AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - two ghosts (sienna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: - two ghosts (sienna)   Dim 14 Jan - 21:13

- we're just two ghosts standing in the place of you and me -

Il avait eu une envie qui ne s’était pas manifestée chez lui depuis longtemps. Celle de sortir de la maison. Respirer l’air frais, se dégourdir les jambes. Il aujourd’hui. Il voulait sentir les rayons du soleil sur sa peau, voulait sentir le froid mordant de janvier lui piquer les joues, lui engourdir les cuisses alors restait cloîtré à l’intérieur à moins qu’Heidi ne le traîne de force, mais pas qu’il s’aventurait sans but précis dans les rues qu’il avait foulées durant toute son enfance. Plus qu’une envie, en fait. Il en avait besoin. Il était donc sorti, ne laissant qu’un mot sur sa table lui disant qu’il était sorti, qu’il ne savait pas quand il serait de retour. Il n’avait aucune idée de si elle le trouverait, de si elle viendrait chez lui cette journée là, mais le mot serait là au cas où. Il n’était pas vraiment vêtu d’une manière appropriée pour la température, une veste à peine assez épaisse pour être appelée un manteau, ainsi qu’un foulard glissé nonchalamment sur ses épaules. Une main profondément enfouie dans sa poche puis l’autre exposée au froid, ses doigts fermement refermés sur l’épais livre qu’il lisait depuis les derniers jours. La tête blanchie par les flocons qui lui tombaient dessus depuis les dernières minutes, il dû se résoudre à trouver un abri. Quelques instants plus tard, il pénétrait dans un petit café de quartier. L’odeur réconfortante du café ainsi que celle des pâtisserie suffisaient à le mettre à l’aise dans le petit établissement. Il trouva une table vacante un peu à l’écart puis s'y installa. Sa commande de café n’était pas encore arrivée qu’il avait déjà le nez fourré dans son livre. Il était distrait, ses yeux ne cessant de revenir encore et encore sur les mêmes quelques phrases. Il posa le livre sur la table, en soupirant. Son cœur sembla faire un bond dans sa poitrine quand il la trouva du regard. Sienna. Il ne l’avait pas vue depuis quelques années, mais il n’y avait aucun doute. C’était bien elle. Comme un fantôme sorti tout droit de son passé. Une vieille amie, un vieux bégin. Une personne étroitement liée à son mariage puis les souvenirs de son ex-femme ne se firent pas priés pour remonter à la surface. Emmett se leva, près à trouver un nouvel endroit, mais ses gestes brusques et nerveux semblèrent plutôt attirer l’attention sur lui, y compris celle de Sienna. Ses yeux bleus se posant sur lui. Impossible de quitter l’endroit sans paraître grossier. Un nouveau soupire avant de lui offrir un sourire qui se voulait chaleureux, mais qui pouvait bien ressembler à une grimace. Rassemblant ce qui lui restait de fierté, il prit ses effets puis s’avança vers sa table. « Je peux me joindre à toi ? » demanda-t-il d’un ton qui pouvait sans doute trahir sa nervosité face à l’idée d’affronter quelqu’un venu du passé, celle qui lui avait présenté sa femme. Pourtant, malgré tout, il était heureux de se trouver face à quelqu’un qu’il appréciait, malgré la distance ou les années. Quelqu’un qui savait qui il était au-delà du cœur brisé ou de toute cette pression sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 448
- since : 06/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: ralph, hart (open).

MessageSujet: Re: - two ghosts (sienna)   Dim 11 Fév - 17:27


Sienna avait pour habitude de se rendre dans ce petit café qui s’était démarqué dès la première fois où elle y avait mis les pieds, par hasard, il y avait quelques années ça. Il ne s’était fallu que d’une tasse d’un savoureux café accompagnée de délectables viennoiseries, le tout offert d’un impeccable et aimable service, pour qu’elle adopte l’endroit. Il était donc coutumier de l’y voir, parfois seule, d’autre fois accompagnée, presque toujours installée à la même table, un peu en retrait, près d’une fenêtre qui laissait passer les doux rayons du soleil. En vraie habituée de la place, on connaissait autant son prénom que ce qu’elle avait coutume de commander. Ainsi, fidèle à cette routine à présent ancrée dans son quotidien, Sienna s’était rendue au café après une journée écourtée au travail. Elle discerna dès son arrivée que la table qu’elle avait habitude de prendre était occupée, par un homme seul, la tête penchée sur un livre. Elle arrêta donc son choix sur une table à l’opposé de l’endroit, puis à peine était-elle installée qu’elle se perdit dans ce roman trop romantique pour être vrai qu’elle dévorait depuis quelques jours. Se laissant complètement happer par l’histoire qu’elle lisait, elle ne se dérangeait que pour quelques occasionnelles gorgées de café. Lorsque Sienna était plongée dans un livre, elle se coupait complètement ce qui l’environnait, il était rare qu’elle soit dérangée par les distractions extérieures. Pourtant, un bruit dérangeant la força à lever les yeux de son bouquin. Son regard s’arrêta de l’autre côté de la pièce, où un homme, l’homme qu’elle avait remarqué plus tôt, venait de se lever plutôt maladroitement. Elle s’apprêtait à reporter son attention sur le livre devant elle, quand elle croisa son regard. Elle le reconnu aussitôt. Il avait changé, il avait vieillit, il n’avait pas aussi bonne mine, mais c’était incontestablement lui. Emmett. Surprise de le voir alors qu’elle était sans nouvelles depuis longtemps, elle le dévisagea longuement, trop longuement pour que ça ne passe inaperçu. Puis il lui adressa ce qui s’apparentait à un sourire, en se dirigeant vers elle. Immobile, ses yeux bleus rivés sur lui, elle ne savait comment réagir, un peu prise au dépourvu. Ce n’est qu’une fois qu’il fut à sa hauteur qu’elle se détendit en constatant qu’ils partageaient la même pointe de nervosité. Il s’invita à sa table puis elle gagna soudainement en assurance. — « Oui, bien sûr. », Acquiesça-t-elle machinalement, l’invitant d’un bref signe de la main, dans un sourire un peu trop chaleureux qui contrastait avec l’étrange sentiment qu’elle ressentait à la vue d’Emmett, ce fantôme de son passé qui refaisait surface. S’il y avait bien quelqu’un qu’elle ne s’attendait pas à voir attablé devant elle, c’était bien lui. Des années s’étaient écoulées depuis la dernière fois qu’elle l’avait vu, autant lui que sa femme, qui à une autre époque était une bonne amie à elle. Sienna était aussi heureuse de le revoir qu’elle était ébranlée par les souvenirs qu’il ramenait avec lui. Le regard de la blonde s’attarda sur les traits de son ancien ami, puis un sincère sourire se dessina sur ses lèvres. Elle était, par-dessus tout, réellement heureuse de le retrouver. — « Ça fait trop longtemps. Qu’est-ce qui te ramènes à Brighton? », Demanda-t-elle enfin, ne laissant pas un trop long silence s’installer entre eux. Des tonnes de questions lui brûlaient les lèvres, sur sa vie, sur sa carrière, pourtant, elle n’arrivait qu’à être banale. Tellement de temps avait filé, tellement de choses qu’elle avait manqué, qu’il avait manqué. Mais surtout, tellement de temps à rattraper.

_________________

▪️ ▪️ ▪️  She was so pretty, she was a star in everyone's eyes. Her face like an angel, she could be anything.


Dernière édition par Sienna Fairchild le Dim 3 Juin - 18:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: - two ghosts (sienna)   Jeu 15 Fév - 7:11

Ce qui l’emmenait à Brighton? Il prenait la fuite, tout simplement. Il fuyait son divorce, il fuyait ses échéanciers, fuyait les appels et emails de son éditeur. Il se fuyait sans doute lui-même. Il fixait un coin vide du café en cherchant quelque chose de plus … approprié à lui répondre. Ses doigts grattant machinalement sa barbe de plus en plus garnie – presque devenue sa façon à lui de marquer les jours au calendrier. — « Mon roman. Enfin, plus ou moins. J’ai un peu de mal à écrire ces derniers temps, j’espérais qu’un petit retour aux sources puisse m’être bénéfique… » Expliqua-t-il, hésitant. S’il ne s’agissait pas d’un mensonge, il se sentait tout de même assez mal de lui offrir cette réponse. Calculée, qui laissait sous entendre quelque chose de plus serein que sa réalité. Son regard fixant toujours obstinément ce point fixe, pourtant dépourvu de tout intérêt. Tout pour éviter de plonger son regard dans celui de Sienna. A une époque, elle aurait pu dire s’il mentait ou si, du moins, il lui cachait toute la vérité comme il le faisait en ce moment. Il ignorait si le temps l’avait privée de ce talent, mais il n’osait pas la regarder pour le découvrir. Il y avait aussi son divorce qui l’avait poussé à rentrer à Brighton. Il ignorait si elle était au courant. Il ne croyait pas que sa femme ait gardé contact avec Sienna, mais il croyait aussi qu’elle lui était fidèle. Il ne pouvait visiblement pas se fier sur ce qu’il croyait savoir. Elle ne disait rien, comme si elle devinait qu’il n’avait pas tout à fait terminé de lui répondre, peut-être aussi qu’il grimaçait sans même s’en rendre compte – une chose qu’Heidi lui avait fait remarquer et qui ne manquait pas de l’amuser. Emmett porta son attention à ses mains et le bordel qu’il était en train de faire sur la table. Il avait déchiqueté un sachet de sucre vide oublié sur la table. Il osa finalement lever le regard vers elle. Il soupira et se lança. — « Aussi … enfin, je ne sais pas si tu es au courant. Cate et moi avons divorcés. J’avais besoin de prendre un peu de .. recul. » Avoua-t-il, finalement. Etrangement, le fait d’avoir dit les mots lui avait ôté un poids des épaules. Sans entrer dans les détails, ni mentionner l’infidélité, encore sur ses gardes. Il l’observait maintenant attentivement, à la recherche d’un indice. Etait-elle au courant ? Avait-elle gardé contact avec Cate ? Sienna avait changé, un peu. Pas beaucoup. Elle était toujours aussi belle. Ses yeux toujours aussi grands, aussi perçants. Ces yeux qui l’avaient fasciné de nombreuses années plus tôt et ces mêmes yeux qu’il avait offerts à un de ces personnages fictifs dans son roman. Il ne savait pas si elle était au courant, ni même si elle avait lu son ouvrage. Cate n’avait pas manqué de remarquer la similitude à l’époque, elle. Il l’avait vue à plusieurs reprises, Sienna. Chez lui, dans son téléviseur. Sans oser juger, il s’était demandé si elle était heureuse, épanouie. Le bulletin météo semblait loin de ses ambitions à l’époque où il la connaissait bien. — « Je suis surpris de croiser une célébrité locale en plein jour dans un endroit si banal. Ton garde du corps est installé à une table plus loin ? » Lâcha-t-il à la blague, se rapprochant étrangement plus du Emmett d’avant qu’il ne l’avait été depuis des mois.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

- paper notes : 448
- since : 06/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability: ralph, hart (open).

MessageSujet: Re: - two ghosts (sienna)   Dim 3 Juin - 18:45


Sienna n’ignorait rien du roman de son ancien ami, qui après tout était devenu un auteur à grand succès. Elle avait d’ailleurs dévoré son ouvrage avec une pointe de fierté, heureuse de voir qu’il réussissait là où elle avait échoué. Si elle s’était délectée de sa plume et de l’univers qu’il avait créé, elle ne le lui avait jamais fait savoir. Elle avait jonglé avec l’idée de le contacter pour le féliciter, mais elle s’était contentée de se réjouir de son succès avec recul. Maintenant qu’il était là, devant elle, elle ne trouvait plus les mots. Elle le détailla une nouvelle fois d’un regard à la fois compatissant et soucieux. Ses yeux bleus s’attardèrent sur sa barbe négligée, ses traits tirés par ce qu’elle présumait être la fatigue et ses mains qu’il gardait occupées, nerveusement. Mais c’était surtout son regard qui retenait son attention. Sombre, fuyant, un brin mélancolique. Il n’avait rien de l’Emmett qu’elle avait connu et elle se demandait ce qui avait bien pu le changer de la sorte. Elle n’était pas convaincue que le syndrome de la page blanche de l’auteur soit le seul coupable à blâmer pour sa mauvaise mine. Il fut un temps où elle le connaissait presque par cœur. Elle aurait, à cette époque, immédiatement su ce qui clochait chez lui. À présent, elle avait l’impression d’avoir devant elle un étranger, ou du moins, un homme qu’elle avait jadis connu qui n’était plus qu’un lointain souvenir, avec qui elle ne savait plus comment connecter. Il ne fit que renforcer ce sentiment quand il lui confia la raison de son retour. — « J’ignorais pour toi et Cate. », avoua-t-elle, d’une petite voix, comme prise en faute. Entendre ces mots, mais surtout de l’apprendre de la sorte, lui fit prendre conscience de tout ce qu’elle avait manqué, et qu’elle n’avait pas été présente pour lui, ou même pour son ancienne amie. Elle constatait également que le temps avait fait son œuvre en filant trop rapidement. Si rapidement qu’elle s’était rendue compte trop tard qu’un fossé s’était creusé entre eux, pour les éloigner jusqu’à ce qu’ils se perdent totalement. Il en allait de même avec Cate, avec qui elle n’avait plus aucun contact depuis longtemps. « Je suis désolée Emmett. », ajouta-t-elle, honteuse de ne savoir quoi dire de plus. Elle avait vraiment pensé qu’Emmett et Cate, c’était pour toujours. Elle avait accepté leur relation, au début avec jalousie et ensuite avec résignation, ne leur souhaitant que du bonheur. Elle était étonnée d’apprendre que leur union n’avait pas duré et se surpris à se demander ce qui avait bien pu les séparer. Mais elle n’osait rien demander, par peur de s’immiscer dans son intimité, là où elle n’avait plus sa place. Elle voulait l’écouter, le réconforter, mais ne savait même pas s’il voulait s’avancer davantage sur le sujet avec elle. Sujet qu’il esquiva d’ailleurs en lançant une blague qui détourna la conversation. Sienna sourit, un peu gênée. Sa question ne signifiait qu’une chose, il l’avait vue à la télévision, et ça n’avait rien de bien glorieux. Bien qu’elle aimait son travail, il n’arrivait pas à la cheville de ses ambitions. Elle savait que c’était quelque chose qu’Emmett n’ignorait pas. S’il y avait quelqu’un qui la connaissait suffisamment pour savoir qu’elle aspirait à mieux, c’était lui. — « Je n’ai rien d’une célébrité, bien au contraire. Si ça se trouve, de nous deux, c’est toi la célébrité. », riposta-t-elle dans un léger rire. — « Je l’ai lu, tu sais. Ton roman. Je ne te l’ai jamais dit, mais je l’ai beaucoup aimé. », lui confia-t-elle. Elle se garda de mentionner qu’elle avait attendu avec impatience une suite, maintenant qu’elle comprenait pourquoi celle-ci n’était jamais venue. — « Je suis contente que tu sois de retour. J’aurais souhaité que les circonstances de ton retour soient… différentes. Mais ça fait du bien de te revoir. », conclue-t-elle dans un sourire, tentant de capter son regard du sien. Derrière son sourire se cachait l’espoir qu’ils renouent et retrouve cette complicité d’antan. Elle avait besoin d’un ami et devinait que ça lui serait bénéfique, à lui aussi.

_________________

▪️ ▪️ ▪️  She was so pretty, she was a star in everyone's eyes. Her face like an angel, she could be anything.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: - two ghosts (sienna)   

Revenir en haut Aller en bas
 
- two ghosts (sienna)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sienna 'Party Girl' Fowler
» Sienna
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)
» AYDEN&SNAKE ◭ Ghosts of the past
» [Présentation] Sienna Telya [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: