AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'll be there for you w/eli

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

- paper notes : 126
- since : 20/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: I'll be there for you w/eli   Sam 30 Déc - 18:24


≈ ≈ ≈
{ You're still in bed at ten and work began at eight
You've burned your breakfast, so far things are going great. }
crédit/ tumblrThe Rembrandts.

Nathan avait rendez-vous avec son ami Eli ce matin afin d'aller courir un peu. Il n'avait pas envie de laisser son ami s'engouffrer dans une routine nocive pour sa santé physique, mais également mentale. Alors au lieu d'aller boire ensemble pour oublier leur chagrin respectif il préférait proposer du sport. Nathan pensait que c'était un bon moyen de se changer les idées. Il faut dire que lui aussi est passé par une soirée alcoolisée avant de se rendre compte que cela ne servait à rien. Il espérait pouvoir faire comprendre à son ami qu'il devait reprendre le contrôle de sa vie et que même si Isveig lui a brisé le cœur elle n'est pas la seule femme sur la terre et qu'il en trouvera une beaucoup mieux. Il s'y connaissait à la fois en femme, mais également en cœur brisé. En effet, il avait appris que son sa petite amie désormais ex avait couché avec son meilleur ami alors qu'elle pronait qu'il n'y avait rien entre eux. Nathan avait préféré couper les ponts définitivement même si cela s'avérait plus dure en pratique. Afin de pouvoir passer cette matinée à faire du sport avec son ami, Nathan avait demandé à son amie Sierra de garder la petite. Elles allaient sûrement faire un atelier cuisine ce qui ravirait la petite. Il faut dire que depuis sa rupture avec Dylan, sa fille demande souvent après elle et Sierra est un bon moyen de l'oublier quelques heures. Il n'a pas besoin que sa fille lui rappelle constamment que Dylan ne fait plus partie de leur vie. Il sait que ce n'est pas facile pour elle, mais Nathan espère qu'entre Ingrid et Sierra il y aurait assez de présence féminine pour lui faire oublier Dylan. Il était selon lui hors de question de laisser son ex approcher sa fille peu importe combien elle l'aimait. Une fois prêt, il se rendit dans le parc dans lequel il avait l'habitude de courir. Il avait donné rendez-vous à 10 heures et il remarqua Eli l'attendant sur un banc. Nathan était étonné de voir son ami à l'heure. Il pensait qu'il lui aurait peut-être posé un lapin. Il s'imaginait devoir aller frapper chez lui pour le sortir du lit à coup de pieds aux fesses. Cependant, il ne semblait pas vraiment motivé à l'idée de faire du sport. Il n'y avait qu'à voir la tête qu'il faisait. Il avait une mine affreuse et semblait étonné de faire réellement du sport. « Tu es prêt ? » Lui demanda Nathan sans vraiment attendre de réponse. Il lança donc la course en commençant à trottiner afin de s'échauffer et de laisser le temps à Eli de le suivre. Voyant de la mauvaise volonté pointer le bout de son nez il décida qu'il devait le taquiner un peu. Il n'avait aucune envie de finir à courir seul ou pire à marcher. « Alors c'est tout ce que tu as dans le ventre ? » Lui demanda ensuite le beau brun. Il essayait de le réveiller un peu, de le pousser doucement dans se retranchements afin qu'il se donne. Il devait libérer ses émotions, sa colère et le sport est un parfait remède.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Eli Goldstein

truth be told, i never was yours.

- paper notes : 284
- since : 14/12/2017

( end game )

- getaway car.
address: #33, east side.
contact book:
availability: isveig, dani, ophelia, the goldsteins.

MessageSujet: Re: I'll be there for you w/eli   Jeu 4 Jan - 3:31

Eli, il n’avait pas dormi de la nuit, fidèle à son habitude des dernières semaines. Son visage, creusé par les cernes et pâle comme la mort, faisait peur à voir. Mais c’est la seule tête qu’il avait à offrir, et Nathan devrait s’en contenter. Il lui avait donné rendez-vous dans ce parc où ils avaient coutume de se retrouver pour leur entrainement hebdomadaire, et même si le pompier n’avait pas le cœur, ni l’énergie pour ce genre d’efforts, il s’extirpa tout de même du sofa pour prendre une bonne douche, question de se rafraichir les idées. Puis, il enfila ses pantalons de sport, un t-shirt et un pull qu’il sortit de la pile de lessive propre qui trainait toujours dans sa chambre, avant de lasser ses chaussures de courses et de quitter l’appartement, bien avant son heure. Mais il avait besoin de s’aérer l’esprit et il décida de se rendre jusqu’à destination en marchant, question de s’échauffer un brin. Son corps, son outil de travail, il l’avait négligé. Et il savait que tout serait à recommencer, s’il se laissait trop aller, mais il n’avait pas – ou plus - la force de s’en tenir à ce rituel rigoureux auquel il l’astreignant quatre à cinq jours par semaine pour conserver sa musculature et sa silhouette coupé au carré. Il fut sur place une dizaine de minutes à l’avance. Poussant un soupir, il se posa sur un banc, son regard rivé sur les passants qui sillonnaient les chemins du parc. Cette petite famille, avec ces enfants qui couraient autour des parents, promenait leur dernier né dans une poussette dernier cri. Ces deux vieillards qui marchaient avec lenteur, main dans la main, amoureux comme un premier jour. Des images qui lui serrèrent le cœur, car elles représentaient ce qu’il aurait pu avoir avec Isveig, et ce qu’il avait perdu. La mélancolie menaça de s’emparer de lui, mais son meilleur ami arriva sur le fait, le sauvant de cette nostalgie destructrice. – Ouais… on va dire. – L’autre semblait plus motivé qu’il ne l’était lui-même, et c’est sans réellement attendre sa réponse qu’il prit d’assaut le sentier, forçant Eli à le suivre. La reprise de cet exercice s’annonçait douloureux, physiquement et mentalement, rien pour encourager le lâche qu’il était, en cet instant. Son pas était lent, peu assuré et après à peine quelques mètres, il n’avait qu’une seule envie, et c’était de s’arrêter. Parce qu’il en avait déjà marre. Parce qu’il était épuisé. Parce qu’il maudissait Nathan de l’avoir obligé de la sorte à sortir de son loft. Ce dernier le remarqua puisqu’il tenta de le relancer, le taquinant sur ce qu’il avait dans le ventre. – Y’a surtout de l’alcool et de la bouffe chinoise, si tu veux tout savoir. – ironisa-t-il, en mauvais joueur.  Le problème, avec Nate, c’est qu’il ne lâcherait pas le morceau aussi facilement, et qu’il s’assurerait que son ami se dépasse, ce jour-là. Eli n’avait pas envie de se prendre la tête avec ce dernier, aussi se contenta-t-il d’accélérer le pas pour le rattraper et se poser à sa hauteur.

_________________

my head says who cares? but then my heart whispers you do, stupid.



Dernière édition par Eli Goldstein le Mar 20 Mar - 17:05, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 126
- since : 20/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: I'll be there for you w/eli   Sam 6 Jan - 15:44

Nathan n'allait pas laisser Eli utiliser Isveig comme excuse pour ne pas courir, pour ne pas se dépenser. Il voulait l'aider à voir que tout ne tourne pas autour d'elle. Il comprend bien entendu la peine et la colère de son ami. Isveig était à l'image de Dylan, une jeune femme qui ne mérite pas qu'on lui accorde du temps. Malheureusement les hommes tombent sur elles et souffrent ensuite. Nathan voulait que Eli retrouve le contrôle de sa vie, de la situation. Nathan savait qu'Eli avait le cœur brisé, que pour le moment il pensait que rien ne pourrait soulager sa douleur, mais il avait tort. Lorsqu'Ingrid la mère de sa fille est partie alors que Lydia n'était qu'un bébé il pensait que le ciel lui tombait sur la tête et qu'il ne se releverait jamais. Il avait eu tort. Le temps avait fait son œuvre et son cœur avait cicatrisé, il était allé de l'avant. Certes, aujourd'hui Nathan avait de nouveau une déception amoureuse, mais il ne regrettait pas d'aimer parce que c'est quelque chose d'aussi magnifique que douloureux. Eli faisait de l'ironie comme pour cacher ses émotions. Il se protégeait parce que c'était plus facile que de dire qu'il avait le cœur en miette. Nathan était psychologue alors il savait de quoi il parlait, mais il refusait de psychanalyser son ami. Il voulait l'aider en tant qu'ami pas en tant que thérapeute. « Ce qui explique ta tête.. » Lui répondit Nathan avant de laisser échapper un léger rire. Il venait de sous-entendre qu'il avait une sale tête aujourd'hui, mais Eli devait s'en douter il n'était pas au meilleur de sa forme. Nathan savait qu'Eli allait lui en vouloir de le forcer à courir, de le forcer à mettre ses tripes à l'air. Il allait sûrement vouloir lui en coller une, mais au moins cela voudrait dire qu'il ressentirait quelque chose. Nathan tenait assez à Eli pour ne pas le laisser s'enfoncer dans une dépression qui semble proche. Il préférait qu'il le déteste. Eli commença réellement à courir comme pour que Nathan le lâche, c'était une bonne chose. « Je savais que tu pouvais y arriver, c'est le moment de te vider l'esprit, d'utiliser ta colère, ta rancoeur pour te donner la force de te dépasser. Crois-moi après ça fera du bien. » Lui confia Nathan.Certes Eli allait souffrir après la course, mais au moins ça ne serait pas à cause d'Isveig. Il savait de quoi il parlait puisqu'il allait souvent courir lorsqu'il se sentait en colère, triste ou autre. Il utilisait ses émotions pour courir plus vite, pour se faire comme mal en donnant tout. Ensuite il se sentait plus vide, plus apaisé. Ce n'était pas permanent, mais ainsi il se rendrait compte qu'il peut se sentir moins mal.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Eli Goldstein

truth be told, i never was yours.

- paper notes : 284
- since : 14/12/2017

( end game )

- getaway car.
address: #33, east side.
contact book:
availability: isveig, dani, ophelia, the goldsteins.

MessageSujet: Re: I'll be there for you w/eli   Jeu 11 Jan - 1:42

L’effort qu’il lui avait fallut mettre rien que pour accepter de venir s’entrainer avec Nathan et ne pas lui faire faux bond avait soutiré à Eli le peu d’énergie qu’il avait réussi à emmagasiner au cours des derniers jours. Son sommeil était au nombre des absents, autant dire que ses réserves était, somme toute, assez limité. Il ne lui servait pourtant à rien de se plaindre de ça avec cet homme, qui avait vu bien d’autres comme lui. D’ordinaire, ça ne l’aurait pas agacé, sauf aujourd’hui, alors que le Goldstein avait du mal à se défaire de la pensée que pour son ami, il était devenu qu’un nouveau sujet d’études, qu’un cas supplémentaire à inscrire sur sa liste de patients. La remarque sur sa tête le fit toutefois décrocher de sa fixation, et il leva les yeux au ciel face au rire de l’ainé. Il aurait très bien pu lui rétorquer quelque chose, il se contenta plutôt de garder le silence, de peur que ces propos dépassent largement sa raison, et qu’il dise quelque chose qu’il regretterait, un jour ou l’autre. Son corps se montre plutôt résistant à reprendre la course, et il se doute fortement que les courbatures seront au rendez-vous dès le lendemain matin. Un faible grognement s’échappe d’entre ses lèvres en guise de protestation mais l’entêté qu’il est ne veut pas se montrer plus faible qu’il ne l’est déjà devant son ami. La solution douloureuse prévaut et il se pousse un peu plus, ne serait-ce que pour atteindre le rythme imposé par Morello. – Je risque plutôt de me vider l’estomac, tu vas voir, tout ce qui s’y trouve est aussi mauvais que le reste... – Autant dire que rien de sain ne franchissait sa bouche, et ses repas se résumaient à des mets préparés d’avances achetés au supermarché du coin ou de la bouffe de restaurants plus ou moins douteux du coin. Quant à sa consommation d’alcool, il avait cessé de comptabiliser les bouteilles qu’il avait pu ingurgiter rien qu’au cours du dernier mois. Les deux hommes coururent pendant un moment en silence, et Eli se doutait que l’homme à ses côtés voulait l’entendre parler, mais il n’était pas d’humeur à faire la discussion. Il se montra toutefois poli en questionnant Nathan. – Comment se porte Lydia? – lui demanda-t-il avec certain intérêt, même si sa voix manqua de conviction.

_________________

my head says who cares? but then my heart whispers you do, stupid.



Dernière édition par Eli Goldstein le Mar 20 Mar - 17:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 126
- since : 20/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: I'll be there for you w/eli   Sam 20 Jan - 15:04

Nathan était ravie qu'Eli fasse un effort en se donnant les moyens de courir et de se faire du bien. Si pour le moment il avait l'impression de se faire du mal il verrait rapidement que cela lui fera du bien de se vider la tête. Il ne pu s'empêcher de rire lorsqu'Eli lui confia qu'il risquait de se vider l'estomac. Vu son mode de vie actuel il n'avait aucune envie de voir cela. Cependant, il savait qu'il pouvait être remis sur pied. Il fallait juste du temps et de la volonté. Eli voulait savoir comment se portait Lydia, il semblait sincère puisqu'il appréciait la petite. Puisque Eli était son ami il pouvait lui dire la vérité sans avoir peur du jugement. De plus, il était bien placé pour comprendre. « Plutôt bien étant donné les circonstances, mais elle me demande sans cesse où est Dylan, pourquoi est-ce quelle ne peut plus venir à la maison. » Lui confia Nathan. On pouvait sentir la frustration dans la voix du père de famille qui essayait de faire au mieux. « J'ai essayé de lui expliquer sans entrer dans les détails, mais elle ne comprend pas. » Rajouta le jeune homme. Il ne pouvait pas dire à sa fille que la femme qu'elle prenait pour sa future belle-mère a couché avec celui qu'elle disait n'être que son meilleur ami et que par conséquence ils ont rompu. Nathan ne se voyait pas continuer à la laisser voir sa fille, il n'avait plus confiance en elle et il ne pensait pas que c'était bon pour qui que ce soit. Nathan était triste pour Lydia cependant, il ne voulait pas de sa présence auprès de sa fille. Il devait la protéger et Dylan n'était pas une bonne influence. Nathan se sentait également blessé par la situation et il n'avait plus envie de la voir. Le pire dans tout cela c'est qu'elle avait essayé de justifier son infidélité en lui mettant la faute dessus parce qu'il avait laissé la mère de Lydia revenir dans la vie de la petite. Comme si quoi que ce soit pouvait justifier son attitude. Il en avait été écœuré. « Enfin bref parlons autre chose .. » Fini par lui dire Nathan. Il avait pu rajouter un nom d'oiseau en parlant de Dylan cependant, elle n'en valait pas la peine. Il voulait aller de l'avant et il pensait qu'il était sur la bonne voie. Il faut dire qu'Ingrid la mère de Lydia était d'un grand soutien.Il préférait taire ce détail parce qu'il savait que son ami allait lui dire qu'il y avait anguille sous roche.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Eli Goldstein

truth be told, i never was yours.

- paper notes : 284
- since : 14/12/2017

( end game )

- getaway car.
address: #33, east side.
contact book:
availability: isveig, dani, ophelia, the goldsteins.

MessageSujet: Re: I'll be there for you w/eli   Dim 28 Jan - 3:06

Il n’avait aucune envie de se vider l’estomac, surtout pas en public, et surtout pas devant Nate. Mais Eli ignorait de quel façon son corps allait réagir à ce brusque changement d’habitude. La transition vers la déchéance avait été une descente plutôt facile à prendre, mais revenir vers ses bonnes vieilles habitudes risquait d’être… pénible. Le mot n’était même pas assez fort pour décrire les difficultés qui l’attendaient. Il le voyait bien, à quel point ces quelques semaines de perdition avaient eu un impact sur lui, et pas de la meilleure des façons. Reprendre la course aussi abruptement n’était peut-être l’idée du siècle, mais avec lui, c’était tout au rien. Pire, encore, alors que Nathan le mettait rudement à l’épreuve sans grand égard pour son piteux état. Il trouva un certain réconfort dans le silence, son esprit concentré à se tenir à flot avec le rythme imposé par son meilleur ami. Les sombres pensées se tenaient loin, pour le moment du moins. Il finit néanmoins par briser ce dernier en s’adressant à Nate, avant que celui-ci ne l’interroge, le forçant à parler de choses dont il n’avait pas nécessairement envie de discuter. Eli songea à Lydia, la gamine de l’homme, et il osa demander des nouvelles à son sujet. Évidemment, la situation était des plus complexes pour la petite, qui n’était pas en âge de comprendre la soudaine disparition de sa vie de Dylan. Mais le psychologue avait raison d’agir de la sorte avec cette femme, qui n’avait aucun droit sur cette enfant qui n’était pas la sienne. Nathan ne pensait qu’au bien de sa fille, et dans les circonstances, tenir la fautive à distance s’avérait être une sage décision. – À cet âge, les enfants oublient vites. T’inquiètes pas pour elle. – Il avait vu sa sœur devoir expliquer le même genre de situation à sa fille, et bien que sa nièce en faisait parfois des crises, elle finissait par passer à autre chose, voir à complètement effacer ces hommes de passage dans la vie de sa mère. Lydia était encore jeune, elle allait s’en remettre. Son ami suggéra un changement de sujet, et le pompier haussa des sourcils, jetant un coup d’œil à son partenaire de course. Il y avait quelque chose que Nathan refusait de lui dire, mais ce n’était pas Eli qui allait le forcer à parler. De toute façon, il en aurait été incapable, alors qu’une terrible crampe le frappa dans les côtes, l’obligeant à s’arrêter précipitamment, son corps se repliant sur lui-même à cause de la douleur. – Arggh ! – ne put-il s’empêcher de lâcher entre ses lèvres.  Son corps venait dramatiquement de lui rappeler tous les travers qu’il lui avait fait endurer.

_________________

my head says who cares? but then my heart whispers you do, stupid.



Dernière édition par Eli Goldstein le Mer 28 Mar - 20:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 126
- since : 20/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: I'll be there for you w/eli   Sam 3 Fév - 18:52

Nathan aurait voulu croire Eli, mais il savait que ça ne serait pas aussi évident. Lydia s’était fortement attachée à Dylan et elle n’allait pas l’oublier si rapidement. Il faudrait du temps pour qu’elle se rende compte qu’elle ne reviendrait pas dans leur vie. Nathan avait de la peine parce qu’il savait qu’elle avait déjà souffert de grandir sans une mère et maintenant quelqu’un d’autre partait de sa vie. Il avait l’impression de lui enlever quelque chose. Pourtant, il ne se voyait pas lui expliquer la vérité elle était encore trop petite pour comprendre les histoires des adultes. Il voulait la protéger même si elle risquait de lui en vouloir durant un moment. Heureusement Eli avait accepté de changer de sujet ce qui le soulageait. Il n’avait plus envie de penser à Dylan qui ne méritait absolument pas que l’on s’arrête sur elle. Soudain, alors qu’il pensait recommencer à courir Eli fut pris d’une douloureuse crampe. Apparemment son corps lui faisait payer l’ensemble des excès qu’il avait fait. Il ne voulait pas en rajouter une couche, mais il avait fait son propre lit en se conduisant de la sorte. Nathan espérait que désormais il prendrait mieux soin de son corps. « J’espère que tu ne penses pas que je vais te porter.. » Lâcha Nathan avant de se mettre à rire. Il se moquait gentiment de son ami. Il savait qu’il avait également besoin qu’on le traite normalement. Il n’avait pas besoin qu’on ait pitié de lui. Cela tombait bien Nathan ne ferait pas cela. Il préférait encore le taquiner. Il lui fit signe d’aller jusqu’au banc pas très loin. Il n’arriverait pas à le faire courir aujourd’hui il devait se rendre à l’évidence. « Tu te sens capable de boire un café ? » Lui proposa le beau brun. Il pensait que cela lui ferait davantage de bien que de l’alcool et de la malbouffe. Il comptait essayer de ramener son ami vers le chemin du mieux. Il n’avait pas envie de le voir se détruire petit à petit pour une jeune femme qui n’en vaut clairement pas la peine.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Eli Goldstein

truth be told, i never was yours.

- paper notes : 284
- since : 14/12/2017

( end game )

- getaway car.
address: #33, east side.
contact book:
availability: isveig, dani, ophelia, the goldsteins.

MessageSujet: Re: I'll be there for you w/eli   Ven 16 Mar - 2:01

Parler des histoires de cœur de Nathan ne faisait que lui renvoyer à la figure son propre malheur, bien qu’il tentât de chasser bien loin Isveig et ses tromperies dans le fond de son esprit, afin de concentrer son attention sur l’homme à ses côtés. Il n’eut cependant aucun mal à accepter de changer le sujet de discussion. Côté affectif, autant dire que les deux amis n’étaient pas des plus chanceux. Il valait mieux éviter de trop s’attarder à leurs situations respectives. Eli voulait se changer les idées, et non pas en parler en long et en larme avec Nate, qui, même s’il lui promettait de ne jamais le faire, l’analyserait sans doute de la même façon qu’il le ferait avec un client. Le Goldstein n’avait pas besoin de ça. Tout comme il se serait bien passé de cette douloureuse crampe qui le força à se plier en deux, ses bras s’enroulant autour de son corps. Il lâcha deux ou trois jurons sous le regard amusé de l’ainé, avant que ce dernier ne lui indique un banc où ils pouvaient se poser, ne serait-ce que temporairement. La douleur le transperçait comme si on lui rentrait des lames de couteaux dans les côtes, et sa respiration se faisait laborieuse. Mais petit à petit, la souffrance diminua, et il parvint bientôt à se redresser, bien que difficilement. Ça lui élançait toujours, et il préférait éviter les gestes brusques. – Bien franchement, je n’sais même pas si je parviendrai à avaler quoi que ce soit. – lâcha-t-il au psychologue en levant les yeux vers lui. – Mais on peut toujours essayer. – Il y avait plusieurs petits cafés dans le coin. Ils pourraient probablement en prendre un pour apporter, et continuer à marcher, à défaut de pouvoir courir. Maintenant que Nate avait réussit à le traîner dehors de force, il comptait bien tenter d’en profiter un peu, même si son humeur grise ennuageait le ciel au-dessus de leur tête.

_________________

my head says who cares? but then my heart whispers you do, stupid.



Dernière édition par Eli Goldstein le Mer 28 Mar - 20:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

- paper notes : 126
- since : 20/12/2017

( end game )

- getaway car.
address:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: I'll be there for you w/eli   Ven 23 Mar - 12:06

Nathan n’avait pas envie de remuer le couteau dans la plaie d’Eli en lui disant que malgré sa rupture avec Dylan les choses avançaient de son côté. Lui dire qu’il se rapprochait de la mère de sa fille de plus en plus et qu’il se sentait « heureux » de cette situation ne serait pas vraiment bien. Certes, il devrait pouvoir partager son bonheur avec son ami, mais pas tout de suite. Il préfère garder cette information secrète pour la prochaine fois. Nathan aurait pu continuer à le faire courir histoire de le faire réellement souffrir pour qu’il retienne la leçon. Cependant, il lui faisait vraiment de la peine. Il était comme en train de mourir alors qu’ils avaient à peine couru. Il était encore jeune et aurait dû être dans un meilleur état. S’il continuait sur cette lancée il n’atteindrait sûrement pas la quarantaine ce qui serait vraiment dommage puisqu’il l’imaginait bien devenant poivre et sel avec quelques gamins à charge. Nathan avait vraiment envie de rire face à son ami, mais il préférait se retenir. Il espérait néanmoins que cela lui servirait de leçon. Aucune femme ne mérite qu’on se mette dans un tel état. Il l’emmena alors vers un vendeur de boisson chaude ambulant et commanda deux cafés serré. Eli au-rait bien besoin de cela pour se remettre sur pied. « Si tu vomis merci de le faire dans la poubelle à côté, je n’ai pas envie de devoir changer de chaussure. » Lui lança Nathan avant de se mettre à rire. Il était obligé de faire quand même une minuscule blague à ce propos. Ils n’étaient pas amis pour rien et il se doutait que si la situation était inversée il se moquerait ouvertement de sa personne.

_________________

I remember years ago someone told me I should take caution when it comes to love. I did and you were strong and I was not. My illusion, my mistake. I was careless, I forgot. I did. And now when all is done. There is nothing to say.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Eli Goldstein

truth be told, i never was yours.

- paper notes : 284
- since : 14/12/2017

( end game )

- getaway car.
address: #33, east side.
contact book:
availability: isveig, dani, ophelia, the goldsteins.

MessageSujet: Re: I'll be there for you w/eli   Mer 28 Mar - 21:20

S’il y avait une chose qu’Eli appréciait, chez Nathan, c’est que ce dernier ne s’acharnait pas. Il avait tenté de le forcer à courir, et il y était même parvenu, à un certain degré, mais lorsqu’il avait remarqué le malaise de son ami, il ne s’était pas entêté à continuer sur sa lancée. Il avait tout simplement proposé autre chose, changeant ses plans pour mieux les accorder aux capacités de son compagnon du moment. Sa côte lui élançait toujours, et sa respiration le faisait encore un peu souffrir, surtout quand il sentait sa cage thoracique se soulever sous le poids de son souffle, mais il reprenait enfin doucement ses couleurs naturelles, sous le regard amusé de Nate. Si son estomac ne lui jouait pas des tours, ce café serait effectivement la bienvenue, lui permettait de sortir de cette torpeur matinale qu’il trainait toujours, malgré son réveil un peu – trop – hâtif, ce matin-là. Se relevant pour suivre l’homme jusqu’à un vendeur ambulant, il l’écouta leur commander deux breuvages chauds, avant de l’entendre lui fait une remarque qui lui arracha l’ombre d’un sourire en coin forcé. – Dommage, elles auraient bien eu besoin d’un petit relooking. – lui répondit-il simplement, prenant d’entre les mains du vendeur le gobelet de café qu’il lui tendait, et déposant sur le comptoir la monnaie nécessaire pour défrayer les coûts de leur commande. – C’est moi qui invite. – Et Nathan n’avait pas son mot à dire. Autant prendre cet acte de bonté sans rouspéter. Il se faisait rare, dernièrement.

_________________

my head says who cares? but then my heart whispers you do, stupid.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: I'll be there for you w/eli   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'll be there for you w/eli
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: