AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 maybe tomorrow (marianne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: maybe tomorrow (marianne)   Ven 29 Déc - 19:46



♦️♦️♦️
- Every stop I make, I make a new friend,
Can't stay for long, just turn around and I'm gone again
-


La télé à peine éteinte, il lâche la manette de Playstation mollement sur le lit et se dirige vers la salle de bain pour troquer son vieux jogging qui lui sert de pyjama contre un t-shirt et un jean propres. Alfie était content de ne pas être appelé pour le service du déj au resto où il officiait comme commis de cuisine et il en avait profité pour passer la moitié de sa journée libre enfermé à jouer à la console sans voir une seule fois la lumière du jour. Problème, il sentait désormais qu'une minute de plus suffirait à faire exploser sa tête. Il a besoin d'un coup d'air frais, de s'aérer l'esprit alors il descend les escaliers de sa modeste maison de West Side, rejoins sa grand-mère dans le salon où elle regarde une vieille redif' d'un soap opéra dont il a complètement oublié le nom puis l'embrasse sur la joue en lâchant : "J'sors faire un tour!" Il enfile ses vieilles baskets, sors sur le pas de la porte et attrapes son vieil iPhone à la recherche d'une playlist matchant son humeur. Il monte ensuite le volume de ses écouteurs au maximum avant de s'élancer dans les rues cossues de Brighton. (...) Deux heures plus tard, après être passé rendre visite à un ami sur East Side et alors qu'il rentrait chez lui, le jeune homme s'arrête net devant le Phoenix, la galerie d'art moderne de la ville lorsque son regard croise celui d'une grande brune, occupée à accueillir les visiteurs. Le voilà qui réfléchit à peine et s'élance pour acheter une entrée avec visite guidée, puis se glisse dans le groupe de touristes venus découvrir l'exposition... dont il ignore tout même le nom. Comprenez, il est pas stupide, Alfie, mais c'est pas vraiment son truc les expos, lesmusées, et autant vous dire qu'il ne comprenait rien à l'art moderne. Alors il essaie tant bien que mal de suivre les explications de la jolie brune sur telle ou telle oeuvre abstraite mais peine à cacher ses expressions sceptiques. Il essaie de poser des questions (qui finissent souvent à côté de la plaque), feint d'acquiescer lorsqu'un autre visiteur lui demande s'il a remarqué l'influence de tel artiste sur cette peinture mais il voit bien que sa mascarade ne prend pas et que la jeune femme commence à le dévisager étrangement. Et c'est au bout de la troisième visite guidée, toujours la même, qu'elle se dirige vers lui pour l'interpeller sans qu'il ait eu le temps de préparer une tactique d'approche ou une bonne explication à son comportement plus qu'étrange. 
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: maybe tomorrow (marianne)   Ven 29 Déc - 20:45

Le sourire aux lèvres, elle accrocha son badge à sa petite robe noire et enfila une veste en jean, trop grande pour elle par dessus. C'était parti pour une nouvelle journée de travail. Elle ferma la porte de sa petite maison et se mit en route jusqu'au Phoenix en chevauchant sa bicyclette. Arrivée, elle salua quelques collègues d'un signe de tête. Elle était un peu le bébé de l'équipe, la fille qu'on avait engagée parce qu'elle avait une bonne culture, un bon niveau. Elle se fichait bien de leur regard et des chuchotements derrière son dos. Le principal était qu'elle faisait ce qu'elle aimait. Elle zieuta le planning et remarqua qu'elle n'avait qu'une visite le matin et plusieurs l'après-midi. La première se déroula comme sur des roulettes. Le groupe avait été très sympathique. Elle alla déjeuner dans un coin. Elle griffonna quelques dessins et phrases dans son carnet de bord avant d'être interrompue par l'aiguille de l'horloge qui indiquait qu'elle allait être en retard si elle ne bougeait pas son popotin de cette chaise. Elle se précipita comme une dératée à l'entrée pour accueillir les touristes. Son regard croisa celui d'un jeune homme qui passait par là et qui acheta un billet. Elle se concentra sur l'exposition, donna des explications et répondit aux nombreuses questions. Son regard recroisa celui du garçon de l'entrée lorsqu'elle remarqua qu'au bout de la troisième et dernière visite, il était toujours là.  Elle fronça les sourcils naturellement et alla à sa rencontre. - Salut.. En temps normal, mes collègues auraient complètement flippé à l'idée qu'un gars participe trois fois à la même expo. Tu as de la chance, je ne suis pas du genre à prendre peur sauf quand il s'agit d'araignées alors là, c'est une autre histoire.. - Elle commençait à lui taper la causette, à lui raconter sa vie alors qu'elle n'était pas venue l'accoster pour ça.  - Bref.. Je suis intriguée, tu n'as pas l'air de t'y connaitre en art moderne ou encore moins de t'y intéressé, je me trompe?   - Demanda-t-elle un petit sourire au coin de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: maybe tomorrow (marianne)   Mer 17 Jan - 2:00

C'était plus fort que lui, il en faisait toujours trop quand il était dans une situation embarrassante. Surtout lorsque la dite situation embarrassante impliquait une jolie fille... Là où quelqu'un de rationnel irait simplement engager la conversation après s'être poliment présenté à la personne, Alfie, lui, était plutôt du genre à créer tout un stratagème pour ne serait-ce que connaître le prénom d'une jeune femme qui lui avait tapé dans l’œil. Il compensait son manque de réussite flagrant en matière de drague par un bagou inattendu, avec toujours cette petite pointe de maladresse adorable qui le caractérisait. Il n'avait jamais été le plus beau garçon de sa bande, ni le plus intelligent d'ailleurs alors il avait fait de l'humour son arme, quitte à paraître parfois un tantinet lourdingue. Bien entendu, il n'avait pas non plus l'habitude de suivre les filles qui lui plaisaient jusque leur lieu de travail, et les œillades de plus en plus insistants de la jeune femme commençaient à l'inquiéter : le prenait-elle pour un vieux pervers dégueulasse qui venait épier sa prochaine proie ? Avait-elle appelé la sécurité pour le signaler ? A peine eut-il le temps de se tourner pour voir si un gorille en uniforme était prêt à venir le tacler qu'une voix chaleureuse le tira de ses pensées. Il plante ses prunelles dans les yeux de la brune. "Heyyy...llo. Ok, je suis démasqué," qu'il lâche, gêné mais souriant. "Je ne connais absolument rien à l'art moderne." Vrai, totalement vrai. "Mais je me suis mis au défi de devenir un expert en moins d'une semaine." Faux, totalement faux. A moins que l'on considère que se mettre au défi au moment où il le dit ne compte. "Et pour cela, j'ai besoin de ton aide..." Il jette un coup d'oeil rapide au nom écrit sur le badge : "... Marianne. C'est joli, comme prénom. Moi c'est Alfie, enchanté."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: maybe tomorrow (marianne)   Ven 19 Jan - 11:53

Elle le savait. Cela se voyait dans son regard qu'il ne savait rien. Elle l'avait vu dans la foule de touristes, ce regard perdu et perplexe. Un rire moqueur s'échappa de ses lèvres. Elle aurait pu le retenir celui-là, mais il était sorti tout seul. Il croyait vraiment pouvoir tout connaitre sur l'art moderne en moins d'une semaine. Il lui avait fallu plusieurs années pour en savoir plus sur de nombreux arts alors quand quelqu'un prétendait pouvoir le faire en moins de sept jours, ça l'étonnait. Ce n'était pas possible, mais elle aimait bien les défis et lui aussi apparemment. Elle était venue à Brighton pour vivre une tout autre vie et il était certain qu'elle n'allait pas refuser l'aide qu'il lui demandait. Marianne était quelqu'un de serviable et surtout il lui fallait des choses à écrire dans son carnet.   - Merci pour mon prénom, on me l'a déjà dit. Moi aussi, je suis enchantée, Alfie. Et.. Je serais ravie de t'aider à relever ce défi.   - Les visites étaient terminées ainsi que sa journée. Elle n'allait pas pouvoir l'aider aujourd'hui, mais elle n'allait pas le laisser filer. En deux ans, elle ne s'était pas fait beaucoup d'amis. C'était donc l'occasion.  - Hum.. Je ne vais pas pouvoir t'aider maintenant, mais si tu n'as pas d'obligations.. On pourrait marcher jusqu'à un café et faire connaissance. Qu'est-ce que tu en dis?    - Elle ne lui laissa même pas le temps de répondre. Il n'avait pas vraiment le choix, du Marianne tout craché. Elle lui adressa la sortie en lui disant de l'attendre dehors. Elle se précipita pour aller chercher ses affaires pour ensuite revenir vers lui.  - On peut y aller!  - S'exclama-t-elle, pétillante et impatiente de se faire un nouvel ami. Elle n'était absolument pas méfiante. Elle sentait déjà le bon feeling, elle savait quand elle allait bien s'entendre avec quelqu'un, mais elle pouvait aussi être complètement à côté de la plaque. De toute façon, si il se foutait de sa poire à un moment donné, il allait regretter de lui avoir adressé la parole à la Drescher.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: maybe tomorrow (marianne)   Mer 24 Jan - 21:56

Elle se mit à rire du rire le plus franc et adorable qu'Alfie ait jamais entendu. Il la regarda, un peu déconcerté, ne sachant pas vraiment si elle se foutait de lui, ce qui était le cas, ou si c'était simplement sa manière de s'esclaffer mais il se fichait bien de quelle était la bonne raison parce qu'à ce moment précis, il la trouva simplement belle. Et qu'elle se moque, il l'avait bien mérité. Son excuse improvisée pour expliquer sa présence un peu suspecte dans le musée ne tenait pas un clou mais il était comme ça le gosse, toujours en train d'en faire trop pour cacher un manque flagrant de maîtrise. Elle accepta son défi, il esquissa un sourire, ravi de voir qu'elle lui laissait une chance bien que sa tentative d'approche était tout à fait ridicule. Un café ? Une farandole de lumières s'alluma soudain dans son esprit, elle prenait les devants, ça le rendait gauche mais content. Il la regarda s'éloigner prestement pour aller chercher ses affaires et l'attendit dehors, sage comme une image, les mains fourrées dans les poches dans une veine tentative de calmer son enthousiasme un peu fébrile. Puis elle débarque, prête à partir. "Ok Marianne, donc c'est un rencard !" qu'il ne peut s'empêcher de lâcher, comme une blague et il continue, l'air faussement sérieux : "Mais attention, je ne suis pas un mec facile hein." Et tout en commençant à marcher, il lui dit : "Je connais un lieu sympa pas loin d'ici, à l'angle." Un lieu sympa qui était en fait plutôt un bar plus qu'un café mais si Marianne était amenée à rencontrer et connaître "le vrai lui", elle découvrira bientôt qu'il était plutôt bière, junk food et festivals de musique plutôt que café, scones et visites de musées.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: maybe tomorrow (marianne)   Jeu 25 Jan - 10:49

Marianne et les garçons. À une époque, son père lui faisait croire qu'ils avaient des poux et elle les fuyait comme la peste. Des souvenirs qu'elle gardait en mémoire durant de longues et tristes soirées d'hiver. Elle a rencontré l'amour, mais il s'est bien foutu d'elle. Elle s'est refermée en ne montrant qu'un cœur de pierre alors que c'est tout le contraire. Le prince charmant existe, elle en était certaine. La brunette était une éternelle optimiste. Elle était contente d'entendre le ton d'Alfie lorsqu'il s'exclama sur le fait que c'était un rencard. Il riait bien évidemment. Elle n'allait pas s'attacher ou presque pas. Marianne rentrait dans la vie des gens et n'en sortait jamais. Elle s'attachait très vite et trouvait toujours le moyen de ne jamais quitter l'esprit de la personne qu'elle rencontrait. Elle était une cicatrice accrochée à la peau. - Tu es un petit marrant toi! Faut que tu saches aussi que je ne suis pas une fille facile. Je suis du genre coriace. - Il commença à marcher alors qu'il proposa un lieu où ils allaient pouvoir faire connaissance. - Je te suis. - Répondit-elle. Elle resta silencieuse pendant tout le chemin. Étrange, même très étrange pour la bavarde qu'elle était. Elle lui lança simplement des regards et sourires pour combler le manque de paroles. Heureusement, ils arrivèrent très vite à l'endroit. Elle examina les lieux. Elle remarqua que c'était plus un bar qu'un café. Si ce n'était que pour un verre cela ira. Elle ne tenait absolument pas l'alcool. On va dire que Marianne était plutôt une fille sage. Elle pris les devants et rentra dans le bar pour ensuite choisir une table. - J'espère que cela ne te dérange pas une table près de la fenêtre. - C'était surtout une table près de la porte, si cela dégénérait. La Drescher était imprévisible, Alfie n'était pas à l'abri de la retrouver dans un état second. Elle n'en pouvait plus de ce silence. - Alors.. Hum.. - Le serveur la coupa dans son élan. - Je te laisse commander pour moi. - Lança-t-elle rapidement. Elle ne connaissait pas trop les bières anglaises et elle n'avait pas envie de jouer la carte de la facilité. Elle avait envie d'être étonnée. Elle aimait découvrir de nouvelles choses, il y avait un début à tout.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: maybe tomorrow (marianne)   Ven 2 Fév - 19:27

Alfie tentait tant bien que mal de cacher sa nervosité. Son visage était, ou du moins paraissait, tranquille, serein, presque un peu trop confiant alors qu'en lui se jouait une bataille des plus extrêmes pour trouver le ton juste, les bonnes tournures de phrases et les blagues qui feraient mouche. La plupart du temps, il se fichait bien de ce qu'on pouvait penser de lui, il était naturel et les mots, les jolies phrases lui venaient comme on respire mais là, Marianne et son aisance, sa franchise assumées l'avaient pris de court et le jeune homme se sentait comme un gosse qui attendait que la maîtresse lui fasse la leçon. Elle pouvait bien se foutre de lui, le mener par le bout du nez, l'envoyer balader ou l'embrasser là tout de suite, il pourrait tout accepter en acquiesçant l'air béat. Mais lorsqu'ils mirent un pied dehors et que le froid de Brighton lui mordit les joues et les mains, c'est comme s'il reprenait ses esprits et, de nouveau lui-même, Alfie décida enfin de faire taire les voix dans sa tête qui lui disaient quoi dire, quoi faire, comme si un bouton "mute" était planqué dans son crâne et de réactiver plutôt le "mode automatique". Il fallait qu'il fasse plus confiance en son instinct et en son charme naturel. Sur le chemin jusqu'au pub, elle resta bien silencieuse, l'écoutant vaguement expliquer comment il avait ses habitudes dans ce pub, à force d'y aller avec ses collègues du Old Back après la fin de leurs services puis ils arrivèrent enfin et prirent place là où la demoiselle avait ses préférences. Gentleman, il acquiesça et se tourna vers le serveur pour lui commander deux pintes de bière blonde d'origine belge, les meilleurs dans le domaine pour lui. Le gosse attendit que les bières arrivent avant de la chercher du regard. "Bon tout d'abord Marianne, je voulais te remercier de ne pas t'être enfuie ou avoir appelé la police en me voyant errer dans le musée..." Il passe une main, cherchant un peu d'assurance dans ses boucles brunes. "J'étais là, à attendre que la jolie guide ne me remarque et je me suis dit : fais-le ou ne le fais pas, il n'y a pas d'essai ! Mais tout ça, c'est pour l'amour de l'art moderne bien sûr." Il lâche alors un petit rire, espérant qu'elle comprenne qu'encore une fois, il faisait des blagues pour détendre l'atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: maybe tomorrow (marianne)   Sam 3 Fév - 12:08

Il s'y connaissait en bière comme elle s'y connaissait en art moderne. Le serveur revint avec les bières alors qu'elle fuyait du regard le garçon qui essayait de reprendre le contact. Elle reprit un peu plus de confiance lorsqu'elle remarqua qu'il avait le don de la plaisanterie.  - Il n'y a pas de quoi.   - Répondit-elle en essayant de ne pas rire, mais c'était plus fort qu'elle. Elle lâcha son rire cristallin avant de reprendre timidement un semblant de sérieux. - Dis moi, tu es vraiment intéressé par l'art moderne ou c'était juste une excuse pour accoster la jolie guide que je suis ? - Demanda-t-elle curieusement. La question lui chatouillait l'esprit. Elle n'allait pas lui en vouloir si il répondait par la seconde hypothèse qu'elle se faisait. Elle serait même flattée. Marianne ne se rendait pas toujours compte qu'elle pouvait faire cet effet aux gens. Elle pouvait les fasciner par sa personnalité haute en couleur. Elle avait actuellement toute l'attention d'Alfie sur elle.  - Tu peux être sincère, je vais pas te manger. Et puis si tu veux toujours relevé le défi d'en savoir plus sur l'art moderne, ça marche toujours pour moi. - Elle lui adressa un franc sourire avant d'attraper son verre et de le lever pour trinquer. Elle bu une gorgée. C'était bon, mais elle n'avait pas l'habitude de ce gout, elle toussa discrètement avant de reposer son verre.  - Bon arrêtons de parler de mon boulot, je l'adore, mais c'est bien aussi de prendre une pause. Je suis presque certaine que tu ne me diras pas le contraire. - Elle aimait tellement ce travail, mais parfois il lui arrivait de détester certains aspects de celui-ci comme une vraie girouette. Il fallait bien des avantages et inconvénients à tout. Surtout, elle avait besoin de s'évader et de penser à d'autres choses. Elle resta un instant à le regarder dans le blanc des yeux sans rien dire. Elle aurait bien voulu lire dans ses pensées à cet instant. Qu'est-ce qu'elle aimerait lire dans les pensées des gens. Un pouvoir qu'elle avait toujours rêver d'avoir. Un nouveau sourire vint s'accrocher sur le coin de ses lèvres.  - J'ai quelque chose à te proposer. - Elle laissa un instant de suspens alors que son regard se fit plus malicieux.  - Tu me poses une question.  J'y réponds et je t'en pose une en retour, mais pour pimenter le tout à chaque fois qu'on répond, on doit boire un coup. Cela te va? - Elle lançait les hostilités. Elle espérait qu'il soit dans le même délire qu'elle. Elle trouvait ça plus marrant que de faire simplement connaissance.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: maybe tomorrow (marianne)   Jeu 8 Mar - 17:50

Touché. Marianne n'était pas dupe, bien sûr, Alfie n'avait jamais été le mec le plus smooth qui soit en matière de drague. Ses potes diront même qu'il est le pire dragueur de la bande mais le brun accepte ce prix d'honneur sans le contester. Il n'était pas du genre à se morfondre parce qu'une nana ne s'intéressait pas lui. Il y avait tant de jolies filles à Brighton, sur la planète même, tant d'opportunités, de belles histoires à écrire. Même si dans son cas, la plupart d'entre elles ne tiendraient qu'en un paragraphe. Alfie Hodges, l'éternel optimiste. Quand on devient orphelin avant même d'avoir appris à parler, marcher, quand la vie décide de vous voler vos deux parents, vos repères sans prévenir, rien ne semble si important à côté de cela. Vous apprenez à accepter les choses comme elles viennent. Même si Alfie, lui, a poussé l'idée à l'extrême, devenant le fainéant, le partisan du moindre effort que l'on connaît aujourd'hui. "Une stupide excuse, oui. Mais qui a fonctionné on dirait bien.", répond-il avec un petit sourire, détournant ses yeux du regard troublant de la jeune femme. "Et je ne dis pas non à des cours, hum, particuliers même si je t'avoue que je ne comprends absolument rien à l'art moderne." Il lâche un rire franc, secouant la tête alors qu'il se remémore toutes ses sculptures, peintures et gravures bizarres croisées dans le musée plus tôt. Il boit une nouvelle gorgée alors qu'elle reprend la parole en demandant qu'ils changent de sujet et ce n'est pas contre l'avis du brun qui, à cet instant, aimerait parler d'autre chose, n'importe quoi plutôt que d'art. Il la fixe, alors que Marianne commence sa proposition, un sourire arqué par l'intérêt soudain éveillé. "Deal.", il acquiesce, portant la pinte à ses lèvres tout en réfléchissant. Pas de problème pour boire mais pour ce qui était de poser des questions afin que l'autre révèle sa personnalité, c'était une autre paire de manche. Après un petit temps de réflexion, il finit par lâcher : "Ton groupe et ta chanson préférés ?" La musique, son péché mignon, son talon d'Achille. Inconsciemment ou non, cette question était à double tranchant pour le Hodges, pouvait déterminer en un instant ce qu'il pensait (ou non) de la jolie brune.

Spoiler:
 


Dernière édition par Alfie Hodges le Ven 16 Mar - 11:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité

( end game )

MessageSujet: Re: maybe tomorrow (marianne)   Ven 9 Mar - 11:23

Effectivement cela avait fonctionné. Elle ne savait pas vraiment pourquoi ou peut-être parce qu'Alfie avait cette aura qu'elle recherchait chez les gens. Il était différent comme elle. Elle excisa un sourire alors qu'il détournait le regard alors qu'elle essayait de le capter. Elle fit ensuite un signe de tête pour lui montrer qu'elle acceptait bien évidemment de lui donner des cours particuliers sur l'art moderne. Cela voulait dire qu'ils allaient se revoir. Qu'il y aurait un après et ça, cela lui faisait plaisir à Marianne qui recherchait des personnes qui allaient basculer son petit univers, son train-train quotidien. Il accepta bien évidemment ce qu'elle venait de lui proposer et un petit sourire vint se dessiner sur le bout de ses lèvres, ce sourire qui illuminait une pièce. Elle avait eu raison sur sa personnalité même si au fond, elle avait prié en secret pour qu'il accepte. Elle attendait sa question avec impatience, tenant son verre un peu plus fort entre ses mains. Il lâcha sa première question après un moment de réflexion.  - Les Beatles et ma chanson préféré "A Day In The Life". J'ai le vinyle.. Sinon j'aime la musique classique.  - Elle leva les yeux au ciel en pensant à ses voisins qui eux n'aimaient guère la musique classique avant de lâcher un léger rire. Elle n'avait rien contre le fait qu'ils n'aimaient pas Mozart ou Beethoven, elle était juste en colère lorsqu'ils ne la laissaient pas écouter tranquillement alors qu'ils tapaient contre les murs en hurlant à la mort que leurs oreilles saignaient. Marianne était le genre de fille qui détestait la nouvelle technologie et qui aimait les choses, la musique d'une autre époque. Chacun avait le droit d'avoir des goûts différents, mais il fallait encore les respecter. En bonne justicière, elle fermait le clapet aux personnes qui osaient porter un seul jugement pour quoi que ce soi. Elle regarda un peu autour d'elle à la recherche d'idées pour lui poser une question en retour.  -  Ton endroit préféré ou l'endroit où tu te sens bien? - Posa-t-elle. Elle avait hâte de connaitre sa réponse. C'était comme-ci elle lisait un livre et ses réponses allaient être de nouvelles pages à tourner.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


( end game )

MessageSujet: Re: maybe tomorrow (marianne)   

Revenir en haut Aller en bas
 
maybe tomorrow (marianne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» • I hope that tomorrow will be better
» Conspiration en lieu sacré [ Marianne ]
» Amie, ennemie...[Victoire+Marianne] - [terminé]
» Marianne en ligne détourné
» Amitié de la délicieuse duchesse de Bouillon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
- call it what you want. ::  :: lights are so bright. :: sujets.-
Sauter vers: