AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dear sunday ... (Kala)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Melvin Wheeler

com' into my storm

- paper notes : 123
- since : 28/02/2018


MessageSujet: Dear sunday ... (Kala)   Lun 5 Mar - 15:12


    Les jours ensoleillés, en dehors de l’été, à Brighton, sont très rares. On peut les compter sur les doigts de la main d’un simpson. 4 tout au plus ! Alors inutile de vous dire qu’aujourd’hui, avec ce superbe soleil, est un jour bénit.
    Amen.

    Melvin n’a pas hésité un instant. Les rayons du soleil sont venus chatouiller son visage en se glissant à travers le store de sa chambre. Il s’est réveillé d’un bond, a éternué, (les premiers rayons de soleil lui font toujours cet effet), et il s’est dirigé vers son sac à dos pour préparer ses affaires. Crème solaire, serviette de plage, lunettes de soleil, ipod … Avant de fermer son sac, il se dit qu’il pourrait aussi embarquer un roman, histoire de ne pas passer complètement la journée à dormir. Le hic, c’est qu’il n’est pas très littéraire et que ça fait bien longtemps qu’il n’a plus plongé son nez dans un roman. Les livres, il a aimé ça quand il était jeune, surtout les BD. Puis, en grandissant, il a découvert le skateboard, la photographie et la musique… alors les livres lui ont semblé bien tristes à côté de tout ça. Mais depuis qu’il a quitté New-York pour venir étudier à Brighton, il vit désormais une toute nouvelle vie. Et qui dit nouvelle vie, dit nouvelles et surtout bonnes habitudes. Lire pourrait devenir sa nouvelle résolution. Une résolution de nouvelle vie, de nouveau départ… Pourquoi pas...

    Le jeune garçon file à la salle de bain, prend une douche illico, enfile un maillot et ses vêtements par dessus. Puis, avant de sortir de l’appartement, il passe devant la bibliothèque. Lui ne possède pas de roman mais heureusement, il vit en colocation. Alors, il peut emprunter un livre vite fait de la bibliothèque avant même que quelqu’un s’en aperçoive. Il se presse. Il penche sa tête pour deviner quelques titres sur les tranches des bouquins. Et soudain, il retire du meuble quelque chose qui semble l’intéresser. L’auteur ? Guillaume Musso … Melvin ne connaît pas. Il retourne l’objet pour lire le quatrième de couverture. Ca parle d’une fille qui vit en France, d’un mec qui vit aux Etats-Unis. Il y a de la neige et un grand mystère autour d’eux, style thriller-policier. Parfait ! Melvin jette le livre dans son sac à dos et sort de l’appartement. En réalité, il est loin de se douter qu’il s’apprête à lire sur une plage bondée, un roman à l’eau de rose destiné surtout à un public féminin.

    Arrivé sur la plage, il se rend vite compte qu’il n’a pas été le seul à avoir eu cette superbe idée de profiter du soleil. C’est dimanche et évidemment, il est très difficile de trouver un coin libre sur la plage de galets. Il enjambe quelques personnes, s’excuse rapidement pour le dérangement et retient des cris de douleurs…Il n’aurait pas dû retirer ses chaussures dès l’entrée de la plage, les galets sont un véritable martyr. A quelques mètres, trois enfants hurlent et construisent un château-fort. Ils ont prévu une grande bataille d'ici une vingtaine de minutes. Définitivement, Melvin prend une autre direction.

    Finalement, il se trouve un coin, presque tranquille. Il y a quelques personnes autour de lui, mais tout le monde semble plutôt calmes. Il sort son roman, et dépose sans attendre quelques gouttes de crème solaire sur chaque face de son corps.

    Avant de se plonger dans l’intrigue mielleuse que s’apprête à lui proposer Guillaume Musso, il décide avant tout de prendre un bain de soleil. Ferait-il déjà un écart à sa nouvelle résolution ? Il visse les écouteurs de son ipod dans chacune de ses oreilles, glisse ses lunettes de soleil sur son nez et se couche, certain de profiter d’un bon moment de tranquillité. Toutes les conditions sont réunies pour bronzer sereinement. Enfin, ça, c’est ce que Melvin espère, car la journée qu’il s’apprête à vivre sera loin d’être reposante.

_________________


Dernière édition par Melvin Wheeler le Dim 22 Avr - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 13
- since : 18/04/2018


MessageSujet: Re: Dear sunday ... (Kala)   Ven 20 Avr - 13:44

Dimanche, dix heures du matin. Une journée banale pour la majorité des promeneurs qui passent et repassent devant le café Luna, où Kala travaille aujourd’hui. Elle a ses week-ends, habituellement, mais ce matin-là tout le staff a été réquisitionné car des clients ont réservé l’une des salles pour un anniversaire. C’est le petit Zeno qui a invité des copains pour fêter ses huit ans – elle n’en revient toujours pas qu’il s’appelle comme ça, et dieu sait qu’elle est habituée aux prénoms bizarres. Et les parents dudit Zeno ont eu une idée particulièrement bête, pour cet anniversaire. Le garçon est apparemment un fan inconditionnel de la série Charmed, et ils ont demandé aux serveurs de se déguiser en sorcières pour amuser les enfants. Kala ne se plaint pas, elle sait que le pourboire qui ira avec vaudra le coup, mais en attendant courir après des gamins en bord de plage avec une robe faite de guenilles et des boucles-d’oreilles en forme d’araignée, c’est un peu la honte.

Heureusement, les enfants décident bien vite de partir faire un château de sable un peu plus loin, et elle les surveille du coin de l’œil en s’occupant d’autres clients. Elle jette un regard à l’horloge vintage accrochée au mur. Bientôt midi déjà, le temps passe vite quand on a dix gamins sur les bras. Le café ferme trente minutes plus tard, il est temps de pousser doucement les clients restants vers la sortie, mais ils ne semblent pas pressés de quitter la terrasse ensoleillée, ce qu’elle peut comprendre. Et puis elle ne peut certainement pas les jeter dehors, surtout après qu’ils aient supporté les cris de mômes braillards pendant une bonne partie de la matinée.

Faisant le tour du comptoir, Kala balaie le dessous du bar du regard, espérant trouver un paquet de chips ou des biscuits apéritifs oubliés dans un coin par le gérant. Son ventre crie famine, elle n’a pas pris le temps de petit-déjeuner et le gâteau dévoré par les dix petits monstres l’a faite saliver. Raté, il va bien falloir prendre son mal en patience. Un bruit de bombe à eau la fait sursauter et elle hausse les sourcils. Les enfants sont revenus de leur escapade sur la plage et commence à se chahuter juste devant le café. Elle devrait peut-être aller leur demander de se calmer, mais elle aperçoit une autre serveuse qui marche vers le petit groupe d’un pas décidé. Problème réglé. Elle s’apprête à repartir derrière le bar quand ses yeux s’arrêtent sur un corps allongé sur la plage, parfaitement immobile. Elle reconnaîtrait ces cheveux blonds cendrés à deux cent mètres de distance : c’est Melvin, Melvin Wheeler, son meilleur ami depuis son entrée à l’université, trois ans auparavant !

Se mordillant légèrement la lèvre inférieure, Kala piétine pendant un instant, se demandant si elle doit aller lui dire qu’elle est là. Après tout, ils ne se sont pas vus depuis quelques semaines et elle s’en veut un peu d’avoir été trop occupée pour honorer leur rendez-vous hebdomadaire du lundi midi, à la cafétéria de la fac. Sa sœur Rose vient d’emménager chez elle, elle est rentrée après un an et demie à Paris et Kala a eu fort à faire pour rendre l’appartement accueillant. Après un instant d’hésitation, elle se dirige vers Melvin. Elle a très envie de le voir, mais elle a peur qu’il la remballe. Du Kala tout craché, toujours à se poser des questions qui n’ont pas lieu d’être. Elle connaît bien Melvin, et elle sait au fond d’elle qu’il sera très heureux de la voir et qu’il lui adressera son large sourire américain habituel, que tout redeviendra normal après deux phrases. Arrivée à mi-chemin entre Melvin et le café – elle ne peut quand même pas déserter son poste – elle lève le bras bien haut et le secoue en souriant, espérant attirer son attention.

Salut !

Kala se souvient soudain de son accoutrement, il ne manquera sûrement pas de se moquer un petit peu, se dit-elle en enlevant les boucles d’oreilles pour les glisser dans sa poche avant. Elle l’a bien mérité, en même temps, quelle idée d’aborder quiconque avec cette robe immonde.

Tu veux boire quelque chose ? De l’eau peut-être ? demande-t-elle en indiquant le bar. Trois phrases d’affilée. Une Kala incroyablement loquace, aujourd’hui. C’est la brune tout crachée : même avec son meilleur ami, pas de câlins, de petits surnoms, pas un mot plus haut que l’autre, elle est toujours un peu réservée au début. Il saura la décoincer, mais ça prend toujours quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Melvin Wheeler

com' into my storm

- paper notes : 123
- since : 28/02/2018


MessageSujet: Re: Dear sunday ... (Kala)   Dim 22 Avr - 11:04

    Le soleil recouvre le corps de Melvin. Le garçon savoure ce moment, ça faisait longtemps qu’il n’avait pas eu l’occasion de prendre un peu de temps pour lui. Au bord de la plage, il aperçut une étrange silhouette qui gesticulait dans tous les sens… Etait-ce un effet d’optique ou ses lunettes de soleil étaient-elles sales ? Car il aurait parié que la demoiselle au loin était vêtue de noir… Qui était assez fou pour s’habiller ainsi alors qu’il faisait un soleil radieux ? Melvin retira ses lunettes de soleil et ses écouteurs. Une sorcière ? Le jeune homme toucha son front. Peut-être qu’une insolation lui donnait des hallucinations. Il sursauta lorsqu’il comprit que la sorcière le saluait, lui.
    Mel jeta des regards autour de lui. A droite, à gauche, personne ne faisait attention à cette étrange femme. Elle s’adressait donc bien à lui. Mel’ plissa les yeux, pour essayer de la reconnaître... la connaissait-il ? Possédait-elle véritablement des pouvoirs magiques ? Si c’était le cas, ou même si elle était voyante, elle semblait, elle, vraiment le connaître.

    Le blondinet se releva, attrapa ses affaires et quitta la plage. Il ne pouvait pas faire semblant de ne pas la voir… Elle se remarquait à des kilomètres, d’ailleurs. Et pour la faire taire, il n'y avait qu'une solution, se rendre auprès d'elle.
    Lorsque Melvin arriva à sa hauteur, il ne peut s'empêcher de rire :

    - Kala ? C’est bien toi ? Mais enfin … qu’est-ce que …
    Ca fait des semaines que je t’ai pas vu et voilà que tu apparais déguisée comme ça ? … Ne me dis pas que tu t’es fait enrôler dans une secte, hein ?


    Une secte, pas totalement mais presque. Elle travaillait au café Luna. Et Mel’ le comprit lorsqu’il aperçut les autres serveurs habillés, eux aussi, en sorciers. Devant la terrasse du café, quelques adultes exaspérés et des enfants qui criait des noms insensés : Wingardium Leviosa, Sectusempra, Lumos, Flipendo, Vera Vorte … Melvin levait les yeux au ciel. Quand il était gamin, il n’existait que 3 formules : Hocus Pocus, Abracadabra et Alakazam. Comme quoi … même chez les magiciens, la technologie et le temps qui passe compliquait tout aussi.

    Lorsque Kala proposa un verre à Melvin, il remit son t-shirt pour entrer dans l’établissement et accepta volontiers.

    - Merci Kala, je veux bien un smoothie à la fraise. Tu as le temps de t’assoir deux minutes pour discuter ? Ca fait super longtemps qu’on s’est pas vu… J’ai pleins de trucs à te raconter !

    Lorsque son amie s’éloigna pour préparer sa commande, il compatit fortement pour elle. L'accoutrement de sorcière n’avait rien de pratique. On aurait dit une vieille tenue importée tout droit de la ville de Salem. Ou alors un vieux costume de Sister Act, retravaillé façon sorcière… Mel’ n’arrivait pas à trancher.
    La demoiselle lui servit un grand smoothie rose. Melvin attrapa la paille et ne but pas immédiatement :

    - Je peux boire sans risque ? Parce que si tu t’es mis à la sorcellerie, je préfèrerais me méfier, tu vois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 13
- since : 18/04/2018


MessageSujet: Re: Dear sunday ... (Kala)   Lun 23 Avr - 13:55

Kala continue à secouer énergiquement la main, comme si ce petit geste nerveux allait téléporter Melvin à ses côtés. Elle essaye tant bien que mal de se débarrasser de tous les accessoires superflus de son déguisement et les glisse dans sa poche, regardant frénétiquement autour d’elle pour juger du ridicule de la situation. Oui oui, toute la plage la dévisage, comme si elle était une vieille clocharde folle ou la voyante de la fête foraine de Brighton, qui dresse son chapiteau en ville l’été. Va savoir ce qui est le moins flatteur. Elle fronce les sourcils, il serait tout de même temps que Melvin comprenne qui elle est et qu’il se bouge, là. C’est quand même fou de mettre plus d’une minute à reconnaître sa meilleure amie.

Melvin est enfin à portée de voix, et la brune affiche une moue boudeuse. Oui c’est moi, abruti ! J’ai le privilège de porter cette tenue très haute couture pour animer un goûter d’anniversaire, aujourd’hui ! T’as remarqué mon sourire radieux ? dit-elle avec sarcasme sans soulever les coins de sa bouche d’un milimètre. Ça veut dire que je suis ravie. Et oui, on peut dire que le milieu des goûters d’enfants, c’est un peu une secte…

Pour être une secte, c’était une secte. Kala soupire ostensiblement, elle aurait préféré elle aussi que le monde des sorciers soit un peu moins alambiqué. Heureusement, c’est une grande fan d’Harry Potter, donc c’est un moindre mal. Mais ces bas résille dans lesquels même une sauterelle aurait du mal à rentrer, c’est absolument désagréable. Elle en touchera peut-être un mot au responsable.

Ouf, les enfants sont partis, emportant avec eux leurs jouets trop bruyants et leurs cris geignards. Elle peut se changer. Va pour un smoothie ! Je suis désolée, je dois faire la fermeture alors je ne vais t’écouter que d’une oreille, mais j’ai un peu de temps cet après-midi ! Ca me fait super plaisir de te voir en tout cas ! qu’elle lance en allant remettre un chemisier plus convenable dans l’arrière-boutique. Elle en profite pour attraper le blender et revient avec un verre bien rempli.

Pour ton information, c’est une réplique exacte de la tenue de Piper dans l’épisode six, saison trois de Charmed. Lance-t-elle comme si elle avait lu dans ses pensées. Puis elle précise. Non pas que j’ai jamais regardé, mais le petit est dingue de cette série apparemment ! Oui tu peux boire tranquille, et tu peux aussi arrêter de te moquer sinon je vais laisser tomber ma baguette magique et te mettre un coup de pied dans les couilles. Les bonnes vieilles méthodes sont les meilleures.

Elle plisse les coins de ses paupières - ce qui en language Kala est l’équivalent d’un franc éclat de rire – et observe son ami en silence, rêveuse. Des moments comme celui-là, elle veut s’en souvenir et les conserver précieusement.


_________________

☽☽ Skins and Bones.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Melvin Wheeler

com' into my storm

- paper notes : 123
- since : 28/02/2018


MessageSujet: Re: Dear sunday ... (Kala)   Aujourd'hui à 11:55

    Melvin éclata de rire. Kala et son franc parlé légendaire était de retour. La jeune fille pouvait paraître timide, mais quand on prenait le temps de l’apprivoiser, elle apparaissait lumineuse et drôle. Et c’est tout ce qu’aimait Melvin chez elle. Il sirotait son smoothie à la fraise. Délicieux. Comme toujours au café Luna. Son regard se perdait vers la plage et l’extérieur. Bientôt Kala terminerait son service et les deux jeunes gens pourrait profiter de ce magnifique temps. En attendant, il supporterait son amie pour sa dernière heure de service.

    La demoiselle s’était changée. Et elle passait de temps à autre près de sa table pour vérifier qu’il allait bien. Mel’ lui répondait par un clin d’œil. Quelques minutes plus tard, ils purent échangés quelques infos et Melvin expliqua à Kala qu’il avait réussi son dernier sujet photo. Il avait obtenu la note maximale, ce qui était très rare pour le jeune américain.

    Puis, les clients quittèrent l’établissement petit à petit. Et bientôt, il ne resta plus que Mel’ et Kala. Le jeune homme signala à son amie qu’il l’attendrait dehors, juste devant l’établissement. Ainsi, Kala avait tout son temps et sa concentration pour compter tranquillement la caisse et enclencher l’alarme du café.

    Dehors, Mel’ leva le nez en l’air en fermant les yeux. Le soleil commençait à entamer sa descente dans l’océan, mais il faisait encore suffisamment bon pour profiter de la plage. En attendant son amie, Mel’ souriait. Il se remémorait leur rencontre à l’Université :

    Le casier de Mel’ se trouvait juste au-dessus de celui de Kala. Et par audace, il avait glissé un mot dans son casier pour lui demander d’être sa cavalière au bal de rentrée. La demoiselle n’avait pas répondu immédiatement, peut-être par timidité. Mais le photographe avait insisté jusqu’à s’installer à côté d’elle en cours d’Histoire, son domaine à elle. Mel’ n’était même pas prévu dans cette classe, mais qu’importe. Il s’était invité pour discuter avec la demoiselle de vive voix. Ce que Kala n’avait apprécié que moyennement. Elle préférait rester concentré sur le cours. Il s’en était suivi alors tout une négociation. Melvin demandait à Kala d’être sa cavalière, sinon, il s’inviterait à chaque cours d’Histoire, à côté d'elle pour la taquiner. Elle, elle avait renversé le deal à son avantage. Elle acceptait d’être sa cavalière, à condition qu’ils échangent tous les deux leur casier. Elle prendrait celui du haut et Melvin devrait utiliser celui du bas. Ainsi, Kala n’aurait plus à s’abaisser tous les jours pour récupérer ou ranger ses affaires. Fini pour elle de se courber le dos et le cou dans tous les sens.
    Deal ! Les deux jeunes gens s’étaient frappés dans les mains pour sceller leur accord. Et ils échangeaient leurs premiers rires.
    Ensuite, Melvin avait posé tout un tas de questions à Kala sur le cours: L’Antiquité. Et la demoiselle avait été ravi de pouvoir lui répondre et de le voir si intéressé.
    Depuis, ils étaient devenus de grands amis.

    Cela dit, depuis quelques semaines, Melvin n’arrivait plus à voir Kala. Elle était fort prise par ses cours, ses travaux et ses services au café Luna.

    La jeune fille sortit de l’établissement et rejoignait son ami. Comme à son habitude, Mel’ passa son bras autour d’elle avant de lui lancer :

    - Un ptit tour sur la plage ? Regarde, il n’y a pratiquement plus personne maintenant. Et je veux tout savoir ! Où as-tu disparu ces dernières semaines ? Et comment tu t’es faite enrôlée pour tes talents de sorcière chez Lula café ? J’espère que tu n’as pas de problème d’argent, si ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dear sunday ... (Kala)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dear sunday ... (Kala)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ... It's just another rainy sunday afternoon. [PV Akathès]
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz
» Dear Journal ~
» Dear Diary ~ Elanore Loyld
» SUNDAY WAKEUP, GIVE ME A CIGARETTE✝LULU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: brighton sea side.-
Sauter vers: