AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 all this delusion in our heads (cam/nic)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: all this delusion in our heads (cam/nic)   Dim 25 Fév - 22:28


i used to recognize myself
- it's funny how reflections change when we're becoming something else. -

Elle n'a pas vu grand monde. Quelques enfants, vaillament habillés pour braver le froid. Quelques amoureux pour une ballade romantique. Quelques soigneurs. Elle ne s'attarde sur personne, vraiment. Si ce n'est l'enclos. Ses mains glissent sur le bois, les souvenirs vacillent. Ce n'est pas particulièrement renversant, l'idée de recevoir un banc comme cadeau de noël. Ça fait un peu peur, on se demande pourquoi, et ils se sont tous posés la question. Mais sa mère, elle, savait. Sa mère et Cameron. Qu'elle peut passer sa journée à observer les girafes. Ce n'est pas grandement passionnant. Ce n'est pas particulièrement mouvementé et pourtant. Elle peut y passer des heures Nic, sans rien faire d'autre qu'à les observer, perdue dans ses pensées. Alors quand sa mère lui a offert un banc, ce banc, devant l'enclos, c'était le testament qu'elle la connaissait plus qu'elle ne l'imaginait. Secret perdu dans les méandres de l'oubli. Elle n'est pas souvent revenu ici Nic, depuis qu'elle a perdu sa mère. C'est même la première fois. Elle a eut peur, en arrivant, que son banc ait été enlevé mais il est toujours là. Il a prit des coups, avec le temps. Un peu éraflé, un peu ébréché. Un peu comme elle. C'est bizarre, de pleurer devant les girafes. Mais elle s'en fiche Nic. Il n'y a personne pour la voir, le froid est son allié, comme toujours. Elle n'avait pas versé une larme depuis la chute. Le cœur gelé, comme anesthésié. Pourtant c'est là qu'il a fallut qu'elle craque. Ce banc. Et ces girafes. Ses larmes ont depuis longtemps séchées lorsqu'il s'assoit à côté d'elle. Nic n'a pas besoin de tourner la tête pour savoir que c'est Cam. C'est le seul à savoir. Le seul à tout savoir. - Ils ont eut un bébé. Deux, mais il y en a un qui n'a pas survécu. Les mots quittent ses lèvres sans qu'elle y pense. C'est facile, de parler de ça. De girafe, d'animaux sans grand intérêt. Plutôt que de parler d'eux. Du patinage, de Leonie, de l'avenir. elle ne veut pas parler de tout ça Nic. Elle en a marre, elle est épuisée. De devoir se battre avec Leonie, de devoir faire semblant que tout va bien pour Cam. - J'ai demandé s'ils voulaient bien que je l'adopte mais ils ont dit que ça ne serait pas très pratique. Je me vois bien avec une girafe dans mon jardin pourtant. Il me faudrait un grand jardin mais ça devrait pouvoir se trouver à Brighton. Probablement pas à Londres mais ici ça ne doit pas être difficile. Les girafes, les girafes c'est un sujet sûr, neutre, parfait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 115
- since : 25/02/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: all this delusion in our heads (cam/nic)   Mar 27 Fév - 9:45


≈ ≈ ≈
{ When your dreams come alive you're unstoppable
Take a shot, chase the sun, find the beautiful. }
crédit/ tumblr ✰ [i]Jane Zhang[/url].

Nic s’évade, sort de la maison. C’est une bonne chose pas vrai ? Pourtant, Cam ne peut s’empêcher d’être anxieux à l’idée qu’elle sorte. C’est comme si depuis sa blessure il l’a protégeait. Il avait besoin de s’assurer que tout allait bien. Il ne lui fallut pas très longtemps pour comprendre que la jeune femme était allée au zoo. Le petit mot qu’elle avait laissé contenait un petit sous-entendu qu’il comprenait contrairement à Leonie. Il avait bien senti l’agacement de sa compagne à l’idée qu’il aille la chercher, mais il avait fait une fois de plus comme si de rien était. Il n’avait pas envie de se disputer, pas envie de réfléchir. Il avait donc pris son gros manteau et était parti en direction du zoo. Il aimait vraiment cet endroit, il faut dire qu’il avait une passion pour les animaux tout comme Nic. Rapidement, il retrouve la jeune femme assise sur un banc, sur le banc à voir l’expression sur son visage. Cam n’a pas besoin de se présenter qu’elle sait que c’est lui. Il s’assoit à ses côtés en attendant qu’elle dise quelque chose. Comme toujours Nic évite les sujets qui fâchent, les sujets qui peinent. Elle se met à parler de bébé girafe, d’adoption comme pour oublier le fait qu’elle se trouve dans un lieu chargé d’histoire personnel. Nic n’a jamais été très douée pour exprimer ses sentiments, mais depuis sa blessure c’est encore pire. Pourtant, avec Cam elle se sent assez en confiance pour laisser entrevoir ses fêlures. Elle ne le rejette pas, du moins pas souvent, ce qui le pousse à continuer de s’occuper d’elle. « Tu sais je pense que pas que Roxy aimerait un nouvel ami girafe, je pense que Roxy n’aimerait pas nous partager avec un bébé girafe et je pense qu’il manquera à sa maman. » Roxy c’est sa chienne qu’il adore. C’est drôle de dire ça sachant que Nic n’a pas non plus envie de le partager avec Leonie, mais c’est un sujet pour un autre jour.« Et si on allait prendre une gaufre ? » Lui proposa le jeune homme. Cam aimerait pouvoir trouver les mots pour effacer sa peine, que ce soit à propos de sa mère ou de sa blessure, mais il ne peut pas. Il ne lui fera pas l'affront de lui demander comment elle va aujourd'hui parce qu'elle ne va pas bien. Son rêve s'est possiblement écroulé et elle a perdu sa maman. A sa place, il n'irait pas bien. De plus, il sait que d'une certaine façon inconsciente elle est jalouse, jalouse parce que lui peut toujours patiner, parce que lui risque de la remplacer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: all this delusion in our heads (cam/nic)   Mar 27 Fév - 18:03

i used to recognize myself
- it's funny how reflections change when we're becoming something else. -


Elle esquisse un sourire à l'idée de roxy et du girafon. Elle ne l'exprime pas, mais en réalité elle est certaine qu'ils s'entendraient bien. Qui ne s'entendrait pas avec un animal aussi mignon? - Certes. Elle hoche la tête, il a raison sur le fait qu'il manquerait certainement à sa mère. - Mais je parlais de ma maison. Il va bien falloir que je m'en trouve une, à un moment donné. De préférence avec un grand jardin et un girafon. Easy peasy. Sourire taquin aux lèvres, elle tourne la tête pour croiser son regard, lui donne un léger coup d'épaule. essaie d'atténuer le caractère un peu plus profond de sa réponse. A l'idée de partir de chez Cam, Nic est contrastée. c'est stupide, elle déteste sa maison, elle déteste le voir avec Leonie, elle déteste devoir la voir, tous les jours et être dans leurs pattes, troisième roue abandonnée du carrosse. Mais elle a peur. Elle a peur qu'il l'oublie facilement, si facilement. Qu'il se rende compte qu'elle n'est pas vraiment fréquentable, qu'en dehors du patinage elle n'est personne. Rien d’intéressant. Et elle peut perdre beaucoup, elle peut même perdre sa passion mais Cam, elle sait qu'elle ne pourra jamais s'en remettre. Jamais. Pourtant il faudra bien. A un moment. Il va la remplacer. Sur la glace, dans son cœur. Partout. - Avec du nutella alors. Et de la chantilly. Elle réclame, essayant de ne pas lui faire voir l'ampleur des sentiments qui voilent ses yeux. Elle se lève, récupère ses béquilles et entame le trajet jusqu'à l'entrée du parc et le petit café qui s'y trouve. Le silence est confortable. Familier. Comme sa présence. Rassurant. Bain brûlant à la fin d'une journée à extérieure. La vérité c'est qu'elle ne sait pas quoi dire. Tellement de sujets à problèmes les entoure qu'ils marchent en terrain minés. Il faudrait, surement. Crever l’abcès, aller jusqu'au bout des choses mais Nic traîne des pieds. - Cissy m'a embrassé hier. Elle veut juste retrouver son meilleur ami. Elle a besoin de lui comme elle a besoin de respirer. - Je sais, je n'aurai pas du aller la voir, surtout maintenant qu'elle est fiancée mais je devais y aller tu sais. Juste... Je devais y aller. Pas besoin de dire que tout ne s'était pas déroulé comme elle l'avait imaginé. A croire qu'elle était coincée entre deux couples fiancés parfaitement seule. Les yeux mouillés et le cœur en miette. Peut-être qu'elle n'était simplement pas une assez bonne personne. Peut-être qu'elle était juste trop difficile à gérer, trop difficile à canaliser. - Je crois que je suis trop difficile à aimer. Elle lâche, amère, le ton défaitiste de ceux qui ne se rappellent même plus à quoi ressemble la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 115
- since : 25/02/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: all this delusion in our heads (cam/nic)   Mer 28 Fév - 14:39

Pour la première fois, Nic signifiait qu’elle allait devoir chercher une maison. Elle semblait motivée par cette idée malgré les difficultés. Il ne savait pas si elle était sincère où si elle lui disait ce qu’elle pensait qu’il voulait entendre. « Rien ne presse. » Lui répondit Cam. Si Leonie l’entendait elle lui lancerait sans doute un objet pour qu’il se taise. Il savait que sa présence mettait en péril l’équilibre de son couple, mais il n’avait pas envie de presser la jeune femme. Nic avait besoin de sa présence pour se remettre de sa blessure. Cam n’avait pas envie que la jeune femme ait l’impression qu’elle n’était plus prioritaire parce que présentement elle n’était plus sa partenaire sur la glace. Il voit bien que quelque chose la travaille, mais elle ne semble pas prête à en parler. Elle a besoin de se sentir en sécurité. Comme sou-vent, il arrive à l’amadouer avec de la nourriture. Il faut dire qu’elle est aussi gourmande que lui. Puis Nic lâche le morceau. Cam ne sait pas comment réagir, ne sait pas quoi dire. Il sait combien Cissy comp-tait pour Nic, mais combien également elle l’a fait souffrir. Il ne pense pas qu’elle soit la bonne personne pour elle. Elle en rajouta une couche en lui confiant qu’elle était fiancée donc qu’elle n’était pas libre. Cam ne pu s’empêcher de laisser échapper un petit souffle. Il avait envie de la secouer pour qu’elle réa-lise qu’elle méritait quelqu’un qui l’aimait entièrement. D’autant plus que désormais Nic a la place d’aimer réciproquement quelqu’un contrairement à avant. « Nic.. » Lâcha Cam. Puis la jeune femme lâcha d’une façon assez amère qu’elle pensait être trop difficile d’être aimé. Ces paroles le touchèrent particulière-ment parce qu’il sentait la peine de la jeune femme. Il refusait de l’entendre dire une telle chose. Il ne le dirait jamais, mais il l’avait aimé, il avait été prêt à l’aimer si elle lui avait laissé suffisamment de place. S’il avait pu l’aimer, n’importe qui pourrait le faire en apprenant à la connaitre. « Tu n’es pas difficile à aimer, elle n’est juste pas la personne pour toi. Tu mérites quelqu’un qui soit entièrement à toi et pas entre deux relations. » Lui répondit le jeune homme. Il ne tenait pas à la rassurer, mais à lui donner son point de vue extérieure. « Tu dois aussi te laisser aimer, laisser les personnes entrer. » Rajouta Cam. Sans jamais le dire il prenait son exemple personnel. Elle devait faire un travail sur elle-même c’était un fait parce qu’elle n’avait pas l’habitude de laisser les gens entrer dans sa vie, dans son cœur. Il faut comme lutter pour avoir cette chance. Il voulait vraiment qu’elle trouve quelqu’un de bien comme lui avec Leonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: all this delusion in our heads (cam/nic)   Lun 5 Mar - 22:52

Elle a surement l'air ridicule. Elle est là, le corps en déchéance, l'avenir en perdition à parler d'amour. Comme si c'était la chose la plus importante. Ou même la plus pressante. Pas du tout, même pas un tout petit peu et pourtant la voila, à se livrer comme une adolescente sans aucune confiance en elle. C'est stupide, définitivement stupide, et pourtant elle est accrochée aux lèvres de Cam pour y trouver une réponse, la réponse. Il est doué Cam pour l'amour. Il sait toujours quoi die, quoi faire. C'est son expert en la matière, sa référence, aussi difficile que ça puisse être à admettre. Son prénom résonne comme une malédiction, pathétique petite fille à qui il faut expliquer les subtilités de la vie. Elle baisse finalement les yeux, honteuse de cette position, de ses propres mots - maux. Nic elle aimerait bien le croire mais l'expérience lui montre qu'elle est réellement trop difficile. Le patinage ne les a pas séparé avec Leonie après tout. Toujours solides, toujours présents. Non, c'est juste Nic et Cissy, têtes brulées jusqu'au bout. - Comment tu sais? Comment tu sais que c'est pas la bonne personne? C'est la seule qui m'ait jamais aimé Cam. Ça veut pas dire quelque chose? Elle demande comme s'il détenait toutes les réponses, comme s'il pouvait juste la pointer dans la bonne direction et lui dire voila, voila ce qu'il faut que tu fasses maintenant. Elle n'a jamais été perdue Nic. Jamais. Tout a toujours tourné autour de sa carrière, de son ambition. Tout a toujours été à propos de la glace, puis de la glace et de Cam. C'était facile. Non, c'était difficile, montagnes infranchissables, épuisant, éreintant. Mais c'était facile. Comparé à ça, au vide qui comble ses journées, au futur incertain qui hante ses nuits. - Je ne sais pas comment. Elle commence à répondre, interrompu par l'arrivée du serveur. - Bonjour. Une gaufre nutella chantilly et un latte s'il vous plait. Elle commande et se tourne vers Cam pour qu'il fasse de même. C'est l'insistance du regard qui la fait se tourner vers lui de nouveau. Suivant son regard se glisser de son visage à son genou. Son visage se crispe, à Nic. Son corps tout entier, vraiment. Un léger sourire, force de l'habitude, pour ne pas s'aliéner le public brise la glace de son visage. - Ça va guérir. Elle offre, rassurante. Mensonge qu'elle aimerait croire elle même mais le sourire du serveur la rassure quant au fait qu'il entame une conversation qu'elle n'était pas prête à avoir. - Cam qu'est ce que tu veux? Elle détourne l'attention, violemment, ne laissant aucune place à des questions subsidiaires. Elle soupire presque, lorsqu'ils se retrouvent de nouveau seuls, incapable de continuer cette charade très longtemps. - Et Leonie, c'est la bonne? T'es sur? Elle ne veut pas parler de sa blessure, elle refuse de parler du patinage, pas maintenant. Peut-être jamais. alors elle reste sur leur conversation. Agit comme si la réponse lui était peu importante, vraiment alors qu'elle signifie bien plus qu'elle ne voudrait l'avouer - qu'elle ne voudrait se l'avouer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 115
- since : 25/02/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: all this delusion in our heads (cam/nic)   Sam 10 Mar - 15:12

Nic ne voulait pas entendre la vérité sur Cissy. Elle voulait qu'il lui explique pourquoi il ne pensait pas qu'elle était la bonne personne pour elle. Elle invoquait le fait que c'est la seule personne qui l'ait jamais aimé. Cette phrase lui serra le cœur parce qu'au fond elle savait que c'était faux. Etait-elle aveugle au point de ne pas voir qu'il avait été amoureux d'elle durant des années avant de rencontrer Leonie ? Il l'avait aimé, mais elle n'avait jamais rendu cet amour parce que leur art, leur sport passait toujours en premier. Cela le blessait qu'elle parle de la sorte, mais c'était sans doute mieux pour tout le monde. En revanche, il refusait que son critère de sélection soit le fait que quelqu'un l'aime. Juste parce que Cissy avait donné l'illusion de l'aimer cela ne voulait pas dire qu'elle l'aimait réellement et qu'elle était du coup la bonne personne pour Nic. « La personne qui t'aime ne te cache pas du reste du monde, elle ne te cache pas sa vie. Je ne doute pas qu'elle ait des sentiments pour toi, mais un amour pur et sincère si. Elle ne t'aime pas comme tu devrais être aimé, comme chacun d'entre nous le mérite. Par contre, te garder près d'elle égoïstement quand elle n'a aucune intention de te faire une place légitime dans ta vie ça elle sait le faire. » Lui rétorqua Cam d'un ton très ferme. Il n'était pas aussi ferme d'habitude cependant, lorsque cela touche la jeune femme cela le touche aussi. Il est à fleur de peau avec Nic parce qu'il connaît sa valeur et il déteste qu'on la sous-estime. « Je suis désolé d'être aussi ferme, mais je ne supporte pas l'idée qu'on ne te considère pas à ta juste valeur. » Rajouta le jeune homme avant de baisser les yeux. Il espère qu'elle ne lui en veut pas. Il a toujours voulu le meilleur pour elle même si cela veut dire que ce n'est pas non plus lui. En attendant, Cam commanda la même chose que la jeune femme et une fois servit il alla s'asseoir à ses côtés. Nic tentait de donner l'illusion qu'elle allait guérir. Il savait qu'elle avait des doutes et il les partageait, mais il préférait rester silencieux. Lorsqu'elle lui demanda ce qu'il voulait il n'était pas sûr de comprendre. Cette question voulait à la fois tout et rien dire. Elle renchérit en lui demandant s'il était sûr que Leonie était la bonne. « Je le pense oui. Elle m'aime inconditionnellement, elle m'accepte avec mes qualités et mes défauts et la plupart du temps elle n'essaye pas de me faire changer.  Je sais qu'elle sera toujours là quoi qu'il se passe. » Lui expliqua Cam avec un sourire en coin. Il aurait pu décrire également Nic en disant cela, il aurait sans doute été plus loin puisqu'elle le connait par cœur, mais Leonie avait quelque chose que Nic n'avait pas. Il était la personne, la chose la plus importante dans sa vie. Il passait en premier. Avec Nic il n'avait jamais eu la première place, il avait toujours eu la seconde. Elle n'aurait jamais tout abandonné pour lui. Cela lui serrait le cœur puisqu'il fut une époque où il aurait tout abandonné pour elle. Cependant, il ne pouvait pas se laisser aller à vivre dans le passé. Il devait vivre dans le présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: all this delusion in our heads (cam/nic)   Mer 21 Mar - 0:35

L'ironie de parler de sa vie amoureuse avec Cam n'est pas perdue. Ni le fait qu'elle soit assez désespérée pour énoncer ses peurs à voix haute. Et à un autre être humain. Il y a des jours où elle est persuadée qu'elle va finir seule Nic, sans aucun corps à serrer contre le sien, sans cœur à posséder. Ce n'est pas quelque chose dont elle discute. Rien de très sérieux ne sort rarement de ses lèvres à Nic, pas d'angoisses aussi profondes que celle ci. Ce n'est que Cam, elle sait que ce n'est que Cam mais elle lui jette quand même des regard réguliers, pour s'assurer qu'il ne s'amuse pas de ses déboires. Il ne le fera pas, elle le sait, elle le sait, mais ça n’empêche pas son cerveau d'étaler toutes les façons dont cette conversations pourrait déraper. Mais il ne rie pas, il ne dénigre pas ses questions. Parce que c'est lui, parce que c'est eux, et même dans la tourmente, il arrive à lui tirer un sourire. Il s'étiole vite, presque trop vite pour être aperçu mais il était là. Elle l'écoute Nic, et en reste presque immobile, étonnée de la véhémence dans le ton de Cam. Elle comprend qu'il n'aime pas Cissy, elle ne peut pas vraiment lui jeter la pierre vu sa relation avec Leonie mais elle ne s'attendait pas à ce qu'il réagisse aussi... Passionnément. Elle ne dit rien mais ça la rassure, ça panse certaines plaies qu'elle pensait déjà guéries. Il tient encore à elle, elle retient un sourire à cette pensée et se concentre sur la conversation. - Tu peux pas te donner entièrement à quelqu'un qui se donne qu'à moitié. Même moi je le sais. Elle n'a jamais remis en question ses priorités dans la vie. Même maintenant alors qu'elles sont chamboulées, elle ne regrette pas d'avoir consacré sa vie au patinage. D'avoir tout fait passer après. Même elle. - Elle n'a jamais vraiment eut de chances. Elle secoue légèrement la tête, presque déçue, perdue dans les souvenirs, essayant d'imaginer, si les choses avaient étés différentes, dans une autre vie, peut-être. Et son froncement de sourcil se transforme en sourire lorsqu'il s'excuse, lorsqu'il fait battre son cœur un peu plus vite. Elle ne sait pas s'il réalise, s'il est conscient de l'impact qu'il a dans sa vie, de l'influence qu'il possède sur ses sentiments, sur ses réactions, sur elle, tout simplement. - Ne t'excuse pas. Elle lui glisse doucement. Il n'a aucune raison, aucune et elle lui fait comprendre d'un regard, d'une parole légère, d'un sourire honnête. Ses sourires s'éloignent les uns après les autres aujourd'hui mais elle apprend à oublier, à effacer, à vivre au fur et à mesure. Elle n'y arrivera pas sinon. Nic l'écoute parler de Leonie et elle se fait violence pour garder un visage neutre. Pour ne pas s'étonner de ses propos, pour ne pas débarquer au milieu de sa phrase pour l'interrompre, lui prouver le contraire. Et elle réfléchit, à la fin, pour ne pas se précipiter, pour ne pas être ridicule. Et finalement elle se demande, s'il réalise qu'il vient de la décrire à elle, qu'il vient de les expliquer en quelques phrases. Et encore une fois elle s'interroge sur ses sentiments. Si elle a vécu toutes ces années avec une flamme brûlant pour lui sans que ce soit réciproque. Elle se demande si c'est typiquement féminin, si malgré ses propos, elle n'est pas tout simplement incapable d'être aimée. Et ça sort tout seul. Ses lèvres bougent mais le temps que son cerveau se joigne à la partie c'est déjà terminé, les dégâts sont faits. - Comme moi, tu veux dire? Elle le regarde avec de grands yeux, surement aussi étonnée que lui des mots qui les ébranle. Elle n'aurait jamais du dire ça, c'est ouvrir la boite de pandore. C'est se jeter dans le vide sans parachute, c'est baisser tout ses murs pour lui montrer son cœur. - Parce que c'est nous, que tu viens de décrire Cam. Elle précise, la voix égale, le tremblement qui s'est emparé de ses mains curieusement absent. Elle a l'air calme Nic, presque comme si son cœur n'était pas sur le point de se briser, presque comme si leur relation n'était pas sur le point de brutalement entrer dans un mur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 115
- since : 25/02/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: all this delusion in our heads (cam/nic)   Mer 21 Mar - 17:12

Nic semblait surprise que Cam monte sur ses grands chevaux, qu'il démonte Cissy et qu'il lui dise toutes ces choses. Il pensait chacune de ses paroles cependant, il avait l'habitude de rester en retrait. La vie amoureuse de Nic ne le regardait pas après tout. Cependant, elle avait voulu se confier à lui, avoir son avis en quelque sorte. Il avait voulu être sincère parce qu'il n'aimait pas Cissy et il trouvait qu'elle n'était absolument pas digne de Nic. Contrairement à ce que l'on peut imaginer il sait très bien qu'un jour elle trouvera une personne qui l'a mérite et qu'il n'est pas cette personne. Il veut qu'elle soit heureuse, réellement. Il pense cependant que ce n'est pas Cissy avec ses pseudos problèmes qui va pouvoir l'aider. Il espère qu'avec le temps elle s'en rendra compte et qu'elle mettra la barre beaucoup plus haute. Cam il rêve de voir Nic heureuse. Puis la conversation dérive sur Leonie et lui. Elle veut savoir s'il pense que c'est la bonne. La réponse ne semble pas convenir à Nic. Nic elle a une autre idée dans la tête et il ne se doute de rien. Il sait qu'au fond, on pourrait croire qu'il parle d'elle, mais il ne s'est jamais fait d'illusion sur ce qu'elle ressent pour lui. Puis Nic lâche une bombe, elle renchérit sur sa bombe. Pendant un instant Cam la regarda avec insistance se demandant ce qu'elle essayait de lui dire. On aurait dit qu'elle voulait lui confier quelque chose. Cependant, il se repris rapidement en se rendant compte qu'elle jouait sur les mots. Certes, il aurait pu parler d'elle, de leur relation cependant, il parlait d'amour et pas d'amitié. « Arrête tes conneries Nic, je te parle d'amour ! » Lui rétorqua Cam. Il lui disait clairement qu'elle ne l'aimait pas. Il pensait ce qu'il disait pour lui c'était une évidence que Nic n'était pas amoureuse de lui, qu'elle ne ressentait pas de sentiments amoureux à son égard. Si c'était le cas elle ne le laisserait pas tomber amoureux, vivre avec une autre. « Tu vas me dire que tu es amoureuse de moi ? » Lui demanda Cam. Il voulait qu'elle se rende compte que ce qu'elle disait n'avait pas de sens. Il n'imaginait pas une seule seconde que la réponse que pourrait lui donner Nic allait bouleverser leur amitié, leur vie. Parce que c'est Nic et parce que Nic ne peut pas l'aimer, c'est impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: all this delusion in our heads (cam/nic)   Mer 21 Mar - 23:08

Au moment où sa voix porte, où la compréhension -l'incompréhension- marque le visage de Cameron, elle sait qu'ils sont foutus Nic. Dans un élan de clarité, elle les voit foncer dans le mur, tout exploser sur leur passage. Elle ne voulait pas parler de son genou Nic. Elle ne voulait pas parler de l'accident, de l’arrêt, de leur carrière. Mais elle réalise que maintenant, il n'y aura peut-être plus jamais de carrière. Parce qu'elle ne sait pas s'ils réussiront à s'en sortir plus fort. Elle ne sait pas s'ils réussiront à s'en sortir tout court. Pourtant elle ne fait pas demi-tour, elle ne fronce pas les sourcils lorsqu'il l'accuse de ne pas avoir comprit. Elle ne hausse pas le ton, ne se met pas en colère, elle se contente de rester calme. Affreusement calme. - J'avais saisi. Elle se demande si c'est à ça que ça ressemble, le calme avant la tempête. Parce qu'elle arrive, force 4. Si Nic n'a pas tourné autour du pot, on peut dire qu'il en est de même pour Cam. C'est probablement la question la plus compliquée en ce qui les concerne. Et une des seules pour laquelle elle n'a pas de réponse précise. Pas de un plus un égal deux. Jamais vraiment avec Nic. Alors elle le regarde. Pendant longtemps. Assez pour qu'on leur apporte leur commande, assez pour qu'elle se demande s'il va simplement la laisser rester silencieuse. - Oui. Elle hoche la tête, renfort silencieux. Ce n'est pas vraiment exact. Ce n'est pas vraiment la réalité mais Nic elle sait que quoi qu'il arrive, elle sera toujours un peu amoureuse de Cam. Qu'il soit célibataire, marié, qu'il soit là ou non, il y aura toujours, toujours une place dans son cœur pour lui. Alors elle penche pour le oui, la sincérité qu'elle mettra plus tard sur le surplus d'émotion de sa séance de pleurs. Une ouverture comme elle en fait rarement. Vulnérable comme elle ne l'a jamais été. Et elle attend, elle attend qu'il parte, qu'il crie à la fraude, qu'il jette ses sentiments à la poubelle. - Si c'est un oui ou un non que tu veux alors oui, oui je suis en train de dire que je suis amoureuse de toi Cameron. Elle veut demander, elle crève de savoir si la réciproque est vraie mais son élan de courage s'estompe déjà, elle sait qu'elle supporterait difficilement un rejet. Une négation, une certitude d'être seule dans cette relation fantôme. - Et je suis amoureuse de Cissy. Et t'es amoureux de Leonie. Et dieu sait que Leonie est amoureuse de toi. C'est pas un triangle amoureux, c'est juste une fille minable avec un cœur défectueux. Juste une mauvaise sitcom dont le personnage principal réalise qu'il est tout seul. Comme un con. Elle a peur de le regarder Nic, mais elle a peur de manquer la moindre expression de visage. Alors elle guette son nez, incapable de croiser ses yeux. - Et Cissy est fiancée avec l'autre douchebag, et tu vas probablement demander Leonie en mariage et moi je suis là, à me dire que ça ne peut être que ma faute, hm, si je suis toute seule. Je suis la seule donnée en commun après tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 115
- since : 25/02/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: all this delusion in our heads (cam/nic)   Ven 23 Mar - 9:40

La révélation de Nic fut comme un boomerang dans l’esprit de Cam. Jamais il n’aurait imaginé entendre ses mots dans sa bouche. Elle lui disait qu’elle savait qu’il parlait d’amour et que oui elle était amoureuse de lui. Il sentit un pincement au cœur sans vraiment savoir pourquoi. Au fond, il avait fantasmé un jour que cela arrive, mais pas ici, pas ainsi. La suite des paroles de la jeune femme le ramena sur terre et lui fit comprendre que peut-être ce n’était pas aussi simple que cela. Cam raisonnait de façon pratico-pratique. Il analysait la situation pour y donner un sens parce que jusqu’ici cela n’en avait aucun. Elle lui disait qu’elle était amoureuse de lui certes, mais elle lui disait aussi qu’elle était amoureuse de Cissy ce qui était plus probable. Ensuite, elle lui parlait de Leonie et du fiancé de Cissy. Tout devint plus clair dans l’esprit de Cam. A ses yeux, Nic était en train de se fourvoyer entre plusieurs choses. Elle était à un croisement de sa vie et forcément elle se raccrochait à la constante c’est-à-dire lui. La jeune femme ne semblait pas se rappeler qu’elle avait toujours été amoureuse largement plus de la glace et du patinage que d’autre chose. Aujourd’hui que c’était potentiellement fini elle avait besoin de se raccrocher à autre chose et elle imaginait que c’était Cam. « Arrête un instant tu veux bien.. » Lâcha Cam. Il voulait qu’elle se calme un instant et qu’elle le laisse parler au lieu de délirer complètement. Il voulait lui expliquer sa théorie comme pour désamorcer une bombe à laquelle il n’était pas préparé. « Tu n’es pas amoureux de moi, tu es simplement paniquée à l’idée de me perdre parce que je prévois de demander Leonie en mariage. » Lui expliqua le jeune homme. Il pensait réellement ce qu’il disait parce qu’il ne pouvait pas imaginer que Nic, sa Nic soit amoureuse de lui. Cela n’aurait pas fait sens dans sa vie. « Mais tu n’es pas amoureuse de moi, tu ne l’as jamais été. Tu es amoureuse de la glace, du patinage et je suis un moyen d’atteindre ça du moins je l’étais. Désormais, je suis comme ton pilier alors forcément tu confonds cela avec de l’amour c’est compréhensible. » Fini par lui dire Cam. Il refusait de croire qu’elle était réellement amoureuse de lui. Il ne pouvait pas le croire après tout elle avait eu toutes ses années pour le lui dire, ses opportunités. Elle ne l’aurait quand même pas laissé tomber amoureux et vivre avec une autre si elle l’aimait réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: all this delusion in our heads (cam/nic)   Sam 24 Mar - 3:27

Elle le regarde un moment avant de réaliser qu'il est sérieux. Qu'il croit chaque mot qui quitte ses lèvres, chaque raisons psychologiquement tordues qu'il ennonce. Comme si elle avait trois ans et n'était pas capable de mettre un nom sur un sentiment. Comme si elle ne s'était pas battue des années pour être capable de se l'admettre, de lui admettre. Comme si ce n'était rien de plus qu'une erreur. Et au début, elle pense que c'est juste une réjection de plus. Et il continue, lui dit qu'elle est amoureuse de la glace, et Nic elle déchante. Elle détourne le regard parce qu'elle ne veut pas qu'il lise combien ses mots lui troue le cœur, elle ne veut pas qu'il y lise la douleur qu'elle ne peut pas cacher. Parce ce qu'elle lit entre les lignes, que ce n'est pas de lui qu'elle ne peut pas aimer, mais tout le monde. Que son cœur est mort, froid, comme sa passion. Et Nic a du mal à se remettre, à réconcilier Cam, son Cam avec les mots qui sortent de sa bouche. Elle savait qu'elle allait regretter. Elle l'a su, l'a prédit, mais c'est encore pire. C'est encore pire que s'entendre dire que ses sentiments n'ont jamais été réciproques, pire que de se faire rire au visage. C'est pire que tout et Nic sait qu'elle sera partie de chez eux le lendemain. Ni plus, ni moins, parce qu'elle supportera pas de le regarder et de savoir ce qu'il pense vraiment. Pas de lui. Pas pendant un long moment. Pas avant qu'elle ait reprit les commandes de son cœur et l'ait barricadé six feet under. Elle ne sait pas ce qui fait le plus mal, le rejet ou la trahison. Ce sentiment d'avoir été totalement mal jugée par la personne qui la connait le mieux. C'est difficile à avaler et ses larmes s'amoncellent sous ses paupières. - Je n'ai plus faim. Elle repousse son assiette sans l'avoir touché, attrape ses béquilles, frustrée de ne pas pouvoir s'échapper plus rapidement, de ne pas pouvoir s'envoler loin de lui, de ses mots, de cette douleur. - T'as bien fait de te lancer dans le patinage Cam, parce que t'aurais fait un putain de mauvais psychiatre. Elle lâche, le regard brûlant et les paroles venimeuses. Elle n'attend pas de réponse et se contente de quitter la table, éclopée, blessée bien plus profond que ce qu'il n'y parait. N'y pense pas, n'y pense pas elle s'exhorte alors qu'elle presse le pas. Elle sait qu'il pourrait la rattraper, s'il le voulait, mais elle en doute. Ils ne sont pas dans un film et c'est clairement pas l’héroïne attractive que tout le monde s'arrache. Apparemment, c'est le vilain misérable qui va crever seul dans sa prison dorée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 115
- since : 25/02/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: all this delusion in our heads (cam/nic)   Lun 26 Mar - 18:40

Cam se rend compte que la jeune femme est en train de se décomposer sous ses yeux. Elle ne comprenait pas comment il peut penser ce qu’il pense. Cam pense alors que peut-être il n’a pas eu le bon raisonnement. Malheureusement le mal est fait, Nic est vexée. Elle se renferme sur elle-même il peut le voir. Pourtant, cela n’a toujours aucun sens. Si elle était réellement amoureuse de lui pourquoi l’aurait-elle poussé dans les bras d’une autre ? Pourquoi n’avait-elle rien dit lorsqu’elle en avait eu la chance ? Tout le monde sait que durant un moment il n’avait regardé qu’elle, mais qu’elle n’avait regardé que la glace. La jeune femme repousse son assiette, elle le repousse lui aussi. Elle semble réellement blessée et il ne sait plus quoi faire littéralement. Pire, elle lui fait une remarque assassine afin qu’il comprenne bien qu’il est à côté de la plaque. Nic quitte la table et c’est comme si elle le quittait lui aussi. Quelque chose bien de se fragiliser il le sent bien. Elle s’en va, elle s’éloigne pour de bon. Cam aurait pu la retenir. Il aurait pu lui demander davantage d’explication cependant, il ne le souhaitait pas. Il préférait être dans le déni une fois de plus. Les choses étaient passées proches de la catastrophe et il n’avait pas envie de prendre le risque de la perdre ou de voir les choses changer. Cam ne peut pas faire face aux sentiments de la jeune femme et encore moins aux siens. Il n’est pas prêt. Il se renferme également. Il reste à table, finissant sa gaufre, payant le pauvre serveur. Il l’a regarde s’éloigner le cœur serrer. Et s’il l’a rattrapait ? C’était trop tard. Il devait la laisser partir. Il n’était pourtant pas prêt, vraiment pas prêt, mais il devait grandir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: all this delusion in our heads (cam/nic)   

Revenir en haut Aller en bas
 
all this delusion in our heads (cam/nic)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 08. Heads will roll
» heads will roll,,
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Codex pirates (avec du n'ork d'dans ^^)
» HEADS WILL ROLL • pv ashley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: