AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 basique. (hasan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 648
- since : 21/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, free, free...

MessageSujet: basique. (hasan)   Ven 9 Fév - 16:37

la demoiselle, elle fronce les sourcils. elle observe son sandwich pendant un long moment. elle le regarde sous tous les angles. elle finit par soupirer, attristée ou peut-être énervée. elle serre les dents et croise les bras. finalement, son regard se tourne vers la file d'attente. cette dernière est énorme. en même temps sacha, elle n'a pas été trop maligne pour le coup. elle a choisit l'heure de pointe alors forcément, y a du monde. y a du monde qui rentre, y en a qui se présentent au comptoir et d'autres qui cherchent une place pour s'installer et consommer. y en a qui commencent à perdre patience or la jolie blonde n'est pas prête de terminer pour céder sa place. non, elle en a pour des heures encore si elle reste là, à fixer son menu au lieu de l'engloutir comme toute personne normale. sacha, elle a des trucs plein la tête et c'est pour cette raison qu'elle s'est pointée ici. pour faire le vide. parce qu'y a rien de tel qu'un bon mcdo pour terminer une journée pourrie de travail. à croire que tout et tout le monde a décidé de lui compliqué l'existence. du moins, c'est comme ça qu'elle voit les choses aujourd'hui. pourtant, elle est de nature optimiste sacha. perdue dans ses pensées, elle n'a toujours pas attaqué. on dirait une gamine paumée devant son repas. à croire qu'elle fut anorexique dans une autre vie. pourtant, c'est qu'elle aime la bouffe. elle l'aime que trop bien.

_________________

☾ baby, I'm dancing in the dark, with you between my arms barefoot on the grass, listening to our favorite song ☽ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: basique. (hasan)   Sam 10 Fév - 0:34

@sacha marks
McDONALD'S

Un grognement tente de sortir Hasan de ses pensées, alors que ses doigts continuent de serrer fermement son stylo. Ça fait bien trois pages, peut-être cinq, sans doute plus, qu'il noircit et qu'il froisse ensuite, pour balancer le tout sur la moquette du studio.  Hal, l'épaule posée contre le distributeur à saloperies, roule des yeux et secoue la tête, consterné comme le patriarche d'un gamin désespéré. Ça fait des heures qu'Hasan griffonne, écrit, rature, réécrit, froisse et recommence. Il en a ras-le-bol de le voir comme ça et pose sa paume légèrement caleuse à cause des années qui les ont un peu trop frottées sur ses feuilles, lui arrachant un sursaut quand, de base, il ne l'écoutait pas franchement. Sa voix est grave et tout à la fois réconfortante et terriblement agaçante pour Hasan, quand il lui intime de se bouger le cul et d'aller prendre l'air, bouffer un truc, parce qu'il est tard et qu'il veut plus voir sa gueule de déterré ici, et que chez lui aussi, il a de quoi balancer des boulettes en papier sur le parquet. Hasan soupire mais, pas franchement d'humeur à discuter, il se contente de serrer les dents et d'enfoncer dans les poches de sa veste oversized ce qui lui appartient, récupérant les cadavres de chansons qui ne seront jamais mises en musique sur le sol pour se promettre de cramer les papiers une fois dehors. Et l'odeur qui s'en échappe shlingue un peu trop, lui fait froncer du nez et ses yeux fatigués se plissent sous l'agressivité de la fumée qui vient les taquiner. Il regarde le brasier, si petit qu'il n'en est même pas vraiment beau, se dissiper peu à peu, et tourne le dos. Ses pas le mènent à McDo, en coopération secrète avec son estomac qui crie famine depuis ce matin. Pas envie de bouffer. Ça passera bien, même s'il crèvera encore la dalle quand il rentrera chez lui, parce que c'est des foutaises et que ces conneries ne tiennent pas au corps. La file d'attente est longue, beaucoup trop longue, parce que Hal n'a pas été foutu de le tirer de sa bulle en dehors des heures de pointe. Arrivé au comptoir, il passe rapidement sa commande, dégainant en même temps sa carte et la tendant au serveur, comme s'il espérait de lui qu'il puisse faire tout à la fois – et c'est vraiment dans cette idée qu'il place son espérance, à vrai dire. Il soupire, attend, regarde autour de lui. Pas une place de libre pour être tranquille. Il sort son téléphone de sa poche. Pas de batterie. Pas moyen de commander un taxi, un Uber, quoi que ce soit. Fait chier. Son sachet de craft en main, il pèse un instant le pour et le contre, et aperçoit finalement une table avec une fille. Blonde. Jeune. Sans aucun doute plus que lui. Elle est toute seule et semble tirer la gueule. Tant pis, il s'approche, fouille dans ses poches aussi grandes que sa veste puisse l'être, et sort son chargeur pour le montrer en même temps qu'il arrive à la table. « Je peux ? » il se contente de souffler, tenant dans son autre poing serré son sac de nourriture, et désignant d'un doigt la prise à côté de la table. Normalement, elle devrait faire le lien, et ça devrait bien se passer. Ouais, enfin, il espère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 648
- since : 21/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, free, free...

MessageSujet: Re: basique. (hasan)   Sam 10 Fév - 12:46

c'est nul de faire la gueule pour si peu. c'est surtout une accumulation de plusieurs choses. elle se pince les lèvres. si terri était là alors, il taperait surement un scandale. mais voilà, le jeune homme ne donne pas de nouvelles. à croire qu'il lui en veut. pourtant, elle n'a rien de mal. rien qui ne lui traverse l'esprit. il a surement mieux à faire. perdue dans ses pensées, c'est seulement quelques minutes plus tard qu'elle remarque la présence de cette personne. un jeune brun, chargeur en main, sac de nourriture dans l'autre. il lui demande s'il peut s'installer. ouais après tout, y a une prise ici. désignant la place libre d'un mouvement de tête, elle ajoute d'un ton neutre: ouais, je t'en prie. de toute façon, elle est toute seule la gamine alors, pourquoi faire la mauvaise tête et refuser ? surtout que toutes les autres places sont prises. de plus, c'est le premier qui ose l'approcher. à croire qu'elle pourrait bouffer le premier venu, affamée et aigrie. mine de rien, si elle avait faim alors, elle engloutirait son menu. pas de panique, elle ne lui fera donc rien de mal. sacha, elle l'observe brancher son chargeur à la prise murale. elle en profite pour jeter un oeil au sien. ça va, la batterie est pleine. faut dire qu'elle a eu le temps de le recharger au travail. petit objet qui ne lui sert strictement à rien étant donné que personne ne prend le temps de lui écrire. triste vie. devant la concentration du bel inconnu, la demoiselle s'éclaircie la voix pour lui faire part d'une question. faut savoir qu'elle parle beaucoup sacha. elle déteste la solitude et les silences pesants. tu pourras me dire si t'as du ketchup dans le tien ? non parce que, c'est du n'importe quoi. on a pas le droit de servir un sandwich sans sauce. c'est comme si on servait une tartine sans nutella. pourtant, c'est bel et bien ce qu'ils ont fait ces enfoirés. et le pire dans tout ça, c'est qu'elle ne peut faire réclamation la gamine. trop de monde. pas envie de faire la queue pendant plusieurs minutes. ses frites vont être froides après. son menu tout entier sera foutu en l'air. alors, elle demande de l'aide au charmant brun qui s'est installé à sa table. peut-être qu'il pourrait devenir son sauveur. qui sait.

_________________

☾ baby, I'm dancing in the dark, with you between my arms barefoot on the grass, listening to our favorite song ☽ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: basique. (hasan)   Sam 10 Fév - 15:35

Hal fait chier. Genre, vraiment chier. Si de base Hasan n'est pas le type le plus sociable sur Terre, s'il a toujours l'air froid quand on le rencontre pour la première fois parce qu'il se place en observateur avant de réellement s'intégrer aux conversations, il est encore moins enclin à se montrer sous son bon jour quand on le coupe en plein dans ses écritures. La chanson qu'on lui a commandée ne va pas s'écrire seule et malgré son incapacité à aligner deux mots sans qu'ils ne convergent à chaque fois vers le même point de sa pensée, il n'a pas envie de faire traîner ça. On lui a dit de se vider la tête, de penser à autre. Et ensuite, on lui a conseillé de se la remplir avec ce point qui lui tourne dans l'esprit sans cesse pour combler les manques que ça provoque chez lui et pour finalement réussir à écrire sur autre chose. Sauf que ça ne fonctionne pas comme ça. Millie est toujours là, dans son esprit, et c'est justement pour voir si elle lui a envoyé quelque chose, entre autres, qu'il atteint devant son téléphone à l'écran noir, uniquement noir, qu'il veuille bien se recharger et le laisser voir, une fois l'accord de la blonde face à lui donné pour qu'il s'assoit. Un soupir passe la barrière de ses lèvres quand, enfin, l'écran daigne s'allumer. Hasan ne prête pas réellement attention à la personne face à lui, ni même à son sac de bouffe qui attend patiemment d'être ouvert pour que son contenu soit avalé le temps que le téléphone reprenne des forces. Non, ce type, il est vraiment pas sociable quand il est dans ses mauvais jours et, depuis l'intervention de Hal, cette journée est devenue l'une d'entre eux. Il ne demandait rien d'autre qu'un peu de paix pour pouvoir terminer son taf. Essayer. Comme il pouvait. C'est foutu, et tout le monde sait comment sa soirée se finirait, à moins que Millie ne passe la porte de son appartement et l'éclaire de sa présence, réussissant, peut-être même sans le savoir, à changer son esprit de rails et à lui permettre de se détourner de la coke ou de la weed qu'il garde dans ses tiroirs. Il soupire, on l'interpelle. « Quoi ? » Il relève la tête en entendant la voix qui s'élève face à lui, sans comprendre du premier coup ce qu'elle lui souffle. Ketchup. Ça parle de ketchup, quelque chose comme ça. La blonde semble désigner son sandwich. Pourquoi est-ce qu'elle veut savoir s'il a du ketchup dans le sien... ? Il l'observe un court instant, presque incrédule, et finit par plonger sa main dans son sac pour récupérer la boîte en carton de son burger et l'ouvrir, soulever le morceau de pain sur le dessus, et regarder rapidement le contenu du sandwich, avant d'acquiescer. « Oui, y en a. » Il referme le tout et repousse pour l'instant du coude, baissant à nouveau les yeux sur son téléphone qui l'autorise à taper code PIN et code de déverrouillage. Le réseau s'installe, ça vibre. Hal qui demande s'il est bien rentré ; message effacé. Pas de nouvelles de Millie pour l'instant. Il soupire. Beaucoup lui diraient qu'il est très con d'attendre comme ça, malgré la situation dans laquelle ils se trouvent et qui est... ambiguë, c'est très certainement le mot. Son regard se redresse et retrouve le visage de l'inconnue qui lui fait face. Est-ce qu'elle fait la gueule pour un rade de sauce tomate ? Il arque un sourcil, plonge la main dans son sac pour récupérer ses frites, son coca et ses sauces, et lance un des sachets sur le plateau en face. Ketchup. « Ni vu, ni connu, » il se contente de souffler, ouvrant un de ceux qu'il garde pour lui et déversant le contenu sur le carton de la boîte de son burger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 648
- since : 21/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, free, free...

MessageSujet: Re: basique. (hasan)   Dim 11 Fév - 12:12

sacha, c'est le genre de meuf qui parle de tout à tout le monde. de tout sauf de sa petite vie personnelle. elle ne parle jamais de ce qu'elle ressent car elle n'en est jamais certaine. peut-être par pudeur aussi. et beaucoup par fierté, forcément. en tout cas, lorsque le jeune homme s'installe en face d'elle, elle se dit que c'est l'occasion rêvée pour ne pas se retrouver en tête à tête avec soi-même. elle se dit qu'elle va pouvoir discuter du moins, l'écouter parler de problèmes quotidiens et bien évidemment, de ce qui le tracasse actuellement, lorsqu'il observe son portable redémarrer. pourtant, en vue de la tête qu'il tire, elle change rapidement d'avis. peut-être qu'elle n'a pas dit oui à la bonne personne. il n'a pas l'air ravi d'être ici le jeune inconnu. sacha, elle se demande pourquoi il n'a pas pris son sac et qu'il n'est pas allé manger chez lui, tranquille. ou, avec ses amis. c'est ce qu'elle aurait fait sacha si elle n'avait pas décidé de venir ici à la dernière minute. bref, la demoiselle finit par rompre le silence qui s'est installé entre eux. elle lui demande s'il a du ketchup. il ne semble pas comprendre alors, elle désigne son sandwich d'un geste de la tête. le brun sort son hamburger, l'ouvre. oui, il a bien de la sauce dans le sien. de nouveau, elle soupire en croisant les bras sur la table. tant pis, elle va faire la gueule quelques minutes de plus. à croire qu'elle s'est levée du mauvais pied. il l'observe. elle le voit mais, elle fait comme si de rien était et ce, jusqu'à ce qu'il lui balance un sachet de sauce ketchup sur son plateau. un léger sourire se dessine sur ses lèvres. elle s'en empare en lui jetant un coup d'oeil. j'te remercie ! tu viens de refaire ma soirée ! c'est gros, exagéré mais, c'est pas grave. c'est du sacha marks tout craché. elle verse sa sauce dans son sandwich, le referme et croque enfin une première bouchée en se demandant si le repas va demeurer aussi silencieux. au fait moi, c'est sacha. elle avait pourtant promis, dans sa tête, de se taire et de le laisser tranquille.

_________________

☾ baby, I'm dancing in the dark, with you between my arms barefoot on the grass, listening to our favorite song ☽ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: basique. (hasan)   Mar 13 Fév - 22:18

Dans sa tête, un flot de mots continue de se propager, de prendre toute la place, ou d'essayer. Une déferlante de paroles potentielles, d'idées, des embryons de chansons qui meurent dans l'œuf et ensuite, reste à voir ce que l'on fait avec les dépouilles. Il les a cramé, celles qu'il avait tenté de mettre sur papier histoire de voir si ça donnerait quelque chose. Et là, ses doigts le démangent de taper un rythme sur la table, s'exécutent sans même son consentement conscient et s'agitent à côté du téléphone qui se rallume. Un rythme qui n'appartient encore qu'à lui, qu'à son esprit, et sur lequel il tente d'apposer les mots qui déferlent dans sa tête. Et tous, encore et toujours, convergent sur le même point. Millicent. Mais c'est bien là le problème : il n'a aucune envie que des inconnus, des gens qui n'ont rien à voir dans leur histoire se mettent à chanter des morceaux d'eux, de leur passé principalement, et encore moins qu'ils fredonnent sur les espoirs qu'il tente de garder. Penser à autre chose. Trouver une autre idée, une autre relation à décrire. On aime les chansons d'amour plus que jamais aujourd'hui, il a l'impression. On en bouffe à toutes les sauces, à tous les styles, et c'est ça qui vend. L'amour et le cul. Mais aucun des deux, il n'arrive à les dissocier de Millie. Alors il cherche, creuse, sans ouvrir assez les yeux, sans doute. La blonde face à lui le sort rapidement de ses pensées et, après avoir inspecté son burger et jeté sur son plateau un sachet de ketchup, il s'attend à ce qu'elle se renferme dans le mutisme qu'elle abordait à son arrivée. Mais non. Il ne peut s'empêcher d'arquer un sourcil dubitatif quand elle lui souffle qu'il vient de lui refaire sa soirée, et se retient de lui répondre qu'il ne faut, de toute évidence, pas grand-chose pour la satisfaire dans ce cas. Et qu'il aimerait bien que ça soit son cas aussi ; pouvoir se sentir mieux parce qu'on lui donne du ketchup, ou parce que quelqu'un vient lui souffler au creux de l'oreille le déclencheur de la cascade littéraire qu'il cherche. Mais rien. Et il se tait, parce que ça ne serait sans doute pas correct de balancer ça à une inconnue, et qu'il n'a pas envie de se prendre la tête. Et puis, elle n'a pas l'air bien méchante. Hasan se contente de sourire légèrement dans sa direction et de rebaisser les yeux vers son téléphone pour observer un peu les notifications reçues, continuant à taper un rythme avec ses doigts pour tenter de trouver le fil conducteur de ses pensées, sans résultat pour l'instant. Il soupire légèrement, verrouille à nouveau le téléphone pour le laisser charger. Redressant son dos pour le claquer contre le dossier de sa chaise, il récupère le burger, plonge sa main dans le sachet pour en sortir ses frites, bientôt suivies de sa boisson. D'un geste mécanique, il en prend une pour la tremper dans le ketchup déjà déversé, la porte à sa bouche avec un léger soupir. Son regard se redresse quand elle lui parle à nouveau. Elle se présente. Hasan se contente d'abord d'acquiescer puis se racle doucement la gorge. « Hasan. » C'est pas grand-chose, mais il ne voit pas vraiment quoi rajouter à ça. Si son frère était là, probablement aurait dit déjà taper derrière sa tête pour le pousser à parler un peu plus. À sociabiliser, les conneries du genre, parce qu'il sait que ça n'est clairement pas son fort. Il imagine Haidar avec son grand sourire, qui aurait déjà bien fait connaissance avec elle en refusant de laisser un silence s'imposer à leur table. Il soupire un peu, plus pour lui-même que pour le reste. Elle a l'air de vouloir discuter, qui plus est. Son nez se fronce doucement quand il cherche comment il pourrait engager une conversation qui ne le pousserait pas à trop se mouiller non plus, pas très à l'aise avec des inconnus. « Tu fais quoi dans la vie ? » C'est bateau mais il n'a pas grand-chose de mieux qui lui vient. Son esprit est en roue libre, incapable de faire autre chose que de se concentrer sur Millicent. En voyant l'air qu'elle affiche face à lui, il secoue doucement la tête. « T'avais l'air d'avoir envie de parler, sinon tu ne te serais pas présentée. Mais rien ne te force à répondre, » il souffle, baissant son regard vers son burger puis ses frites, puis portant la paille de son coca à ses lèvres sans rien ajouter pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 648
- since : 21/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, free, free...

MessageSujet: Re: basique. (hasan)   Dim 18 Fév - 22:20

sacha, elle n'a pas besoin de grand chose. du moins ce soir, elle se contente de peu. un peu de ketchup et sa soirée peut commencer un toute beauté. faut dire que c'est compliqué dernièrement. ryan semble avoir des problèmes familiaux. nana doit beaucoup travailler et ça peut se comprendre qu'elle n'ait pas assez de temps à lui accorder. quant à terri et bien, les choses sont compliquées entre eux et sacha, elle sait pas trop quoi en penser pour le moment. elle pense alors à alfie. sans doute le seul normal de la band, le seul qui pourrait l'aider à l'heure actuelle. pourtant la jolie blonde, elle décide que ça serait l'inconnu, son occupation du soir. elle se présente, tout naturellement tandis qu'il semble déjà blasé. faut dire qu'elle a une grande gueule sacha et aucun filtre par la même occasion. hasan. il se présente avec difficulté et, elle hoche la tête positivement. cool. ravie de faire ta connaissance hasan. ou peut-être pas. il semble pas d'excellente compagnie. elle se contente donc de manger ses frites, le regard perdu dans le vague. elle cherche un sujet de conversation, quelque chose qui pourrait être intéressant, quelque chose qui ne le saoulerait pas trop. mais voilà, c'est lui qui rompt le silence et la jeune femme en reste bouche bée. enfin, elle ne sait pas trop quoi dire. elle regarde derrière elle, comme s'il pouvait s'adresser à quelqu'un d'autre. il reprend la parole pour lui expliquer qu'elle semblait vouloir parler. il argumente sa réflexion et la gamine, elle sourit de plus bel avant de prendre à son tour la parole. je suis étudiante infirmière. j'ai bientôt terminé d'ailleurs. et toi ? un brin curieuse, elle lui accorde toute son attention, ne regardant même pas son ketchup lorsqu'elle trempe sa frite dedans, comme absorbée par des propos qui ne sont pas encore sortis de sa bouche.

_________________

☾ baby, I'm dancing in the dark, with you between my arms barefoot on the grass, listening to our favorite song ☽ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: basique. (hasan)   Ven 23 Fév - 22:32

Projetant déjà ce que sera probablement sa soirée une fois rentré chez lui – c'est-à-dire : passée devant son piano, ses feuilles étendues partout et n'importe comment autour de lui, certaines encore vierges quand d'autres seront immanquablement chiffonnées dans un coin de la pièce, un joint fumant coincé entre ses lèvres et beaucoup trop sollicité –, Hasan se dit que finalement ça n'est peut-être pas si mal de se retrouver face à quelqu'un qui, peut-être, sera en mesure de lui vider un peu la tête au cours d'une conversation qui, si elle risque de s'avérer banale comme la plupart de celles lorsque l'on se trouve face à une personne que l'on ne connaît pas, peut aussi avoir la vertu de lui faire un peu de bien. Observant un peu le visage de la blonde face à lui, il se fait la remarque qu'elle doit être effectivement plus jeune que lui, pas mal. Peut-être le début vingtaine ou quelque chose comme ça, elle lui rappelle les filles qu'il a pu connaître à l'époque où il était encore en école et où il sortait déjà pas mal pour pouvoir se faire quelques contacts. Baissant à nouveau les yeux vers son téléphone avant que ça ne devienne gênant, il le récupère entre ses doigts et tape un message rapide à destination de Hal pour répondre à celui qu'il vient de recevoir et qui lui demande s'il est bien arrivé chez lui comme ils s'étaient dit. Non, arrêt à McDo, sur place pour recharger son téléphone et pouvoir appeler un uber pour s'éviter de rentrer à pieds ensuite. Une fois l'écran éteint, il remarque dans le reflet de la vitre qu'il a quand même une sale gueule aujourd'hui. Les traits plus tirés que d'habitudes, le visage un peu amaigri aussi, il sait déjà qu'il risque de se prendre une remarque de la part de Millie quand ils se reverront. Il soupire légèrement. Portant des frites à ses lèvres pour croquer un peu dedans, il relève à nouveau les yeux vers son vis-à-vis lorsqu'elle se présente. Sacha, donc. Un peu pris au dépourvu, il ne se présente pas tout de suite mais esquisse quand même un petit sourire quand elle lui dit qu'elle est ravie de faire sa connaissance, quand bien même il n'est pas totalement sûr de la véracité de ses propos. C'est vrai que ces derniers temps, il ne se montre pas sous ses meilleurs jours. Entre la fatigue, le stress, et les questions qui continuent de le tourmenter, Hasan a l'impression d'être sur une pente descendante plus qu'autre chose. Ajoutez à ça le fait qu'il ne fasse pas partie des personnes les plus sociables que l'on pourrait rencontrer, ça ne fait pas un mélange propice à se lier à de nouvelles personnes. Un léger soupir passe la barrière de ses lèvres et, le nez froncé, il réfléchit un instant avant de relancer la... conversation ? Est-ce qu'on peut vraiment appeler ça comme ça ? Elle a l'air surprise de ça et Hasan se demande s'il a bien fait quand il justifie son approche, il est vrai un peu timide. Mentalement, il note quant à son occupation, et hausse un peu les épaules par rapport à celle qui lui est propre. « Je travaille dans la musique, je suis compositeur et parolier. » Il laisse échapper un soupir silencieux. Tu parles du parolier qu'il fait ces derniers temps. « Pourquoi infirmière ? » Parce que c'est plus simple pour lui d'écouter les autres parler plutôt que de se livrer, il pose la question pour la faire parler un peu plus, malgré le regard attentif qu'elle lui offre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 648
- since : 21/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, free, free...

MessageSujet: Re: basique. (hasan)   Lun 26 Fév - 16:39

quelques paroles échangées. sacha se dit que ça va être rapide. vraiment rapide puisque le jeune homme ne semble pas d'humeur à discuter de tout et surtout de rien. sacha, elle décide donc d'abandonner et elle commence à manger son menu maintenant qu'elle a son ketchup. c'est pas plus mal ainsi. elle aurait sans doute du rentrer à la maison. elle aurait pu mater une sérieux netflix et entamer le pot de pop-corn par la même occasion. la solitude étant beaucoup trop présente ces derniers temps, elle avait décidé de rester ici, seulement voilà son compagnon du jour ne semblait pas très sociable jusqu'à maintenant. finalement, le son de sa voix se fait de nouveau entendre. la petite blonde réfléchit un instant. est-ce qu'elle doit lui répondre ou s'adresse-t-il à quelqu'un d'autre ? il semble la dévisager. elle balance qu'elle est infirmière du moins, très bientôt. elle lui retourne la question, curieuse d'en savoir davantage à son sujet. il l'informe sur le fait qu'il est dans le monde de la musique et la jeune femme acquiesce d'un geste de la tête. c'est cool ça ! et, toi-même t'en fais ? je veux dire, t'écris pour les autres ou pour toi ? à son tour il décide de pousser l'investigation un peu plus loin en lui demandant pourquoi. pourquoi ça et pas autre chose. elle hausse les épaules. c'est une question qu'on me pose souvent... j'aime bien m'occuper des gens et me sentir utile. je suppose que c'est pour ça... en fait, je n'y ai jamais vraiment réfléchi pour moi, c'est une évidence. comme si ce job avait été créé pour elle, tout simplement. elle sait pas bien l'expliquer sacha.

_________________

☾ baby, I'm dancing in the dark, with you between my arms barefoot on the grass, listening to our favorite song ☽ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: basique. (hasan)   Mar 6 Mar - 12:14

La solitude de son appartement est parfois plus pesante qu'à d'autres instants. Comme si de se retrouver seul entre des murs qu'ils avaient partiellement habités à deux autrefois lui rappelait douloureusement que tout ça, c'est fini maintenant. Qu'elle a beau venir encore s'agiter chez lui, ou lui la rejoindre chez elle, ça ne changera rien au terme apparemment définitif de la rupture qu'elle a orchestrée et qu'il a subi. C'est peut-être aussi pour ça qu'il s'est attardé là, plutôt que de se poser quelques secondes le temps de pouvoir brancher son téléphone et appeler un taxi. Pour ça aussi qu'il a décidé de s'enliser dans un comportement un peu contre nature pour lui, qui le pousse à tenter de faire la conversation à une inconnue, qu'il ne reverra peut-être plus. C'est une drôle de sensation dont il essaye de se défaire sans réellement y parvenir, comme si elle lui collait à la peau. Et sa tête qui ne se vide toujours pas, en constante tentative pour trouver un certain équilibre quand tout tombe toujours autour du même point et... Il laisse échapper un soupir, tentant de faire fuir un peu de ses tourments en même temps que le souffle dans sa poitrine, constatant bien vite que ça n'était qu'une tentative vaine. Reportant son attention sur la blonde face à lui, il l'écoute un instant, hoche un peu la tête lorsqu'elle lui annonce être infirmière, et enchaîne sur son propre boulot. On lui a déjà dit que ça pouvait faire assez pompeux de balancer ça comme ça, que les gens risquaient de le trouver un brin prétentieux, mais il ne voit pas tellement d'autres façons que de l'annoncer ; c'est son taf, après tout. À son tour, elle acquiesce et semble s'intéresser au sujet, comme beaucoup quand il l'aborde pour la première fois : l'intérêt grimpe d'un coup, on essaye souvent de connaître la liste de ses clients, on demande quelques anecdotes, et puis ça retombe parce qu'on se rappelle que ça n'est pas lui, la célébrité du lot. Qu'est-ce qu'on s'en fout des gens qui ont bossé pour ou avec d'autres. Un fin sourire étend quand même ses lèvres alors qu'il hausse légèrement les épaules. « Je gagne ma vie en écrivant pour les autres. » Sans rentrer dans les précisions, il laisse sous-entendre de la sorte que ça n'est pas les seules chansons qu'il écrit, s'évitant malgré tout des détails qui lui paraîtraient probablement dérangeants pour l'instant, au vu de la situation de son inspiration, légèrement obsessionnelle. Lui aussi décide d'en savoir un peu plus, de pousser la conversation un peu plus loin que via les banalités qu'on se représente d'habitude – pour lui, en tout cas, parce que peut-être que pour elle, c'est totalement ordinaire qu'on lui demande le pourquoi du comment elle a décidé de prendre cette voie plutôt qu'une autre. Portant son sandwich à ses lèvres alors qu'elle lui explique, il croque distraitement un bout dedans et le repose, pas très porté par la faim ces derniers temps. Quiconque le connaîtrait d'un peu avant s'en serait d'ailleurs rendu compte face à ses joues plus creusées et son corps affiné. Lui, il n'y prête pas attention. « Une vocation, » il conclut librement en la regardant, dodelinant encore un peu du chef, lui donnant l'air de réfléchir à quelque chose. « C'est bien. Si tu fais du bon taf, ça aura son importance. » Il a toujours vu les métiers de ce genre comme des métiers plus... terre-à-terre que le sien, dira-t-on. Qui ont une réelle incidence et une réelle importance, quand le sien se montre beaucoup plus aléatoire par rapport à ça, même s'il ne se voyait pas faire autre chose.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 648
- since : 21/11/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: free, free, free...

MessageSujet: Re: basique. (hasan)   Dim 11 Mar - 22:48

ils finissent par discuter de leur vie respective. quelque chose à laquelle sacha n'aurait jamais cru quelques secondes auparavant. peut-être que finalement, le jeune homme a besoin de vider son sac. peut-être que discuter d tout et de rien avec une parfaite inconnue lui fera du bien. sacha a déjà testé et l'idée n'est pas mal en soit. cela permet d'oublier ses problèmes l'espace d'un instant, d'obtenir des conseils de la part de quelqu'un de l'extérieur après, c'est pas un truc qu'elle ferait tous les jours. les amis servent à cela après tout, autant en profiter, s'en servir. bref, tout ça pour dire qu'elle commence à discuter avec hasan en lui racontant ce qu'elle fait dans la vie. elle réfléchit un instant par rapport à ses motivations. elle finit par en conclusion que pour elle, c'était une évidence. elle était faite pour ce métier. depuis toute petite, elle a toujours rêvé de faire quelque chose d'utile, d'aider les gens dans le besoin. pas assez travailleuse pour devenir médecin, pas le courage de faire autant d'années d'études, elle a opté pour le métier d'infirmière et aujourd'hui, à la fin de son année, elle en est que fière. elle lui retourne la question. il lui explique qu'il écrit des chansons. pour les autres. la demoiselle approuve en hochant la tête. donc tu écris. et tu ne chantes pas ? auteur composition d'accord mais, interprète ? après tout, y en a un paquet qui travaille de la sorte. la demoiselle tente de creuser le truc. fan de musique, elle veut en savoir davantage. elle se montre aussi intéressée qu'il semble l'être en lui posant des questions par rapport à son avenir. qui sait, peut-être qu'un jour, je te sauverai la vie. et peut-être que tu joueras à mon anniversaire. elle hausse légèrement les sourcils avant de se mettre à rire. du grand n'importe quoi.

Spoiler:
 

_________________

☾ baby, I'm dancing in the dark, with you between my arms barefoot on the grass, listening to our favorite song ☽ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: basique. (hasan)   

Revenir en haut Aller en bas
 
basique. (hasan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Information basique sur chaque personnes.
» P3X932 (Mission d'exploration Basique.)
» Mission basique
» pour se faciliter la vie...
» Retour Mission basique / Reetous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: