AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 river of tears (neha).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 21
- since : 08/03/2018


MessageSujet: river of tears (neha).   Jeu 8 Mar - 21:25:38




- neha bakshi -
i won't take the easy road.


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance: trente-cinq ans à son compteur. les années ont filé trop vite pour qu'elle le réalise. c'est à jaipur qu'elle a poussé son premier cri. - origines et nationalité: indienne de part ses deux parents. origine d'où est née sa peau halée. origine qui lui conforte ce petit accent que certains trouvent séduisant. pays qu'elle a dû quitter à contre coeur. pays qui reste ancré dans sa chaire comme le reste. - statut familial: elle a grandi dans une famille très pauvre. elle n'a pour autant pas manqué d'amour. entourée de ses parents et de son frère aîné, neha a appris les vraies valeurs de la vie. quand elle a quitté l'inde à la nuit tombée loin des regards curieux, elle a laissé une simple lettre d'excuses. depuis elle a renoué avec eux et grâce à son travail, chaque mois une enveloppe d'argent part en direction du foyer familial. - statut civil: divorcée depuis plusieurs années maintenant. c’est à l’aube de ses dix-huit ans qu’elle a épousé cet homme. il avait tout pour plaire. il avait de l’amour à revendre. c’est ce qu’elle croyait avant de devenir sa victime. pervers narcissique qui a fait d’elle un objet. elle a perdu toute confiance. elle est devenue sa chose et il la maniait au quotidien comme une poupée de chiffon. les coups tombaient. les insultes suivaient. c’est à bout de force, le corps marqué et l’esprit brisé qu’elle a fuit son pays pour lui échapper. c'est grâce à un autre homme qu'elle a réappris à aimer. à faire confiance. des sentiments nés de nul part. des sentiments qui ont su la transporter ailleurs. pourtant, rien n'est simple. maîtresse, tapis dans l'ombre, elle doit garder le silence. fantôme trop présent, neha doit mordre sa lèvre pour s'empêcher de hurler en sentant celui qu'elle aime s'éloigner. tragédie d'une vie qui se répète. - occupation: elle se rêvait pédiatre depuis sa plus tendre enfance. mais ses rêves se sont envolés quand elle a été contrainte d'abandonner ses études. en débarquant ici avec sa simple valise retenue par ses fines phalanges, elle a oeuvré comme employée de maison par-ci et par-là. c'est ainsi qu'elle a été recommandée à la famille glass. elle est entrée dans leur univers et n'avait pas idée d'à quel point ça chamboulerait son existence. - cinq choses favorites: lire un roman assise avec la nuit étoile en guise de témoin. son odeur, celle qu'il laisse à chaque fois qu'il frôle sa peau et serre son corps fin contre le sien. courir dans les rues désertes de la ville, le matin tôt, quand tout le monde dort encore. les films en noir et blanc des années cinquante. les traditions de son pays qui lui manque tant. - saison préférée: l'automne. observer les feuilles qui tombent au sol. les couleurs qui changent, qui se transforment. le soleil qui disparaît parfois au profit de la grisaille pour mieux revenir taquiner son échine. l'autonome saison qui sent bon la douceur, avant que l'hiver ne dévoile son tapis gelé. - traits de caractères: solitaire, blessée, timide, observatrice, pudique, perdue, tiraillée, douce, impulsive parfois, possessive quand elle aime, fragile, maternelle, fidèle. - groupe: marigold. - avatar: priyanka chopra.

ii. swing wide your crane, run me

de battre, mon coeur s'est arrêté.

Elle se souvient de tout. Chronologie du passé qui réussit encore à la hanter maintenant. Leurs parents avaient choisi pour eux. Tradition oblige. En le rencontrant, elle avait senti ses joues rosir. Ce sourire étira ses lèvres pulpeuses. Un voile rouge masquait ses épaules et elle le tenait de ses doigts fins comme pour se protéger. Si elle avait su. Premier garçon qu’elle côtoyait. L’arrangement avait été conclu et le mariage n’a pas tardé à suivre. Pas réellement d’amour au début. Sentiments se formant par la suite. Parce qu’il avait réussi à berner tout le monde. Sourire éternel qui rimait avec perfection. Neha, bien trop naïve pour le croire, pour espérer. Son coeur s’est fait attraper. Trop vite. Trop injustement. La tragédie pouvait débuter.

« T’es bonne à rien. J’ai envie de gerber en te voyant. Tu pues la tristesse Neha. T’es qu’une putain de chienne. » La remarque claque dans le salon miteux. La brune sent sa respiration se briser. Elle laisse sa bouche s’ouvrir, comme pour parler, mais le son ne franchit pas cette frontière. Une larme glisse sur son minois. Elle est salée et amère à la fois. Elle est pétrifiée comme depuis deux ans maintenant. L’enfer rythme son quotidien face à son bourreau. Comme si les mots perfides ne suffisent plus, il balance au sol le plat cuisiné par Neha. La couleur amenée par les épices se déversent sur à terre en même temps que le reste. Il ricane. Il ricane si fort qu’on dirait une mélodie venue tout droit des abysses. « A terre, idiote. » Ordre qui vient peser un peu plus dans l’atmosphère. L’indienne ne semble comprendre qu’à moitié. Alors Rajhi s’approche. De sa main virile, il empoigne la chevelure de la brune et balance son corps frêle contre le carrelage froid. Il rit encore. Il rit trop. Il rit si fort qu’elle en a la nausée. Il colle le visage de sa pauvre épouser dans la nourriture et lui ordonne de nettoyer. Les ordres tombent. Les pics aussi. Il manipule son corps comme les fils d’un pantin. Il se sert d’elle sans plus rien donner en retour. Juste de la haine. Juste cette colère qui est venue la fragiliser. Poupée de chiffon trop traînée à terre. Poupée de chiffon qui respire à peine. Elle ouvre ses lèvres, prête à dire non pour une fois comme si c’était la goutte d’eau. Mais l’homme ne lui en laisse pas le temps. Un coup de pied dans les tripes alors qu’elle pousse un cri en pleurant. Les perles transparentes deviennent impératrices de son visage souillé. Il tire sur sa robe fine et redresse son corps. Comme si ça ne suffit pas, il la propulse contre le mur et c’est le revers de sa main qui vient claquer sur sa joue. La cage thoracique de Neha menace d’exploser. Elle ne dit plus rien. Elle se laisse faire. Les monstres gagnent toujours, elle en est convaincue maintenant.

C’est en pleine nuit qu’elle a abandonné la partie. C’était la fuite ou la mort. Neha a choisi de vivre. Aidée par un ami proche, voilée dans les rues de Jaipur, elle a disparu avec les étoiles en témoin. Quelques billets pour tenir le coup, sa valise dans les mains et des souvenirs pour ternir le reste. Elle a parcouru des milliers de kilomètres pour échapper à son bourreau. La peur au ventre. La peur à l’âme. Celle qu’il puisse la retrouver et la tuer définitivement.

un peu, beaucoup, aveuglément.

Un sourire étire ses lèvres rougies. Elle sourit. Elle réapprend à le faire. Sans avoir honte. Sans craintes de représailles. Sa peau frissonne quand Neha sent la bouche de son amant se déposer à même son échine. Elle lâche un soupire et sent le creux de ses reins se creuser. Ses paupières se scellent pour savourer et sa main s’échappe dans la nuque de Calder. Elle retombe sur le dos et l’observe. Lui, au regard meurtri. Lui qui ne peut qu’imaginer le visage de l’indienne. Visage qu’il vient effleurer de ses phalanges alors qu’elle attrape ses lèvres dans un baiser passionné. Elle savoure ce moment. Cette douceur qui réveille ses seins. Cette douceur qui réanime son coeur. Avec lui, elle est rassurée. Elle est choyée. C’est beau. C’est doux. C’est simple. Mais ça l’est pas tant que ça. Parce qu’elle a foncé droit dans un mur dont son coeur aurait pu se passer. Lui, homme marié, père de famille. Lui, à la vie diamétralement opposée à la sienne. Lui, si charismatique, si…tout. Et elle…si peu. De sa vie, elle ne lui a pas dit grand chose. Il a sûrement remarqué sa manière de se retourner dans la rue comme par crainte de retomber sur son ex-époux. Il a laissé du temps au temps pour saisir ses lèvres la première fois sans qu’elle ne sursaute comme un animal maltraité. Elle aurait dû dire non dès le début et écouter ses valeurs. Pourtant, pour la première fois de sa vie, Neha a voulu se laisser vivre. Elle a voulu être comme tout le monde. Heureuse et amoureuse.

Alors ils ont choisi d’oublier le monde. Leurs éclats de rire se mêlant. Leurs peaux se charmant. Il s’est imprégné de chacun des traits de Neha, comme un artiste capable de la peindre sur une toile blanche. Chaque baiser devenait une renaissance. Chaque moment une aubaine au bonheur. Ils étaient ce couple de l’ombre. Cette relation que personne ne soupçonnait sauf les plus observateurs.

Mais récemment, c'est les caméras qui ont pris tous les droits. Le retour de la femme prodigue. Le retour de celle qu'elle n'ose même pas regarder dans les yeux. Peur terrible qu'elle comprenne tout. Alors depuis cet instant, Neha se fait plus distante. Elle arbore le rôle parfait de la femme de ménage irréprochable. Elle fuit les caméras, refusant de voir son image risquer d'apparaître à la vue du mon entier. Cal, elle le retrouve à l'abri de tous. Quand les lumières s'éteignent. Quand tout le monde dort. C'est comme ça qu'elle a compris. C'est comme ça qu'elle a réalisé sa place de maîtresse. Pourtant, incapable de se passer de lui. Incapable de ne plus l'aimer. Ecorchée vive qui renaît grâce à lui. Elle le répare comme il panse les blessures les plus intimes de Neha. Si douce, si calme, si pudique. Des sentiments qui viennent contraster avec la possessivité qui gagne ses chaires depuis le retour de madame glass. Imaginer perdre Cal ? Elle se refuse à le faire. Elle n'y survivrait pas. Elle le sait.

iii. when eyes are all painted sinatra blue
- pseudo/prénom: emma. - âge et pays: le même encore, france. - type de personnage: pré-lien en quelque sorte (de mon chat ) - votre avis sur le forum: parfait, parfait, parfait. - où avez-vous connu le forum: bazzart. - autre: aimez-moi.  

_________________
after all this time i never thought we'd be here never thought we'd be here when my love for you was blind but i couldn't make you see it


Dernière édition par Neha Bakshi le Ven 9 Mar - 0:14:11, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 32
- since : 20/02/2018


- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Jeu 8 Mar - 21:26:31

Priyankaaaa.
Rebienvenue parmi nous. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Jeu 8 Mar - 21:36:11

ma beauté
j'aime déjà beaucoup trop neha.
t'es belle. t'es parfaite I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 606
- since : 24/12/2017


- getaway car.
address:
contact book:
availability: open (janey, lisa, emma, clara, joan, lucy, pippa, dani)

MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Jeu 8 Mar - 21:38:09

Ce début de fiche, Priyanka, ce titre..
Rebienvenue, bon courage pour la suite de cette fiche ! I love you

_________________
-- So tell me another beautiful lie, Tell me everything I want to hear. Won't you lay here by my side? I want to fuck away all my fear. @bearsden

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 526
- since : 03/12/2017


- getaway car.
address:
contact book:
availability: (nana, lily + her gang, lily, côme)

MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Jeu 8 Mar - 21:38:30

rebienvenue

_________________

fuis moi comme le choléra
Comment est-ce que tu peux penser qu'tu tiens à moi, si moi même j'y tiens pas?pourquoi tu dis qu'tu m'aimes alors que moi-même j'me déteste?∆ northern lights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 4698
- since : 04/11/2017


- getaway car.
address: #124, west side.
contact book:
availability: nash, daisy, calvin, isla.

MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Jeu 8 Mar - 21:44:57

Priyanka, ce pseudo. T'es superbe.
Rebienvenue à la maison, tu sais où me trouver au besoin.

_________________

    - i love you for watching me shine, and i had the best day with you today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar

- paper notes : 92
- since : 24/02/2018


- getaway car.
address: #028, brighton seaside.
contact book:
availability: tommy, becca, eli, iolanda. (closed)

MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Jeu 8 Mar - 21:54:14

ce personnage
rebienvenue chez toi

_________________
if i could only shut it out.
Below my soul, I feel an engine, collapsing as it sees the pain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Nash Kershaw

say it before you run out of time.

- paper notes : 1874
- since : 16/11/2017


- getaway car.
address: #53, east side w/ daisy.
contact book:
availability: ON / lula, daisy.

MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Jeu 8 Mar - 22:10:11

Rebienvenue par ici. I love you

_________________

N A S H   K E R S H A W
meeting you was like listening to a song for the first time and knowing it would be my favorite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 245
- since : 27/02/2018


- getaway car.
address: brighton sea side.
contact book:
availability: (côme, renata, rafael/3)

MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Jeu 8 Mar - 22:19:04

rebienvenue parmi nous I love you

_________________

have you no backbone have you no spine ? whatever happened to no one gets left behind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 94
- since : 04/03/2018


- getaway car.
address:
contact book:
availability: Non-Libre | 4/3

MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Jeu 8 Mar - 23:25:29

Superbe avatar et histoire touchante rebienvenue !

_________________
❝Je pense qu'on est dans une époque ironique. Et l'ironie ça tue la candeur, ça tue la naïveté et ça tue la jeunesse. Je pense que c'est bien de temps en temps d'estimer que c'est blanc ou noir… ça fait avancer. On fait des rêves. Aujourd'hui on est bien gavés de gris. Et à un moment donné, c'est un peu dur l'ironie.❞ Damien Saez
 

Award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 21
- since : 08/03/2018


MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Ven 9 Mar - 0:14:50

merci les petits loups, vous êtes parfaits.
cal chaton :

_________________
after all this time i never thought we'd be here never thought we'd be here when my love for you was blind but i couldn't make you see it
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Ven 9 Mar - 0:28:04

la magnifique a écrit:
Imaginer perdre Cal ? Elle se refuse à le faire. Elle n'y survivrait pas. Elle le sait.

mon petit cœur. mais mon petit cœur
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 583
- since : 25/11/2017


- getaway car.
address:
contact book:
availability: & Brandy & Mariel & Matilda & Tori & Bash

MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Ven 9 Mar - 8:44:41

Le perso, Priyanka et tout
Rebienvenue ici

_________________
AND I WISH I WAS A COMET,
to crash on your feet, just to be remembered.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Lula Goldstein

take your broken heart, make it into art.

- paper notes : 4698
- since : 04/11/2017


- getaway car.
address: #124, west side.
contact book:
availability: nash, daisy, calvin, isla.

MessageSujet: Re: river of tears (neha).   Ven 9 Mar - 11:20:25

Tout est parfait ma belle, j'adore Neha.
Amuse-toi bien avec ce nouveau personnage.

_________________

    - i love you for watching me shine, and i had the best day with you today.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: river of tears (neha).   

Revenir en haut Aller en bas
 
river of tears (neha).
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voila un grand dresseur , voila Nate River !
» Tears of my Hearth... [0/3] Celesty is there!!!!!! :P
» 07. My tears dry on their own
» kathleen ; tears don't fall
» This is River Song, back in her cell. Oh, and I'll take breakfast at the usual time. Thank you!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: hear them whispers. :: run for the fences.-
Sauter vers: