invention et quelle belle alternative. Même si elle la jugea d'un regard en coin pour toute réponse. Réponse qui, d'ailleurs, était inscrite noire sur blanc sur le morceau de papier entre elles. Elle ne s'était pas déplacée pour boire de la bière, ce soir, et apprécia l'initiative tardive à l'attention du barman. Je pense que la tequila est un excellent choix, mademoiselle. Elle lâcha un sourire, puis une menace à peine voilée. En même temps, je pense que j'serais partie si tu m'avais proposé un truc sans alcool ou une merde du genre. Heureusement, le scénario catastrophe avait été évité de justesse, alors elle peut se permettre d'en rire.

Le plateau ne tarda pas à arriver, et la blonde à lui dire de commencer les honneurs. Jasmine la regarda, ayant pensé qu'elles prendraient les shooters ensemble, mais si elle devait commencer … Très bien. C'était le genre de challenge stupide qu'elle savait très bien relever. Elle n'aurait simplement pas dû dire ça.
Tendant une moue sexy au barman, elle battit des cils à son attention. Les barmans devaient se faire draguer plusieurs fois par semaine – du moins celui-là, qui devait passer de mignon à canon avec plusieurs verres dans le sang. T'es célib ? La réponse affirmative ne se fait pas tarder, comme il fallait s'en douter. Bien. Jasmine se releva, pour pouvoir se pencher au-dessus du bar plus facilement, aidée de ses talons aiguille. Dernier regard à Beau, avant de saler le dessus de sa main. Tendant ensuite la tranche du citron devant les lèvres du barman. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre.
Sel, tequila, citron. Elle termina le trio magique avec une main sur la joue du barman, et l'impression d'avoir vingt ans à nouveau. Quelques secondes après, elle se retrouvait avec le visage pincé sous l'acidité de l'agrume croqué, gisant sur le plateau comme un mauvais souvenir. Ew ... Elle avait la bouche en feu, désormais. Ton tour ! Elle tente de sourire pour l'encourager, mais à ce moment-là, ça doit juste lui faire une tête difforme.
Tant pis. Elle, osera-t-elle faire pareil ?

_________________
amours imaginaires



(c) proserpina - présence réduite jusqu'au 03 septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: drop in the ocean ▪️ jazz   Dim 18 Mar - 16:35

La belle blonde a toujours eu un esprit festif et cela remonte à loin, très loin. C'est d'ailleurs pour cette raison, qu'elle prit l'initiative de commander des shooters de tequila pour marquer le coup; en même temps, il y avait quelque chose de symbolique avec la fameuse bouteille retrouvé sur le bord de l'eau et la fameux message glissé à l'intérieur. Je pense que la tequila est un excellent choix, mademoiselle. Sourire qui se glisse au coin de ses lèvres pulpeuses et qui s'élargit à l'entente de ces paroles soufflées comme une menace;En même temps, je pense que j'serais partie si tu m'avais proposé un truc sans alcool ou une merde du genre. La belle brune avait de la répartie et ça, ça amusait largement Beau qui adore ce type de personne; capable de répondre et d'avoir du mordant. Puis vient le moment où elle lui laisse le loisir de prendre le premier shooter du plateau. La jeune femme se transforma soudainement en demoiselle séductrice et tentatrice venant à battre des cils pour attirer l'attention du barman. T'es célib ? qu'elle lui demanda, évidemment il répondit de façon affirmatif étant presque hypnotisé devant cette créature au teint basané. Beau demeurait l'observatrice du moment, évidemment c'était qu'un challenge stupide et à la con, mais en l'observant attentivement agir; il y avait quelque chose de terriblement sexy de quoi en faire rougir plus d'un. D'ailleurs, certains hommes assis au comptoir semblaient eux aussi prendre un malin plaisir à jouer les observateurs. Un rire s'échappe des lèvres de la blonde, quand elle voit son visage se crisper devant l'acidité du citron. Finalement, voilà que c'est son tour; le barman a disparu pour aller servir d'autres clients, du coup Beau ne peut pas refaire le même manège. Ses grands yeux bleus se glissent vers sa partenaire de beuverie du moment, puis elle prend parole; « On a des spectateurs..» Paroles prononcées dans un souffle, alors que les quelques hommes du comptoir les observent toujours avec attention. « J'ai envie de les faire rêver un peu.» Toujours sur le même ton avec ce sourire malicieux aux lèvres, Beau vient à saler le dessus de sa main « Tu crois que tu peux te sacrifier pour la cause?» Évidemment, elle fait référence au quartier de citron amer; Beau espère que Jazz comprenne où elle veut s'en aller avec ça. Beau, joueuse qui ne prend pas conscience toujours de ce qu'elle fait; de l'impact qu'elle produit autour et sur elle-même. Beau, elle a déjà draguer des femmes, embrasser aussi pour le plaisir alors qu'elle était enivrée par l'alcool. Toutefois, elle s'est jamais arrêter sur ce que ça lui faisait chez elle, jamais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 461
- since : 03/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: Brighton Marina
contact book:
availability: logan, beau

MessageSujet: Re: drop in the ocean ▪️ jazz   Mar 20 Mar - 19:47

N'importe qui qui connaissait un peu Jasmine se serait doutée qu'elle cherchait à provoquer quelque chose chez Beau. Elle aurait été avec un homme à ses côtés, elle n'aurait pas eu besoin d'en faire autant, de se comporter aussi stupidement peut-être, de provoquer à l'envi son auditoire. Il n'y en a que pour la blonde, pourtant. Quelques secondes, quelques minutes à ses côtés et voilà que se forme un nouveau défi dans le coeur de Jasmine, un nouveau défi. Cela mènerait probablement nulle part, mais elle s'en voudrait de ne pas avoir, au moins, essayé. Quitte à repartir alourdie de ses remords.
Pour quelques instants, elle fait le bonheur du barman. Il n'y a plus qu'elle et plus que lui, un trois fois rien entre leurs lèvres. En général, c'est pas en embrassant le mec que l'on obtient la fille – en général. Pourtant, aucune de ses pensées n'était dédiée à l'employé, à cet instant, alors qu'elle relevait le défi.
Assommée par le cocktail, elle doit offrir une mine terrible à sa voisine. C'était l'effet de la tequila, elle n'y était pour rien, malgré son bon vouloir. Tout ce qu'elle voulait voir désormais, c'était l'ingéniosité de Beau. Si elle allait faire pareil, si elle allait se dégonfler et boire le shooter d'une manière classique …
Ou si elle allait aller plus loin, et lui demander quelque chose. Oserait-elle ?

« On a des spectateurs..» Jazz ouvre les yeux, étonnée. Elle n'avait pas fait attention aux autres, puisque les autres, à ce moment précis, ne l'intéressaient pas. De plus, cela ne l'étonnait qu'à moitié, étant donné le mal qu'elle s'était donné pour capter celle de la blonde. Cela l'effraierait peut-être, pensa-t-elle, juste avant que l'effet inverse ne se produise. Alors Jasmine s'autorisa à lâcher un sourire, ravie. Ah oui ? Elle aussi, elle voulait voir ça, voir comment Beau allait la faire rêver. Fais-nous rêver ... Comme une prière, une supplique du bout des lèvres, une curiosité impatiente. Jasmine marchait sur un nuage et elle n'était pas prête de vouloir retourner sur la terre ferme.
« Tu crois que tu peux te sacrifier pour la cause ?» Les mots fusent avant même qu'elle ne puisse y réfléchir à deux fois. Tout ce que tu voudras ! Le temps que ses neurones ne fassent le tour de son cerveau, il était fort possible que la couleur de ses joues soit devenue soudainement plus vive.
Elle ne la connaissait que depuis quelques minutes, et là voilà qui craquait déjà pour son joli minois. Le pire, c'est qu'elle venait probablement de court-circuiter ses pensées, affichées en gros sur son visage. Tout ce qu'elle imaginait, c'était Beau feindre un rire et répliquer qu'elle avait un copain, ou fuir, tout simplement.
Soudainement bien moins sûre d'elle, elle glissa lentement ses doigts vers le morceau de citron. Pour qu'elle ait le temps de dire non, de dire stop. De ne pas la laisser en plan quelques secondes plus tard. Jasmine était en proie à une sévère attaque de sa conscience, quasiment sûre de foncer droit dans un mur hétérosexuel.
Alors, elle souffle un : T'es sûre ? discret, à son attention. Pour la première fois depuis sa réponse trop vive et trop révélatrice, elle ose croiser son regard. Avant de planter le bout de ses incisives dans la peau du citron.
Et elle s'y voyait déjà, la pauvre idiote, se dire « c'est rien, c'est même pas un baiser, c'est juste pour impressionner les autres, le barman aussi » dans quelques heures, et imaginer les milliers de scénarios différents qui auraient pu se produire, des scénarios sans dessus-dessous, des fantasmes à peine voilés. Imaginer le goût des lèvres de Beau, du sel de sa peau, et s'en mordre les doigts. A défaut, ses ongles se plantaient dans la chair de ses paumes, et ses yeux dans ceux de sa voisine. Si seulement elle pouvait lire dans ses pensées, ça serait tellement plus simple.

_________________
amours imaginaires



(c) proserpina - présence réduite jusqu'au 03 septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: drop in the ocean ▪️ jazz   Sam 31 Mar - 19:58

Voilà que c'est autour de Beau de surprendre, de s'enfiler ce fameux shoot d'une façon originale. Étrangement, elle a envie de reproduire la même action que la belle brune quelques secondes auparavant, mais le barman semble indisponible pour l'exécution. Du coup, de façon impulsive; la belle blonde prononce à sa partenaire du moment de se sacrifier pour la cause. Tout ce que tu voudras ! Paroles prononcées de façon plus que spontané qui a de quoi faire sourire Beau; sourire discret certes, mais présent. L'âme de la joueuse qui revient à la charge. Puis voilà que la belle brune vint à glisser ses doigts fin vers la tranche de citron. Il était encore temps de renoncer, de dire stop; pourtant aucun mot ne franchit les lèvres pulpeuses de Beau qui sans trop savoir pourquoi, avait envie que l'action se produise. Il faut dire qu'elle s'était enfiler un ou deux verres avant l'arrivé de son invité; alors forcément elle pouvait mettre ça sur le compte de l'alcool comme bien souvent. T'es sûre ? Questionnement murmuré, voilà que leurs regards se croisent pour la première fois depuis de longues minutes sans se regarder. Sensation étrange qui submerge soudainement la belle blonde; comme si le fait de lui demander, venait à l'ébranler un peu alors que bien souvent elle agit sans trop réfléchir, elle ne se pose pas toujours un tas de questions au contraire, véritable tornade. Puis voilà qu'elle plante ses incisives dans la peau du citron et qu'elles franchissent enfin la barrière. Le mélange du sel, de la tequila et du citron de quoi donner le tournis. Toutefois, y'a un truc encore plus fort et indescriptible que ça, la saveur et la douceur des lèvres de la belle brune. Bien sûr, ce n'est pas un baiser à proprement parlé, mais ça à de quoi faire réagir intérieurement la belle blonde. Décharge électrique, sensations nouvelles dans le corps; une sorte de pudeur et sensualité à la fois. Beau se retrouve catapulté dans une autre dimension, une bulle. Évidemment, l'action en soit ne dure pas longtemps, mais c'est comme si le temps était venu à se figer durant un instant. Puis, des sifflements et paroles des gens autour viennent à la sortir de là et la ramène à la réalité. Ses yeux qui s'ouvrent et l'espoir que personne ne remarque la rougeur sur ses joues. Regard qui demeure dans ceux de la belle brune, proximité toujours présente et qui dure quelques secondes encore avant qu'elle finisse par se reculer se replaçant sur son tabouret. Ses doigts qui s'emparent du second shoot et voilà qu'elle articule; « Cul sec.» Puis sans attendre, elle le consomme venant à le reposer sur le comptoir. Jamais, Beau s'était sentis autant déstabilisé que ça. Évidemment, elle tente de ne pas le démontrer habituellement elle réussit plutôt bien, m'enfin habituellement. « Je crois que le spectacle a plu.» Qu'elle dit dans un sourire en coin, après un instant à regarder de nouveau la jeune femme, façon pour elle de changer de sujet et reprendre de la contenance. Toi Beau, ça t'as plu? Littéralement, si elle s'écoutait elle en redemanderait encore d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 461
- since : 03/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: Brighton Marina
contact book:
availability: logan, beau

MessageSujet: Re: drop in the ocean ▪️ jazz   Sam 7 Avr - 11:51

- drop in the ocean. -

Il y a encore un peu d'agrume sur le bout de ses lèvres, encore un peu d'acidité qui retourne son cœur. Les résidus de l'agrume encore bien présents dans sa bouche, pourtant, quand Jasmine pose entre ses dents le second morceau, les sensations sont très différentes. Son palpitant s'emballe pour un rien – un regard, un sourire, une moue du visage de Beau prête à défier le monde et le bar. Les mots tournent sans arrêt dans sa tête, la convainquant presque à se dire que ce n'était rien, tout cela, cette mascarade, et qu'elle ne devait pas y voir un signe caché. Un signe pour elle.
Pourtant, aussi sûr que deux et deux font quatre, ses poumons ont cessé toute activité quand le visage de la blonde s'est rapproché du sien, et ses paupières se sont presque refermées comme pour mieux savourer le fruit qui n'était pas sien. D'autres auraient évoqué le fruit défendu. Mais sur ses lèvres, le bref contact avec celles de sa voisine lui ont semblé miel et sucre, rose et nectar. Pêche et péché. Tant et si bien qu'elle en oublierait l'acidité du citron et le lieu où elles étaient puisque clairement, ça devait être un autre espace-temps que celui dans lequel elle était entré dix minutes plus tôt.
Sifflements. Agacement. La brune faillit décocher un regard assassin vers l'origine du bruit, avant de comprendre que ceux-ci n'étaient pas mauvais. Elle se força à reprendre un visage enjoué – par le passé, elle avait reçu d'autres sifflements, bien moins enjoués. Plongée dans le regard de la blonde, elle n'eut aucun mal à oublier les sons rapidement. Puis, la magie s'efface quand elle reprend sa position, et Jazz profite de ce moment pour se débarrasser de la peau de l'agrume, encore entre ses dents.
Elle regarde Beau en tentant de cacher – vainement – qu'elle avait apprécié ce qui venait de se passer, la voyant s'affairer avec le second shot. Au moins, le nez dans l'alcool, celle-ci ne pouvait pas voir le sourire qu'elle arborait. Jazz ne toucha pas à son deuxième verre, préférant lancer un regard discret autour d'elles.
Je pense aussi. On va voir ça. D'un signe, elle fit signe au barman, qui ne mit pas longtemps à accourir à leur service. Vous pouvez allez voir par là-bas - elle fit un signe discret vers l'un des mecs encore occupé à les dévisager sans retenue, et lui demander s'il veut pas nous offrir les verres ? Autant en profiter pour le dépouiller.

Elle lança un sourire magnétique au barman, avant de commencer à saler sa main, de telle manière à ce que la partition soit visible depuis la place de leurs spectateurs. Lentement, elle posa une question à sa voisine, pour rester dans l'ambiance. Est-ce que je dois … m'attendre à ce que ton petit copain super-canon débarque et fasse une scène ? Car ce rêve dans lequel elle évoluait devait bien finir de manière tragique. De manière amicale, dans le meilleur des cas. Ce qui lui donnait presque envie de vomir – alors elle s'empara du shooter plutôt, le vidant d'un trait, après le sel, avant le citron. Encore un florilège de sensations – à ce rythme, elle ne tiendrait pas, son cœur démissionnerait et son estomac abdiquerait. Sa raison partirait en voyage, son désir lettre morte.

_________________
amours imaginaires



(c) proserpina - présence réduite jusqu'au 03 septembre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: drop in the ocean ▪️ jazz   

Revenir en haut Aller en bas
 
drop in the ocean ▪️ jazz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A drop in the ocean ; Sutton
» A. Chelsea Robinson ♠ A Drop In The Ocean
» LOLIAM › a drop in the ocean
» A drop in the ocean - Aife
» drop sur les boss monsters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: