AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - frankly, i don't give a damn.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

Cole Baldini

wish you were a better man.

- paper notes : 104
- since : 23/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #078, sea side.
contact book:
availability: [open] jessi.

MessageSujet: - frankly, i don't give a damn.   Ven 23 Fév - 23:06




- cole baldini -
i wanna build something
that’s gonna outlive me.


i. harness your blame, walk through
- âge et lieu de naissance: La quarantaine fraîchement dépassé, ce n'est pourtant pas un chiffre qui plait vraiment à Cole. Bien au contraire. Il est né non loin de Dublin, en Irlande, au début du mois de Février. Un cadeau pour la St-Valentin de sa mère, il parait. Il n'a jamais voulu trop y croire. - origines et nationalité: Irlandais sur les papiers, il est pourtant Italien jusqu'au bout des doigts, le Baldini. Il a hérité d'un prénom anglophone pour cacher la condition de ses parents. Des immigrés, comme beaucoup d'autres familles. Il n'en a jamais eu honte. - statut familial: L'aîné de la famille, celui qui aurait dû porter le nom de Baldini et les affaires qui vont avec sur son dos comme un fardeau. Il en a choisi autrement, laissant l'épicerie que ses parents penser lui laisser à sa soeur cadette. Et puis, il y a le petit dernier, dont il ne veut même pas parler. Un petit con, rien de plus. - statut civil: Officiellement célibataire depuis beaucoup trop d'années, depuis qu'il a récupéré l'anneau qu'il avait offert à celle qui aurait pu devenir madame Cole Baldini. Mais les sous-vêtements de ses dernières conquêtes doivent encore trainer sous le lit de sa chambre tant elles sont récentes. Il s'en fou, Cole. Il profite. Il profite beaucoup trop. - occupation: Architecte. C'est ce qu'il a toujours voulu faire, Cole. Et lorsqu'il a ouvert son petit cabinet en arrivant à Brighton, il y a six ans, il ne s'attendait pas à le voir s'étendre de la sorte. Aujourd'hui, c'est une véritable petite entreprise, qu'il gère. La seule chose qu'il a réellement su gérer dans sa vie. - cinq choses favorites: Son boulot, un peu trop, si on en croit certaines personnes, il semble être incapable de décrocher. Les femmes, toujours majeures, rarement de son âge. Le café, gare à celui qui lui proposera un thé. Son loft, endroit calme et épuré où il passe la plupart de son temps. Brighton, la seule ville où il a laquelle il s'est attaché, jusqu'à présent. - saison préférée: Bien qu'il s'en fou un peu, il apprécie les couleurs de l'automne, les feuilles sur les pavés et le ciel gris de l'Angleterre. - traits de caractères: Insatisfait, travailleur, professionnel, charmeur, désinvolte, sûr de lui, réfléchi, solitaire, honnête. - groupe: Hydrangea. - avatar: Milo Ventimiglia.

iii. when eyes are all painted sinatra blue
Spoiler:
 


Dernière édition par Cole Baldini le Dim 25 Fév - 19:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cole Baldini

wish you were a better man.

- paper notes : 104
- since : 23/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #078, sea side.
contact book:
availability: [open] jessi.

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Ven 23 Fév - 23:06

ii. swing wide your crane, run me
(one) C'est dans son Irlande natale que, bien avant sa naissance, les Baldini ont décidé de se poser après avoir quitté l'Italie. Quelques décennies plus tard, Cole est venu s'ajouter à l'arbre généalogique d'un cri perçant. Dès la première minute, une partie de lui savait qu'il allait faire vivre un enfer à sa famille. Une vraie disgrâce pour les Baldini. (two) Papa tenait l'épicerie du coin, réputé pour ses produits italiens. Le magasin familial, toute la fortune et toute la gloire des Baldini. Et en tant que digne aîné, ça a toujours été une évidence pour ses parents, que le jeune Cole reprendrait l'affaire dès son diplôme de fin d'études en poche. Mais Cole, il avait d'autres idées, d'autres envies. Des rêves bien plus spectaculaire qu'une épicerie dans le coin d'une ruelle irlandaise. Il voulait de la grandeur, le renom, il voulait qu'on le connaisse pour son talent et ses idées, pas pour le fromage qu'il vendait. (three) Jessi. Il l'aura répété ce prénom si doux à ses oreilles une centaine de fois, si ce n'est pas plus, alors qu'il n'avait que la petite vingtaine. Encore étudiant à l'époque, elle lui ai tombé dessus comme la foudre. Violemment, à en tomber à la renverse. Il n'a pas résister longtemps à ses beaux yeux, à la jolie Jessi, et deux ans plus tard, ils étaient fiancé, avec des rêves de famille et d'amour éternel. Cole était même près à reprendre l'épicerie familiale pour assurer à ce début de ménage un confort financier sans prendre le moindre risque. Il aurait tout fait, pour elle. (four) Il avait des liens corrects, avec Allen. Ils s'entendaient bien, les deux frères Baldini. Toujours prêts à faire équipe pour ennuyer leur soeur, la seule fille de la fratrie. Ils s'entendaient bien, jusqu'à ce que, tel un véritable serpent, Al s'immisce entre Jessi et Cole sans que ce dernier ne le voit venir. Et en quelques mois, il réussi à briser tous les rêves de Cole, ainsi que son coeur. (five) C'est à Londres qu'il s'est exilé en premier, il y a quinze ans de ça, brisant le coeur de ses parents dans la foulé. Sa soeur a fini par reprendre l'épicerie familiale dont il ne voulait. Al, quant à lui, il n'a eu que très peu de nouvelles de ce qu'il faisait, ne le contactant jamais directement. Un trait sur toute une partie de sa vie, des rêves écrasés sous les actions de son petit frère. (six) Il a commencé à travailler à Londres comme assistant, dans un petit cabinet d'architecte. C'était ce qu'il avait toujours voulu faire, un rêve presque abandonné pour les beaux yeux de sa Jessi. D'abord incapable de faire autre chose que le travail, il a finalement réussi à se faire à la vie londonienne, ainsi qu'aux jolies anglaises. (seven) Lui qui n'avait connu quasiment qu'une seule femme, s'est retrouvé à enchainer les conquêtes et les histoires sans avenirs. Il n'arrivait plus à trouver ce petit quelque chose en plus, cette stabilité, ne serait-ce qu'un semblant de sentiment. Il a rapidement apprit à se laisser mener par ses envies plutôt que sa raison, profitant des femmes qui le voulait bien pour une nuit ou deux, avant d'oublier leurs noms et de passer à autre chose. Il se pense incapable d'aimer à nouveau, Cole. Et pour cause, il refuse d'avoir à nouveau le coeur brisé comme ce fut le cas auparavant. (eight) Le Baldini a quitté la capitale pour la jolie Brighton il ya six ans maintenant. Il s'est installé dans un beau loft près de la plage, un endroit bien plus calme que Londres, pour commencer un nouveau chapitre. C'est là qu'il a monté son entreprise, son cabinet d'architecte. Bien que le début fut lent, il est aujourd'hui renommé dans son domaine, assez pour avoir pu employer quelques personnes qu'il mène aujourd'hui à la baguette pour son plus grand plaisir. (nine) Même à Brighton, il n'a pas su se poser sentimentalement, Cole. Il continue d'enchainer les conquêtes, les femmes trop jeunes, bien que toujours majeures et consentantes. Et puis il y a un la conquête de trop. Marisol. Il a su dès qu'il la vu pour la première fois qu'elle ne le laisserait pas indifférent, et un soir, après une longue journée de boulot, elle n'a pas tardé à lui tomber dans les bras. Mais voilà, Cole s'arrange toujours pour ne pas avoir à revoir les demoiselles avec qui il couche. Il n'a pas honte, non. Il veut juste éviter les commentaires et les regards gênés, pour le bien de tout le monde. Mais Marisol est toujours là, au bureau jour après jour, et il est incapable de décrocher son regard d'elle dès qu'elle est dans la pièce. Elle est bien trop jeune pour qu'il s'intéresse à elle, il le sait. Et pourtant, il sent qu'au fond, il y a quelque chose de différent, sans vraiment savoir de quoi il s'agit pour l'instant.  (ten) La barre des quarante ans franchies il y a quelques semaines seulement, Cole est en pleine crise existentielle, se posant bien trop de questions auxquelles il n'a pas les réponses. Sur ses relations, sur sa famille, sur lui-même. Le retour de son petit frère en ville et son aventure avec la jolie Marisol n'arrangent bien entendu rien à son étant d'esprit actuel, et il se réfugie comme toujours dans son travail, redoublant d'efforts pour perfectionner ses plans et ses projets, lui faisant oublier quelques heures tout ce qu'il y a autour de lui lorsqu'il le décide.


Dernière édition par Cole Baldini le Mar 27 Fév - 0:33, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 71
- since : 26/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: coming soon.

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Ven 23 Fév - 23:18

Okay, mais peanut veux-tu ma mort?  
Milo est tellement parfait, ohlala.
Rebienvenue chez toi, je vais venir te voir pour un lien c'est sur.

_________________

‒ So I climb to my fall, until whispers heard no more and every time I look, I lose control. ‒
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 660
- since : 20/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Ven 23 Fév - 23:23

Mais Milooooo
Rebienvenue avec Cole
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Ven 23 Fév - 23:38

Nadège + Milo
gone with the wind
rebienvenue chez toi
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Sam 24 Fév - 0:00

ce titre welcome back, bon courage pour ta fiche.
j'ai hâte de rp avec toi
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Sam 24 Fév - 12:22

tu fais toujours des choix divins Nadège
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Sam 24 Fév - 12:46

si tu nous sors des bonshommes comme ça à chaque fois, on t'en voudras jamais de craquer, tu peux me faire confiance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Logan Ramirez

she's fragile like a bomb

- paper notes : 794
- since : 07/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: brighton west side #15
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Sam 24 Fév - 16:10

ces choix parfaits, je meurs
rebienvenue chez toi

_________________


all my life i was afraid to die and now i come alive inside these flames.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 1386
- since : 17/12/2017

( end game )

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Sam 24 Fév - 16:15

(re)bienvenue chez toi nadege

_________________
- He put a star in my heart, and I haven't stopped burning.

:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 75
- since : 04/02/2018

( end game )

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Sam 24 Fév - 16:22

Rebienvenue parmi nous avec Milo I love you

_________________

We can breathe, and be in the same world. You live in me and it still hurts but I won't cry anymore. You return to them and I return to you. Again, my friend, there's nothing I can do 'cause I can't live without you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Sam 24 Fév - 16:24

Vous me faites rire avec vos titres de fiche coordonnés
Hâte de vous voir à l'oeuvre avec ces deux-là I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Cole Baldini

wish you were a better man.

- paper notes : 104
- since : 23/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #078, sea side.
contact book:
availability: [open] jessi.

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Sam 24 Fév - 19:30

Merci tout le monde, vous êtes trop parfaits. Si Cole vous inspire, vous connaissez le chemin de mes messages.

Emmett Ames a écrit:
gone with the wind
Ce moment est tellement exceptionnel.

Marisol Castellano a écrit:
j'ai hâte de rp avec toi
Merci encore pour ce pré-lien de dingue, je m'active pour qu'on puisse jouer rapidement.  

Hasan Mahdavi a écrit:
si tu nous sors des bonshommes comme ça à chaque fois, on t'en voudras jamais de craquer, tu peux me faire confiance.
Tu m'en vois vraiment ravie.

Tommy Bronson a écrit:
Vous me faites rire avec vos titres de fiche coordonnés
C'était même pas voulu à la base, c'est ça le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Anwar Shahraz

aut viam inveniam aut faciam.

- paper notes : 220
- since : 23/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #482, west side.
contact book:
availability: (off) babe, oz, logan.

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Sam 24 Fév - 22:43

C'est toi qui est laid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 139
- since : 01/01/2018

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: {fr/en} - cam.

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Dim 25 Fév - 12:00

Mais Milo quoi.
Rebienvenue chez toi. I love you I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Cole Baldini

wish you were a better man.

- paper notes : 104
- since : 23/02/2018

( end game )

- getaway car.
address: #078, sea side.
contact book:
availability: [open] jessi.

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Dim 25 Fév - 19:46

@Al Baldini, .
Merci beaucoup Charlotte.

J'avance tout ça ce soir si tout va bien.

_________________

(cb) you can run, but you can't hide from the feeling you bury inside.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Dim 25 Fév - 20:24

milo quoi
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Mar 27 Fév - 11:18

Arrête d'être bg un peu, pffff
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Mar 27 Fév - 18:29

Milo, le pseudo, ce début de personnage C'est tout parfait
Rebienvenue chez toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 1337
- since : 24/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: open (alex, alex/lisa, charles, clara, cole, layton, logan)

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   Mar 27 Fév - 18:42

Ce pré-lien terrible, et puis Milo.
Rebienvenue chez toi. I love you

_________________
- We’ve become echoes, but echoes are fading away, So let’s dance like two shadows burning out the glory day.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: - frankly, i don't give a damn.   

Revenir en haut Aller en bas
 
- frankly, i don't give a damn.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Kote Dominiken ak Ayisyen ap kwaze fè sou entènet.
» (libre) i don't give a damn, i don't give a shit ₪ 24 janv, 23h15
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» 01. That Damn Hot Gynecologist.
» Get up and never give up... [PV Raphaël]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: hear them whispers. :: run for the fences.-
Sauter vers: